Maserati Project24 : la véritable MC20 ?

Presque 2 ans après la MC20, Maserati vient de dévoiler une nouvelle voiture de piste : la Project24.

Cette Maserati Project24, développée en toute discretion en italie, est une voiture réservée à la piste, basée sur une Maserati MC20.

Par rapport à la MC20, cette Project24 fait 200 kg de moins et 100 ch de plus. Soit 1250 kg pour 740 ch.

Le gain de poids est réalisé grâce à une toute nouvelle carrosserie en fibre de carbone avec des composants spécifiques en fibres naturelles, à une monocoque centrale ultralégère en fibre de carbone, à des vitres avant et latérales en Lexan, à des jantes en aluminium forgé de 18″ sur mesure et aussi au seul siège conducteur qui l’équpe.

Pour la puissance, le moteur V6 Nettuno est doté de nouveaux turbocompresseurs portant la puissance à 740 ch. Un travail important a été réalisé sur le refroidissement. La transmission passe de la robotisée 8 rapports à une boite séquentielle à 6 rapports.

Et, quand on la regarde, elle ne ressemble plus vraiment à une MC20. Conçue par le Centro Stile Maserati, la Project24 propose un tout nouveau look.

Cette Maserati Project24 sera produite à uniquement 62 exemplaires. Non homologuée route, cette Project24 sera uniquement pour faire du circuit. Son prix ? Un peu plus de 900 000 €.

Au final, quand on sait que le nom de la MC20 est un hommage à la MC12 qui était une supercar, produite à une cinquantaine d’exemplaires et conçue pour participer au championnat GT FIA, on se dit que la Maserati MC20 aurait pu s’appeler Maserati Bora et cette Maserati Project24, MC20.

Bref, on a quand même hâte de voir un exemplaire rouler !

9 Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Cette pièces est un élément vital pour Maserati.
    Reste à en faire une Chez Alfa en plus petit format.
    Ah si seulement Stellantis pouvait se débarrasser de DS, migrer tous ses produits chez Citroën et laisser Citroën, Chrysler, Jeep et Lancia, Maserati en une alliance Luxo-sportif. Laisser Alfa, Abarth (en y migrant toutes lea famille 500) et Dodge Ram en une alliance Sport Pur en laissant ce dernier s’occuper des moteurs du groupe. Fiat, Peugeot et Opel n’auraient qu’à partager leur plateforme entre eux et chaque alliance aussi comme cela on aurait un ménage de fait et une organisation en béton.
    Fiat

    • Je sens bien la MC20 électrique restylée façon 33 Stradale, plus ronde avec des phares énormes, des cadrants ronds sur la planche (pourquoi pas « martelée ») et badgée Alfa Romeo, ce qui permettrait de faire un peu de volume en étant (un peu) moins exclusif. Ça correspond bien au positionnement grand tourisme de la marque. Stellantis ne se débarrassera pas de DS, c’est aux marques italiennes de dessiner de meilleures voitures, plus belles ou mieux pensées. D’ailleurs on attend toujours la Centoventi/Panda…

  2. L’exclusivité c’est ce qui fait la richesse d’une marque et vouloir encore plongé Alfa dans le volume c’est encore nier son ADN car à l’époque de l’état italien qui a voulu descendre en gamme Alfa, cela a été un désastre dont Fiat a passé son temps à payer 💰 les pots cassés (comme pour Lancia et Ferrari), bien avant l’acquisition de ses 3 marques!
    FCA a remis sur les rails Alfa alors si c’est pour que Stellantis retournent en arrière, je vois pas les clients de la Giulia ou du Stelvio signé à nouveau pour une « TRACTION ÉLECTRIQUE » et partiront directement à la concurrence ou resteront le plus de temps possible sur ses 2 modèles.
    La Coventi est prévu pour 2024 et cela n’a pas changé mais à même été confirmé, l’erreur c’est que le nom Panda 🐼 est sur la sellette (un cauchemar) pour l’appeler Punto (n’importe quoi).
    Les clients qui recherchent un programme sportif comme celui de Ferrari, McLaren, Maserati, Pagani ou autres, n’en ont que faire d’avoir un programme sportif « électrique » et ils signeront sans problème pour une 33 avec une base MC20 en plus petit oui pas de soucis mais avec un programme sportif « THERMIQUE ou Hybride dans la veine de Ferrari ».
    Pour transporter ce genre de clients aux quotidien, ils sont très très attachés aux thermiques et attendent de connaître les évolutions des nouveaux carburants à juste titre.

    • Les clients sportifs feront avec les impératifs de la marque, de ses moyens, et la dépollution des modèles thermiques est devenue impossible avec la nouvelle norme Euro. Donc tant pis, ils s’adapteront et n’auront même pas le choix puisque les autres constructeurs feront de même. L’important va être de ne pas dépasser un poids limite (environ 1.5, 1.6 tonnes) avec des batteries semi solides au pire pour préserver une autonomie correcte et un gros moulin d’au moins 500 chevaux, en propulsion avec une direction consistante, une bonne position de conduite et un freinage mordant. Si les fondamentaux sont respectés, ça devrait bien se passer, d’autant plus qu’il n’y a pas grand chose chez la concurrence.

      • Tu as pas l’air de comprendre que c’est l’inverse c’est pas les marques qui choisissent mais bien les clients surtout pour un programme sportif.
        Le club des milliardaires et millionnaires n’en ont que faire et c’est pour cela que Maserati veut lancer un programme Thermique et en plus il seront protégé par l’amendement Ferrari.
        Ce genre de série ultra limité n’a pas les mêmes contraintes que les grandes diffusions car ne touche qu’une infime partie de la population et ça toutes les marques l’ont compris, raison pour laquelle de plus en plus se lance dans les biocarburants.

  3. L’exclusivité c’est ce qui fait la richesse d’une marque et vouloir encore plongé Alfa dans le volume c’est encore nier son ADN car à l’époque de l’état italien qui a voulu descendre en gamme Alfa, cela a été un désastre dont Fiat a passé son temps à payer 💰 les pots cassés (comme pour Lancia et Ferrari), bien avant l’acquisition de ses 3 marques!
    FCA a remis sur les rails Alfa alors si c’est pour que Stellantis retournent en arrière, je vois pas les clients de la Giulia ou du Stelvio signé à nouveau pour une « TRACTION ÉLECTRIQUE » et partiront directement à la concurrence ou resteront le plus de temps possible sur ses 2 modèles.
    La Coventi est prévu pour 2024 et cela n’a pas changé mais à même été confirmé, l’erreur c’est que le nom Panda 🐼 est sur la sellette (un cauchemar) pour l’appeler Punto (n’importe quoi).
    Les clients qui recherchent un programme sportif comme celui de Ferrari, McLaren, Maserati, Pagani ou autres, n’en ont que faire d’avoir un programme sportif « électrique » et ils signeront sans problème pour une 33 avec une base MC20 en plus petit oui pas de soucis mais avec un programme sportif « THERMIQUE ou Hybride dans la veine de Ferrari ».
    Pour transporter ce genre de clients aux quotidien, ils sont très très attachés aux thermiques et attendent de connaître les évolutions des nouveaux carburants à juste titre.

  4. Que dire !
    Rien ,la marque se porte trés trés bien , laissons venir les nouveaux modéles et on en reparle dans 1an .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.