Fiat : La Punto sur le départ, remplacée par l’imminente Argo ?

D’après des indiscrétions du net, la vénérable Punto, née Grande Punto en 2005, puis rebaptisée Punto Evo en 2009 avant d’être raccourcie à un simple « Punto » en 2012, s’apprêterait à quitter ses chaînes de fabrication en décembre prochain.

La Punto fait de la résistance

Avec 12 ans d’âge au compteur, soit l’équivalent de 2 générations chez la concurrence, la mamie (et non mamma) italienne n’a plus guère qu’un prix attractif et un design encore sympa à faire valoir, face à des concurrentes toujours plus techno, toujours plus efficientes, toujours plus « + » en un mot…

Une carrière qui risque bien de s’arrêter dans la quasi-indifférence des clients potentiels, la Punto n’étant plus depuis longtemps proposée en neuf dans les showrooms (en France, cela est devenue mission impossible pour s’en procurer une neuve…) et n’étant plus non habituée à des chiffres record. Ainsi, pour les 2 premiers mois de l’année 2017, seuls 8 530 exemplaires ont trouvé preneurs, soit moins que sa soeur d’armes Ypsilon ( 13 000 unités), et bien moins que d’éternels outsiders telles les Hyundai I20 et Kia Rio.

Malgré ses liftings successifs, la Punto n’aura pas réussi à faire de miracle. Mais peut-on lui en tenir rigueur ? Sa carrière dure au-delà du raisonnable et les clients des premières Grande Punto et Punto Evo auront sûrement depuis  été voir ailleurs… en dehors des inconditionnels !

Si les clients et les fans de Fiat s’en sont plus d’une fois tirés les cheveux, du côté de la direction du groupe, il semblerait que la vision des choses soit différente. Ainsi, il semblerait que la volonté de ne pas avoir renouvelé ce modèle dans les temps impartis soit considérée comme l’une des meilleures décisions prises. Crise économique, faible marge sur un segment ultra-concurrentiel et qui tire les prix vers le bas pour attirer le chaland, Marchionne et la direction du groupe aurait préféré se concentrer sur d’autres modèles et laisser la Punto vivoter avec des chiffres qui restent honorables au vu  de son grand âge et une production depuis longtemps rentabilisée. Ou quand les aspects financiers percutent les aspects émotionnels…

Quelle est cette Fiat Argo ?

Il s’agit de la nouvelle polyvalente qui sera dévoilée le 30 mai prochain en Amérique du Sud.

Ce nouveau véhicule, qui sera fabriqué sur ce continent, remplacera là-bas à la fois la Punto et la Palio (en tout cas dans ses versions haut de gamme). Une version pour l’heure appelée sous son nom de code X6S, berline Sedan, devrait remplacer, quant à elle, la Grand Siena.

Si aucune information n’a pour l’heure filtré quant à une éventuelle commercialisation dans nos contrées, cela ne serait pas impossible et cela pour plusieurs raisons :

  1. La Punto part à la retraite et si Fiat s’est toujours refusé à la remplacer par un véhicule de même philosophie (pour cause de guerre des prix et un manque de rentabilité), un véhicule plus low-cost pourrait répondre à ces critères de « différenciation » recherchés par le groupe FCA.
  2. Il y a déjà eu des précédents de véhicules sud-américains vendus sous nos latitudes avec la Palio Week-End dans les années 90. Malgré une vision du low-cost avant Dacia, le succès ne fut pas au rendez-vous et le véhicule ne laissa pas un souvenir impérissable. De même avec le pick-up Strada, tout aussi confidentiel…
  3. Faire de l’  »essentiel », soit un véhicule adapté à nos goûts et exigencessans être low-cost, collerait au plus près de la philosophie décrétée pour la nouvelle gamme rationnelle de Fiat et prendrait modèle sur la toute récente Tipo, qui trouve son public face à des concurrentes toujours plus technologiques, toujours plus compliquées, toujours plus chères. Si oui, pourquoi pas carrément un changement de nom sous nos contrées et un retour à des noms évocateurs de simplicité ? Et pourquoi pas le retour de « Uno » ?

En tout cas, comme vous le voyez sur les photos-espions prises ci-dessous, les exemplaires définitifs ne semblent pas faire low-cost (à voir une fois dépouillés de leur camouflage), avec des flancs qui semblent même travaillés et un véhicule qui a l’air bien campé sur ses roues

Si nous ne savons donc pas si l’Argo (du nom du bateau utilisé par Jason et les Argonautes à la recherche de la Toison d’Or dans la mythologie grecque ) débarquera chez nous, on en sait un peu plus sur la version qui accostera courant 2017 sur le sol sud-américain.

Avec 4 m de long environ, elle devrait étrenner les nouveaux moteurs Firefly, qui arriveront justement chez nous en … 2018 ! Pour le Brésil, la Fiat Argo proposera un 3 cylindres 1.0 L de 77 ch et un nouveau 4 cylindres 1.3 L de 109 ch. En haut de gamme le 4 cylindres 1.8 L eTorq dans une version proche des 140 ch devrait être de la partie. Ces motorisations devraient être associées  à une BVM5 ou à une BVA6 empruntée au pick up Fiat Toro. Une Argo qui repose apparemment sur la plate-forme Small-Wide des 500L et Renegade entre autres. Soit une offre de bon aloi et qui pourrait passer pour du haut de gamme en Amérique du Sud.

Et si Fiat allait jusqu’à nous proposer le retour d’un mythe ?

Ici, aucun bruit du net, aucune rumeur, ni même le début d’un commencement d’un bruit de couloir. Juste une envie. Une envie profonde. Un rêve. Un réservoir d’amour. Une chimère de nos nuits. Une Muse sur 4 roues. Elle, c’est la 127 revisitée par le designer (de génie !) David Obendorfer qui offrit il y a quelques années (déjà !) sa vision d’une Fiat 127 moderne. Et avouez que le résultat est juste magnifique. Bravo à lui de nous faire rêver.

Me prend, et nous serons nombreux, l’envie de comprendre : pourquoi ? pourquoi ne pas sortir un modèle tout aussi ressemblant ? Les arguments ne manqueraient pourtant pas…

1- offrir un pendant premium à la Fiat Argo, comme, dans le segment A, Panda et 500 se complètent en philosophie et en tarifs.

2- faire renaître un modèle aussi mythique s’intercalerait très bien dans la gamme émotionnelle, sans tomber dans la monoculture 500, un peu à l’image de la toute récente 124 Spider.

3- un pur achat coup de coeur, vendu à prix élevé, avec une personnalisation poussée et des marges confortables, comme la 500, ne pourrait qu’être bénéfique pour le groupe FCA, toujours à la recherche de profits.

4- Les plate-formes existent, les nouveaux moteurs FireFly arrivent, tout existe déjà ou presque. Seule l’envie manque.

5- L’impact européen et même mondial d’un tel retour, surtout si cela était fait sous forme d’une surprise en avant-première d’un Salon de dimension mondiale, serait tel que je suis certain de dizaines de milliers de commandes en quelques mois…

Oui mais… qu’est-ce qui l’empêche ?

L’envie et la créativité du groupe, un manque d’audace malheureusement… Alors rêvons et… sait-on jamais… !

Partager cet article

5 commentaires à propos de Fiat : La Punto sur le départ, remplacée par l’imminente Argo ?

alexandre dit : S'abonner 17 May 2017 à 10 h 37 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Plusieurs questions pour ce modèle : gamme émotionnelle ou rationnelle ? Vu son côté low-cost je penche plus pour la gamme rationnelle. Par contre en Europe on a déjà la Tipo (en 3 versions), comment se positionnerait-elle ? Ensuite dans la roadmap 2018 de Fiat, il est question d'une nouvelle voiture de segment B et un crossover "compact". Est-ce vraiment elle ? J'ai vu quelques récents spy aujourd'hui, elle n'a pas l'air très s**y. Bref à suivre ! :)

    alexandre dit : S'abonner 17 May 2017 à 11 h 01 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Après renseignement, Fiat développe les produit X6h (hayon de cet article), X6S (version berline qui s’appellerait Linea), X6P (version pickup). Ce serait en fait l'équivalent des Tipo mais réservées à l’Amérique du sud. Donc très peu de chance de les voir arriver en Europe.

      Grez dit : S'abonner 17 May 2017 à 11 h 04 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      A mon avis il sera difficile d'intégrer une voiture entre la Panda et la Tipo. Une Panda Lounge avec un bout de remise sort entre 10 et 11000€, une Tipo 5 portes dans les 12 à 13000€ ce qui laisse peu de place à un nouveau modèle dans la même fourchette de prix. Je pense qu'effectivement avec des nouveaux moteurs, une plateforme 500x qui visiblement s'adapte bien à une citadine peut nous permettre de rêver d'une 500 5 portes ou encore mieux, une 127, qui pourra même se permettre de passer par la case Abarth pour développer la gamme... Croisons les doigts.

        Grez dit : S'abonner 17 May 2017 à 16 h 14 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Les premières photos de l' Argo sont sur le net. Elle est vraiment pas mal...

          Sam de Souce dit : S'abonner 12 August 2017 à 23 h 20 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          En laissant le client dans l'attente et l'incertitude, Fiat gâche ses chances. Il est vrai que le prix d'entrée de gamme de la Tipo ne laisse pas beaucoup chance de marge pour sa dauphine... Sauf que ceux qui veulent à tout prix une citadine sont peut-être prêts à payer aussi cher pour une auto plus compacte... Et qu'on pourrait toujours proposer un modèle ultra dépouillé à un prix super attractif (quitte à ne guère en vendre, mais pour servir d'appat!).

          • Fiat Multipla - Peugeot Expert Tepee

          Laisser un commentaire

          Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

          Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.