Retour sur une journée en Abarth 595 !

Qui n’a jamais rêvé de passer une journée en Abarth ? En tout cas nous, nous avons eu la chance d’être invités par Abarth, à Paris, pour passer une journée exceptionnelle en compagnie d’autres passionnés.

abarth-595-feature

Réveil réglé à 5 h, départ en train de Nantes à 6 h pour arriver à 9 h tapantes à MotorVillage Paris où l’équipe Abarth nous attendait… et pas seulement ! Stationnées devant MotorVillage, une petite dizaine d’Abarth 595 ! On y reviendra.

La journée commence par une conférence de presse autour d’un petit déjeuner dans la salle de restauration de MotorVillage. Maximilien Pollet, responsable commercial et marketing Abarth France retrace l’histoire de la marque depuis l’Abarth Topolino jusqu’à la dernière Abarth 695 Biposto. Ah oui et petit détail, on dit une Abarth 500 et non pas une Fiat 500 Abarth ;).

A la fin de la conférence de presse, la question concernant une possible Abarth 500X est posée ! Réponse de Maximilien Pollet « c’est à l’étude comme de nombreux autres projets« . Bon, nous on prendra ça pour un oui. 🙂

Allez, retour au rez-de-chaussée pour prendre le volant d’une des montures. Tout le monde n’attendait que ça à vrai dire !

Abarth Paris

Des binômes sont formés car si le départ est MotorVillage Paris, le rendez-vous est donné pour déjeuner dans un restaurant de la charmante ville de Barbizon… mais en passant par des routes de campagne et des villes comme Rampillon où ont été prises les photos ci-dessous. Il fallait donc un copilote pour se guider via une carte (enfin il y avait bien un GPS TomTom mais il était moins efficace qu’une carte).

Abarth Paris

Abarth Paris

Abarth Paris

Comme vous pouvez le constater, l’aller sera fait en Abarth 595C turismo avec boite manuelle. Le coloris de cette dernière est superbe avec son beige rally / gris trofeo. Étriers rouges, intérieur cuir avec surpiqûres blanches, pédalier en alu et 160 ch sous le capot, c’est sûr, on est dans une Abarth !

Abarth Paris

Abarth Paris

Niveau sensations, il s’agit certes d’une petite voiture mais toutes les améliorations Abarth donnent un sentiment de sécurité à son volant malgré ses 160 ch. En mode sport, la direction se durcit, les suspensions sont fermes et les accélérations sont franches. Cette version décapotable est agréable à faible vitesse mais devient bruyante vers 70 km / h.

Sans tarder, nous reprenons la route pour arriver dans les alentours de 13 h au restaurant de Barbizon où un cours de cuisine est donné par le chef du restaurant NoLita, l’italien Vittorio Beltramelli. L’occasion aussi d’y déguster de la bonne mozzarella, de la vraie, celle qui a du goût ! Pas de la m*rde quoi comme dirait Coffe.

Cours de cuisine Vittorio Beltramelli

mozzarella

Après un bon repas entouré de l’équipe Abarth et des autres invités, nous reprenons le volant. Et cette fois-ci, en Abarth 595 competizione boite automatique. Le coloris est un superbe rouge officina, les sièges en tissu sont fabriqués par Sabelt et l’échappement « Record Monza » fait un bruit… ouah ouah ouah ! 🙂

Comparée à la turismo, cette version competizione est un cran au dessus niveau sportivité grâce aux sièges sabelt + boite auto + échappement Record Monza. Nous n’avons pu rouler avec qu’une petite heure et si les sièges sabelt sont quand même moins confortables que les sièges cuir de la turismo, la boite automatique competizione est très agréable.

Abarth 595 Competizione

Cette fois-ci, pas le temps de traîner comme à l’aller car il faut être rentré à MotorVillage Paris pour 16 h ! Une fois arrivés, les clés sont rendues même si… on serait bien repartis faire un tour en Abarth un peu plus longtemps. 🙂

Pour conclure : une très bonne journée car il s’agissait de la première fois qu’ItalPassion prenait le volant d’une Abarth : petite mais méchante ! Si vous avez l’occasion de passer à MotorVillage Paris bientôt, sont exposées en ce moment une Maserati Ghibli, une Abarth 695 Biposto, une Alfa Romeo 4C et… une Fiat 500 Barbie.

Fiat-500-Barbie

Merci à Christophe Useo, alias le Breton, pour l’invitation, Maximilien Pollet et Geoffroy Mace pour leur disponibilité et petit coucou à Florian du blog carspassion !

Partager cet article

5 commentaires à propos de Retour sur une journée en Abarth 595 !

JA dit : S'abonner 29 November 2014 à 23 h 29 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Et les impressions sur les voitures ? Les sensations ? Le comportement ? C'est bien sympathique de nous parler de votre popote mais j'ai l'impression que vous oubliez l'essentiel et c'est fort dommage !

    Alexandre Filluzeau dit : S'abonner 30 November 2014 à 12 h 35 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Merci pour votre commentaire.J'ai légèrement mis à jour l'article avec mes impressions mais cette journée, même s'il s'agissait de prendre en main les voitures, ne permettait pas de faire un essai poussé car ce n'était pas l'objectif premier.Si j'ai l'occasion un jour d'essayer une Abarth en prenant le temps de découvrir l'auto, je ne manquerai pas de faire un sujet dédié avec photos et vidéos.

      Florian / Blog Cars Passion dit : S'abonner 1 December 2014 à 9 h 11 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Hello Alexandre, Super journée en Abarth, on ressent l'âme des autos italiennes, elles ne sont pas parfaite mais elles ont un comportement de kart, une tenue de route sportive et rassurante, impossible de prendre en défaut l'auto. Mon coup de coeur est la 50ème anniversaire et ses 180ch, une mangeuse de qclio 4 RS !

        yaros78 dit : S'abonner 1 March 2015 à 16 h 46 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Tombant avec retard sur cet alléchant reportage, un avis d'utilisateur après 25.000 km avec une 595 comme 2ème voiture (en fait celle de ma femme, mais je n'arrête pas de la lui prendre malgré tous ses efforts pour m'en empêcher) Je peux dire que cette Abarth est un concentré de plaisir de conduite mais aussi un plaisir des yeux et des oreilles. Vivacité, agilité, freinage (excellent avec les Brembo), sonorité et style, on se croirait presque dans une petite Ferrari! (je dis ça mais je n'ai jamais hélas conduit de Ferrari...) La boîte auto à palettes est très agréable et rapide en mode semi-automatique (mais peu recommandable en revanche en full auto...), et, ce qui m'a surpris, c'est la qualité de la suspension avec les amortisseurs Koni: contrairement aux versions des Esse Esse, l'amortissement est rigoureux et le confort correct (avec les sièges baquet "normaux" et non les Sabelt), il s'améliore avec la vitesse (!) et, ce qui permet de longues étapes sans fatigue, ce que je fais souvent. Finalement, bien plus qu'un simple jouet, l'Abarth est étonnement polyvalente pour peu que l'on ait pas à jouer les déménageurs pour une famille nombreuse!

          Alexandre Filluzeau dit : S'abonner 1 March 2015 à 19 h 42 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Merci pour ce retour (et votre participation régulière) ! Je n'avais moi même jamais conduit une Abarth et je dois avouer que j'ai été très séduit. Abarth c'est une voiture sportive plutôt abordable qui procure un plaisir de conduite quotidien. Depuis l'essai, dès que je croise une Abarth j'imagine le plaisir de son conducteur à son volant. ;)

            Laisser un commentaire

            Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

            Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.