Essai Fiat 500 électrique : moteur ! Silence…

Ca y est, il est enfin possible d’essayer la nouvelle Fiat 500 électrique dont nous parlons depuis plus de 2 ans sur ce site. Commercialisée depuis quelques semaines, cette nouvelle 500 électrique est d’un enjeu capital pour la marque : nouvelle plateforme, nouveau moteur, fabriquée en Italie,.. elle doit séduire les clients, émaner la dolce vita, et rencontrer le même succès commercial que la précédente Fiat 500 commercialisée à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde depuis sa sortie. Moteur ! Silence….

Présentation extérieure

Côté design, le challenge a été de conserver les codes qui ont fait le succès de toutes les 500 : petite, attachante, maniable, 4 places. Le modèle d’essai est une 500 électrique Icone couleur Rose Gold avecdes jantes 16″.

Pour cette nouvelle 500 électrique, les designers n’ont pas pris de risques car on retrouve la silhouette de la précédente 500 mais avec un air plus moderne. Le logo Fiat laisse place à un logo 500. L’entrée d’air à l’avant a été réduite et est peinte couleur carrosserie. Bien sur il y a aussi les nouveaux feux avant et arrière et quelques autres détails…

Côté dimensions elle garde les codes d’une petite voiture avec 3,63m de long, 1,68m de large et 1,53m de haut.

En tout cas, citadine électrique 4 places cabriolet, cette 500 coche de nombreuses cases ! En version cabriolet, le coffre offre une contenance de 185 L, comme sur la verision thermique.

Présentation intérieur

Sur cette finiton Icone, la planche de bord reprend la couleur de la carosserie. Toujours sur cette finiton sont proposés un écran tactile 10″ avec le nouveau système Uconnect et un chargeur à induction (sans fil) pour smartphone. Le nouveau système Uconnect que l’on retrouve sur les nouvelles Jeep et même chez Maserati est vraiment au niveau et parfois au dessus de la concurrence. Il est à mon goût plus performant et complet que chez Alfa Romeo, Lexus, etc.

L’ensemble est bien fini, la qualité d’assemblage fait premium. Toutefois, si ce n’est pas choquant à l’oeil, j’ai été un peu décu du toucher du plastique dur au dessus de la planche de bord et au niveau des portières. Par rapport au prix de la voiture, je pense qu’un autre matériaux aurait été possible.

L’ensemble peut paraitre un peu austère pour l’instant. Heureusement que, dans la finition Icône, la planche de bord donne de la couleur. On attendra d’autres coloris pour les sièges et les plastiques dans une future gamme…

A noter que l’ouverture des portes depuis l’intérieur se fait via un bouton électrique. C’est sympa, sans plus !

Roulage… en silence

Le moteur électrique offre une puissance de 118 ch et un couple (toujours disponible) de 220 Nm. Sur le papier, cela donne un 0 à 100 km/h en 9 sec et un 0 à 50 km/h en 3,1 sec. Sur la route, j’ai été très agréablement surpris par la bonne accélération et la bonne reprise même à haute vitesse de cette 500 électrique. Vous pourrez en surprendre plus d’un lors de vos dépassements. Il est à noter que cette petite voiture pèse sur la balance 1 365 kg dont 295 kg de batteries. C’est moins lourd qu’une Renault Zoé, presque autant qu’une BMW i3.

Pour toutes situations (un rond point, dépassement, etc.) la puissance du moteur est disponible. La 500 électrique, même si sa direction est très souple, est joueuse. Même à haute vitesse. Il est tout à fait possible d’être à 110 km/h et d’atteindre rapidement la Vmax du véhicule grâce au couple du moteur électrique toujours disponible. C’est agréablement suprenant. Il y a plusieurs modes de conduite (Normal, Range et Sherpa) mais il manque à mon goût un mode « dynamique » qui rafferimerait la direction, les suspensions et donnerait un petit coup de pied au 0 à 50 km/h… peut-être pour la version Abarth.

Autre point fort de cette voiture électrique : le silence bien sur ! Entre le moteur électrique et l’insonorisation de la voiture, quel confort de pouvoir parler à son passager sans hausser la voix, comme si on était chez soi dans son salon.

L’autonomie, selon la norme WLTP, est de 320 km. Ce qui est tout à fait réaliste car, pendant l’essai, la conduite a été très dynamique à basse et haute vitesse (500 électrique a pu suivre sans problème l’essai de la Maserati Ghibli hybride qui avait lieu le même jour), et a offert un peu plus de 220 km d’autonomie. En conduite « normale » il est, je pense, tout a fait possible de faire bien plus de 300 km.

Temps de charge

La charge d’une voiture électrique est un sujet parfois difficile à comprendre. Pour faire simple, à domicile, sans wallbox, il faut compter 9 h et 15 min pour une charge complète. Pour les temps de charge partiels, et en publique, le schéma ci-dessous l’explique.

Dans la vie de tous les jours, vous branchez votre voiture tous les soirs et le matin elle est chargée pour la journée. Pour faire des trajets plus longs, il faudra bien faire votre itinéraire de bornes de recharge, si possible Mode 4 qui permet de charger pour 50 km d’autonomie en seulement 5 minutes et 80 % de la pleine capacité en 35 minutes.​

Tarifs et gamme de la Fiat 500 électrique

La 500 électrique de notre essai est une cabriolet 118 ch finition Icône affichée au tarif de 32 900 € hors bonus écologique. C’est presque 10 000 € de plus qu’une Fiat 500 cabriolet essence hybride 70 ch finition sport.

La hausse de tarif s’explique par le prix des batteries et par le fait que cette 500 électrique est fabriquée 100 % en italie (à Mirafiori, là où est fabriquée la Maserati Levante) contrairement à sa prédécesseuse, fabriquée en pologne. Notez que, afin de rasssurer l’acheteur, la voiture est garantie 2 ans et les batteries 8 ans et 160 000 km.

La gamme 500 électrique est composée de plusieurs finitions :

  • Action : uniquement en version berline, prix hyper attractive grâce à l’utilisation d’une batterie de 23,7 Kwh (et donc autonomie réduite) ;
  • Passion : régulateur de vitesse, jantes 15″, écran tactile 7″, batterie de 42 Kwh ;
  • Icône : capteur de pluie, limiteur de vitesse intelligent, radar de recul, jantes 16″, climatisation autimatique, écran tactile 10″, batterie de 42 Kwh.
  • Icône plus : feux croisement et route automatique, jantes 17″, feux led, accoudoir central, toit panoramique, chargeur smartphone sans fil, batterie de 42 Kwh.
BerlineCabriolet3+1
La Prima34 900 €27 900 €36 900 €
Icône plus31 500 €34 500 €33 500 €
Icône29 500 €32 900 €31 500 €
Passion27 500 €30 900 €29 500 €
Action24 500€//

La Fiat 500 électrique 3 + 1 est une version berline avec porte antagoniste.

Proposée en 9 coloris, les coloris de la 500 électrique sont « minéraux ». Pour des coloris plus classiques comme jaune, rouge, etc. il faudra certainement attendre quelques mois pour que cela arrive au catalogue.

Conclusion : 500 % réussie ?

On pourrait penser qu’il aurait suffit à Fiat de prendre la 500 existante et de lui installer des batteries et un moteur électrique… pourtant il s’agit bien d’une toute nouvelle 500.

Elle est toujours petite, a le look 500 « rétro-moderne », disponible au choix en berline ou cabriolet et est très vive grâce à sa puissance de 118 ch.

Est-ce que le prix serait le sujet qui fâche ? Pas tant que ça ! Une Renault Twingo électrique 81 ch démarre à 21 350 €, Renault Zoé 109 ch 32 500 €, une BMW i3 170 ch à 39 949 €. La 500 électrique est très bien positionnée en prix. Ajotuez une prime à l’achat en France de 7 000 € pour une voiture électrique (jusqu’au 30 juin 2021), cela ramène le prix de notre modèle d’essai de 32 900 € à 25 900 €. Pour la version Action, cela ramène le prix de 24 500 € à 17 500 €.

Comme la précédente 500, on imagine que cette nouvelle 500 électrique évoluera avec le temps en proposant plus de choix de personnalisation. En attendant, il faut lui souhaiter tout le succès qu’elle mérite !

Merci à Ital Auto 85 pour la confiance et le prêt de la voiture.

One Comment

Leave a Reply
  1. Bon démarrage commercial, en rapport aux volumes des électriques bien sûr.
    Merci pour vos articles et votre retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *