Nouvelle exposition au Motor Village : Per l’amore della corsa

Depuis quelques semaines, le Motor Village situé au 2, rond-point des Champs-Elysées, accueille le visiteur sur un nouveau thème : celui de la course automobile, en particulier le souvenir des Mille Miglia, qui reliait Rome à Brescia et Brescia à Rome, et la Targa Florio, sur les pentes du Massif des Madonies en Sicile.

Suivez le guide !

Rez-de-chaussée

En arrivant, c’est une Maserati (une fois n’est pas coutume) qui nous accueille. Il s’agit de la Tipo 63 V12, surnommée  « birdcage » ou « cage d’oiseau » en raison de son innovante structure tubulaire qui vient enchâsser le moteur V12 de trois litres. Un modèle qui aura participé à la Targa Florio en 1961 aux mains de Nino Vacarella et Maurice Trintignant.

Toujours au rez-de-chaussée, deux modèles de la gamme actuelle enserrent cette ancêtre âgée de plus de 50 ans. Il s’agit de l’Alfa Romeo Giulia, dans sa dernière déclinaison Veloce et de la Fiat 124 Spider, modèle de caractère cousine de la Mazda MX-5.

Premier sous-sol

En descendant d’un étage, c’est encore un modèle de la gamme actuel qui nous accueille. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit, thème de la course oblige, de la furieuse Abarth 695 XSR Yamaha, réalisée en partenariat avec la marque de moto éponyme, Abarth en étant le sponsor en course officiel. Performances, agilité, vitesse, voilà des notions communes à ces deux marques.

Deuxième sous-sol

Au deuxième et dernier sous-sol, c’est à nouveau un modèle de collection qui trône fièrement et nous accueille.  Il s’agit de la très exclusive Alfa Romeo 33 TT 12.

Modèle rarissime, l’Alfa Romeo 33 TT 12 tient son nom de son châssis tubulaire (Telaio Tubolare) et de son moteur 12 cylindres à plat de 3 litres, développant 500 ch. Elle brilla notamment à la Targa Florio, Nino Vaccarella et Arturo Merzario signant à son volant la 10ème et dernière victoire du Biscione sur cette épreuve mythique.

Toujours au sous-sol, nous pourrons découvrir d’autres modèles tout aussi sportifs et radicaux de la gamme 2017, à savoir l’Abarth 124 Spider et l’Alfa Romeo 4C Spider, dans lesquelles vous pourrez monter, ainsi que le tout nouvel Alfa Romeo Stelvio Q4, dans une très belle livrée blanche.

Premier étage

En remontant cette fois jusqu’au premier étage de l’immeuble parisien, c’est une Fiat que nous aurons le privilège d’observer. plus précisément une 750 Abarth Zagato. Carlo Abarth aimait transformer les petites Fiat en bombinettes. Ce qu’il fit avec ce modèle qui prit le départ de la course des Mille Miglia en 1957 à raison de 20 exemplaires, dont 16 franchirent la ligne d’arrivée. Un modèle transformé pour gagner, avec un double bosselage à l’arrière, un moteur 747 cm3 (d’où son de Fiat 750), développant…47 ch ! Sans compter une boîte manuelle à 4 rapports, des freins à tambours aux 4 roues et de suspensions avant et arrière indépendantes.

Deuxième étage

Enfin, à l’étage du restaurant, l’un des premiers modèles de Alfa Romeo : RL Super Sport MM (R pour Romeo, L pour le code du modèle et MM pour Mille Miglia). Cette voiture a participé à la première édition de la course en 1927.

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.