Fiat tire sa révérence en Chine et en Inde !

fiat viaggio chine

C’est officiel ! Fiat, qui avait cherché à miser sur le marché chinois, tire sa révérence et prépare ses valises pour rentrer en Europe.

Mais pas de panique (quoique…) ! On parle bien de la marque Fiat et non du groupe FCA qui compte bien rester implanté dans l’Empire du Milieu grâce à une autre marque : Jeep !

Retour en arrière

En 2012, Fiat est en passe de prendre le contrôle, par tranche de 5 % successives, de Chrysler, placé sous Chapter XI et alors en pleine faillite. Pour cela, ordre a été donné de construire sur le sol américain un véhicule dont la consommation ne dépasse 40 miles par gallon ou 5,88 L/100 km). Le projet donne lieu à la Dodge Dart, présentée fin 2011 et commercialisée 1 an plus tard.

Quel rapport me direz-vous ?

Le rapport, c’est que Fiat mise aussi beaucoup sur le marché chinois à l’époque, avec sa marque éponyme. Pour cela, au Salon de Pékin au printemps 2012, la Fiat Viaggio sera présentée. Or, beaucoup y voient une ressemblance avec la berline américaine, ce qui n’est pas faux puisque, en dehors des faces avant et arrière et de détails de finition, ce sont deux modèles très similaires, y compris dans leur mécanique.

Le modèle sera alors assemblé courant 2012 dans l’usine de Changsha, grâce à la co-entreprise Fiat-GAC. Fin 2013 sera alors présentée, sur la même base, l’Ottimo (voir ci-dessous), version 5 portes et légèrement redessinée de la 4 portes Viaggio. Une version qui peine à s’imposer sur le marché chinois, très traditionaliste. Son prix de vente est alors de 100 000  yuan, soit 12 300 €.

Fiat dit « ciao » à la Chine

Las, après un plus haut atteint en 2014 avec 70 000 ventes annuelles, les immatriculations s’effondrent pour atteindre péniblement les 30 000 unités en 2015 puis 12 750 en 2016.

Ici, Fiat n’aura pas vu arriver le tournant des SUV et n’aura marquer que peu d’intérêt à soutenir les ventes de sa compacte.

Ainsi, et quelques semaines après la Dart, arrêtée aux Etats-Unis, ce sont les versions chinoises Viaggio/Ottimo qui tirent leur révérence. La production s’est arrêtée et seuls les exemplaires en stock sont actuellement écoulés.

Fiat préfère désormais miser sur Jeep, qui aura atteint en Chine les 130 000 unités en 2016, grâce au Cherokee (usine de Changsha également) mais aussi le Renegade (usine de Guangzhou) et le tout nouveau Compass, pas encore disponible en Europe.

Pour continuer à voir des Fiat sur place, ne subsistera que la solution de l’importation des Fiat 500, qui demeure, elle, disponible.

Et laisse aussi sa place à Jeep en Inde !

Nous l’avions subodoré il y a quelques temps mais c’est désormais officiel : Fiat quitte aussi l’Inde. Mais là aussi, pas de panique (ou presque) car c’est Jeep qui va prendre le relais.

Sergio Marchionne l’a déclaré il y a une dizaine de jours par ces mots : « Nous étions il y a quelques années un sérieux concurrent de Maruti et Hyundai sur le marché indien avec notre marque Fiat. Mais aujourd’hui, nous devons miser sur nos points forts et ce sera Jeep. La marque Fiat ne peux pas revivre ses jours glorieux en Inde ».

Les ventes de la marque Fiat en Inde ont en effet chuté de 30 % au cours des onze premiers mois de l’exercice qui s’achèvera fin mars, à 5 312 unités.

C’est Jeep qui va donc prendre le relais dans son usine de Ranjangaon, près de Pune, dans l’Etat de Maharashtra, dans l’Ouest de l’Inde. Le SUV Compass y sera prochainement assemblé et il sera exporté vers tous les marchés à volant à droite où FCA est présent.

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.