Fiat Aegea : comme IKEA, abordable et intelligente !

Dévoilée au mois de mai 2015 en Turquie, la Fiat Aegea est restée très discrète depuis. Pourtant, elle est celle qui doit succéder à la Fiat Linea (avec en plus une version break) et à la Fiat Bravo (dont la carrière est arrêtée depuis 2014 en Europe). Le frenchie et responsable de la marque Fiat, Olivier François, a répondu à un interview d’Automotive News et nous en dit plus sur cette nouvelle voiture italienne.

Olivier François

Si la Fiat Aegea (dont ne nom n’est peut-être pas définitif) arrivera bien en Europe, Olivier François émet quelques doutes quant à la version berline. En effet, si lors de la roadmap Fiat 2014-2018 il était bien question d’une hatchback, d’un break et d’une berline, cette dernière ne serait pas un intéressante pour le marché Europe de l’Ouest.

Fiat Roadmap 2018
Quelques doutes concernant l’arrivée de la « compact sedan » en Europe.

La marque italienne Fiat a deux branches pour ses produits Européens : l’émotionnelle et la rationnelle. La première est gouvernée par la famille 500 tandis que la seconde est actuellement construite autour de la Panda. Ainsi la gamme Aegea serait rangée dans la seconde branche. Avec l’Aegea, Olivier François explique qu’il est question de faire une gamme « pratique, abordable et intelligente comme IKEA ». Il ajoute : « il faut une gamme dépourvue de fonctionnalités dont les clients n’auraient pas souhaité payer pour ».

Fiat Aegea
La Fiat Aegea en version Berline présentée lors du salon automobile d’Istanbul.
Fiat Aegea
Habitacle d’une Fiat Aegea.

Le frenchie rappelle que mis à part la Fiat 500 qui est distribuée dans le monde entier, Fiat a des gammes de produits bien différents entre l’Europe, le Brésil ou encore la Chine.

Pour conclure, nous retiendrons de cet interview que la Fiat Bravo aura bien une remplaçante ainsi qu’une version break, qui seront tous deux dérivés de la Fiat Aegea qui a été présentée au salon d’Istanbul il y a quelques mois. Peut-être que nous verrons ces nouveaux modèles lors du salon automobile de Francfort qui ouvrira ses portes début septembre 2015.

Vous pouvez lire l’interview complet (en anglais) sur le site Automotive News Europe.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de