Maserati lance la gamme MC Edition à l’occasion du retour en compétition

Peu avare en éditions spéciales, la constructeur au Trident Maserati dévoile aujourd’hui la gamme MC Edition à l’occasion du retour en compétition de la marque, à savoir la Formule E.

MC, pour Maserati Corse. Ce nom est emblématique de la marque italienne. On retrouve ces initiales sur la Maserati MC12, la Maserati GranTurismo MC Stradale ou encore plus récemment la MC20. C’est le symbole de la branche performance de Maserati.

Donc, à l’occasion du retour de la marque en compétition, à savoir la Formule E en 2023, Maserati dévoile une gamme MC Edition pour les Ghibli, Quattroporte et Levante.

Uniquement disponible sur les modèles avec moteur V8, cette gamme MC Edition est en quelque sorte une version Trofeo (déjà au catalogue) mais avec des nouvelles couleurs : Giallo Corse et Blu Vittoria.

Les prix n’ont pas été dévoilés mais, si cela s’approche des versions Trofeo, ce sera plus de 140 000 € pour la Ghibli, plus de 160 000 € pour le Levante et plus de 170 000 € pour la Quattroporte. Hors malus écologique bien sur !

Cette gamme MC Edition est donc uniquement intéressante pour ceux qui veulent avoir une Maserati différente des autres. Est-ce que ce sera collector un jour ? Difficile à dire. Mais les moteurs V8 sont ammenés à disparaitre chez Maserati donc… pourquoi pas, un jour… quand on n’aura plus le droit de rouler en thermique 🙂

4 Comments

Leave a Reply
  1. Retour à la compétition ?
    Perso, retour à la compétition, ce serait plutôt Le Mans !! Et comme c’est PSA qui décide, Peugeot au Mans et Maserati en Formule E

    • La Formule E ça reste un championnat… après a voir comment vont se positionner les marques dans les différentes compétitions dans les années à venir, ça bougera en fonction des résultats. La formule E comme je le disais dans un autre article, c’est un choix très pragmatique.

  2. Superbe berline grand tourisme. Les idéologues écologistes sont en train de tuer nos industries automobiles, et il faudrait applaudir !

  3. Stellantis ne sera pas différent de FCA qui n’etait pas différent de Fiat non plus l’objectif restera le même : tuer des marques italiennes au passé prestigieux.
    Finalement en Italie il n’y aura que Ferrari et Lamborghini d’intéressants… tous ce qui sont enchaînés a Fiat et Peugeot n’atteindront jamais l’excellence.
    Je mets Pagani a part car je vois ce constructeur comme Bugatti et Koenigsegg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.