Essai Maserati Ghibli hybride : Mamma Mia! Un 4 cylindres !

Mamma Mia! Une Maserati 4 cylindres ! C’est par ces mots que je commence l’essai de cette nouvelle Maserati Ghibli 4 cylindres hybride 330 ch tant l’arrivée de cette motorisation divise. Entre ceux pour qui Maserati c’est avant tout une sonorité inimitable et ceux qui acceptent à bras ouverts cette motorisation à cause des malus de plus en plus punitifs.

Pour me faire mon propre avis, j’ai pu essayer pendant une journée la Maserati Ghibli hybride, dans une finition GranSport, aux Sables-d’Olonne.

Maserati Ghibli hybride GranSport : présentation !

Commençons par la présentation de cette Maserati Ghibli hybride.

Le look de cette berline de presque 5 mètres vieillit bien. Rappelons qu’elle a été présentée en 2013 et que, d’année en année, elle a été améliorée par Maserati tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, et en équipements. Preuve en est concernant le look extérieur, elle n’a cessée de recevoir des pouces levés et aux signes amicaux lors de son passage, même en provenance des forces de l’ordre (elle ne vous évitera pas les amendes, ne revez pas). En plus d’être belle, elle profite du très bon capital sympathie de la marque.

La nouveauté la plus visible à l’extérieur sont les nouveaux feux arrières qui, allumés, font un clin d’œil à l’iconique Maserati 3200 GT du designer Giugiaro. A se demander pourquoi ils ne l’ont pas lancé ainsi dès les débuts de la Ghibli ! La finition GranSport est très racée : pare-chocs avant sport, jantes 20″, sièges sport, volant sport, étriers de freins rouge…

A bord, des matériaux très haut de gamme

L’intérieur est beau, un mélange de luxe et de sport. Les poignées de portes sont intégrée de façon élégante, la sellerie Zegna en cuir tressé est du plus bel effet, la planche de bord met en avant le nouveau système d’info-divertissement, on est dans une berline très haut de gamme. Cela se voit à l’œil, cela se sent au toucher des matériaux.

Focus sur le nouveau système multimédia. Il n’aura de cesse d’avoir évolué d’années en années et voici le tout nouveau Maserati Connect et son écran tactile 10,1″. Enfin une interface complète, écran haute définition, interface fluide et complète, cartographie TomTom, Amazon Alexa, Apple CarPlay, etc. Enfin au niveau de la concurrence !

maserati connect
Photo Maserati

Enfin, pour le côté pratique, j’ai noté que le coffre de 500L est d’une belle capacité pour sa catégorie et que les sièges arrières sont rabattables. C’est toujours bon à savoir.

Retour au 4 cylindres

Cela va peut-être vous surprendre, des Maserati 4 cylindres il y en a déjà eu dans l’histoire sportive de la marque. Il y a par exemple la Maserati 4CL avec son moteur 1,5L de 200 ch, la Maserati 4CLT et son 1.5L de 260 ch pilotée par Juan Manuel Fangio, ou encore la Maserati Tipo 60 et son 4 cylindres 2.0L de 200 ch qui remporta le Grand Prix de Rouen en 1959, et enfin la Maserati Tipo 61, son 4 cylindres 2,9L de 260 ch et son pilote Stirling Moss qui remporta une course en 1960 au Nurburgring devant des Ferrari, Porsche, et Aston Martin….

Si cela peut convaincre les puristes, des 4 cylindres il y en a déjà eu en compétition, que ce soit chez Ferrari, Alfa Romeo, Maserati et d’autres marques. Tous les pilotes victorieux à bord de ces machines de course semblaient être moins réfractaires.

Sonorité Maserati 4CTL

Le 4 cylindres a, je vous l’accorde, une sonorité moins enthousiasmante qu’un V6, V8, V12, mais ce n’est pas en opposition avec l’histoire sportive de la marque au Trident.

Techniquement, le moteur hybride léger de la Ghibli est une combinaison d’un 2.0L 4 cylindres et d’un moteur électrique 48 V. Ils offrent à eux deux une puissance de 330 ch et un couple de 450 Nm. Ce système se recharge tout seul au freinage ou à la décélération, l’énergie de la batterie est sollicitée à l’accélération pour offrir plus de puissance. A noter que toute cette puissance est envoyée dans les roues arrières, il s’agit d’une propulsion.

Comportement routier polyvalent

Cette motorisation 2.0L 4 cylindres hybride 330 ch vient en remplacement du V6 diesel 275 ch. Plus légère avec cette motorisation, et malgré le poids du moteur électrique et des batteries, la Ghibli hybride est plus performante que la version V6 diesel et presque aussi performante que la version 3.0L V6 essence de 350 ch.

Au quotidien, cela donne une berline confortable et silencieuse en ville comme sur les grand axes routiers. En conduite normale, je suis entre 8 et 9 L/100 km de consommation. Une fois le bouton « sport » enfoncé, l’échappement change de sonorité pour un bruit à la fois rauque et feutré. C’est à dire suffisamment sonore pour faire un bruit plus puissant à l’accélération et lors des passages de vitesses, mais bien plus silencieux qu’un Akrapovic qu’on retrouverait chez Abarth par exemple. En mode sport, même si on sent que ce n’est une pure sportive avec ces 1,8 tonnes à vide sur la balance, les suspensions Skyhook, la freins Brembo et la boite ZF 8 vitesses offrent une conduite dynamique rassurante.

Tarifs de la Ghibli hybride face à la concurrence

De toute la concurrence, Maserati est la seule marque à avoir optée pour la technologique hybride léger MHEV contre de l’hybride rechargeable PHEV pour les autres. Le MHEV par rapport au PHEV offre un gain de poids et de place, toutefois, il n’est pas possible de rouler plusieurs kilomètres en tout électrique. Les émissions de co2 s’en ressentent également.

Maserati Ghibli HybridMaserati Ghibli Hybrid GranSportMercedes Classe E 300 eAudi A6 TFSI e S-LineBMW Serie 5 530e xDrive M Sport
Prix TTC74 700 €86 500 €63 450 €70 600 €73 650 €
MoteurMHEV 4 cylindres + moteur électriqueMHEV 4 cylindres + moteur électriquePHEV 4 cylindres + moteur électriquePHEV 4 cylindres + moteur électriquePHEV 4 cylindres + moteur électrique
Puissance (ch)330 ch330 ch333 ch299 ch292 ch
Couple (Nm)450 Nm450 Nm//300 Nm
Poids1880 kg1880 kg1990 kg/1970 kg
0 à 100 km/h5,7 sec5,7 sec5,8 sec/5,9 sec
Co2187g199g35g37g39g

Conclusion : une Ghibli hybride 4 cylindres bienvenue

Cette Maserati Ghibli hybride 4 cylindres, en remplaçant la motorisation V6 diesel (qui elle aussi avait fait du « bruit » à sa sortie), permet d’élargir la gamme.

Allant du 4 cylindres hybride 330 ch, en passant par les V6 350 et 430 ch et jusqu’au V8 580, la Ghibli peut contenter tous les acheteurs, pour tous les usages. Si vous le pouvez, prenez un V6 ou V8, c’est une autre expérience sonore ! Mais grâce à ce 4 cylindres, elle se repositionne en face de concurrentes qui proposent aussi des motorisations 4 cylindres hybrides. Et vous le savez maintenant, le 4 cylindres n’est pas un blasphème.

Caractéristiques

  • Puissance 330 ch
  • Couple 450 Nm
  • 0 à 100 km/h : 5,7 sec
  • Vmax : 255 km/h
  • Hauteur : 1,46 m
  • Longueur 4,97 m
  • Largeur (sans rétroviseur) 1,94 m
  • Coffre : 500 L
  • Consommation WLTP : 8,8L /100 km

La Maserati Ghibli hybride est une parfaite berline de luxe pour le quotidien. Avec la finition GranSport, le look est sportif, plus audacieux que d’autres berlines, l’intérieur respire les matériaux haut-de-gamme, elle est très bien équipée que ce soit en aides à la conduite, multimédia, confort…

Et c’est une Maserati, la voiture du gentleman driver. Rendez visite chez le concessionnaire Maserati le plus proche pour vous en rendre compte.

Sujet qui fâche toujours : les émissions de Co2 ! Selon l’équipement la Maserati Ghibli hybride émet d’après la norme WLTP entre 183 et 213 g de Co2/km. La Maserati Ghibli GranSport hybride de cet essai émet 199 g de Co2/km, soit un malus écologique 2021 de 14 723 €. On me chuchote dans l’oreille que pour faire passer la pilules Maserati est capable de faire une remise…

Merci au concessionnaire Maserati Nantes / La-Roche-sur-Yon Groupe Trident pour sa confiance et le prêt de la Maserati Ghibli !

11
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
GuitouFredoCalle 13Alexandre F. Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Guitou
Invité
Guitou

Cette caisse est vraiment magnifique, une vraie sculpture. Ce qui est fort triste, c’est que l’hybridation légère avec moteur électrique de 48 v ne permette pas de diminuer beaucoup le Co2. Et pourtant, cette mécanique me semble beaucoup plus  » écologique  » que l’hybridation PHEV, qui nécessite recharge à la prise, donc éoliennes géantes, champs de panneaux photovoltaïques et autres nuisances. Et le prix de l’électricité ne va pas cesser d’augmenter, ne l’oublions pas.