La France dit adieu aux 500L et Tipo 4 portes !

On a appris aujourd’hui que Fiat vient de mettre fin à la vente du célèbre 500L, qui n’est plus disponible sur le configurateur français. Il reste produit malgré tout dans l’usine de Kragujevac (Serbie), mais au compte-gouttes, entre période de reprise et périodes de chômage.

Le 500L n’était plus disponible chez nous qu’en finition Sport, basée sur la Cross et la récente version RED risque bien de devenir collector car sitôt parue, sitôt disparue.

Les version Urban (monospace ordinaire) et longue Wagon ( 7 places) avaient déjà disparu du catalogue français depuis un certain temps. Le Cross n’aura donc survécu qu’un peu plus avant de lui aussi tirer sa révérence.

Seules 200 unités environ avaient trouvé preneurs en 2021 en France. Une goutte de Chianti dans un océan automobile dominé par des SUV plus aguicheurs et plus vendeurs. Le 500X, son frère de lait au sein de la gamme 500, lui aura largement damé le pion sur sa carrière.

Il faut dire que Fiat a lancé son minispace en 2012, a une période où le monospace entamait sa décrue et où l’engouement pour le SUV commençait déjà à poindre. Un problème de timing, une philosophie qui n’attirait déjà plus les foules, un look que certains auront contesté (mais c’est une question de goût, personnellement je le trouve mignon et il est très fonctionnel à l’intérieur) et une légitimité discutable (d’aucuns auraient préféré un SUV plus tôt ou une nouvelle Punto 4 avec le budget alloué à ce 500L dont le pari était risqué) auront fait vivre les discussions entre Fiatistes.

Mais qu’importe. Après 10 ans de carrière (comme toujours chez Fiat, les remplacements sont très (trop!) tardifs), le 500L quitte l’Hexagone.

A noter néanmoins que plus de 500 000 exemplaires du 500L ont d’ores-et-déjà été produits. Ce qui n’est pas rien.

Enfin, on apprend (un malheur n’arrivant jamais seul !) que la Tipo 2 en version 4 portes, restylée en janvier 2020 avec la 5 portes et le break et prix d’accès à la gamme Tipo, quitte aussi le configurateur français. Les ventes ne sont pas jugées suffisantes. On en croise pourtant des Tipo berline (mes parents en ont une et en sont bien satisfaits !) Mais il est vrai que la Phase 2 de la version à malle est absente des radars de la circulation automobile. Dommage, elle était bien jolie cette berline Tipo, pas chère, fonctionnelle, avec un rapport prix/équipements/habitabilité/prestations tout simplement imbattable !

Adieu à ces deux minois de la production italienne. Si le 500L mérite sa retraite, la Tipo 4 portes, elle, nous quitte après 6 ans tout juste de carrière chez nous. Ciao à elles deux et grazie mille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.