La relance d’Alfa Romeo, un nouveau nom pour le groupe et la mort de Lancia

Vous cherchiez du teasing avant la très attendue annonce du plan de relance promis par Sergio Marchionne et qui sera dévoilé en avril 2014 ? Grâce à une interview, très intéressante, donnée au magazine La Repubblica, nous avons des informations très croustillantes : un nouveau nom pour le groupe Fiat S.p.A, la relance d’Alfa Romeo et le marché de masse pour Fiat avec les 500 et Panda.

interview sergio marchionne

Sergio Marchionne donnant un interview à la Repubbica en 2013.

Le choc des cultures

Sergio Marchionne se dit extrêmement satisfait  de l’acquisition de la marque américaine Chrysler par un groupe italien. Il explique : « Maintenant, l’ouvrier américain qui bosse chez Chrysler, quand il voit une Ferrari dans la rue il peut se dire, c’est la nôtre ! ». Cet exemple donné par le PDG est vraiment étonnant puisqu’il peut donner lieu à plusieurs interprétations. Soit l’américain a le sentiment d’appartenir à un groupe italien, soit il a le sentiment de posséder Ferrari…

Sergio Marchionne ajoute que suite à l’acquisition de la marque Chrysler, le groupe Fiat S.p.A aura un nouveau nom. Non seulement il aura un nouveau nom mais en plus il sera côté en bourse de le pays qui assurera un meilleur accès aux capitaux. Le PDG souligne le fait que si vous apportez une nouvelle idée en Italie, vous aurez 10 objections tandis qu’aux Etats-Unis pour d’éventuels problèmes des solutions sont trouvées en 10 h.

Alors, l’Italie ou les USA ?

RIP Lancia

Tous les fans de la marque peuvent entrer en deuil. De toutes les annonces, la plus négative est celle de la marque Lancia qui est sacrifiée. Sergio explique que pour se concentrer sur la relance d’Alfa Romeo, la marque Lancia ne fait pas partie des futurs plans du groupe. Lancia sera donc exclusivement réservée au marché italien avec la gamme Ypsilon. Le PDG n’a fait aucune autre annonce pour Lancia.

Alfa Romeo, plein d’espoir !

Une annonce beaucoup plus joyeuse, celle de l’arrivée de nouveaux modèles Alfa Romeo sur le marché haut de gamme, hors du marché de masse. Alfa Romeo sera en étroite relation avec Maserati afin de concurrencer les modèles premiums allemands.

Vous vous dites certainement : bah ouais Sergio, des annonces mais de nouvelles Alfa Romeo pas avant 2016 ? Eh bien le PDG en a profité pour faire une annonce très curieuse : de nombreux « bateaux fantômes » dispersées en Italie préparent déjà les nouveaux modèles. Les annonces qui seront faites en avril 2014 changeront l’image de la marque.

Sergio Marchionne ajoute que grâce à l’acquisition de Chrysler, il possède un réseau de 2 300 concessionnaires prêts à diffuser la marque partout aux Etats-Unis, tout en respectant l’ADN italien. Alfa Romeo deviendrait une marque premium internationale.

La marque Fiat réservée aux petits modèles

Fiat sera réservée aux modèles de masse avec les Fiat Panda, Fiat 500 et, pourquoi pas, un petit SUV de chez Jeep. N’espérez donc pas voir de si tôt une nouvelle Fiat Bravo !

Découvrez ci-dessous une partie de l’interview de Sergio Marchionne que nous avons traduit :

Laissons les Allemands rêver d’Alfa Romeo. Ce sera notre marque, avec Maserati qui va nous ramener avec succès sur le chemin des modèles haut de gamme. Notre but est d’offrir quelque chose d’extraordinaire. Les personnes à la recherche de plus d’exclusivité viendront nous chercher, ce qui est également valable pour Fiat avec les Panda et 500. Lancia, avec sa gamme Ypsilon, sera une marque réservée au marché italien. Notre réseau industriel international sera dirigé vers Alfa Romeo et cette marque sera la représentante du savoir faire italien. L’usine de Cassino aura un rôle majeur. Et si le marché ne s’effondre pas de nouveau, tous les employés seront de retour au travail dans quelques petites années.

Traduction Italpassion

Partager cet article

1 commentaire à propos de La relance d’Alfa Romeo, un nouveau nom pour le groupe et la mort de Lancia

yaros78 dit : S'abonner 12 January 2014 à 18 h 22 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

L'interview de Sergio Marchionne à La Reppublica est effectivement très intéressant. Son enthousiasme pour Alfa est communicatif, même si, au delà de la passion qui nous pousserait tous à prendre ses propos pour argent comptant, la route est longue, car on ne voit pas comment une gamme et un réseau dignes de ce nom puissent véritablement fonctionner d'ici 4 ans au plus tôt, en supposant un déploiement implacable de cette stratégie volontariste. En outre la situation financière de Fiat (appelons-le encore ainsi en attendant le nouveau nom...) demeure très tendue (cf. le risque d'abaissement annoncé par Moody's de la note de crédit) ce qui ne va pas faciliter les choses. Mais le rachat de Chrysler a été mené de main de maître, et il faut reconnaître l'extraordinaire performance de Marchionne pour avoir renversé la situation de Fiat qui était très compromise il y a encore 18 mois, et qui, sans la bouffée d'oxygène américaine, serait aujourd'hui dans une situation comparable à PSA, les nouveaux modèles en moins. On verra si Sergio rentrera dans l'histoire non comme un prestidigitateur ou un joueur de poker hors pair, mais comme un capitaine d'industrie ayant réinstallé deux grandes marques italiennes, Alfa Romeo et Maserati, au sommet en tant que marques mondiales. C'est tout le mal qu'on lui souhaite!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

    Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.