Alfa Romeo Giulietta : nouvelle version présentée le 24 février

Cela fait maintenant plusieurs mois que le constructeur Alfa Romeo (à défaut de travailler sur de nouveaux modèles) prépare une énième version de l’Alfa Romeo Giulietta. Selon une information récupérée par la page Facebook Alfa Romeo Project 952, cette nouvelle version sera présentée le 24 février 2016 aux salariés.

Alfa Romeo Giulietta Veloce 2016

Cette mise à jour de l’Alfa Romeo Giulietta était nécessaire puisque, afin de prolonger sa durée de vie, il fallait impérativement mettre à jour le logo de la marque, dévoilé le 24 juin 2015 en même temps que la Giulia. Idem, l’appellation Quadrifoglio Verde de la Giulietta doit devenir Veloce. Cette version sera toujours équipée du moteur 1750 tbi de 240 ch mais n’est désormais plus suffisamment sportive pour profiter de l’appellation QV.

Alfa Romeo Giulietta 2016

Alfa Romeo Giulietta 2016

Les autres nouveautés auxquelles il faut s’attendre pour cette nouvelle Alfa Romeo Giulietta 2016 sont de nouveaux coloris extérieurs, de nouvelles jantes, une mise à jour de l’habitacle et enfin, une mise à jour de la calandre qui doit copier celle de l’Alfa Romeo Giulia.

calandre Alfa Romeo Giulietta 2016

Si cette nouvelle version sera présentée le 24 février 2016 aux employés Alfa Romeo, il faudra attendre quelques petits jours le salon automobile de Genève afin de la découvrir sur le stand Alfa Romeo, à côté de la Gilulia, de la Mito, de la 4C et de la 4C Spider.

11
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
7 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Alexandre FilluzeauTEAM CHEROKEEsquirrel78Richard Sinnermafioli Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
squirrel78
Invité
squirrel78

Toujours pas de confirmation officielle de la présence de la gamme Giulia à Genève…Et que pensez-vous de l’information du blog italien Club Alfa selon lequel il y aurait eu des problèmes pour la Giulia lors des crash tests?

mafioli
Invité
mafioli

J’espère que cette ennième version de la Giuletta nous offrira une mise à niveau des intérieurs notamment la suppression de ces infâmes plastiques durs sur certaines parties du tableau de bord.
J’espère aussi (on peut rêver) qu’elle reprendra les optiques de la Giulia et aussi les feux arrières…
Et enfin j’espère que le salon de Genève nous apportera (enfin!) de bonnes nouvelles pour les futurs models Alfa Romeo…

Richard Sinner
Invité
Richard Sinner

Ce que vous appelez »ces infâmes plastiques durs »ne me dérangent nullement dans ma Giulietta QV,puisque situés sur le dessus vers le pare brise et les autres ne sont pas pire que ceux de la Boxster de mon fils,ou de la Jaguar XF que je possède également,mais les plastiques peints en alu de ma Jaguar sont autrement plus vilains,alors que dans la Giulietta tout ce qui est couleur alu est en métal.

mafioli
Invité
mafioli

En effet je me suis peut être trop habitué à l’intérieur d’une 159 TI qui au passage, est mieux fini qu’une XF! Surtout avec l’ Alu brossé rembruni… sublime! Ecouter j’ai essayé plusieurs fois différentes versions de la giuletta, les plastiques dures j’en ai trouvé un peu trop sur les portières, le noyau central et le tableau de bord. La 159 TI que je possède encore est plus ancienne mais en a moins et mieux fini. Dans la Giuletta l’ensemble fait un bel effet, notamment l’alu c’est vrai, mais pas comparable avec la TI. Des Alfas j’en eu 5.

Richard Sinner
Invité
Richard Sinner

Je suis à ma 5éme Alfa également et mes enfants ont aussi possédé 3 autres.
Pour moi 1 Alfetta 2000 en 1979,un bijou mécanique,fiable pour l’époque mais comme la plus part des voitures de ce temps,c’est la rouille qui l’a achevée au bout de 3 ans,mais 150 000 km.sans le moindre ennui mécanique,contrairement à la BMW 735i qui lui a succédé,un vrai nid à emmerdes mécanique mais qui rouillait un peu moins vite.
Après 3 Renault 2 R25, 1 Safrane,qui avaient toutes quelques problèmes d’ordre électronique,mais jamais d’immobilisation,contrairement à la BMW.
Enfin retour chez Alfa avec une 156 1,8 TS ,après une 156 jtdm 1,9 170 ch.
et une 159 jtd 2,4 de 210 ch.
Les seules critiques que je formulerai à leur égard, sont quand même les bruits de mobilier et le manque de confort de suspension,contrairement à la Giulietta QV,du moins la mienne,est d’une rigidité de caisse sans le moindre chiné ment,ou grincement et d’un confort de suspension,certes ferme,mais d’une tenue autrement plus reposante que même celui de ma Jaguar XF.
Conclusion,vu le prix,la Giulietta n’a pas à rougir,face à la concurrence et pour celà,je n’ai pas apprécié le terme »infâme ».
Les quelques plastics durs ne pèsent pas lourd,en comparaison des autres qualités dont elle fait preuve!

squirrel78
Invité
squirrel78

Et bien, possesseur d’une QV, je suis parfaitement d’accord avec Richard Sinner. Pour compléter la liste, moi j’ai 10 Alfa au compteur (sans compter les 3 de mes fils -dont un qui a malheureusement perdu sa passion pour les italiennes…): une alfasud TI (qui m’a inoculé un virus pour toujours…), 2 Giulietta série 2 (j’avais eu le coup de foudre pour leur ligne originale, la première était une 1600, un peu juste en performances, à l’époque on conduisait disons « différemment » et où le km départ arrêté était le critère N°1, et une 2000, à la finition catastrophique mais au bialbero souple et musical); puis une 75 2l (la même mécaniquement que la deuxième Giulietta, mais beaucoup mieux finie). Ensuite, une 164 V6 Turbo, une super routière avec le « petit » V6 Busso turbo compressé, silencieux (presqu’un peu trop, les vocalises du 6 cylindres étaient étouffées par le turbo), mais onctueux et puissant. Elle a été suivie par une 156 V6 2,5l, le moteur était un régal notamment acoustique, mais le poids sur le train avant un peu excessif en conduite sportive. 2 Coupés GT JTD, finalement les diesels étaient loin d’être une punition, même si je suis repassé avec grand plaisir à l’essence avec ma voiture actuelle, une Giulietta QV: une grande routière compacte extrêmement plaisante et homogène, après 5 ans, toujours le même plaisir de prendre le volant: j’adore sa ligne, et aussi (contrairement à des opinions souvent exprimées, notamment par la presse spécialisée française), je trouve le 1750 TBI… Lire la suite »

TEAM CHEROKEE
Invité
TEAM CHEROKEE

Des rumeurs annoncent par contre que les « nouvelles » MITO ne seraient présentées qu’au salon de Paris en octobre 2016. Vraiment dommage et frustrant. Confirmez-vous ces rumeurs ?