Le Mans Classic 2022 : italiennes engagées et conseils pour en profiter

ePhoto Le Mans Classic – Peter Auto – Copyright Mathieu Bonnevie

Pour sa 10e édition, le Mans Classic se tiendra ce 30 juin jusqu’au 3 juillet 2022 sur le circuit mythique du circuit des 24 Heures. Je m’y rendrai de nouveau, comme à l’édition 2018, après 2 années de report à cause du COVID.

En 2018, justement, l’édition avait attiré 195 00 spectateurs. Des passionnés d’automobiles, respectueux, venus parfois du monde entier.

Les italiennes engagées

Pour cette édition 2022, sur presque 500 automobiles engagées, les italiennes sont bien représentées. Même si cela manque un peu de Maserati à mon goût ! Et c’est là que l’on constate aussi et encore la place d’Alfa Romeo en compétiton. Les modèles retenus sont ceux qui ont participé aux 24 Heures du Mans entre 1923 et 1981.

Pour information, un départ en épi comme il fut donné de 1925 à 1969, sera organisé pour les plateaux 1-2-3-4. Les autres plateaux, beaucoup plus rapides, s’élanceront selon la procédure du départ lancé.

Plateau 1

  • Alfa Romeo 8C 2300 LM 1931
  • Alfa Romeo 8C 2300 Zagato Le Mans 1934
  • Alfa Romeo 8C 2300 MM Spider Zagato 1932
  • Alfa Romeo 8C 2300 1932
  • Alfa Romeo 8C 2300 Monza 1932
  • Alfa Romeo 8C 2300 LM 1931
  • Alfa Romeo 8C 2300 Monza 1934

Plateau 2

  • Fiat 8V 1953
  • Maserati A6GCS Spider 1953
  • Alfa Romeo Giulietta SVZ 1957
  • Lancia Aurelia B20 1953
  • Lancia Aurelia B20 1956
  • Ferrari 250 MM 1953
  • Maserati 300 S 1955
  • Osca Maserati 750 Sport 1958

Plateau 3

  • Ferrari 250 GT SWB 1960
  • Ferrari 250 GT SWB 1961
  • Ferrari 250 GT SWB Breadvan 1961
  • Abarth Simca 1300 1960
  • Alfa Romeo Giulietta SZ 1962
  • Ferrari 250 GT Berlinetta 1960
  • Ferrari 250 GT SWB 1962
  • Alfa Romeo Giulietta SZ 1962

Plateau 4

  • Alfa Romeo Giulia TZ 1965
  • Alfa Romeo Giulia TZ 1964
  • Ferrai 250 GT 1964
  • Ferrari 250 LM 1965
  • Alfa Romeo Giulia TZ 1964
  • Alfa Romeo Giulia TZ 1963

Plateau 5

  • Ferrari 365 GTB 1975
  • Ferrari 365 GTB 1970
  • De Tomaso Pantera 1972
  • Ferrari 512 M 1971
  • Ferrari 275 GTB 1966
  • Alfa Romeo T33 1971
  • Ferrari 365 GTB
  • Ferrari 312 P 1969
  • Ferrari 512 S 1970

Plateau 6

  • Ferrari 512 BBLM
  • Lancia Beta Montecarlo Turbo 1981
  • Ferrari 512 BBLM 1980
  • Ferrari 512 BBLM Bellancauto 1981
  • De Tomaso Pantera 1975
  • Ferrari 512 BBLM 1979
  • Ferrari 512 BBLM 1979
  • De Tomaso Pantera 1979

En plus du plateau, vous pourrez vous balader pour visiter les stands des constructeurs, voir les voitures des clubs, etc. Vous ferez quelques km à pied pour tout voir, croyez-moi.

Mes conseils pour le Mans Classic

D’après mon expérience de Le Mans Classic de 2018, voici les conseils que je peux donner. Ils sont personnels, ils ne conviendront pas aux 200 000 spectateurs !

  • Billets : enceinte générale obligatoire, tribune conseillée, l’accès paddocks si vous pouvez le prendre est très sympa car vous pouvez observer de près les voitures statiques.
  • Parking : il y a un peu de bouchon le samedi matin mais c’est très bien organisé et sur les parking se cotoient des voitures « normales » et de sport, de toutes les nationalités ;
  • Dress code : le Mans Classic impose une tenue vestimentaire de l’époque. Une chemise claire, un polo, un short, un jean, cela fait l’affaire. Prenez par contre des bonnes chaussures de marche car aux Mans, on marche beaucoup. S’il fait un beau soleil, pensez aussi au chapeau ou la casquette d’époque.
  • Boisson : sur place il est possible de se désaltérer : eau, soda, bière… En 2018, il avait fait très chaud et la bière était de mémoire à 8 €. Donc pensez à prendre une ou plusieurs bouteilles d’eau.
  • Repas : comme pour les boissons, il est possible de manger est repas sur le pouce (sandwichs) ou à table. Prévoyez un budget pour cela ou apporter vos sandwichs.
  • Nuit : c’est propre à chacun, camping à proximité, hotel, airbnb. Cela dépend du niveau de confort et de l’expérience recherchée. En 2018, j’avais pu dormir dans une maison chez un ami a quelques km du circuit et en pleine nuit, on entend bien les voitures !
  • Bruit : pensez à prendre des boules quies ou un casque antibruit. Les voitures d’époques, même si c’est pour cela que l’on y va, sont très bruyantes. Le départ est impressionnant pour cela. Mais pensez quand même à protéger vos oreilles si vous êtes sensible au bruit.

Si vous êtes intéressé il est encore possible d’acheter un billet. Si vous ne pouvez vous y rendre, suivez le compte Instagram italpassion ou je partagerai des stories du Mans Classic 2022.

2 Comments

Leave a Reply
  1. Bonjour Alexandre
    Y a t il encore des places disponibles, surtout de parking?? Je ne pensais pas y aller cette année mais au vu du plateau transalpin….

    • Bonjour Claudio ! Il faut aller voir la billetterie en ligne. L’enceinte générale et tribune je pense que oui. Parking je ne sais pas. Au plaisir de t’y croiser 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.