Alfa Romeo : ralentissement étonnant des ventes pour l’Italie en mai 2024

L’Italie, historiquement et logiquement le meilleur marché pour Alfa Romeo, connaît une baisse surprenante des ventes de la marque italienne en 2024. En effet, les trois derniers mois, mars, avril et mai, affichent une tendance à la baisse, particulièrement marquée pour mai 2024 avec une chute de 25,3 % par rapport au même mois de l’année précédente.

Dans un timing qui interpelle, Alfa Romeo a choisi ce moment pour publier un communiqué annonçant les bonnes performances de deux de ses modèles phares en mai : le Stelvio et la Giulia. Selon ce communiqué, le D-SUV Stelvio a enregistré 2 821 unités immatriculées, représentant plus de 10 % du segment, tandis que la berline sportive Giulia a atteint une part de segment de 3,5 %.

Publicité

Communiqué d’Alfa Romeo Italie pour mai 2024 :

« Alfa Romeo Giulia et Stelvio brillent en mai. Malgré un marché en déclin, Alfa Romeo a clôturé les cinq premiers mois de l’année avec les excellentes performances du Stelvio et de la Giulia : l’Alfa Romeo D-SUV a enregistré 2 821 unités immatriculées et une part de segment de plus de 10 %, tandis que la berline sportive Giulia a gagné une part de segment de 3,5 %. La croissance des deux modèles a également été soutenue par une augmentation significative du canal privé : par rapport à l’année précédente, en effet, la Giulia a augmenté de 25 % et le Stelvio de 14 %. Les chiffres devraient encore s’améliorer grâce à l’initiative « Diamo valore al made in Italy » de Stellantis, qui s’ajoute aux subventions de l’État qui viennent d’être lancées. Une contribution significative à la croissance de la marque viendra de la nouvelle Junior, qui prend d’innombrables pré-commandes pour les récentes versions Ibrida et Elettrica. »

Publicité

Ce communiqué met en lumière une réalité intrigante : si les Stelvio et Giulia voient leurs ventes progresser, c’est l’Alfa Romeo Tonale qui semble souffrir. Avec un total de plus de 16 000 unités vendues en cinq mois, Alfa Romeo reste néanmoins sur de bons chiffres, comparé aux 14 404 voitures immatriculées en 2022 et aux 26 787 unités de 2023. Pourtant, la tendance négative récente est à surveiller de près.

Mois20232024Variation (%)
Janvier3 3173 799+14,5 %
Février3 2893 442+4,7 %
Mars5 2474 772-9,1 %
Avril2 3822 291-3,8 %
Mai2 6772 001-25,3 %
Total16 91216 305-3,6 %

La situation en Italie contraste avec celle de la France et de l’Espagne, où Alfa Romeo affiche des résultats positifs par rapport à l’année précédente. En revanche, pour l’Allemagne et les États-Unis, deux autres marchés importants pour la marque, les chiffres sont attendus.

Publicité

La baisse des ventes de ces derniers mois et particulièrement en mai est donc particulièrement préoccupante, marquant un ralentissement étonnant pour une marque qui a toujours compté l’Italie parmi ses bastions les plus solides. Le dynamisme des Stelvio et Giulia ne suffira pas à compenser la baisse du Tonale, qui a peut-être atteint son plateau.

2 Commentaires

Laissez un commentaire
  1. « Bizarrement » ça coïncide avec la présentation de l’affront à l’Italie qu’est le Milano pardon le Junior…

    Je dis bien bizarrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *