Ferrari ne fournira plus de moteurs à Maserati !

On l’a appris hier par la bouche de Ferrari. La marque au Cheval Cabré ne fournira plus de moteurs à Maserati à compter de 2021. Maximum 2022. 

Que dit Ferrari ? 

C’est Louis Camilleri, le nouveau directeur général de Ferrari qui l’a annoncé en ces termes : “Nous avons un contrat […] Maserati a annoncé qu’il ne renouvellerait pas ce contrat” . “De notre perspective, c’est une bonne nouvelle d’un point de vue de la rentabilité […] En récupérant une partie de notre main d’oeuvre, cette dernière pourra ainsi mieux se focaliser sur nos propre moteurs”.

Ainsi, c’est Maserati qui aurait signé la rupture du contrat.

maserati ghibli bleu

Pourquoi une telle décision ? 

D’abord, c’est peut-être un moyen pour FCA de laisser Ferrari voguer de ses propres ailes sans avoir trop d’attaches avec le groupe FCA.

Pour Maserati, c’est un moyen de ne plus être associée à la marque au Cheval Cabré, elle à qui il a souvent été reproché de vivre dans l’ombre de la marque de Maranello, avec des moteurs souvent moins prestigieux ou davantage bridés que ceux de sa grande soeur.

Alors, cela permettra-t-il à la firme de Modène de déployer véritablement ses ailes ? C’est possible mais les ventes actuellement en chute libre et la redéfinition de la philosophie de la marque sont des étapes primordiales avant de penser aussi à une offre de moteurs à totalement redéfinir…

logo maserati

Le groupe FCA en renfort ? 

On se dit alors que la marque au Trident sera ainsi définitivement arrimée au groupe FCA dont elle fait partie.

Alors, quid pour remplacer les moteurs V6 biturbo 350 et 430 chV8 atmo 4.7 de 460 ch et V8 biturbo 3.8 de 530 ch (et jusqu’à 590 ch sur le Levante Trofeo) ?

Plusieurs pistes peuvent peut-être se dégager :

  • Le V6 Alfa Romeo de 510 ch pourrait faire l’affaire et rentabiliserait la conception de ce moteur qui, actuellement, se vend forcément peu. Sera-t-il un peu dégonflé pour davantage coller aux versions actuelles de 350 et 410 ch ?
  • Pour le V8 atmo, étant donné que le duo Granturismo/Grancabrio est en extrême fin de vie, on se dit qu’il finira au rebut, les moteurs atmosphériques n’étant de toute façon plus trop construits aujourd’hui…
  • Quant au V8 biturbo de 530 ch, on se dit là encore que le V6 Alfa Romeo pourrait le remplacer. Certes un V6 est souvent jugé moins noble qu’un V8 mais ce dernier type de moteur prend fin partout, remplacé par des V6 moins encombrants, moins gourmands, et qui, pour un gain de puissance complémentaire rendant le tout plus chatoyant et moins « roturier », pourrait très bien être accouplé à une technologie hybride… Cela tombe bien, l’hybridation est au programme chez Maserati…

Le hic, c’est que Manley a récemment affirmé que le fait d’accoler Maserati à Alfa Romeo avait été une mauvaise idée. Alors, le fait de partager les moteurs s’inscrira-t-il dans cette déclaration ? Quid alors des moteurs Maserati ? Une conception interne ? Le groupe FCA a-t-il les moyens de se le permettre ? Un partenaire extérieur ? L’utilisation des brutaux V8 américains de chez Dodge/Jeep ? On peine à y penser tout de même….

Alors, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *