Restylage Fiat Tipo : entre nouveautés et déceptions

Une nouvelle Tipo Cross pour étoffer la gamme

Fiat a dévoilé presque en catimini, loin de la présentation en grande pompe de la new 500 électrique à Turin, le restylage de la Fiat Tipo. On attendait beaucoup de cette mise à jour. une partie des attentes est comblée… Hélas, il y a aussi des déceptions… Petit tour d’horizon.

Les bons points

La Tipo 5 portes est immédiatement présentée dans une nouvelle et élégante version Cross. Le look « baroudeur » est assez à la mode chez les compactes, de la Ford Focus Active au Kia Xceed, en passant par la plus discrète Golf Alltrack ou la plus célèbre Skoda Octavia Combi Scout. Il est donc toujours utile de coller au train de la modernité, surtout quand on sait que Fiat a tendance à avoir plusieurs wagons de retard, notamment dans le segment des SUV (hors Jeep).

Surélevée de 4 cm (mais sans transmission intégrale), elle présente un accastillage baroudeur. Généreuses protections de carrosserie en plastique sur les bas de caisse avant, arrière et latéraux et au-dessus des roues, soubassements avant et arrière en aluminium, ainsi que barres de toit, coques de rétro (couleur) alu et jantes de plus gros diamètre, la Tipo fait son petit effet, renforcé par cette nouvelle teinte Orange Paprika (un Ocean Blue apparaît aussi).

On remarquera également, autre bonne nouvelle, que la Tipo adopte à l’avant le nouveau logo Fiat, inauguré sur la 500E.

Tipo Phase 2 en version 5 portes

Plus généralement, en dehors de la version Cross, le restylage modernise également la face avant de toute la famille Tipo. Les feux peuvent être à LED, à l’avant comme à l’arrière et adoptent alors une nouvelle signature, plus agressive et d’un très bel effet, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Feux à LED, à l’avant comme à l’arrière… Mais probablement en option en ou version haut de gamme !

La calandre est visuellement élargie en se prolongeant davantage sous les phares et son intérieur est retravaillé, avec un effet 3D plus prononcé. On remarquera bien sûr les bas de boucliers redessinés, avec un jonc chromé qui passe sous la plaque avant et relie les antibrouillards. Le tout paraît alors plus cossu et plus dynamique.

Un intérieur légèrement revu

A l’intérieur, Fiat nous signale l’apparition d’un nouveau volant. Surtout, pour la modernité, c’est évidemment le nouvel écran tactile central de 10.25 pouces avec compatibilité Apple Car Play et Android Auto qui attire l’oeil. Il est évidemment accouplé au nouveau système UConnect 5. Un chargeur de téléphone par induction a été ajouté (en option ?)

Un nouvel écran tactile de 10.25 pouces

On notera par ailleurs un nouvel écran de tableau de bord de 7 » entièrement numérique. On notera d’ailleurs un graphisme qui semble différent pour la version Cross.

Enfin, autre bonne nouvelle, Fiat revoit ses systèmes de sécurité en faisant le plein d’équipements. Elle peut désormais disposer, selon les versions choisies, des feux de route automatiques, du détecteur d’angles morts, de la lecture des panneaux de signalisation, du détecteur de fatigue du conducteur, des radars de stationnement et de l’accès mains libres au véhicule. De quoi rattraper son retard sur la concurrence, ne plus souffrir de mépris par les plus technophiles des automobilistes, tout en conservant son prix très bien placé par rapport à la concurrence ! Du très bon là-dessus, donc !

C’est toute la gamme Tipo qui est restylée, avec 2 nouvelles teintes disponibles, du plus bel effet.

Enfin, ça bouge sous le capot ! Exit les 1.4 95 ch et 1.6TJet 120 ch. Exit le GPL aussi. A la place, c’est un tout nouveau moteur 1.0 Turbo 100 ch, jamais vu encore sur le marché européen. Il dérive probablement du 1.0 Turbo 120 ch déjà disponible sous les capot des Fiat 500X et Jeep Renegade. Mais il garde un turbo et n’est donc pas un moteur atmo comme on pouvait l’envisager. Ses émissions de CO2 sont données pour 121 g/km selon le cycle WLTP.

Ce moteur devrait s’avérer plutôt performant et plus coupleux par rapport au 1.4 95 ch qu’il remplace. Ainsi, on passe d’un moteur de 95 ch avec un couple maxi de 127 Nm disponibles à 4 500 tours/min (ce qui nécessitait de cravacher ce moteur pour accélérer) à un couple maxi de 190 Nm dès 1 500 tours/min. De quoi faire la différence (au moins sur la papier).

Les diesels restent disponibles, avec un 1.3 en 95 ch et un 1.6 en 130 ch (contre 120 précédemment).

Des déceptions

Malheureusement, tout n’est pas rose dans ce restylage de la Tipo. D’abord pour le logo Fiat. Quelle est cette idée de le moderniser à l’avant mais de laisser l’actuel (ou ancien, c’est selon) à l’arrière et sur le volant. On connait le double logo sur la 500E avec le logo 500 à l’avant et new Fiat à l’arrière et c’est plutôt cohérent. Mais là ? Quel est l’intérêt ? Pourquoi cette impression de rester au milieu du gué ? On modernise tout ou rien, mais pas à moitié !

On ne sait rien sur l’arrivée de la 4 portes en Europe. Des bruits contradictoires ont circulé à ce sujet et rien n’est éclairci pour le moment. De même, il aurait été utile de fournir l’accastillage Cross sur la version break SW, comme le fait la concurrence. Mais non, Fiat ne le fait que sur la version 5 portes, ce que ne font pas les autres.

Pourquoi vouloir prendre à rebrousse-poil ? Si la concurrence va dans un sens, c’est qu’il y a un intérêt, non ? Pourquoi ne pas faire pareil ? Pourquoi ne pas aller au bout de la démarche ? Surtout que ça ne coûte pas plus cher et que l’accastillage baroudeur se prête visuellement bien à la carrosserie break. Là aussi, ne cherchez pas à comprendre Turin…

Un arrière qui ne change pas…

Peut-on visuellement déceler les feux LED à l’arrière ? Bien que présents (voir plus haut), c’est en tout cas bien discret. La signature lumineuse ne change pas d’un pouce, ni aucun autre détail de l’arrière du véhicule. C’est dommage et cela donne encore cette impression de ne pas être allé au bout de la démarche, voire d’avoir eu des designers qui ont revu l’avant pour simplement le coller à l’arrière actuel, sans même prendre la peine de changer les logos, créant une sorte d’incohérence symbolique et de frustration visuelle entre l’avant et l’arrière. Dommage, une fois de plus !

Enfin, pour l’intérieur, n’y a-t-il pas une incohérence ou en tout cas une décision marketing pour l’heure non expliquée ? On peut en effet tout de suite remarquer sur la photo ci-dessus que l’écran central n’est pas la nouvelle dalle de 10.25 pouces mais l’actuel écran disponible sur Tipo 5 portes et SW. On est pourtant là sur la version Cross présentée en image plus haut et qui dispose du nouvel écran sur les autres photos mais pas celle-ci ! Pourquoi ?

Cela signifie-t-il que le nouveau système est réservé au haut de gamme et qu’on a ici, bizarrement et uniquement sur cette photo, l’intérieur d’un milieu de gamme ? Peut-être. Y a-t-il plusieurs types d’écran selon le niveau de finition ? Possible. Quel serait l’intérêt ? Mystère ! Franchement, cette photo interpelle car ce n’est pas clair du tout !

Notez au passage que la nouvelle gamme s’articule désormais autour des versions Tipo, Life et City Life.

Enfin, autre inconvénient et autre déception, remplacer 2 essence par un seul de 100 ch, c’est bien mais guère suffisant. Il manque un moteur plus tonique, de 120 ou 130 ch, voire 150 ch pour chapeauter la gamme. Là non plus, rien de la part de Fiat qui, une fois encore, semble faire le travail à moitié. Pourquoi brider la Tipo à une offre contenue ? Certes on nous parlera « positionnement rationnel », « rapport du client au produit », « rentabilité » et autres mots de communication et de marketing pour justifier une décision qui, sur le fond, pourra rebuter des clients qui veulent du tonus et pas seulement une voiture de « bon père de famille », au risque d’écorner l’image de la Tipo, déjà guère dynamique…

Enfin, AUCUNE, nous disons bien AUCUNE hybridation, même très légère, n’est au programme…

Mais bon, on est chez Fiat…

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
FredoCalle 13flofiatVavazGuitou Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Guitou
Invité
Guitou

Le nouveau Logo Fiat est presque indiscret, mais il ne faut pas avoir peur d’affirmer sa famille. Dans l’ensemble, tout me semble parfait, y compris le diesel 1.6 de 130 cv. Pas de micro-hybridation sur le moteur à essence 1 litre turbo de 100 cv, c’est curieux, en effet.

Vavaz
Invité
Vavaz

Patience et longueur de temps : – la version Cross SW a été aperçue en spyshot, ça va venir. – les homologations Euro6d-final prennent du temps et il n’est certainement pas exclu de voir d’ici un an des ajustements pour la gamme moteur, je pense notamment à la BVA disparue sur le 1.6 MJT et une offre plus performante en essence. Fiat segmentait jusque là la gamme en 2 essences 95/120 CV, 2 diesel 95/120 CV, il n’y a pas de raison que cela change. – pour l’hybride le MHEV existe déjà, puisque les Compass et Renegade PHEV ont ce bloc sur le train avant en 1.3 Firefly assisté par un alternodémarreur 48V + 1 moteur à l’électrique à l’arrière alimenté par la batterie rechargeable. Ce 1.3 MHEV arriverait d’ici un an sur le 500x, pourquoi pas sur la Tipo en offre haut de gamme avec BVA ? – Fiat a segmenté la Panda en 3 offres : City Life, Cross et Sport. Aujourd’hui il manque à la Tipo la Sport qui était pourtant existante depuis 2 ans, elle va sûrement faire son retour en resytlée ces prochains mois ? – Pour les logos, je rappelle juste que Fiat a eu pendant presque toute son histoire des logos différents sur les différentes faces de ses voitures : logo à barrettes à l’avant + lettre à l’arrière sur les Uno, Croma, Tipo, Brava… Ou alors blason bleu à l’avant et lettres à l’arrière sur les Punto de 1997, Multipla … Voir… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

Je vois effectivement une perte d’élégance sur l’avant, dommage. Surtout quand l’intérieur qui était le point faible (avec les émissions de CO2) n’a pas vu ses plastiques gagner en qualité… J’espère que le comportement routier aura progressé.

Fredo
Invité
Fredo

L’ancien logo Fiat à l’arrière fait tiquer dans la presse, et elle aurait gagné à recevoir le nouveau qui est assez réussi. Ça viendra peut être (ils écoulent les stocks ? :D). Le mystère de l’hybridation disponible sur une Panda mais pas sur la compacte de la marque s’expliquera aussi peut être… Pour finir sur une note plus conciliante, elle n’est pas extraordinaire mais la Série 1 est horrible donc je ne me plains pas trop… Le puretech 100cv de la 208 amène à 100km/h en moins de 10 secondes, ça devrait suffire pour une version de base, mais une Sport devra recevoir 130 ou 150cv avec le 1.3.

flofiat
Invité
flofiat

Pour ceux qui veulent du puissant sa sera le 130 diesel et sont 0 a 100 en 10,1 et Vmax de 207 sur sw et 208 sur 5 porte

Fredo
Invité
Fredo

Je crois comprendre l’origine de l’affadissement de la calandre: le jonc inférieur a été légèrement aplati pour agrandir visuellement la face avant. Le problème est qu’elle a d’autant perdu en caractère… Après ça n’enlèvera pas ses qualités, mais qu’elle est sombre à l’intérieur ! Je ne comprends pas comment on peut vivre et travailler à Turin au centre de style et valider ça… Ou plutôt, je vois directement d’où provient la 500 et je ne comprends pas que la même marque entérine ce genre de matériaux pour l’Europe.

Calle 13
Invité
Calle 13

Dieu qu’elle est moche en version Cross !

Fredo
Invité
Fredo

Pour avoir essayé la 500X en 1.0, le fait de retrouver les mêmes boites et moteurs sur la Tipo est une excellente nouvelle. Son poids nettement réduit (elle doit peser deux cent kilos de moins) et ses 15 cms de moins devraient lui permettre d’avoir un comportement tout à fait décent pour une compacte familiale ! On devrait mettre entre 10 et 11 secondes pour atteindre 100kms/h, ce qui suffit largement pour une version de base.