Essai Alfa Romeo Giulia essence 200 ch : 10 000 km au volant

Cela fait maintenant plusieurs mois qu’ItalPassion et plus précisément son fondateur, moi-même, roule en Alfa Romeo Giulia. D’ailleurs, nous allons utiliser le « je » pour cet essai. Voilà c’est fait. Donc, cela fait précisément depuis début décembre 2016 que je roule en Alfa Romeo Giulia. Je vous présente donc mon essai après 10 000 km au volant. Je ne serai pas vraiment impartial vous vous en doutez… Mais en réalité qui l’est vraiment ? Quand on voit comment les marques chouchoutent les journalistes… Mais je m’égare.

Pour en revenir à l’introduction de l’essai, et pour l’anecdote, ma Giulia est l’un des premiers modèles essence français car je dois être un des seuls fous à avoir commandé la mienne sur catalogue alors que les modèles essence n’avaient toujours pas été essayés par la presse et aucun modèle de démonstration n’avait été livré. Deuxième anecdote, ma Giulia est arrivée en même temps que les premiers modèles de démonstration. Donc si la Giulia avait des défauts de jeunesse la mienne en aurait pâti. Troisième et dernière anecdote, après j’arrête, je suis de près le développement de cette voiture depuis 2012 et, alors qu’il n’y avait plus d’espoir pour remplacer ma 159, la Giulia est enfin entre mes mains… Oh joie ! 🙂

Allez roule, on passe à la suite.

La découverte de la belle italienne

Je récupère donc mon Alfa Romeo Giulia début décembre 2016. Il s’agit d’une blanche, finition Super, intérieur mixte cuir-textile (oui j’avais du full cuir dans ma 159 et je trouve personnellement que le mixte cuir-textile évite d’avoir les fesses froides l’hiver et brûlantes l’été), pack Harman Kardon, pack confort, pack assistance (caméra de recul, radar parking avant et arrière), options palettes au volant et enfin étriers rouges.

Je m’arrête là au niveau des options car ça monte vite ! 1 500 € pour le toit ouvrant, 1 100 € les suspensions actives, 800 € l’écran de navigation 8,8″, etc. Il faut faire des choix. D’ailleurs mon avis sur quelques options :

Pack Harman Kardon : étant audiophile amateur, je ne voulais pas faire l’impasse sur le pack audio Harman Kardon qui chiffre pourtant à 1 000 €. Il est bien décevant. Le son est bon, très bon mais pas excellent. Déjà, j’ai désactivé le mode « surround » qui modifie trop la musique avec un effet de résonance pas toujours agréable. Je suis très mitigé sur l’intérêt du pack Harman Kardon et je me demande si le pack « Sound Theatre » à 540 € n’est pas suffisant. A titre de comparaison du Bose dans une Renault fait aussi bien et si on compare une voiture dans une même gamme de prix, le système audio d’une Lexus IS300h est bien bien au dessus. Pour appuyer mon propos, un ami roule en SUV Maserati Levante, lui aussi équipé en Harman Kardon, il a le même ressenti que moi. C’est du bon son, mais il y a encore un effort à faire de ce côté-là.

Pack confort : alors lui ,c’est le pack que tu es obligé de prendre si tu prends le pack Harman Kardon, merci Alfa Romeo pour les 580 € en plus. Il offre un paresoleil conducteur éclairé, l’éclairage des poignées de porte (plutôt sympa la nuit), et un système d’entrée sans clé (très pratique aussi mais ne devrait limite pas être en option, de nombreuses voitures l’ont aujourd’hui).

Pack assistance : pour 550 €, c’est le pack INDISPENSABLE. Il offre la caméra radar de recul et le radar de parking avant et arrière. Je ne me vois pas utiliser la Giulia au quotidien sans la caméra de recul et sans le radar de parking.

Palettes au volant : c’est l’option que presque tout le monde prend pour faire « sport ». C’est l’option où quand quelqu’un monte dans ta voiture il fait « ouahh les belles palettes ». Dans la réalité, je ne m’en sers presque jamais sauf pour tapoter des doigts dessus dans les bouchons. Si je les utilise rarement, c’est parce qu’avec la boite auto 8 vitesses qui est parfaite (j’y reviendrai), je ne vois plus vraiment l’intérêt des palettes au quotidien. Encore que, il y aurait 6 vitesses c’est jouable, mais 8 vitesses… Les rares fois où elles sont utilisées c’est pour certains dépassement où je sais que la boite ne pourra anticiper un retrogradage.

J’ajoute que l’ergonomie de l’habitacle est très bien pensée que ce soit pour le conducteur, comme pour le passager. Ce dernier appréciera par exemple le petit bouton facilement accessible a gauche de son siège permettant de régler le volume ou de passer la musique sans avoir à tendre le bras. Pour le conducteur tout est sous la main : démarrage du moteur, radar, start & stop, régulateur, téléphone, feux de détresse, climatisation, fermeture centralisée des portes, etc. Tout l’essentiel est là où il faut, du beau boulot.

Et sinon, elle a de la gueule cette Giulia ?

Il faut être un peu schizophrène pour répondre à cette question. Quand on connait bien la marque et toutes les merveilles qu’elle a pu produire au niveau design ces dernières décennies, la présentation de la Giulia en 2015 a laissé beaucoup de monde perplexe voir déçu. Et oui, adieu le design européen des précédents modèles, bienvenue dans la mondialisation. Il faut que les nouvelles Alfa Romeo plaisent en Europe, en Chine et aux Etats-Unis. Cela passe par un design qui reste propre à Alfa Romeo mais qui est plus aseptisé de ce que l’on a pu connaître. Et là, vous me dites : tu le donnes ton avis sur le design de la Giulia ? J’y viens !

Personnellement, je trouve que la Giulia a un design moins intemporel qu’une 159, une brera, une MiTo ou une Giulietta lorsqu’elles ont été lancées à leurs époques. Pourtant, la Giulia, on s’y fait à son design. Avec la peinture, la couleur de l’habitacle et les jantes qui vont bien, il est possible d’avoir une Giulia au look plutôt sport ou une Giulia au look plutôt « luxe ». Bref, on a été par le passé habitué a mieux mais personnellement j’adhère (et en fintion Veloce, elle est encore plus belle !). Après, si je compare à la concurrence, c’est vrai que Lexus ou Mazda font des choses pas mal. Comme l’a aussi expliqué Ralph Gilles, responsable du design pour le groupe FCA, ces derniers années les meilleurs designers ont été embauchés à prix d’or par des groupes automobiles qui n’étaient pas réputés pour leur design…

Ce qu’il faut aussi comprendre avec le design des nouvelles Alfa Romeo, c’est que beaucoup de non-alfistes trouvent que la Giulia a de la gueule. N’est-ce pas l’objectif atteint du groupe FCA ? Pour l’anecdote (oui encore) quelques jours après avoir récupéré ma Giulia début décembre 2016, je me souviens l’avoir laissé sur un parking d’hypermarché et à mon retour, une personne tournait autour et était intriguée. Il n’avait jamais entendu parler de la Giulia et connaissait très peu Alfa Romeo. Le design de la Giulia a attiré son attention. Pari gagné ?

Tout le monde peut conduire une Giulia

Le gabarit de la Giulia impose. Comme d’habitude chez Alfa Romeo, pas de protèges-carrosserie en plastique sur les côtés, à l’avant et à l’arrière et c’est tant mieux. Par contre, attention à la conduite. Avec une longueur de 4,64 m et une largeur de 1,86 m, c’est un beau bébé. Pourtant, la conduite de l’Alfa Romeo Giulia est vraiment agréable et facile. A titre de comparaison, elle est aussi maniable qu’une Fiat 500, je caricature à peine. Elle est bien plus légère et directe que beaucoup de voitures que j’ai pu essayer. Ma femme qui roule régulièrement en MiTo et qui n’aimait pas conduire mon ex-159 apprécie rouler avec la Giulia. C’est elle qui demande à la conduire lorsque l’on fait certains trajets car elle la trouve vraiment maniable. Donc pas d’inquiétude pour les citadins, ça passe partout !

La Giulia n’est pas une voiture pour les Geeks

J’ai déjà parlé de ma déception pour le pack Harman Kardon mais au delà de l’audio, il faut avouer que la Giulia n’est pas une voiture hyper high-tech. Oui, elle utilise de la fibre de carbone, elle offre le système DNA, un système de navigation (encore heureux) et la pression des pneus… Mais voilà, ça s’arrête là. En options, vous aurez les sièges chauffants, les sièges électriques, le régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte de franchissement de ligne (en option quand j’ai commandé la voiture, semble être de série maintenant).

Pas de feux full-led, pas de système de conduite autonome, pas de lecture des panneaux, pas de « park assist », pas d’Apple Car Play ou de Google Android Auto… Pour le moment. Même le GPS est un peu galère à utiliser.

Ce sont quelques fonctionnalités que l’on aimerait voir de série ou en option. Roberto Fedeli, directeur technique d’Alfa Romeo, avait expliqué la raison il y a quelques mois : la marque est partie d’une feuille blanche. Il y a donc eu des priorités dans le développement de la voiture. Espérons que ces fonctionnalités arriveront dans quelques mois / années. Et puis Alfa Romeo a même réussi à en faire un argument de vente comme vous pouvez le voir ci-dessous !

La Giulia est une voiture pour les vrais conducteurs

Vous arrivez à la partie la plus importante de cet essai, le comportement sportif de l’Alfa Romeo Giulia. Harald Wester, ex-directeur technique d’Alfa Romeo, l’avait promis juré craché lors de la présentation du plan produit Alfa Romeo en 2014, les futures Alfa Romeo doivent avoir :

  • Des moteurs innovants et en avance technologiquement ;
  • Une parfaite répartition du poids (50 – 50) ;
  • Un ensemble de technologies exclusives ;
  • Un excellent rapport poids / puissance ;
  • Un design italien.

Reid Bigland, actuel directeur d’Alfa Romeo va même plus loin en annonçant que les nouvelles Alfa Romeo doivent rivaliser avec BMW et même Porsche. Alors c’est du flan ou pas ?

Et bien non. Déjà sachez que chez Alfa Romeo, les moteurs essence c’est 200 ch, 280 ch ou 510 ch. Pas moins. Ensuite une Giulia c’est de 1 374 à 1 580 kg en poids à vide. C’est des transmissions propulsion ou intégrale. C’est de 330 à 600 Nm en couple.

Pour vous donner une idée, l’Alfa Romeo Giulia essence 2.0 turbo de 200 ch c’est, selon les données constructeur 235 km / h de Vmax et un 0 à 100 km / h en 6,6 sec. Le rapport poids / puissance offre à l’Alfa Romeo Giulia un comportement sportif très joueur. On est tout le temps au dessus des limitations de vitesse au point de me dire qu’avec une Giulia 200 ch, il faudrait faire du circuit pour vraiment l’exploiter avec tout son potentiel. Cela est encore plus vrai avec la Giulia 280 ch (voir l’essai de l’Alfa Romeo Giulia 280 ch) et même obligatoire pour une Giulia de 510 ch.

Je ne me lasse jamais de faire le trajet maison / boulot en Giulia. Chaque trajet est agréable. Soit en conduite douce en mode N du sélecteur DNA, soit en conduite dynamique du mode D du DNA. Pour se rendre compte de la sensation de conduite, il faut l’essayer. Je ne regrette pas que la motorisation démarre à 200 ch, je pense qu’en dessous (du mois en essence) cela aurait dégradé l’image qu’Alfa Romeo veut donner à ces nouveaux modèles. Vous vous en doutez, ce n’est pas fait pour des conducteurs « fou fou » car il y a sous la pédale de quoi devenir un danger sur la route…

Niveau consommation, par rapport aux 5,8 L / 100 km annoncés par le constructeur, la première semaine, j’ai tourné à environ 15 L / 100 km. Puis elle a progressivement baissé et aujourd’hui je tourne à 7,5 L / 100 km en conduite mixe. Ça reste correct pour une essence de 200 ch.

La sonorité du 2.0 turbo essence est agréable. Elle est silencieuse comme il faut à bas régime en conduite douce, et elle sait se faire entendre à haut régime. Alors bien sûr, oubliez les anciens moteurs atmosphériques Alfa Romeo. Aujourd’hui on pense à la consommation, au CO2 et on ajoute un turbo pour augmenter le couple.

Si vous rouliez en diesel et que vous passez à l’essence, ce sera le jour et la nuit !

Lâche ton allemande, ta française, ta japonaise, 5 raisons de passer à l’italienne !

Quoi ? Tu es encore là à lire cet essai ? Tu n’a pas encore contacté ton concessionnaire Alfa Romeo le plus proche ? Dans ce cas, je vais t’expliquer pourquoi il faut vraiment que tu oublies tes préjugés sur Alfa Romeo :

1 – Les nouvelles Alfa Romeo dont la Giulia sont développées à partir d’une feuille blanche par des ingénieurs Ferrari et Maserati et notamment Philippe Krief, directeur technique de Ferrari. Tu seras donc assis au volant d’une voiture pensée par des personnes qui conçoivent des superscars !

2 – Si tu as des préjugés sur la fabrication et les finitions des Alfa Romeo, c’est du passé. Les nouvelles Alfa Romeo, c’est du premium. En 10 000 km pas un bruit bizarre dans l’habitacle, pas une pièce qui a bougé. En plus, c’est fabriqué en Italie dans l’usine entièrement modernisée de Cassino.

3 – La Giulia est une berline pour les conducteurs qui aiment les sensations de conduite. Si toi aussi tu t’amuses à bien prendre chaque virage sur la route comme sur un circuit, cette Giulia est faite pour toi.

4 – Si tu fais partie de ceux qui en ont marre du diesel, les moteurs essence 200 ch, 280 ch et 510 ch te donneront raison à 200 %.

5 – Tu as fais le tour des différentes marques : Audi, Volvo, BMW, Lexus ? Jamais 4 sans 5, go chez Alfa Romeo !

6 (bonus) – Tu pourras enfin apprendre tes premiers mots d’italien avec « la meccanica delle emozioni ».

Ciao et Forza Alfa Romeo !

Erreur de la base de données WordPress : [You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ') AND p.post_type= 'post' AND p.ID != 8951 ' at line 4]
SELECT p.ID, COUNT(t_r.object_id) AS cnt FROM wp_term_relationships AS t_r, wp_posts AS p WHERE t_r.object_id = p.ID AND t_r.term_taxonomy_id IN( ) AND p.post_type= 'post' AND p.ID != 8951 AND p.post_status= 'publish' GROUP BY t_r.object_id ORDER BY cnt DESC, p.post_date_gmt DESC LIMIT 3

64
Poster un Commentaire

avatar
37 Fils de commentaires
27 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
32 Auteurs du commentaire
SamAlexandre F.alexandreFranckderf Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Frederic B.
Invité
Frederic B.

Super article et magnifique voiture ! Bravo !! Tu as beaucoup de chance, cultive ce plaisir unique au volant de ta Giulia. Un très bel article, avec une touche d’humour et de belles photos. j’ai pris énormément de plaisir à le lire 🙂

Thierry
Invité
Thierry

Je partage pleinement cet article/essai car c’est aussi en décembre/janvier dernier que j’ai eu ma Giulia. Il s’agit pour mon épouse et moi-même de notre 9ème Alfa. La première pour moi en 1977, c’était déjà une Giulia. Cette berline sportive est la plus « sensas » que j’ai possédée. Elle est super bien finie et je retrouve les sensations de ma première Giulia lorsque j’étais bien plus jeune. Toutes les « petites » erreurs du passé ont été corrigées sans pour autant entamer le plaisir de conduire. Longue vie à Alfa Roméo. TVR

DRAYMOND
Invité
DRAYMOND

Commentaire très agréable. Ayant commandé un Stelvio avec le même moteur, cela’me donnée un avant goût.

mafioli
Invité
mafioli

Magnifique, elle est superbe. De notre côté on a craqué pour la Stelvio super. J’ai fait une infidelité avec Bmw tout en gardant encore une alfa dans mon garage, mais je ne m’y fais pas je m’ennuie avec les allemandes. Donc auf widersehen et benvenuta Stelvio…(Ca sonne mieux)

squirrel78
Invité
squirrel78

Bravo pour ce très complet et brillant compte-rendu. Il correspond parfaitement, à quelques nuances près, à ma propre expérience d’une Giulia 2,0 TB Lusso sur laquelle j’ai jeté mon dévolu (notamment à cause de sa livrée Monte Carlo à laquelle je n’ai pas pu résister) à peine arrivée en exposition chez mon concessionnaire fin décembre et qui a maintenant 13000 kms. La voiture marche parfaitement, j’ai eu juste au début un problème sur les capteurs de stationnement AV, qui « bipaient » aléatoirement jusqu’à ce que je m’aperçoive (grâce aux forums, pas à mon concessionnaire…) que c’était le support de plaque AV trop proéminent qui entraient de temps en temps dans leur champ, problème réglé depuis 3 mois, et que je ne suis apparemment pas le seul à avoir connu (pour les modèles avec xénon 35W qui ont des lave-phares). Autrement RAS, la voiture fonctionne comme une horloge. Pour évoquer les points critiques, je suis d’accord avec Alexandre sur l’Harman Kardon, pas mal mais je m’attendais à mieux pour le prix. De même, le toit ouvrant est plutôt un toit « entrouvrant », car l’ouverture est bien petite, beaucoup plus que sur mon ex-Giulietta QV. Le GPS aussi est un peu faible, notamment en termes d’ergonomie quand on recherche des informations au delà du trajet lui-même et pour régler la visualisation sur l’écran, j’utilise Waza. Je suis plus nuancé qu’Alexandre sur la faiblesse de la dotation technologique: c’est vrai qu’on n’a pas d’affichage tête haute ou de park assist et aussi pas d’Apple CarPlay… Lire la suite »

Squirrel78
Invité
Squirrel78

Oui on comprend mal pourquoi ils ont voulu mettre un système spécifique alors qu’ils avaient l’U Connect. Peut être que ce denier exige un pilotage tactile (cela étant, je préfère finalement la molette au tactile, qui est dangereux à régler quand la voiture roule; mais l’idéal est sans doute d’avoir les deux…)

squirrel78
Invité
squirrel78

En le relisant à nouveau, vraiment bien ton reportage Alexandre! Et la Giulia en blanc avec les jantes de 17 + les étriers de frein rouge, vraiment belle!! (inlove)

Lusso01
Invité
Lusso01

Bonjour à toi ! D’abord félicitations pour l’article il est genial ! Ensuite, j’ai aussi jeter mon dévolu sur la Lusso. Je voulais la livrée Monte-Carlo mais le concessionnaire avait une Lusso disponible immédiatement en noir pailletté avec intérieur rouge. Le tout correspondait an mon budget pour une giulia normal. Motorisation essence turbo 200ch. Une voiture extrêmement agréable et une direction …. PARFAITE ! Ensuite ma compagne te rejoindra sur le point positif du bouton de réglage côté passager pour la radio. Vraiment bien penser. J’adore aussi les poignées insérées dans le haut du coffre pour rabattre les sièges (60/40/60). Très pratique. Une voiture d’exception à prix défiant toute concurrence allemande !

R68
Invité
R68

Bravo pour cet essai détaillé ! Cela fait rêver… Je suis alfiste depuis 1975 mais un cran en-dessous de vous tous au niveau des modèles possédés: Alfasud, Alfasud Ti, Alfa 75, Alfa 155, Alfa 146Ti, Fiat Bravo 2 (oups! pardon) et maintenant Giulietta Sprint. Je crains par contre que ce sera la dernière car le remplacement de ce modèle, s’il y a remplacement, ne sera pas pour demain. En attendant, Alfa semble privilégier le haut de gamme…. SVP n’oubliez pas les petits propriétaires de Mito(s) et autres Giulietta(s)

seroto
Invité
seroto

Merci pour votre article, mais je n’a pas trouvé 2 points importants pour moi : – la finition et l’assemblage de l’habitacle, au niveau des allemandes ? – le confort (marre des voitures où l’ont sent la moindre plaque d’égout dans le creux des reins)? Merci par avance de votre réponse Seroto

FRED34
Invité
FRED34

Bonjour, super commentaire, c’était l’idée que je me faisais de cette alfa. je vais l’essayer vendredi, je pense commandé le modèle lusso ou la sport, 2l essence bien sur et rouge alfa évidement. je suis un alfatiste passionné, j’ai un coupé gtv6 de 1982 rouge avec laquelle je roule régulièrement. j’attendais avec impatience le retour d’une vrais alfa. j’aurais donc 2 alfa pouvez vous me dire svp, si le moteur est d’origine alfa ou fiat? Merci pour cette lecture cordialement Fred

Novo#passion
Invité
Novo#passion

Bravo pour l’article Je m’interresse depuis peu aux alfa et je regarde quelques commentaires. Enfin non, beaucoup de commentaires. Bon ok, tous les commentaires Le meilleures que j’ai lu. Meilleures que des pros qui récitent la com. La passon est meilleures conseillère ! Et si la structure est là… Top of the best PS Il faut laisser à Sergio ces comparaisons avec les allemandes

FRANCO
Invité
FRANCO

JE RECOIS MA GIULIA SPORT 2LTB LA SEMAINE PROCHAINE . ROUGE ETRIERS DE FREINS ROUGES INTERIEUR NOIR JANTES EN 19 . VIVEMENT . UN SEUL REGRET . JE ME SEPARE DE MA GIULIETTA QV LAUNCH EDIION GRIS MAGNESIO

Yves Botty
Invité
Yves Botty

Ai bien aimé les commentaires à propos des options. Dès que j’aurai les 40 000 € nécessaires , je passe commande !

Nono
Invité
Nono

Merci pour ce beau compte-rendu qui me conforte dans mon choix : Giulia 2 l essence en finition super, qui devrait arriver sur le sol français dans quelques jours ! C’est ma première voiture transalpine mais j’ai toujours été attiré par la marque. J’espère que c’est le début d’une longue série…bravo pour ton site que je consulte plusieurs fois par semaine. À bientôt pour les propres impressions !

riber
Invité
riber

Cette Giulia me fait de l’oeil ! Sauriez vous pourquoi la zone rouge est à seulement 5500 ? Pour privilégier la longévité du moteur ? La consommation ? C’est un choix technique Alfa ou une mode auto ? Merci Marc javascript:void(0)(wondering) (wondering)

jean
Invité
jean

Très belle voiture les prix sont bien tomber en occasion encore une année et j pense en avoir une en essence à moins de 22 milles euros .très bon renseignements sur votre alfa

BERGER ALBERT
Invité
BERGER ALBERT

Bonjour Compte rendu très apprécié.. Beaucoup de choses ont évolué depuis votre achat.. Surtout au niveau des options.. ********************************************** Depuis que je travaille , je n’ai acheté que des Alfa Roméo : Alfasud , Alfetta 1600 , Alfa 156 , la 159 que je possède actuellement depuis décembre 2006.. J’attendais avec impatience la suite et c’est une Giulia 2.0 Turbo de 200 ch qui remplacera ma 159.. Mais il y a un gros problème , en effet j’habite la MARTINIQUE.. Et depuis cette année une lutte féroce existe entre l’ancien concessionnaire et le nouveau pour faire venir ces voitures.. Résultat : aucune importation .. *********************************************** Comment ferons nous les nombreux alfistes martiniquais ?? Passer par un mandataire en France et faire voyager la voiture ?? Autre chose , pas d’hiver ici donc est il possible d’avoir des voitures sans siège et autres « chauffants » ?? Cordialement

Stanislas
Invité
Stanislas

La presse auto française restera toujours franchouillarde: https://www.largus.fr/actualite-automobile/essai-comparatif-la-peugeot-508-gt-defie-lalfa-romeo-giulia-20-t-9284397_p_5.html Tout dans le comparatif démontre que la Giulia 2L 200 ch est supérieure à la nouvelle 508 GT, mais la conclusion de l’article c’est choississez la 508. Pourquoi? Parce que son moteur inexpressif (aux abonnés absents pour la sonorité dit l’Argus) consomme moins et qu’elle est mieux équipée en série. Par contre le châssis de la Giulia est jouissif, elle a un moteur sans comparaison, mais elle n’a pas l’habitacle avec les touches piano! Moralité : arrêtez de jouer au beauf franchouillard, et choisissez la meilleure voiture, la Giulia!

Grez
Invité
Grez

Je pense que ce qui a fait la différence c’est le prix des 2 voitures. Pour moi le blason Alfa Romeo, le châssis(le meilleur du marché) le design mérité largement une rallonge. La seule chose qui reste un gros reproche, même dans mon entourage ou circule pas mal de voitures premium c’est le retard technologique(phares LED, camera de stationnement 360°, lecture des panneaux etc…) qui seront j’espère comblé bientôt. Après c’est une belle nouveauté Française donc on va dire que c’est le jeu.

sauer françois
Invité
sauer françois

première alfa de ma vie(depuis 1 mois) et je la trouve fantastique pour le moment!look sublime,très bonne finition(pack cuir),conduite enthousiasmante,bref que du bonheur!!pas encore fais de longs trajets mais semble bien confortable.manque juste un peu de sonorité moteur et j’en viens à ma question:faut il roder ou peut on déjà passer en dynamic une fois le moteur chaud??merci à alfa pour cette réussite!!

Capo1
Invité
Capo1

Bonjour à tous et super article alexandre . Je possède une giulia 200 cv depuis mai 2018 . Elle est rouge alfa ( le nuovo rosso alfa ) et l’intérieur cuire pleine fleur noir toit pano , gps le plus grand avec appel car play et androïde je sais plus quoi (itwasntme) Le surround théâtre très bien mais pas dingue point de vue puissance . Le demarage sans clé ( clé assortie à la carrosserie ) model de jante 18 comme cela les pneus arrières sont plus large et ca lui donne un look terrible . Double sortie d’échappement mais j’ai dis non aux palettes , pour moi la zf est parfaite et le simple fait d’écraser l’accélérateur tape le rapport le plus bas possible et puis je suis déjà à 12000€ d’options (swear) . C’est simple pour les performances , a puissance égale et pois similaire , elle les manges toutes . Châssis merveilleux et motricité au top et vive la propulsion pour le plaisir de conduire véritable . Mes bmw c’était super mais ma giulia c’est jouissif (rock)

jphili1
Invité
jphili1

hello je viens d aller recuperer la mienne quel plaisir de conduire

jphili1
Invité
jphili1

c est une 200tb super tu consommes combien ? tu fais de la ville ? tu consommes combien en ville ?

jphili1
Invité
jphili1

et tu mets quoi comme type d essence ? est il possible de mettre du sp95-e10 ? jean philippe

Klemeuh
Invité
Klemeuh

Bonjour et merci pour cet article. J’ai craqué sur cette voiture depuis la présentation de la QV en 2016 et je suis enfin passé par la case commande, mais d’une « petite » Sport Edition 2.0 TB 200cv en rouge Alfa (évidemment) avec les jantes 19″ performance noires, les étriers de frein rouge et l’intérieur couleur « tabac ». Je dois la recevoir à la fin du mois et j’ai hâte (smile) !!! Avec seulement 30 min de test routier, je confirme ce qui a été écrit dans l’article : c’est un vrai bonheur à conduire ! Elle sait être douce en mode N et en D, ça pousse fort !!!

Serge
Invité
Serge

Bonjour , très sympa ce compte rendu et essai. Concernant la garniture des sièges , vous parlez d’un mixe cuir/tissu , chez ALFA , c’est en Alfatec et tissu , apparemment un simili cuir . qu’en est t’il exactement ? cuir ou simili ? Merci de m’éclairer à ce sujet. Salutations. Serge V .

Flomed14
Invité
Flomed14

Bonjour et merci pour cette page consacrée à Alpha, en l’occurrence à la guilia, modèle que j’ envisage d’ acquérir en remplacement de ma peugeot viellissante.Je viens d’ essayer un 2l 200ch super. Je suis charmé de cette conduite. Toutefois n’ ayant pas encore beaucoup de recul sur la fiabilité, j’ hésite encore. Ce modèle me plait beaucoup et son côté pas trop truffé d’ électronique d’ autant plus.Mes enfants étant grands maintenant, j’ aimerais me faire plaisir avec une voiture de caractère alliant la beauté de ses lignes, le confort et le plaisir de conduite et je pense avoir trouvé tout cela dans la giulia. Pour l’ heure, je continue de suivre vos commentaires avant d’ oser franchir le pas.

sainte
Invité
sainte

Bonjour Ancien propriétaire d’une sud 105CV et d’un GT Mazout que de Soussi avec le diesel pfffff . Maintenant j’ai une giulia depuis 1 ans 15000 KM c’est une 200 boite auto rouge Alfa 18 pouces étrier rouge pack sport que du bonheur c’est juste fabuleux à conduire conso 8,7 mixt par contre en ville sa grimpe , normal 200CV faut donner à boire par contre ma sono de base une voiture à ce tarif il aurais put faire mieux j’avais du bose sur le GT. Et pour finir merci pour ce belle article (clapping) (rofl) Ciaoooooo

JPG
Invité
JPG

Excellent article.Je suis en plein accord avec vous.Cette auto est une véritable réussite.Une grande marche de franchie par rapport à ma 159(2,4l 210cv)qui était également Noir Métal.La consommation reste somme toute extrêmement raisonnable :sur autoroute,je parviens à la limiter à 7,2L en mode A sans pour autant respecter les limitations (avec une telle auto,l’on est plus souvent à 150/160 qu’a 130.)Enfin,j’en suis à ma quinzième Alfa et c’est sans nul doute l’une des plus abouties,tant au plan esthétique (une tuerie)qu’en terme de confort et bien sûr de motorisation.Un dernier détail,mais qui est d’importance:la direction directe d’une précision quasi chirurgicale .Forza ALFA!

david
Invité
david

super analyse et rassurante car je vient de m acheter une giulia essence 200ch (blush)

derf
Invité
derf

Bonjour, tout d’abord merci pour cet essai et merci au différents commentaires sur cette voiture qui me conforte dans mon tres futur achat. juste une question, je voulais savoir si avec le temps tu n’as pas des regrets sur la couleur blanche. Pour ma part je suis à 2 doigts de prendre une giulia sport 200 blanche / toit ouvrant / jantes veloce. Configuration d’apparence assez sportive qui me plait beaucoup. Mais au quotidien je me demande si cette voiture ne fait pas un peu trop ‘mas tu vu’ ? toi qui a une configuration à peu près équivalente quel est ton retour d’expérience ? merci

Franck
Invité
Franck

Hello. Après 4 ans en Is 250 (v6), je suis passé l’an dernier à la version hybride. En version Exclusive toujours donc super équipement, dont sièges à mémoire chauffants et ventilés, super Sono. Mais qu’est-ce que c’est chiant à conduire. Trop pépère…. je regrette mon V6. Bref, cette Alfa me fait de l’œil… je vais en essayer une samedi- en occase…

Sam
Invité
Sam

Je te recommande extérieur blanc intérieur rouge. Cela donne un super contraste! Cette voiture est au top au niveau de la direction directe et de la suspension/châssis. Parfait équilibre entre sportivité et confort sans que la suspension soit trop rigide et inconfortable comme sur beaucoup d’autres véhicules sportifs. Les 2 derniers modèles AR n’ont rien à envier aux meilleures Allemandes (a part les gadgets électroniques superficiels) Je ne me lasse pas de l’agrément de conduite et du style Alfa !