Fiat Panda 2021 : petite mise à jour

La puce italienne a dépassé les 9 ans. A l’heure où beaucoup de ses concurrentes partent en retraite, la Fiat Panda 3ème du nom continue de performer, essentiellement en Italie, son marché n°1, et ce alors qu’elle est de plus en plus seule sur un segment A qui va finir en jachère et qu’une plus polyvalente Dacia Sandero semble décider à lui tailler des croupières.

Pourtant Fiat continue de vivre sur ses acquis avec cette mise à jour bien minimaliste de la Fiat Panda.

On fait le tour du propriétaire :

Les finitions sont renommées. Vous trouverez d’abord en entrée de gamme la finition Life puis, au-dessus, la City Life, avec, dixit Fiat, de nouveaux boucliers avant et arrière. mais ce sont seulement ceux de la Panda 4×4 qui sont recyclés ici, pour un look aventurier mais en version traction seulement (la Panda blanche sur la photo). Vous suivez ? Au-dessus encore, ce sera la Panda Sport, LA fameuse Panda Sport dont tout le monde parlait et dont nous allons dire quelques mots plus bas. Enfin, la gamme sera chapeautée par les City Cross et Cross, versions 4×2 et 4×4 au look plus singulier.

Panda City Life

Pour les moteurs, sachez que le nouveau 1.0 Hybrid 70 ch est désormais disponible sur toutes les versions de la Panda. Il est accouplé à une boîte manuelle 6 vitesses. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’une « vraie » Hybride mais d’un simple moteur thermique associé à un alterno-démarreur 12V qui « épaule » simplement le petit 3 cylindres, sans jamais rouler en 100% électrique. Une appellation un peu usurpée, pour un effet marketing optimal…

Parlons à présent de la fameuse Panda Sport dont on a beaucoup parlé ces derniers mois sur les réseaux autophiles et italophiles. La voici donc ci-dessous :

Panda Sport

Vous ne remarquez pas grand-chose ? A vrai dire c’est un peu normal. Bien loin de la petite Panda Sport 100 HP qui avait caractérisé la 2ème génération de Panda, on a affaire ici à un kit carrosserie bien léger. Exit les barres de toit, bienvenue au badge « Sport » sur les ailes avant, aux jantes bicolores spécifiques de 16 », les poignées de porte couleur carrosserie avec une exclusive livrée gris mat possible sur ce modèle. Et sous le capot ? Rien, à part le 1.0 Hybrid….70 ch. Léger, pour du sport, non ?

C’est ça, Fiat ! L’art et la manière de faire les choses au minimum…

On notera quelques améliorations à l’intérieur avec des panneaux de contreportes en éco-cuir, une planche de bord gris titane, un ciel de toit noir, des sièges gris foncé, quelques coutures rouge.

Panda Sport

Les versions CityCross et Cross, déjà connues, représentent le haut de gamme de la Panda. Esthétiquement, le nouveau modèle est livré avec la nouvelle livrée Ceramic Blue pastel (voir ci-dessous), en combinaison avec la nouvelle sellerie techno-cuir bicolore (bleu et noir) sur les panneaux de porte et les sièges, cette dernière agrémentée de surpiqûres argentées.

Panda Cross
Panda Cross

A l’intérieur, on notera bien évidemment, comme seule vraie nouveauté pour cette Panda MY21, l’apparition d’un écran central tactile, qui semble d’ailleurs assez mal intégré. Il offre néanmoins une connectivité mise au goût du jour. Il est tactile, mesure 7 » et est compatible Apple Car Play et Android Auto.

Voilà donc la mise à jour de la Panda : de nouvelles appellations pour les finitions, un écran tactile, quelques appendices stylistiques et un moteur 1.0 de 70 ch désormais étendu à toute la gamme.

En revanche, je vous pose une question : qu’advient-il de la classique Panda 4×4 vendue jusqu’à présent ? Prise en étau entre une Panda City Life qui imite son look en étant simple traction et un duo Cross/City Cross, disparaît-elle à l’occasion de ce nouveau millésime ? Si vous avez la réponse, je suis preneur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *