Alfa Romeo arrêtera son partenariat avec Sauber F1 Team fin 2023

C’est une annonce à laquelle on pouvait s’attendre depuis quelques mois : Alfa Romeo arrête son partenariat avec Sauber F1 Team suite à l’annonce du rachat de l’écurie Suisse par la marque allemande Audi ce même jour.

Le contrat entre Alfa Romeo et Sauber F1 Team

On va faire l’histoire courte de Sauber pour arriver au partenariat Alfa Romeo.

Sauber F1 Team est une écurie Suisse qui existe depuis 1993. Après une pause avec un rachat par BMW en 2005. Sauber F1 Team revient en 2011 suite au rachat par son fondateur Peter Sauber, avec des moteurs Ferrari dans le sac.

C’est en 2017 que les choses évoluent avec l’arrivée du français Frédéric Vasseur à la tête de l’écurie et en 2018, sous la volonté de Sergio Marchionne, ex PDG de FCA et de Ferrari à cette époque, que la marque Alfa Romeo arrive en sponsor-titre de l’écurie Suisse avec toujours un moteur Ferrari et un pilote Ferrari de la driver academy Charles Leclerc.

Ainsi, en l’échange d’environ 10 millions d’euros par an, l’écurie est renommée Alfa Romeo. Le fait d’avoir un pilote de la Ferrari Driver Academy + moteur Ferrari n’est pas lié dans le contrat Alfa Romeo mais fait sens pour les deux marques italiennes qui ont une histoire commune en F1.

Signé en 2017, ce contrat était valable pour 5 ans, donc jusqu’en 2022.

Il a ensuite été reconduit pour 2023 il y a un an (et officieusement pour 3 ans) car, Jean-Philippe Imparato, actuel DG de la marque Alfa Romeo, au début sceptique, a déclaré que « la F1 est un excellent outil de communication pour faire connaitre la sportivité de la marque Alfa Romeo à travers le monde ».

Frédéric Vasseur avait lui déclaré lors de la prolongation du contrat :  « Sauber et Alfa Romeo sont de plus en plus fusionnels, et cela apporte d’immenses bénéfices aux deux marques et prochainement sur la piste. »

Bref, Alfa Romeo et Sauber F1 Team, le contrat aurait officieusement du durer jusqu’en 2025.

L’arrivée de Audi et Porsche change les plans

C’est un fait, la F1 est de plus en plus populaire à travers le monde et les constructeur automobiles s’y intéressent. Cela a commencé par Aston Martin. Puis, c’était une rumeur depuis plusieurs mois : les marque allemandes Audi et Porsche pour 2026 à l’occasion de la nouvelle réglementation moteur.

Sauf que si Porsche se rapprochait de RedBull, Audi cherchait a racheter une écurie. Il y a eu des discussions avec McLaren, puis avec Williams et c’est finalement avec Sauber F1 Team qu’il y a eu un deal. Audi rachèterait 75 % de Sauber, là où Alfa Romeo n’était « que » sponsor-titre avec un billet de 10 millions d’euros par an.

La fin du mariage entre Alfa Romeo et Sauber, il fallait s’y atendre en 2025, mais pourquoi si tôt en 2023 ? Tout simplement car cela n’a pas de sens pour Alfa Romeo d’attendre jusqu’au dernier mois de la dernière année de soutenir financièrement et en terme d’image (la marque Alfa Romeo a été attractif pour le recrutement) une écurie qui passera sous le drapeau allemand l’année d’après.

Alfa Romeo restera-t-elle en F1 ?

A peine l’annonce officielle de l’arrivée d’Audi en F1 en 2026 par le rachat de Sauber, que Stellantis a publié un communiqué de presse quelques minutes après annonçant l’arrêt du partenariat Alfa Romeo / Sauber à la fin de 2023.

Stellantis déclare : « comme le redressement économique et industriel de la marque sera achevé en 2022, Alfa Romeo va maintenant évaluer les nombreuses opportunités qui se présentent et décider laquelle sera la meilleure pour soutenir la stratégie à long terme et le positionnement de la marque. »

La première réflexion est : quid de l’écurie Sauber en 2024 et 2025 ? Vont-ils garder un moteur Ferrari ? Est-ce que Audi va venir remplacer en sponsor-titre avant de devenir légalement Audi en 2026 ? Quid des pilotes actuels ? Bottas est tranquille mais Zhou est un pilote Ferrari…

Pour Alfa Romeo il y a deux options :

Soit la F1 n’a plus de sens pour Alfa Romeo car à partir de 2024 les nouveaux modèles seront 100 % électriques et la marque italienne aura une gamme 100 % électrique en 2027. Voir notre article : Alfa Romeo quel avenir avec la F1.

Soit Alfa Romeo devient sponsor titre de Haas F1 Team qui, rappelont-le à deux atouts dans sa manche : est toujours à la recherche d’un sponsor-titre suite à la rupture avec le russe Uralkali, et, a des locaux à Maranello, chez Ferrari…

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. On va remettre un peu d’ordre dans tout cela.
    Ni Audi, ni Porsche n’auront d’écuries propre à eux et seront associés à un nom déjà existant comme l’a annoncé hier Porsche et Audi. Sauber ne desire pas qu’Audi achète plus de 55% et veut rester maître à bord comme RBR ceux qui fait pour ces 2 cas 2 simples motoristes.

    Maintenant Alfa peut:
    -Avoir sa propre écurie
    -S’associer avec Haas (qui serait un bon point pour l’image des 2).
    -S’associer avec Williams qui est en perte totale.
    -S’associer avec Andretti si ils finissent par avoir leur validation (mais cela relève de l’imaginaire).
    -Allez voir ailleur que la F1 (là c’est une connerie sans nom).

    qui vivra verra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.