Lancia : 3 modèles en préparation ?

D’après les journalistes d’Automotive News, Lancia aurait sur la table un programme de 3 nouveautés pour redéfinir son avenir. Rumeur ? Réalité ? Difficile à dire pour l’instant mais on sait bien qu’une volonté de relancer la marque italienne se fait jour chez Stellantis.

Intégrée d’ailleurs au pôle premium, au côté d’Alfa Romeo et DS, Lancia pourrait et devrait bénéficier de synergies (moteurs, plateformes…), notamment avec DS. De quoi relancer la marque à moindre frais et rapidement. Carlos Tavares a d’ailleurs déclaré qu’un budget était alloué à chaque marque pour se relancer, en faisant des bénéfices évidemment. Décision de couper dans le vif seront prises dans les 5 à 10 ans en fonction des résultats. Un sursis potentiellement salvateur pour Lancia.

D’après les journalistes d’Automotive News, une citadine, un crossover et une compacte seraient dans les cartons. De quoi couvrir une bonne partie du marché.

La citadine ? Probablement la remplaçante de la vénérable Ypsilon, 3e du nom, et qui permet à la marque de se maintenir à flots en Italie avec des chiffres pas ridicules.

La compacte ? Possiblement le retour de la Delta. S’appellera-t-elle ainsi ? La vision sera-t-elle celle d’une compacte bourgeoise et raffinée, comme feue la Delta III qui n’aura pas eu le succès escompté, ou bien le retour à une machinerie infernale, typée technique et sport ? Rien ne le dit pour l’instant mais un retour à une compacte sportive radicale semble non seulement peu compatible avec l’esprit sportif dévolu à Alfa Romeo mais aussi à contre-courant des normes de Co2 et de l’autonomisation continue de véhicules toujours plus lourds et placides.

Le Crossover ? Sera-t-il urbain ou plutôt compact ? Un voisin du 2008 ou du 3008 ? Avec quel nom, quelle philosophie et quelle clientèle ciblée ? A voir mais on connaît la mode des SUV. De quoi potentiellement adapter l’offre à la demande.

Jean-Pierre Ploué et Luca Napolitano (patron de Lancia)

Enfin, sachez que Jean-Pierre Ploué (à gauche sur la photo) supervisera le design de Lancia. Il a déclaré à ce sujet que  « la renaissance de LANCIA est un défi vraiment passionnant. LANCIA est une marque emblématique, qui retrouvera sa position historique centrale en Europe, en s’appuyant sur son énorme potentiel. ».

A suivre, donc…

4 Comments

Leave a Reply
  1. Tout va se jouer sur la proposition stylistique, il va donc falloir à la fois créer un design original, distinctif et porteur de toute l’image de luxe Lancia qui perdure malgré tout (au moins chez les passionnés), tout en évitant le bizarre, le sur-dessin et le lourdingue clinquant qui caractérisent les dernières productions PSA (nouvelle 308, nouvelle C4, C5 X, DS9, la DS4 étant un peu épargnée malgré son pilier C délirant et très malpratique).

  2. Comment est ce possible de relancer une marque qui a été abandonnée depuis des décennies? Bon courage a ceux qui auront cette lourde tâche. La jeune génération en Italie connait à peine le nom de la marque… c’est dire le chemin qui faudra parcourir…

    • Les jeunes italiens ne connaissent pas Lancia ? Alors ça j’en suis pas du tout persuadé, avec Dirt Rallye et DR 2.0 qui sont sortis entre 2015 et 2019 de nombreux gamers ont apprécié la Delta S4, la Delta HF Integrale, la Fulvia HF mais aussi la Fiat 131 Abarth.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *