FCA : bilan 2015 et perspectives 2016

sergio marchionne

Ces derniers jours sont tombés les résultats du groupe FCA sur l’année 2015.

Coté finances : du mieux !

Côté finances, le groupe italo-américain (avec Ferrari) a amélioré sa situation  est passé d’un chiffre d’affaires (CA) de 96 milliards en 2014 à 113 milliards en 2015. Le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) de 3.8 milliards à 5.3 milliards. Le bénéfice net, lui, passe de 1.1 à 2 milliards. Enfin, la dette du groupe s’est abaissée assez nettement, passant de 7.7 à 5 milliards.

A l’horizon 2018 (hors Ferrari donc), FCA espère un chiffre d’affaires de 136 milliards, une marge EBIT de 8,7 à 9,8 milliards, un bénéfice net de 4,7 à 5,5 milliards et une dette stabilisée aux alentours de 5 milliards. des perspectives financières alléchantes pour les investisseurs et actionnaires du groupe.

A noter que 85% des bénéfices du groupe sont dus au marché américain. Une forte dépendance qui pourrait s’avérer dangereuse si elle continue…

Côté ventes : la stagnation…

Sur l’exercice 2015, alors que Marchionne avait déclaré il y a quelques mois s’attendre à une année de ventes comprises entre 4.6 et 4.9 millions d’unités, force est de constater que le résultat se situe dans la fourchette basse (4.6 millions), soit peu ou prou le même résultat qu’en 2014 (4.65 millions). Alors quoi ? On peut lancer quelques hypothèses sur ce manque de tonus des ventes. La soudaine baisse du marché sud-américain est certainement la plus évidente, tout comme peut-être la baisse des ventes de Dodge sur le territoire américain et la toujours faiblesse des ventes (pour ne pas dire inexistence) sur le marché asiatique. Cela n’aura été compensé que par le début de reprise du marché européen (Fiat y est à +11% sur les 11 premiers mois 2015) et la toujours très forte hausse de Jeep (1.2 millions d’unités contre 1 millions en 2014, record absolu dans l’histoire de la marque.)

Enfin, côté Maserati, les ventes ont chuté en 2015, passant de 36 500 véhicules vendus en 2014 à 32 500 cette année, soit -11%.

Perspectives 2016 et au-delà : encore des changements !

Pour les perspectives à venir dans les prochaines années, les plans du groupe ont changé pour la 85ème … une nouvelle fois !

Alfa Romeo :

Tout d’abord, Alfa Romeo repousse ses objectifs de ventes à 2020 au lieu de 2018 ! Sergio Marchionne met en avant une cause principale à cela : les difficultés sur le marché chinois, qui s’essoufle un peu ces derniers temps. D’aucuns jugeront que c’est une mauvaise excuse mais c’est ainsi… Alfa Romeo doit à nouveau rediriger ses objectifs de ventes et s’axe désormais plutôt sur des orientations Europe / USA, et non plus Chine / USA. Les modèles sont rééchelonnés dans le temps et l’ordre des nouveautés risque aussi de changer, preuve que les projets ne doivent pas être encore bien avancés.

Le marché américain :

Sur le marché américain, faiblesse actuelle du baril de pétrole oblige, les véhicules de type Truck ou SUV sont très à la pointe des ventes actuellement. Dans ce contexte, Marchionne redirige ses efforts sur ce type de véhicules. Les objectifs de Jeep, déjà prévus à 1.9 million d’unités en 2018 sont désormais fixés à 2 millions/ an (contre 1.2 million en 2015 et 1 million en 2014). Les ajustements prévus en faveur des SUV devrait se faire dans les usines américaines sans nouvelle implantation industrielle.

Par effet de vase communiquant chez Marchionne, l’avenir semble bien moins radieux sur les berlines. La Dodge Dart et la Chrysler 200 semblent condamnées. Pas assez de retour sur investissement selon l’administrateur délégué, qui concentre donc ses efforts sur les SUV machines à cash actuelles.

Mais que se passera-t-il si le prix de l’essence ré-explose tout à coup ? La situation pourrait alors être critique pour le groupe et nous replonger dans les années noires de Chrysler pré-faillite de 2009 ! Un mauvais scénario qui pourrait avoir des répercussions sur le groupe tout entier…

Pour y remédier (cela serait-il suffisant ? ) Marchionne, prévoit plus d’hybrides dans les années à venir.

source : FCA

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.