FCA souhaite céder 10 % de Ferrari en bourse !

Encore un nouveau rebondissement ! Après le départ surprise de Luca Di Montezemolo de la tête de Ferrari et l’introduction réussie du groupe FCA à la bourse de New York le 13 octobre, le célèbre Sergio Marchionne a annoncé que la marque Ferrari sera séparée de FCA afin de placer la marque de Luxe en Bourse.

Ferrari Roadmap 2018

Ainsi, 80 % de Ferrari sera détenu par les actionnaires FCA, 10 % par les héritiers d’Enzo Ferrari et 10 % seront mis sur le marché boursier. Une opération qui est prévue pour courant 2015.

Objectif de toute cela : financer une une partie du plan relance 2014 – 2018 du groupe FCA grâce aux deux milliards d’euros obligations convertibles. Sergio Marchionne explique : « Ferrari n’est pas indispensable pour le développement du futur groupe FCA sur le long terme. Ferrari est-elle essentielle éternellement à FCA ? La réponse est non. ».

Ferrari Roadmap 2018
C’était en mai 2014.

Bref, sous le règne de Sergio Marchionne, toutes les cartes peuvent être distribuées… en attendant sa retraite en 2018 !

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Alexandre Filluzeauyaros78 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
yaros78
Invité
yaros78

Contrairement à ceux qui parlent de « braderie », de « vente des bijoux de famille » et de « triste époque » (il suffit de lire les commentaires sur les sites auto français), je pense au contraire que c’est très très bien joué. Cela crédibilise fortement le plan de relance d’Alfa-Maserati, dont on pouvait légitimement craindre qu’il ne soit pas correctement financé. En valorisant Ferrari en bourse, FCA va récupérer un montant important de cash (1 Md $?) qui lui évite de faire une augmentation de capital comme beaucoup d’analystes le prévoyaient si le plan de relance d’Alfa- Maserati devait être effectivement mis en oeuvre. Cela va en plus apporter de l’argent à la famille Agnelli en valorisant et rendant liquide leurs actions Ferrari, alors qu’elle aurait dû soit remettre au pot, soit accepter de se faire diluer si FCA avait dû faire une augmentation de capital pour financer ses investissements. Et cela va aussi financer le propre développement de Ferrari, qui pourra, si nécessaire, faire appel aux marchés financiers via de la dette corporate et non pas dépendre à 100% de Fiat. C’est à mon sens une étape essentielle dans le développement du Groupe FCA -qui maintient par ailleurs son contrôle total sur Ferrari dont il garde 80%- à travers la valorisation de ses actifs, et Marchionne démontre une nouvelle fois ses qualités de stratège hors pair.