Essai Alfa Romeo Tonale : mon avis subjectif d’alfiste

Ca y est, plusieurs mois après sa sortie, j’ai enfin pu essayer l’Alfa Romeo Tonale. Non pas grace au service presse Alfa Romeo mais parce que, comme je dois changer mon SUV compact, le Tonale était en tête de liste des voitures candidates et je l’ai essayé chez un concessionnaire. Alors est-ce que j’achète le Tonale ? La réponse est non. Pour autant ce n’est pas un mauvais SUV. L’explication dans mon essai ci-dessous.

Alfa Romeo Tonale
Photo Alfa Romeo

Bienvenue dans ma tête de potentiel client

Je ne vais pas vous proposer un essai du Tonale comme vous avez l’habitude d’en lire. Ils sont déjà nombreux sur les blogs, sur youtube… Vous n’aurez pas de photos inédites, de tests de consommations, de photos de coffre, etc. Non, je vais plutôt vous faire un essai dans ma tête de potentiel client qui en plus de cela est passionné de la marque Alfa Romeo. Comme c’était un essai pour achat, je n’ai pas pris le temps de prendre des photos mais c’est le même Tonale que sur les photos du dossier presse Alfa Romeo.

Je suis un client « contemporain » de la marque Alfa Romeo. Mon père à eu une Alfa Romeo 147, j’ai eu une Alfa Romeo 159 (que j’ai beaucoup aimé avec ses qualtiés et ses défauts), une Alfa Romeo MiTo (que j’ai toujours, parfaite citadine), une Alfa Romeo Giulia (que j’ai adoré), et j’ai pu essayer une Alfa Romeo 4C, une Alfa Romeo Giulietta 150 ch, une Alfa Romeo Stelvio 280 ch et une Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio boite manuelle s’il vous plait.

J’ai donc été pendant des années très piqué Alfa Romeo, jusqu’en 2020 quand, lorsqu’il a fallu remplacer ma Giulia (triste), il n’y avait pas de nouveau modèle italien en showroom. Je suis pour la première fois allé chez la concurrence allemande, Audi, en faisant la promesse que la suivante serait de nouveau une Alfa Romeo. Probablement le Tonale car le concept avait alors déjà été présenté en 2019.

Puis j’ai suivi le développement du Tonale : pas de plateforme Giorgio, base de Jeep Compass, la fusion PSA/FCA, le retard du lancement du Tonale, jusqu’à la présentation du modèle de production il y a presque un an. Je me suis dit : « le look, j’adore, c’est une Alfa Romeo. L’intérieur, bof, je préférais la Giulia. La conduite « Alfa Romeo », sceptique, avec la plateforme Fiat ».

J’étais quand même impatient de tester le Tonale. Comme je n’ai pas été invité aux essais presse, j’ai attendu le moment de changer de voiture pour tester le Tonale. C’est finalement une bonne chose car, en condition réelle, j’ai aussi testé la concurrence en même temps.

Essai du Tonale : design, intérieur, conduite et prix

Comme expliqué au dessus, depuis la Giulia, je roule en Audi Q3 S-Line depuis 3 ans. J’ai largement eu le temps de me faire mon propre avis sur la Deutsche Qualität. Il est maintenant temps de changer de modèle et les candidats sont Tonale (évidement) et X1, Q3, XC40 et GLA. Il est bien sur ici sujet dans cet essai du Tonale : design, intérieur, conduite et prix.

Une photo du Tonale essayé, prise à l’arrache avec mon téléphone

Le design : le plus beau mais peu personnalisable

De tous les SUV compacts, c’est très certainement le Tonale le plus beau. Que ce soit en version Sprint, Ti, Veloce, quand on le voit en vrai, il est beau. Bien sur des gens pourront faire des critiques sur des détails ici et là (que j’ai pu lire dans certains tests du Tonale) mais franchement c’est le plus beau SUV compact par rapport aux concurrents. Ca tombe bien, c’est ce que l’on attend d’une Alfa Romeo.

La seule critique que je ferai sur le design, c’est le manque de personnalisation ! Et la, pas merci Stellantis, pas merci du tout ! Alors qu’il y a quelques années on pouvait avoir le choix entre 7 couleurs extérieures, 5 couleurs d’etriers, 7 modèles de jantes et 4 couleurs d’intérieur, la personnalisation du Tonale est vraiment pauvre. 6 couleurs (dont blanc, gris et noir), 2 jantes, 2 couleurs étriers au mieux (rouge ou noir) et intérieur alcantara noir ou cuir noir… Que c’est triste.

Donc voilà, vous me le configurerez en noir, jantes 19″, etriers noirs et intérieur noir svp.

L’intérieur, le multmédia : du bon et du mauvais

Je monte à bord, et là, les doutes que j’avais eus lorsque les photos presse sont sorties se sont confirmés !

C’est un avis très personnel mais, autant j’avais vu un bon spectaculaire de fintion quand je suis passé de la 159 à la Giulia, autant dans le Tonale j’ai la sensation d’une regression.

Pour commencer le positif, oui la planche de bord est plutôt réussie, l’écran digital avec les compteurs est lui aussi réussi et est même mieux que ce que j’ai sur l’Audi Q3. Le multimédia fonctionne bien, il est fluide, c’est celui que l’on retrouve sur la Fiat 500 électrique mais aussi chez Maserati.

Ensuite pour le moins bien : la garniture de porte est pas dingue avec beaucoup de plastiques durs, des boutons de réglage de retroviseur comme j’ai sur la MiTo, des boutons de leves vitres au design quelconque. La console centrale avec le levier de vitesse est pas géniale non plus, c’est un peu grossier, on voit la similitude avec sa soeur la Jeep Compass, ce n’est pas très latin. Et alors les sièges Alcantara, on aime ou on aime pas, moi je n’aime pas. Pas la matière Alcantara, mais l’impression sur la forme de voir les sièges d’une Fiat 500X.

La conduite : un SUV compact pas sportif en MHEV

J’avais pour projet de prendre le Tonale PHEV 280 ch, qui est le plus sportif de la gamme. A l’essai mon concessionnaire n’avait que le MHEV 130 ch à me proposer. Voici ce que j’en pense.

Le MHEV 130 ch n’est pas si mauvais que cela. Déjà la boite de vitesse. J’ai lu beaucoup de mauvais avis à son sujet. Je l’ai trouvé bonne. Et oui, c’est un 130 ch de 1,5 tonnes, vous vous attendiez à une boite F1 ? Le moteur 130 ch est bien pour ceux qui ont une conduite cool. J’ai l’impression avec cette motorisation de conduire une Fiat 500 de 95 ch à titre de comparaison. Ca monte tranquillement jusqu’à 110, ça a un peu plus de mal pour monter à 130, et voilà. L’objectif n’est pas d’aller au rupteur avec cette motorisation.

Pour ceux qui ont une conduite cool, économique, le 130 ch sera suffisant. Pour ceux qui veulent un peu de piment de temps en temps, le 160 ch sera ok aussi. Après il ne faudra pas en attendre plus. Ce ne sont pas des motorisations sportives. Et la boite auto 7 vitesses fait bien son travail pour ce qu’on attend de cette motorisation.

J’ai été surpris par la direction. Oubliez la direction précise d’une Giulia ou d’un Stelvio. Le Tonale propose ce que j’ai actuellement sur l’Audi Q3 : une direction souple, qui conviendra une fois de plus à ceux qui choisiront les motorisations 130 ch ou 160 ch. Ce n’est pas une voiture avec un caractère sportif jusque là.

Enfin, toujours pour la conduite, j’ai été positivement surpris par la tenue de route. Pour un SUV, que ce soit dans les virages ou dans les ronds-points, le Tonale ne s’écrase pas, et ça c’est positif et rassurant. Il est meilleur que l’Audi sur ce point.

Ah que j’aurai aimé pouvoir tester le PHEV 280 ch pour vous donner mon avis…

Le prix : bon rapport équipement/prix

Un critère très important lorsque l’on sélectionne une voiture : son prix ! On en veut pour son argent.

Au départ, j’ai trouvé l’Alfa Romeo Tonale cher par rapport à ce que j’ai connu. Le Tonale Veloce PHEV 280 est quand même à 56000 € ! C’est cher pour un SUV Compact. A titre de comparaison, en 2016, mon ancienne Giulia Super 200 ch était au prix de 44000 €.

Puis j’ai regardé la concurrence : Q3, X1, etc. Et, a équipement équivalent : jantes 19″, camera 360, conduite autonome, etc, et bien, le Tonale est très bien positionné en terme de prix. A titre de comparaison, à équipement similaire, un BMW X1 M Sport PHEV 245 ch est à 60000 €.

Si les SUV compacts premium sont chers lorsqu’ils sont bien équipés, l’hybride rechargeable alourdit encore la facture puisque, en France, un Tonale TI 160 ch est à partir de 43 400 €, un Tonale TI 280 est à partir de 53 500 €. C’est 10000 € de plus pour une voiture pour 120 ch de plus. Merci les batteries.

Alors, même si sur le papier le Tonale est un bon rapport équipement/prix, quand on a un SUV compact qui se positionne à plus de 50 000 €, la concurrence premium est bonne, très bonne. A ce prix, tous les détails comptent et pour moi, l’intérieur n’est pas au niveau de ce que j’ai pu constater chez Audi ou BMW.

Mon avis : le Tonale, un SUV compact premium pas pour tout le monde

Je suis très partagé concernant le Tonale. Tout d’abord il faut souligner un SUV compact dans la gamme est le bienvenu car en Europe, c’est ce qui se vend beaucoup. Il fallait aussi « baisser » d’un cran par rapport aux Giulia et Stelvio car c’était deux Alfa Romeo qui à l’époque n’étaient pas suffisement accessibles (mais qui respectaient l’ADN Alfa Romeo). C’est a priori une réussite puisque le Tonale s’est bien vendu depuis son lancement et mon commercial m’a indiqué en avoir signé plusieurs encore ce mois-ci à une clientèle particulier et pro.

Mon avis est que le l’Alfa Romeo Tonale est un bon SUV Compact. Mais en se positionnant dans le premium, il ne conviendra pas à tout le monde :

D’un côté il pourra convertir des alfistes MiTo, Giulietta, et en conquête, le Tonale correspondra à des clients Peugeot, Volkswagen, Skoda, Toyota…

…de l’autre côté des alfistes Giulia et Stelvio auront la sensation de régresser et j’ai beaucoup de mal à croire que des clients BMW, Mercedes, Audi, Volvo, Lexus passeraient sur un Tonale.

Vous aurez compris que, me concernant, après avoir eu une Giulia, puis une Audi, je n’ai pas été conquis par le Tonale. Ce qui lui manque selon moi, à ce prix : un intérieur digne d’une voiture premium qui fait « waou » quand on monte dedans, et plus de possibilités de personnalisation, comme c’était le cas avant.

Points forts

  • Le plus beau SUV compact ;
  • Un très bon rapport équpement / prix ;
  • Comportement routier sain ;
  • Technologie / multimédia au niveau.

Points faibles

  • Pas un SUV Alfa Romeo sportif en 130 ch et 160 ch ;
  • Prix qui démarre à 53000 € en PHEV ;
  • Intérieur qui régresse par rapport aux Giulia / Stelvio ;
  • Manque de personnalisation pour le prix.

80 Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Cela confirme ce que je cite depuis le début. Cette voiture n’a rien à faire dans la gamme Alfa Roméo.
    Autant chez Dodge je veux bien, autant chez Alfa c’est mauvais pour l’image de marque. Bref autant le dire, la Giulia et le Stelvio restera le produit aux firmaments et le testament final de cette marque mythique. Une page se tourne (tout comme l’automobile dans son expression la plus noble et sensationnelle).

    • Une chose est sûre, l’essayeur fan d’Alfa n’avait sélectionné que des SUVs compacts, et conduisait un Q3 qui n’a rien de sportif non plus. Autrement dit hors de l’alfiste convaincu, c’est ce que veulent les clients du segment, et apparemment ça fonctionne bien vu les commandes.

      • J’ai heureusement d’autres italiennes au garage pour me faire plaisir mais je ne suis pas sectaire. Le choix du q3 en 2020 c’est fait suite à de nombreux critères plus de raison que de passion. Au final je vais chez bmw, pour 3 ans de nouveau. Rendez vous en 2026 alfa Romeo…

        Pour le tonale au delà du comportement non sportif, et c’est le point le plus inacceptable du Tonale c’est que à 58000 euros mon modèle configuré, l’intérieur est pas terrible c’est juste une réalité par rapport à la concurrence premium qu’elle soit germanique ou même française avec DS. Le commercial ne semblait pas l’admettre mais au bout d’un moment faut mettre ses fesses dans la concurrence et ouvrir les yeux.

        • La qualité germanique c’est pas ça qui est cela quand tu montes dans un Lexus Alexandre car là on est carrément dans un autre monde question assemblage et qualité. De plus je rejoins Fredo sur le fait que l’Audi n’a rien de sportif (vouloir mettre des moteurs avec beaucoup de puissance pour la catégorie ne rattrape pas l’incohérence du reste, spécialités bien allemandes).

          • Lexus je n’ai essayé qu’à la IS et l’UX et oui très très très bien fini. Je les places dans le haut du premium. Après niveau design faut aimer, est très anguleux.

            Pour l’audi je sais qu’il n’est pas sportif je ne l’avais pas choisi pour ça en 2020. Je misais bcp sur un nouveau modèle alfa Romeo pour me faire plaisir de nouveau.

          • Comme quoi on peut avoir un avis différent car la qualité de la Quadrifoglio je trouve était mieux fini quand dans la M3 F30 et bien au dessus de la Ghibli et l’Audi.
            La Ghibli justement vu son positionnement aurait du carrément égaler aux minimum Lexus question assemblage, finition et qualité des matériaux alors que les premières séries, c’était pas le top. Fiable pas de problème mais l’intérieur aurait mérité autant d’attention que le châssis et ses moteurs. J’ai été déçu comparé à une Quattroporte 5 de même taille!
            Le Grecale, là on est carrément dans l’univers Lexus en tout point pour l’intérieur mais bien bien au dessus pour tout le reste.
            C’est ce qu’aurait dû prendre Alfa comme base pour la continué et surtout son hybride et pas sortir ce Tonale qui a plus sa place chez Dodge.

        • Il est difficile de demander de la sportivité à un SUV compact, même avec le Biscione devant. Le fait est qu’il propose le comportement attendu,à savoir confortable comme pour tous les modèles du segment. À partir du moment où la marque s’engageait dessus, c’était sûr qu’on aurait ce type de réglage (plutôt plus sain que celui d’un GLA d’ailleurs)… Et apparemment ce que tu tolères d’une Audi ne l’est pas pour une Alfa, c’est intéressant comme type de réaction, de mon avis c’est parce que Audi est une marque totalement lambda, issue d’Auto Union.

          • Le Tonale est le seul nouveau modèle d’Alfa Romeo donc oui je lui ai donné sa chance et c’est bien pour ça que je ne le retiens pas. Et si je ne reste pas chez Audi c’est parce que après 3 ans et bien c’est un peu ennuyant.

          • L’autre chose que je note c’est que les fanboys de Peugeot nous expliquaient que la marque de Sochaux allait apprendre à celle de Milan la finition, et force est de constater que les Giulia et Stelvio étaient plus soignés sous FCA que ne l’est ce Tonale sous Stellantis.

          • La dessus ils sont les seuls à savoir mais oui c’est étrange car à budget équivalent une peugeot ou une ds c’est mieux, de mon point de vue, à ce niveau. Je pense qu’on verra la nouvelle stellantis sur les giulia et Stelvio de 2025 et 2026. En attendant ce sont des modèles entre deux.

          • C’est aussi la qualité qui a descendu et pas qu’un peu chez Audi et tous les clients s’en plaignent. On savait bien que la qualité du Tonale serait un bon cran en dessous de la Giulia car Stellantis n’avait rien à apporter de plus à part des économies d’échelles. Le meilleur moyen pour qu’Alfa garde ce standing (que Maserati a obtenu avec le Grecale aussi), cela aurait été de séparer Alfa et Maserati du Deal et les laisser sous la coupe de Ferrari ou leur donner leur indépendance tout en restant attaché à Exxor.
            J’ai bien peur que les dégâts à venir soit irréversible.
            La DS à beau être bien fini, on en voit pas et les gens n’accrochent pas tant que cela sur cette marque!
            Après avoir massacré l’image de Citroën et fait couler ses autres marques (Talbot, Simca, Sunbeam, etc…), j’ai bien peur qu’Alfa, Lancia et Abarth soit les prochains de la liste tout comme Chrysler.
            Mieux vaut faire des séries limitées qui s’arrachent (ce que les italiens font très très bien), que des quantités qui n’apportent rien (comme le Tonale).
            Je veux froisser personne mais c’est juste mon point de vue.

          • Pour la qualité je suis bien d’accord. Pour avoir eu la Giulia et l’Audi franchement Alfa Romeo n’avait rien du tout à envier à la qualité pour les Giulia et Stelvio si ce n’est le multimédia qui était un peu en retard mais c’est tout, il n’y avait que ça. Par contre je dois avouer que j’ai pris une petite claque chez bmw. C’est au dessus de audi et alfa romeo pour le coup, j’ai retrouvé la même perception de quand j’avais essayé la ghibili hybride. Au final quel dommage pour le Tonale de ne pas avoir gardé au minium le niveau des giulia et stelvio. Mais une fois de plus c’est un ressenti personnel vu que cela convient aux plus de 20 000 acheteurs en Europe ette année.

        • Dans ce segment je pense pas que l’on trouvera quelque chose de sportif (même le futur Alpine).
          C’est pas segment étudié pour je pense. C’est une voiture globale comme l’étaient les berlines compactes (hors la Toyota Altezza RS200 que l’on a jamais eu le plaisir d’avoir qui fut une référence absolu de part mais le reste était des berlines compactes à caractères sportives mais pas des sportives pure!

          • Hélas oui tu as raison comme la Giulietta qui devrait être dessus aussi en version raccourcie.
            On aurait eu 2 références comme sont la Giulia et le Stelvio dans leur catégorie, l’Altezza RS200 dans la sienne, la RX8 Spirit R dans les coupés 4 places où la Quattroporte V dans les limousines. Mais comme tu l’as si bien cité… on le saura jamais. En tout cas je croise les doigts pour le BMW car c’est pas le top question fiabilité et on en voit souvent revenir à la case garage (comme beaucoup de marque dû à un passage électronique trop envahissants de nos jours) ce qui fait aussi default à un certain Levante, bien qu’il soit dans la catégorie bien supérieur et bien plus sportif revient souvent aux garages pour des problèmes électroniques et je parle pas de Porsche où là on frise la catastrophe du genre le week-end sur la route pour la semaine aux garages. De toute façon il faut l’avouer les voitures de sport réelles vont devenir tellement rares que l’on pourra plus s’amuser maintenant même en respectant les limitations de vitesses sur une simple Route de montagne la nuit. Toutes les voitures à partir de 2020 sont aseptisées à souhait à part l’A110, la MX5 et la GR86, alors pour les autres catégories… n’en parlons pas.

          • Et bien au moins je pourrais me faire mon propre avis sur alfa, audi et bmw en neuf et ainsi dire si ça s’est bien passé ou pas. Je suis confiant dans mon choix et j’éspère très sincèrement qu’Alfa Romeo aura un ou plusieurs bien faits en 2026.

          • Je pense que ce Tonale va apporter des commandes et donc des moyens à Alfa Romeo. Pour le destin des marques italiennes (et en particulier Lancia) je ne suis plus inquiet, DS se vend mal parce que cette marque n’a aucune légitimité. D’ailleurs ils se sentent obligé de faire dans le clinquant pour chinois, manque de chance pour eux les chinois achètent chinois. Lancia a sorti toute l’histoire de la marque à Turin, ils ont l’air d’avoir compris. La finition sera somptueuse, de bon goût (merci Cassina) et les lignes élégantes. Ça va donc se vendre en Europe chez une certaine clientèle sans doute lassée des naseaux énormes chez BMW ou trouvant les EQ fades.

          • Si c’est rebadger des DS, je crois pas que l’ancienne clientèle reviendra car elle a commencé à déserter Lancia après les Chrysler transformés en Lancia et même avec la Thesis qui fut une erreur de la sortir en traction (alors qu’à la base elle était annoncé en propulsion et 4RM) et c’est pas son intérieur hyper bien fini (dans la même veine qu’une Lexus) que cela a changé quoique se soit.
            On verra bien mais je préfère garder les pieds sur terre et attendre de voir le résultat tout comme pour la marque Chrysler.
            Une partie de Stellantis sont habitués aux petits modèles et pas à ce genre de produit de luxe à l’italienne.
            Pour cela il faudrait reprendre les base d’Alfa et Maserati et non celle de Fiat, Peugeot ou Opel pour avoir un produit de Luxe pour Lancia, un produit pure sport pour Alfa et Luxosportif pour Maserati. Je crains aussi pour Abarth.

      • Fredo
        Oui tu as raison mais le pouvoir d’achat est peut-être aussi un facteur important et à cela on ajoute les malus et autres taxes, raison pour laquelle les choix des clients sont de plus en plus restreint.

        • Ah bah laisse tomber entre 2020 et 2023 l’augmentation des prix… me concernant c’est plus un problème de fiscalité que de pouvoir d’achat. S’il n’y avait pas la fiscalité française j’aurais sélectionné un Stelvio my23 280 ch et je n’aurais peut être pas essayé le Tonale…

          • Oui les prix ont explosé même pour les véhicules d’occasions. On a jamais vu un tel délire depuis des décennies. C’est comme les électriques qui devaient soit disant baisser alors que c’est tout l’inverse.

  2. J’espère que le moteur n’est pas le puretech Peugeot. Pas que ce dernier soit un mauvais moteur mais n’aura jamais le caractère d’un vrai moteur italien.
    De plus le le toit ouvrant est aux abonnés absents… 🤔

    • Arrêtez systématiquement de critiquer les nouveaux modèles Alfa Romeo neufs, j’ai un Stelvio QV, et j’ai retrouvé lors de l’essai du modèle 130 CV, qui m’a été proposé le même ADN.

      • On a le droit de pas être d’accord. Si vous êtes satisfait du Tonale 130 ch tant mieux vous faites parti des nombreuses commandes en Europe. Sinon lisez mes essais des alfa Giulia et Stelvio vous verrez que je ne les critiques pas négativement. Au plaisir de vous lire de nouveau dans les prochaines actualités.

      • Le Tonale qui a le même ADN qu’un Stelvio Quadrifoglio, c’est fort peu probable car je vois pas en quoi ils ont le même ADN, la même conception et les mêmes moteurs et surtout la même cohérence de tout cela assemblé. Autant le dire c’est le jour et la nuit.

  3. Que dire, alfa 166 3.2 V6 , alfa stelvio 210 ,maserati quattroporte et j’ en passe , quant on a gouté à ces quelques modéles on ne cherche pas la concurence ,on a un coeur italien et le groupe est suffisament gros pour trouver chaussure a son pied.

    • Et si on en revenait au Tonale ? L’avez vous essayé ? Qu’en pensez vous ?

      Si vous aimez les italiennes je vous invite à suivre mon compte Instagram il y en a quelques unes.

    • La dernière Maserati Quattroporte est loupé face a 5, la 166 son défaut est de ne pas être née propulsion comme la Thesis aussi et comme la 164 et Thema.

        • La Trofeo c’est un aboutissement pour la conduire souvent mais sa ligne n’est pas aussi harmonieuse que la version précédente que j’arrive pas à me défaire et ce toucher de route qu’elle possède pour une limousine relève du divin car tu crois plutôt piloter une simple berline et n’imagine jamais avoir un tel poids une fois au volant.
          La dernière a trop voulu regarder du côté des Allemands et a perdu son statut de référence ce qui est dommage car on sent moins son âme vous envahir au volant.

  4. Justement c’ est la ligne du tonale qui me plait le moins, un petit stelvio aurait été plus judicieux , j aurai l ‘ occassion de l’ essayer , d’ autre modéle arrive dans le groupe je vais attendre patiemment entre le bruit moteur de mon v8 v6 v5/BRAVO HGT/ 4 cylindres panda cross .

    • Comme dit plus haut je voulais un Stelvio mais pas compatible avec fiscalité française malus, TVS, amortissement…

      Moi aussi en attendant j’écoute les bruits de mes maserati, alfa, Lancia et Ducati (on est bien sur un concours de qui a la plus grosse ?)

  5. Non pas du tout , désolé, j’ ai du sang Italien je ne peux pas faire mieux ,on était pas arrivé a la plus grosse Il manque le V12.

  6. Ce qui me gêne le plus c’est pas l’ intérieur du tonale mais les motorisations, entre le 160 et le 280 cv il manque quelque chose , ils auraient dû garder le 1750…..un 3008 à 50000 euros fait 300 cv avec un moteur plus gros que le 1,3 du tonale 280 cv. Malheureusement avec les normes de pollution, toutes les cylindrées supérieure à 1500 cm3 vont se faire rare chez tous les constructeurs

    • Effectivement je viens d’aller voir le 3008 225 ch démarre a 50k, le 300 ch démarre à 55k. Et elle a même le droit à une option intérieur cuir rouge que n’a pas l’alfa, un comble !

      • Comme d’habitude Peugeot mise tout sur sa marque et laisse les autres de côtés. Depuis la création de cette marque, la mentalité n’a pas changé hélas, d’où un nombre de cadavres dans les placards digne de GM aux USA. Il est temps que le Boss Elkhan mette les pieds dans le plat.

    • On sait tous ce qui va arriver à ce Tonale niveau motorisation : il va passer au bloc électrique de 150 chevaux, vu sur l’Abarth e500, et ce en 2027.

          • Et pour le Stelvio 100% électrique (seul choix disponible), c’est en 2026. Tu auras le choix entre propulsion et système Q4, sur plateforme STLA Large, avec en cumulé 900 chevaux.

          • Tu as peut-être raison, mais je crois pas que cela va durer longtemps car trop de personnes n’y croit pas (Toyota et Stellantis en tête pour ne citer qu’eux). De toute façon, à titre personnel, je ne passerai pas à l’électrique, c’est certain. Tant qu’il y aura de du Bioethanol, je resterai en thermique et d’ici là les contextes actuels auront peut-être évolué dans un sens ou dans un autre, qui sait.

  7. Oui, de plus ils auraient dû garder le 1,5 l pour l’ hybride rechargeable voir même le 1750 cm3 . Stellantis veut séduire un max de clients, ok mais ils délaissent les alfistes et ils vont être au sommet de leur bêtise s’ils mettent leur 1,2 puretoc chez alfa et Lancia……ils ont pas compris la leçon avec les moteurs Gm 😡
    Dommage le tonale est jolie, le châssis avait été conçu pour les nouveaux véhicules du groupe fca et pas seulement pour le compass comme dit dans certaines critiques et vu le temps que le tonale a mi à sortir, on espérait un vrai tempérament alfa……..dans quelques temps il faudra que je remplace ma giulietta 2,0 jtd150 et je vais vraiment être embarrassé 😞

    • C’est clair que le 1.4 et le 1.75 FCA était plus adéquate en hybride (surtout vu le poids du 1.75 tout aluminium). Ce qui manque dans le Tonale c’est exactement ce qui manque dans la Giulia et le Stelvio pour certains clients qui est le 4 cylindres hybride installé dans la Ghibli.
      Cela serait un modèle d’entrée de gamme attractif pour la Giulia et le Stelvio (qui permettrait de prolonger leur temp de vie sur le marché) et une vraie différence pour le Tonale qui aurait plus qu’à faire un effort pour l’intérieur et cela pourrait le différencier bien plus avec sa version Dodge.
      Stellantis devrait plus se pencher sur un retour produit de Lancia et arrêter le massacre avec DS.
      Les moteurs thermiques devraient être laissé à la charge de Fiat qui a plus de compétences dans le domaine que Peugeot.
      On le voit avec le V6 Nettuno, le V6 Alfa ou le 6 en ligne pour Jeep et Dodge ou le 1.4 voir le 1.75.
      Il devrait fortement se pencher sur Chrysler en faisant un croisé avec Citroën, Chrysler et Lancia pour la plateforme tout en ayant 3 types de produits bien distincts.

      • Les 1.4 et 1.75 sont à mon avis d’un autre temps. Ils savent faire de l’hybride sur le 1.3, 1.5 et 2.0L.
        Ils auraient pu sur le Tonale proposer une version PHEV moins puissante a 240 vu comme le compass, moins de batterie, moins chère, plus légère. S’ils n’ont pas été à plus de 280 ch c’est qu’il doit y avoir une raison technique que l’on ignore car le moteur électrique fait 120 ch et le thermique 180 ch.

  8. C’est vrai que DS se vend un peu en France mais mal à l’ étranger, je suis d’ accord les moteurs devraient être conçu chez Fpt vu qu’ils en font déjà pour d’ autres marques comme indiqué dans Wikipedia ( fiat powertrain) . Bmw a rapidement abandonné les 1,6 l thp, quant au problème du 1,2 puretoc n’en parlons pas..
    Pour l’ intérieur du tonale je lui reproche juste cette écran central non intégré au tableau de bord, comme beaucoup d’autres voitures d’ ailleurs !!!
    En ce qui concerne les giulia et stelvio c’est évident qu’il faut un 2,0 hybride pour relancer les ventes et faire baisser le malus
    A moins de décrocher un interview de jp imparato, on ne saura pas pourquoi ces choix ou plutôt ces refus

    • Ah mais ça je le sais de source sûre : la plateforme giorgio n’a pas été étudiée pour le PHEV. Point final. Au mieux du mhev comme sur le Grecale et du PHEV sur les plateformes giorgio adaptées aux usa sur les grosses jeep aux usa. Le mhev ça ne réduit pas assez les émissions de co2 et c’est pourquoi giulia et Stelvio n’auront jamais de version PHEV. Cette info est fiable et sûre elle provient d’Italie.

      • Alexandre c’est ce que l’on nous dit officiellement mais même le système du Grecale est le bien venu et là il peuvent rien dire car c’est la même plateforme Giorgio sur le Stelvio/Grecale/Giulia.
        Que cela ne change rien, j’ai un énorme doute car on disait aussi la même chose pour le V6 Busso, que officiellement, on ne pouvait pas augmenter la cylindrée du à de limaille de fer trouver dans l’huile du bloc et Ellegi Motori on sorti des version de 3.6, 3.8 et 4.0 de 360, 420 et 460cv sans forcer que l’on a retrouvé chez Gillet avec la Vertigo ou sur l’Alfa 75 préparé.
        Comme d’habitude, je dirais plutôt que les italiens ont sorti un produit hyper génial et l’on abandonné en cours de route et ça c’est leur spécialité comme chez Honda (la NSX et la S2000). Les exemples manquent pas comme la 124, la 4C, la Lybra, la Duetto de 2000, etc…!
        Toyota est capable de sortir un modèle pendant 10 à 15 ans et le faire évoluer tous les ans, ils ont été capable de faire de même (et on bien annoncé prendre exemple sur Toyota justement à sa sortie) pour la 500 et cela a marché comme c’est pas permis. Alors c’est pas les produits qu’ils fait remettre en cause parfois… mais la direction de la maison mère qui a été souvent hélas chez Fiat et FCA à côté de la plaque comme ce fut le cas d’Artega et sa GT qui a passé sous le nez de Marchionne qui l’a voulait pour une bouchée de pain car d’origine allemande (juste la marque car le châssis était anglais et son designer Danois) qui aurait fait un beau testament pour le Busso (autre chose que la daube de boîte DSG et son VR6 3.6 bien pourri qui ont lâché 2 fois à 45.000km et à 90.000km et a jamais été foutu de sortir plus de 260cv réel).
        Alors plus le temps passe, plus ce mariage Italo-americano-français sent le roussi à plein nez et d’ici que la partie USA décident de récupérer son indépendance avec la plateforme Giorgio en prime et là se sera le pompon!!
        Fiat a créé un immense exploit dans le secteur agricole en rachetant beaucoup de marque issue du monde entier en gardant son objectif pendant des décennies (Numero 1 mondial).
        Croire que le mariage avec Peugeot apportera les mêmes bénéfices ressemble de plus en plus à une hérésie qui va chavirer d’un moment ou un autre car les français ont du mal à voir plus loin que le bout de leur nez et sont trop conservateurs.
        J’aurais préféré les voir se marier avec Mazda ou une autre marque Japonaise, voir juste une simple alliance avec PSA.
        Pour ce qui est de la Giulia en mettant un 3 cylindres à la place d’un 4 pour l’hybride voir un bicylindre je pense pas que cela empêche l’hybridation. Ils ont tous simplement pas envie de se bouger le cul comme d’habitude car en rétro lift on adapte bien des batteries sur des anciennes thermiques au châssis pas étudier pour cela comme c’est le cas pour une simple twingo 1.

        • Ma source est un ingé italien qui travaille sur les moteurs à modene et pas le service com’ on peut pas faire mieux ! Au mieux sur Stelvio et Giulia on aurait eu du mhev. Le PHEV a été étudié mais, je cite ses mots « packaging issue »

          • Le MHEV aurait fait déjà du bien à la Giulia et au Stelvio et aurait démontré qu’ils n’auraient pas abandonné des produits aussi extra comme ils l’ont fait pour la 4C et la 124. Mais non c’est une maladie en Italie, on sort et on zappe….!
            Les américains vont pouvoir jouir de cette plateforme géniale (Jeep) quand nous on aura encore des engins qui donnent pas envie de rester!
            Je serais resté que 10 ans chez les italiens après avoir été un accro à l’Alfa 75 et la RZ.

        • According to eng. Binda, team-lead of all V6 program in 90-00th, old V6 was (re)designed in 80th by eng. Piccone’s team as a no much more than 3.0-liter.

          It was converted in transverse position and got 4V heads a bit later in 80th, by the same team.

          Max. allowed stroke in this block is 78 mm, due to it’s width in crank area. Max. allowed bore is 93 mm, due to block width in the cylinders area, providing a sufficient material thickness in the V-intersection, and sufficient cooling channels volume around iron wet liners.

          Which leads us to max. volume of 3.2l, with sufficient cooling and good reliability. Exactly like in production 3.2 « Lanati-Binda » V6 from 2002 and later.

          According to eng. Lanati, chief of Alfa engine development in 90-00-th, custom engines wth 97-102 mm bore (3.5-3.8) are too weak in block rigidity and have no sufficient cooling for the long-term reliability required in production cars.

          With a compression ratio of 10.5:1 due to octane knock-limit of widespread 95 gasoline, you will end up with approx. 95 Nm per liter.

          Bearing in mind requirements of having good idle quality and acceptable low and midrange torque, in a case when we not using any VVT device, and dealing with fixed phase camshafts, we will end up with approx. 90% of max. torque at highest RPM.

          Finally, a reliable long-term RPM limit of hydraulic lash adjusters is about 6800.

          So you will end up with 3.2l x 95 Nm/l x 0.9 x 6800 = 186 kW or about 250 PS.

          To get marginally more torque, you can increase compression ratio, say to 11:1, but sadly with a 98 petrol as a minimum.

          To get more power, say 300 PS, you should rev it more, eliminating hydraulic lash adjusters, like BMW did with M-engines, or Honda with their top VTEC engines. But it’s no go for everyday comfort-oriented car, like 166 or 159.

          Naturally, you should build such a revvy 3.2 engine separately, in small series only, which is pretty costly.

          Note that you easily get the same 300 PS with a low pressure (and low-lag) supercharging of a regular 3.2, keeping it’s hydraulic lash adjusters, and base 95 petrol. With much better low RPM torque, and better tractability.

    • Dav
      Les moteur de Peugeot n’ont jamais été des merveilles et souvent ils sont d’un âge préhistorique comme on peut le voir sur toutes leurs voitures au cours de l’histoire.
      C’est comme leur retour en endurance qui sent le souffre une fois de plus, leur fameux V10 en F1, le V6 PRV, le V6 ES9 et j’en passe. Quand on voit que la dernière propulsion c’est… la 504 coupé!!! La messe est dite, alors que Renault a eu plus de courage de ce côté là (R5 Turbo, Spyder, Clio V6).
      Bref à part les Maserati Quattroporte, la Ghibli, Levante et Grecale les Alfa Giulia, Stelvio et 4C, ainsi que la 124 GT pour italiennes (voir la Hyena chez Lancia), je préfère retourner chez les japonais. C’est reparti dans les délires sans avenir qui donneront pas envie aux passionnés du thermique et des partages de plateforme qui n’ont pas lieu d’être.
      Triste monde auto qui sort par la petite porte.

  9. Bonjour, j´ai eu une Alfa 33, 75, 155, 2x 156, Gt, 147 et je viens de commander une Tonale hybride réchargeable et donc je me considère  » Alfiste ».
    Comme une grande majorité d´acheteurs ou futurs acheteurs je be le pose pas autant de questions.
    1- La ligne extérieur me plaît, donc je vais la voir dans un show room.
    2- L´intérieur me plaît donc je me renseigne un peu plus et j´essaie. Elle le convient.
    3- Le prix et l´équipement me conviennent.
    4- J´achète.
    Voilà je pense que la majorité agit ainsi et que la plate-forme s´appelle Giorgio ou Jean….

    Merci pour le site et vos infos que je suis régulièrement.

    • Bonjour et je suis heureux pour votre achat. Comme je l’ai dit ce n’est pas un mauvais suv et il trouve sa clientèle ! Vous correspondez à la première cible dont je parle dans mon test.

    • Non c’est pas la plateforme Giorgio (initié par la Giulia), mais la nouvelle dont Jeep a été la première a bénéficié qui a remplacé la Tipo.

  10. On parle de plusieurs choses: la prétendue mauvaise finition des Alfa, vieille rengaine de la presse auto française. Pour être monté dans des Tonale, je n’ai constaté aucune
    finition soit-disant pas au niveau de la concurrence. J’ai toujours une Giulietta Veloce, maintenant de conception ancienne, sans avoir jamais connu le moindre souci de finition. Même s’il est évident que la Giulia a fait un bond en avant, au point de n’avoir rien a envier a aucune BMW ou Audi.
    Ensuite dire que les moteurs 130 et 160 chevaux de la Tonale sont paisibles et pas sportifs, c’est enfoncer une porte ouverte. Je voudrais bien savoir ce qu’il y a de sportif chez BMW, Audi, ou Mercedes, en dehors respectivement des modèles M, RS, ou AMG? Donc on reproche à Alfa Romeo d’avoir des modèles pas exclusivement performants?
    Curieux que l’on ne dise jamais ça des allemandes, pourtant souvent bien chiantes à conduire, hors modèles M, RS, ou AMG. On ne voudrait donc voir que des modèles Quadrifoglio ou GTA chez Alfa Romeo?
    Alfa Romeo a besoin de faire du volume, comme la concurrence, les Tonale et autres futurs SUV sont là pour ça, puisque la demande est pour les SUV. Y compris avec des modèles non sportifs, mais qui peuvent être agréables, et pas seulement esthétiquement (pour le coup Alfa Romeo est le génie du design, sans concurrence).

    • Moi le premier je rage quand la presse parle de mauvaise finition dans une italienne. Je me permets d’être exigeant sur le Tonale car j’ai eu une giulia, je suis encore monté dans mon q3 sline ce matin et j’ai encore regardé les photos de la bmw et je confirme que pour un Tonale PHEV a plus de 50 000 euros C’est léger au niveau des matériaux utilisés. Mais je suis aussi d’accord sur le fait que les giulia et stelvio sont largement au niveau des allemandes. Pour le Tonale ce n’est pas un problème d’assemblage de plastique mais bien de matériaux que ce soit à l’avant jusqu’à l’arrière ou on attend plus pour ce prix, pour un Tonale mhev a 40k ca convient. Pour la sportivité je suis bien d’accord le q3 est ennuyeux c’est bien pour ça que je ne renouvelle pas et je cherche plus sportif. Le mhev comme je dis dans le test est très bien si on a pas une conduite sportive, c’est du même niveau que le q3 sur ce point et ça conviendra à bcp de gens. Je suis peut être le seul à dire que le mhev et la boîte 7 est ok tant qu’on attend pas de sportivité de ce suv.

    • La différence entre Alfa Romeo et BMW, Audi où Mercedes, sont qu’ils sont des généralistes dit « prenium » et des véhicules à « caractère sportif ».
      Alfa n’est pas une marque « prenium » mais font des voitures « PUR SPORT ». La Giulia Quadrifoglio, GTA GTAm (manque la GTAc), le Stelvio Quadrifoglio et la 4C en sont le parfait exemples et je ne trouve pas que leur intérieur fait ancienne car justement moins il y en a dans une voiture de sport… mieux c’est et la GTA (mieux que la GTAm) démontre à quel point les allemandes usurpent l’appellation sport (surtout la Z4 et R8) mais Alfa a cassé la baraque en démontrant une fois de plus que gagner énormément de poids vaut mieux que rajouter des puissances énormes (incohérences totales sur le tout).
      Les 3/4 des blogs ou magazines français sont financés par les groupes allemands (VAG) en tête et si ils ne les décrit pas comme les winner, ont leur interdit leurs voitures et leur accès (eh oui c’est cela la deutsche qualitat… de mes fesses. C’est aussi pour cette raison qu’ils disent tous que la 911 est meilleur
      comparé au Cayman alors que le GT4 en réel atomise n’importe quel GT3 et GT3 RS.
      La meilleure qualité intérieur se trouve chez Lexus mais ils vont oser dire que Audi fait mieux, c’est à mourir de rire quand tu vois que les clients en ont marre d’Audi depuis un moment (surtout les organisations internationales), tout comme Porsche dont les intérieurs sont moins léchés que chez Lexus et passent surtout leurs temps en panne (raison pour laquelle les allemandes ils les surnomment, les voitures week-end car la semaine c’est aux garages vu tous les problèmes jamais résolu et leur voitures sont planquées sous des bâches).
      Le Tonale est un produit bien pour Dodge 20/20 mais pour Alfa il faudrait plutôt un Levante version hyper sport et moins lourd et surtout avec moins de gadgets et une Ghibli dans le même acabit version light et ultra sportive.
      Alfa par définition sont des produits que l’on ne trouve pas chez Ferrari mais qui sont dans la même veine. Voilà ce qui me dérange dans le Tonale en premier lieu.
      Je suis désolé mais tout le monde trouvent la Giulia trop cher et le Stelvio aussi. Eh bien je dis que non et même ils sont donné et pas assez cher!!! mais ils aurait dû sortir en série limitée/an et qu’en V6 et faire les version 4 cylindres sous Lancia avec une carrosserie différente en série limitée aussi et sortir un break et un break surélevées dans les 2 marques.
      La Ghibli V6 et V8 chez Alfa et V6 et 4 cylindres chez Lancia au lieu de descendre en gamme Maserati.
      Le Grecale est magnifique mais n’a rien à faire chez Maserati et représente ce que devrait être le SUV Lancia dans toute sa splendeur.
      Plus on limite le nombre d’exemplaires à l’année et mieux les ventes et les profits s’en portent mieux.
      Alfa et Lancia doivent rester des marques de rêves comme Ferrari et être le cadeau d’une vie…. La 8C, la 33, la Montreal ou les RZ et SZ en sont le parfait exemples comme la Hyena chez Lancia ou la Stratos et 037.

      • Cela ne sert à rien d’écouter la presse de toute sorte en France car elles sont comme les chaînes télévisuelles… [moderation] si vous regardez les étrangères (les suisses par exemple pour ceux qui parlent ou lisent que le français et bien la Giulia et le Stelvio ainsi que le Grecale sont tous en haut et sont les références).

  11. Je suis d’accord avec Suisse pour le mariage avec un constructeur français, en plus psa où maintenant c’est plein de marques qui se marchent les unes sur les autres…..moi aussi j’ai toujours pensé que Fca aurait dû racheter ou s’ allier comme Renault nissan avec mazda ou suzuki ( trop tard pour mitsu qui est avec nissan maintenant) , ils auraient pu profiter des plateformes nippones pour les suv et fournir des bon moteur au japonais et même ainsi se développer dans plus de pays

    • Exactement et comme fut un temps FIAT a hésiter avec Mazda c’est foutu car eux se sont fait séduire par… Toyota.
      Je comprends pas pourquoi FIAT a voulu se marier avec GM, Renault ou PSA, alors que Mazda était la mariée parfaite qui elle est la symbiose parfaite entre une Alfa est une Lancia.
      On va s’en mordre les doigts mais heureusement on aura comme testament, la 4C, la 8C, la Giulia et le Stelvio et si j’étais millionnaire je me ferais faire une Lancia Phedra sur la base du Grecale, une Thesis et une Giuliana sur la base de la Ghibli (4RM et Trofeo) ainsi qu’une Thema sur la base de la Giulia 4RM.

  12. Le pire, c’est que je crois que l’électrification est ce qui peut arriver de mieux à ce modèle (à la marque, et surtout aux salariés motoristes et sous-traitants, pas du tout vu les suppressions d’emplois induits), qui aura une réponse immédiate à l’accélération sans le malus qui va avec. Il restera chez Alfa à calibrer la direction pour qu’elle soit bien plus consistante en mode Dynamique – et c’est parfaitement possible de retrouver les sensations d’une Giulia à ce titre grâce à l’électronique – pour que tout le monde soit content (les familles rouleront en mode Efficient), et surtout, surtout, proposer de meilleures assises avec au moins un intérieur en « cuir vegan » couleur tabac et un autre en alcantara crème. Il n’est pas possible de transiger sur ce point quand on se prétend être une marque premium, surtout avec le réseau de sous-traitants disponible en Italie. L’autre point, c’est le concessionnaire d’une marque au « cœur sportif » qui n’a que la motorisation d’entrée de gamme d’un tout nouveau modèle à faire essayer…

    • Cela risque d’être très difficile de reproduire une Giulia électrique sur tous les points positifs que peu apporter une Quadrifoglio, j’en doute fortement mais je suis pas Madame Soleil ou Irma. Pour l’instant les électriques laissent un goût trop artificiel dans la conduite alors cela risque d’être un sacré obstacle.

  13. Je viens d’aller voir le X1, j’ai pris une claque aussi… C’est très luxueux mais quelle laideur, un vrai tank, en ce moment chez BMW ils se surpassent !

    • Le problème de BMW c’est le design car à part le Z1, Z3 et Z8, la première 840&50, la M5 des années fin 90 début, la M3 E46 et la F30, les design sont ignobles et cela ne fait que s’empirer maintenant. On peut pas dire que cela donne franchement envie!!!
      Chez BMW, j’ai goûté la E46 et la 850 et bien j’ai plus passé de temps aux garages (et quand les mécanos me voyaient arriver avec la 850 CSI ils se sauvaient) que sur la route. Non seulement elles m’ont coûté une fortune mais je les ai revendu à perte!!!
      La F30 j’ai pu la comparer à la Giulia et bien il y a pas photo, la finition n’a rien à lui envier, le design extérieur et intérieur la supplante, en prime le V6 et est plus linéaire, on sent pas les turbos alors que sur la M3 c’est ON/OFF (pour la précision on repassera) et sa tenue de route sur route de montagne là où la BMW M3 se vautre franchement!
      Une Berline qui tient autant le pavé ce sont la Toyota Altezza RS200, bien mieux que la BMW et égale à la Giulia en moins puissante (tu lèves rarement le pied et la précision du train avant et arrière est carrément chirurgicale comme sur la Giulia et en font 2 karting à 4 places comme la RX8 R3 Spirit R).

  14. J’ai enfin compris ce qui me gêne avec ce modèle depuis le passage en série – outre qu’il soit un SUV et qu’il enterre la Giulietta tant attendue – c’est qu’il fait dix centimètres de plus que le concept, et ça le déséquilibre complètement.

    • Le problème c’est que maintenant plus personnes ne veut proposer de compacte et préfèrent mettre des “Tanks” sans interêt à la place.
      A titre personnel le monde automobile part trop en vrille!
      Depuis peu, pour les modèles neuf venant d’arriver sur le marché à part la GR86 et le Grecale, plus aucune voitures me fait envie, peut-être le Suzuki Jimny 5 portes mais on ne le verra jamais chez nous!
      Au moins je sais d’avance que je vais me tourner que sur des modèles d’occasions.
      Non seulement je laisse aux autres les électriques mais je n’adhèrerai jamais au tout SUV!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *