Lancia bientôt rachetée par le chinois GAC ?

L’info nous vient directement d’un journal brésilien Diario do Comercio. Selon lui, le groupe chinois GAC, partenaire de Fiat en Chine, avec qui il possède une joint-venture dans les usines de Changsha et Guangzhou, serait intéressé par un rachat de Lancia. On le sait, FCA cherche du cash et l’affaire pourrait donc trouver tout son sens…

De quoi parle-t-on exactement ?

Tout d’abord, le journal en question a demandé l’avis d’experts sur les ambitions internationales du groupe chinois GAC. Il faut tout d’abord savoir que si ce groupe est totalement inconnu chez nous, il est en réalité assez ambitieux. Selon Hugo Meza, GAC cherchait à s’étendre à l’international, notamment au Brésil. Certains vont même jusqu’à imaginer un rachat de FCA par GAC lui-même. Mais le groupe d’analystes de Jato Dynamics ne croit pas à un rachat total de FCA par GAC. Ni même à un scénario où il deviendrait actionnaire majoritaire. En revanche, une entrée à quelques pourcents au sein du groupe italo-américain serait envisageable. Une solution qui permettrait aux Chinois de mieux négocier des transferts de technologie ou des partenariats.

FCA – Lingotto

Le groupe de distribution de véhicules Mega Dealer imagine plutôt, lui, un rachat de marques précises par GAC. Et c’est là que Lancia entre en jeu. En effet, FCA n’a pas les moyens ni l’envie de relancer la marque italienne, cantonnée au seul marché italien désormais, et avec un seul modèle : l’Ypsilon, qui part sur ses 6 ans d’âge. Or, avec une Punto qui n’est toujours pas remplacée, difficile d’imaginer comment Fiat compte s’occuper de l’Ypsilon, encore moins prioritaire stratégiquement. Avec le risque de voir ainsi la marque disparaître corps et bien si aucune remplaçante ne pointe le bout de son nez rapidement…

Des Chinois propriétaires de marques européennes ? Est-ce que ça marche ?

Si Lancia passait ainsi sous pavillon chinois, que faudrait-il en penser ?

Tout d’abord, les puristes que nous sommes pourraient pousser des cris d’orfraie devant la perte de ce flambeau italien, propriété de Fiat depuis près de 50 ans. Mais d’aucuns diraient que si c’est la seule solution pour la voir revivre, alors pourquoi pas.

Mais dans ce domaine des rachats par des Chinois, quels retours sur expérience avons-nous ?

Il faut être honnête, il y a du bon, du moins bon et de l’hypothétique.

Dans le bon, citons évidemment Volvo, racheté par Geely il y a quelques années. Alors propriété de Ford, le groupe suédois est lâché par son ancien dirigeant et se retrouve offert à un groupe chinois inconnu. Beaucoup y voient la fin de la marque. Or, plusieurs années après, force est de constater que Volvo se porte bien. Les designers et les bureaux de recherche et développement ont gardé pleine latitude et l’image premium de la marque n’a jamais été aussi forte. Ici, Geely s’est simplement contenté d’injecter des capitaux et de laisser libre cours à la marque suédoise. Un exemple pour l’instant, donc, réussi.

Malheureusement, il y a aussi du moins bon. A commencer par SAIC. le puissant groupe chinois propriétaire de Roewe (ex-Rover) et MG n’a jamais réussi à faire décoller ses deux marques. Roewe n’a fait que recycler d’anciennes Rover et MG, de retour sur son site historique de Longbridge en Angleterre, n’a pas réussi à percer sur son marché domestique. La faute d’abord à des véhicules un peu falots, sans originalité, voire low-cost, loin de l’ADN de MG. Si la marque mise aujourd’hui sur un virage « SUV », il va falloir du temps pour reconstruire une identité de marque et une image de qualité, sans compter qu’il n’y a toujours pas d’arrivée sur le marché continental.

Dans l’hypothétique, citons Borgward, marque allemande sortie des ténèbres et dont les capitaux du chinois BAIC doivent servir de tremplin. Rien pour l’instant à part des hypothèses.

Au final, que penser de cet hypothétique rachat ?

Vous l’aurez compris, si Lancia devait être reprise par un constructeur chinois, tout dépendrait de la philosophie et de la stratégie déployée par le nouveau propriétaire. Si beaucoup misent sur un re-développement qui redonnerait toutes ses lettres de noblesse à la marque italienne, un peu à l’image de Volvo en très grande forme, il faut tempérer ces ardeurs. Contrairement à Volvo au moment de son rachat, Lancia ne possède aujourd’hui ni gamme ni réseau nulle part (en dehors de l’Italie) et son image est totalement oubliée par la grande majorité des consommateurs européens. Sans compter que son usine de fabrication est propriété de Fiat (Tychy, en Pologne). 

Malgré une image historiquement célèbre à l’international et une volonté d’access premium qui seraient des qualités, il faudrait tout reconstruire. Ce qui prendrait du temps. Beaucoup (trop) de temps. Et FCA n’en tirerait probablement qu’un vil prix.

Une information qui demandera à être validée dans les mois prochains.

source : Diario do Commercio

Partager cet article

4 commentaires à propos de Lancia bientôt rachetée par le chinois GAC ?

squirrel78 dit : S'abonner 15 April 2017 à 16 h 41 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Oui, ce ne serait pas simple...Lancia n'est qu'un nom commercial, il n'y a ni usines, ni réseau à vendre. Rien à voir avec Volvo où les Chinois ont simplement injecté du capital dans une entreprise bien établie et structurée, avec le succès que l'on sait.

    Grez dit : S'abonner 18 April 2017 à 11 h 42 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    C'est vrai... Les rachat de marque sans une structure sont plus délicate à faire marcher. Les bons exemples sont ROVER et MG par exemple. Je pense qu'il faut laisser Lancia dans le coma quelques temps(l'Italie suffira) pour permettre à Alfa Romeo et Maserati de prendre une vitesse de croisière avant de se lancer dans un autre chantier d'ampleur.

      dagobert coster dit : S'abonner 18 April 2017 à 10 h 31 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Je ne pense pas que ca donnera des resultats.Pas d usine,pas de marche et vue aussi le debacle avec le Cryslers fourni du batch Lancia.Pas de succes parceque n etait pas italien mais simplement americain.Et ceux qui aiment les americains veulent pas batch italien.A reflechir pour les chinois.

      • Lancia Kappa / Fiat 500L /Fiat 500S
      mafioli dit : S'abonner 19 April 2017 à 15 h 18 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      1 0 0 0 0 0

      Encore faudrait-il qu'il y ai quelque chose à vendre en effet! J'ai de la peine à y croire. On ne peut pas vendre Lancia dans un moment aussi peu profitable, quelles perspectives offre Lancia pour les chinois? Pas d'usine, pas d'atelier, pas de réseau, pas de moteur à eux... une marque connue en Italie et dans 3-4 pays européens au maximum il faut être réaliste... Et que pourrait en tirer FCA sinon une très mauvaise image du groupe en Italie? du cash? Lancia aujourd'hui ne vaut rien! Bref une très mauvaise affaire à mon avis. Je pense qu'il faut maintenir dans le coma cette magnifique marque en attendant que Maserati et Alfa Romeo soient pleinement lancées. Puis une relance sur la base de la plateforme Giorgio qui est la meilleure du monde… ;) Mais soyons réaliste je ne vois pas d’avenir mondial pour Lancia, même à long terme. Il faut miser sur le local (Italie, France, Suisse, Benelux, Allemagne) c’est déjà bien.

      • Alfa Romeo

      Laisser un commentaire

      Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

      Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.