Maserati MC20 : tout savoir sur la nouvelle supercar du trident !

C’était attendu en mai mais la crise du covid-19 a chamboulé les plans de la marque Maserati. C’est donc en ce début septembre que la firme de Modène a donc dévoilé celle qui marque le retour à la sportivité de la marque, après 4 ans sans grande nouveauté et une tendance à la « premiumisation grand tourisme » qui avait été son cheval de bataille sous l’ère Sergio Marchionne.

Elle, c’est la nouvelle Maserati MC20. MC pour Maserati Corse et 20 pour son millésime de présentation : 2020. Attention cependant, elle ne remplace pas la Granturismo et son positionnement est d’ailleurs différent. Place maintenant à la présentation et aux caractéristiques techniques.

La MC20, présentée en blanc avec quelques touches de bleu, se veut être une ode à la sportivité et surtout à l’économie d’appendices superflus voire vulgaires (n’est-ce pas Lamborghini ?). Ici, tout est galbes souples et pureté harmonieuse. La face avant rappelle un peu sa devancière MC12 avec sa calandre basse.

Les portes en élytre sont une surprise qui n’avait pas été prévue et donnent un peu de caractère supplémentaire à la nouvelle diva italienne. Cela rappelle évidemment McLaren dont c’est un peu la marque de fabrique contemporaine.

L’arrière est tout autant sportif que dicté par l’économie de la surcharge. On devine évidemment un très beau diffuseur en carbone avec double sortie centrale d’echappements. Les feux à LED rappellent un peu ceux de la Granturismo mais en version modernisée. D’aucuns y verront aussi des feux d’Alpine (ce qui n’est pas faux). Preuve aussi qu’aujourd’hui, tout le monde se copie et que les designers semblent souvent tourner en rond, même dans le monde des supercars.

Particularité de la MC20 par rapport à la concurrence et touche d’originalité : l’incrustation du Trident dans la lunette arrière, véritable signature et affirmation de la marque. On devine alors à l’intérieur le nouveau V6 maison baptisé « Nettuno » (Neptune en italien, le célèbre dieu de la mer dont l’emblème était le Trident !) Comme annoncé désormais, vous noterez également un lettrage arrière plus doux.

Le Nouveau V6 justement parlons-en ! Il développe 630 ch (on parlait de 600 jusque là) à 7500 tours/min. Il est suralimenté et développe 730 Nm à 3000 tours/min, le tout associé à une transmission à double embrayage. Le 0 à 100 km/h est abattu en 2,8 secondes seulement, ce qui est exceptionnel compte tenu de la puissance « limitée ». Maserati annonce au passage un poids contenu à 1500 kg. En savoir plu sur le moteur Maserati V6 Nettuno.

Enfin, pour les amateurs de mécanique, notez que Maserati annonce que ce V6 est doté d’un carter sec, d’un double turbocompresseur et d’une injection de carburant directe et indirecte, via une préchambre de combustion qui améliore le rendement et les émissions polluantes. A noter que le châssis est en fibre de carbone et développé par Dallara.

Au niveau du style en tant que tel, on peut déjà lire des commentaires de gens déçus. Beaucoup regrettent une absence de prise de risque. Honnêtement, il est vrai qu’on ne retrouve pas la « patte » italienne et encore moins Maserati dans ce nouveau beau bébé. La voiture a des galbes de n’importe quelle supercar concurrente, des portes en élytre de McLaren, des feux d’Alpine, un avant qui rappelle un peu Jaguar dans ses phares (la F-Type ou le concept CX-75). Bref, d’aucuns y verront un patchwork comme c’est de plus en plus souvent le cas. Surtout aujourd’hui où n’importe quel préparateur ou milliardaire lance sa supercar, piochant ici ou là les influences de style et égarant un peu plus les fidèles de chaque marque. Maserati suit un peu le même chemin. Dommage.

Quant à l’intérieur, c’est un peu pareil. C’est beau, c’est propre, net et sans bavure. Mais il manque la petite touche, la prise de risque, l’élément qui fait que… Non, là, vous retirez le logo, vous ne savez pas que vous êtes dans une Maserati. Il n’y a même pas la montre ! Quant au rendu visuel, il paraît, il faut l’avouer, assez quelconque, avec beaucoup de gris/noir. Le tout semble malgré tout tendu de cuir, carbone et une sorte d’alcantara. A voir de plus près.

Est-ce que ce volant ne vous rappelle pas quelque chose ?

On notera au passage une instrumentation 100 % numérique et un écran tactile qui semble incrusté au dernier moment, posé tel un smartphone ou une tablette. Cela ne fait pas très premium, avouons-le… Les inserts bleu intense réhaussent une atmosphère très terne. Pour le reste, circulez, y a rien à observer…

Ah si ! Notez néanmoins le sélecteur de mode de conduite sur la console centrale (en fibre de carbone), proposant plusieurs fonctions : GT, Wet, Sport, Corsa et un cinquième, ESC Off, qui désactive les fonctions de contrôle.

Au final, donc, une belle proposition mais sans l’effet « whaouh » attendu. Le style est sans bavure mais laisse sur sa faim. L’intérieur est du même tonneau et pourrait appartenir à n’importe quelle marque sans inspiration particulière dans le domaine. La technique semble maîtrisée et les valeurs fournies semblent faire frémir. Le V6 sera évidemment essayé par les journalistes autos et on l’espère aussi onctueux que sonore. Car avec « seulement » un V6, la marque semble continuer, malgré sa liberté retrouvée, à rester dans l’ombre des plus grands comme Ferrari, qui vit de V8. Maserati a-t-elle assez confiance en elle ou semble-t-elle décidée à se situer toujours un peu en retrait des autres ? La réponse avec la prochaine Granturismo dans les 24 prochains mois.

18
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
11 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
9 Auteurs du commentaire
mafioliLeskanorFredoJérômeDan Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Alexandre F.
Administrateur

Mon avis sur cette MC20 que j’ai eu le plaisir de découvrir en streaming chez un concessionnaire Maserati : au début pas fan avec la robe qui rend hommage à la MC12… mais si on change la couleur en bleu, rouge ou noir là c’est autre chose, elle est magnifique ! Autant je suis d’accord que l’arrière est celui de n’importe quel supercar, autant l’avant a quand meme un style Maserati, un nez de requin. Enfin pour le bruit à voir mais de ce que j’ai pu entendre ce n’est plus celui d’une GranTurismo… on est sur un V6 donc à voir comment c’est travaillé. Au final elle me plait plutot bien 😉

Anthony F.
Invité
Anthony F.

Je me demande quand même si on a pas affaire ici à la fameuse Alfa Romeo 8C?
Le dessin global rappelle beaucoup l’illustration présentée lors du plan produit de 2018 ! Le volant qui rappelle celui de la Giulia ! Ou encore l’absence de la montre comme vous l’avez fait remarquer !

Est-ce qu’au final ce n’est tout simplement pas celle qui devait être la 8C et qui a été remodelée en cours de route ? En « effaçant les traits typiques Alfa pour remodeler tout ça en Maserati.

Enfin ne pas oublier que cette Maserati a commencé à être annoncée quand on a appris l’annulation de la 8C chez Alfa !!!

Alexandre F.
Administrateur

Ah bah ça au fond de notre coeur de passionné averti de voitures italiennes, on en est tous convaincu. Tout correspond. C’est une grosse 4C cette voiture. Mais bon, il faut aller de l’avant et forza Maserati avec cette MC20 !

Anthony F.
Invité
Anthony F.

Je suis d’accord et d’une certaine manière cela permet aussi de bien différencier Alfa et Maserati. Si modèle était sorti chez Alfa cela aurait pu créer des confusion sur le positionnement d’Alfa vis-à-vis de Maserati.

Il vaut mieux qu’Alfa de concentre aujourd’hui sur des modèles plus accessibles, laissant le champ libre à Maserati.

Alexandre F.
Administrateur

Et oui et surtout les clients Maserati ont plus le porte monnaie pour ce genre de voiture que chez Alfa Romeo, il ne faut pas se voiler la face. On va voir dans cette nouvelle décennie comment se positionnent les 2 marques maintenant car ça a été plutôt un echec la décennie précédente.

Jérôme
Invité
Jérôme

Enième esbrouffe d’un groupe à bout de souffle…. SI je ne m’abuse la 4C avait été elle aussi développée en collaboration avec Dallara et était fabriquée chez Maserati non ? Quel miraculeux hasard ! La MC Vaine est donc à 99% la 8C annoncée et jamais née, et qui n’était en réalité qu’une 4C bodybuildée. La forme des vitrages latéraux est révélatrice à cet égard. Bref du bricolage, rien d’original effectivement, un intérieur risible et une vue de plein arrière qui évoque irrésistiblement une Laguna 3 coupé. Misère….

Fredo
Invité
Fredo

Je vous sens un peu amer… Je crois que n’importe qui prendrait une 8C contre toute la gamme PSA, l’intérieur est sage mais risible surement pas (vous devriez revoir celui de la dernière Citroën C4)… Je crois qu’en deux silhouettes Maserati vient de renvoyer DS à ses chères études, on vous laisse bricoler des 508 rallongées pour le marché chinois XD

Jérôme
Invité
Jérôme

Amer non mais triste de constater ce que Fiat puis FCA a fait avec 3 merveilleuses marques : Alfa Romeo, Lancia et Maserati. 3 noms mythiques totalement dévalorisés et même ridiculisés. Quant à PSA on peut ne pas les aimer, et très franchement je m’en fous, mais force est de constater que, 1) sportivement ils n’ont rien à envier à quiconque, et 2) sur le plan commercial ils sont quand même un poil plus performants que FCA. DS, que vous citez, vend bien plus qu’Alfa sur le marché Européen, avec une histoire infiniment moins riche. Donc qui a des leçons à donner à l’autre ? On peut se poser la question

Fredo
Invité
Fredo

Maserati ou Alfa Romeo n’ont rien de dévalorisés, y compris avec des MiTo. Il faut se souvenir de ce qu’était une Ghibli II sous de Tomaso… Je râle pas mal (mais à mon avis à juste raison, évidemment) parce que les marques, en particulier la seconde, ne vont pas au bout des choses et abandonnent leurs modèles mais elles n’ont pas grand chose à envier à la concurrence. Je vous laisse revoir une Mini première série sous BMW… DS a sa légitimité même qui est mise en cause (en plus de proposer un dessin surchargé faute de moteurs), quand Alfa sort un concept sur un salon tout le monde se précipite pour le voir. Voilà ce qu’a PSA à envier: l’image. Voilà ce qui coûte tant à la branche Fiat « rationnelle ». Sportivement, il y a une Formule 1 qui tourne sous les couleurs d’Alfa Romeo, et aucune avec une livrée Peugeot. On peut effectivement se demander ce que font les dirigeants avec autant d’or dans les mains… La principale différence c’est que PSA Europe est aujourd’hui plus rentable, avec la bonne idée d’investir dans Faurecia (qu’ils sont en train de vendre). Aujourd’hui la qualité perçue est un point essentiel dans les ventes, les marques italiennes se doivent de remonter la pente et la Fiat 500e est une bonne illustration de l’effort entrepris. Je souhaite vivement que cet effort soit poursuivi au delà de la gestion au jour le jour avec l’œil rivé sur le cours de bourse, il faut savoir… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

Et Lancia, là on est désespérés. Avec une simple plateforme de 500X à multibras et l’hybridation 4xE il y aurait tant à faire pour une Delta…

Fredo
Invité
Fredo

Enfin concernant la Giulietta, puisqu’il semble qu’on soit lu: qu’attendez vous pour prendre une Giulia et lui mettre un hayon à la place de la malle ? Vous pensez que chez Daimler on se pose autant de questions ?

Calle 13
Invité
Calle 13

Je vous trouve sévère…
Vu l’état (des ventes) dans lequel est Maserati, c’est peut-être aussi l’occasion de se relancer y compris niveau style. Peut-être plus consensuel, question de survie en se calquant sur les attentes des clients et les choix des concurrence. Qui plus est dans un groupe en pleine déconfit…reconstruction avec cette fameuse obsession de l’électrification. Regardez du côté d’Alpine ou d’Aston Martin… Le résultat est élégant et efficace, mais je concède que ça manque d’italianité. La fameuse montre provient de mémoire de l’époque Biturbo de l’ère De Tomaso : la montre (Lassale) et la voiture étaient moquées à l’époque au regard du passé de Maserati… bref une vie mouvementée.

Fredo
Invité
Fredo

Niveau style on avait un concept Alfieri qui faisait l’unanimité, j’espère qu’on en verra une concrétisation sur la prochaine Granturismo !

Dan
Invité
Dan

Pour moi, il serait temps que Alfa et Maserati sortent du trou. Mais comment faire ? Du temps de que Fiat, c’est Ferrari qui commandé ses deux marques, après FCA, les US rien à F….. de ses deux marques, maintenant PSA & FCA , pas sur que ce soit une priorité. J’aurais aimé un ou des milliardaires Italiens reprennent ces deux marques !! Mais la, ça s’engage que moi

Dan
Invité
Dan

Pour ma part, pourtant fan de Maserati et alfa Roméo, la MC20, je la trouve fadasse. Ça donne quoi face à une tributo, 720S et Huracan ? Perf et prix ?
Est il possible que ce V6 soit modifié pour aller en F1 chez Alfa ?
Ça permettrai de tirer un trait sur les moteurs Ferrari.
J’ai rien contre Ferrari, sauf que c’est lui qui décide, donc…

mafioli
Invité
mafioli

Quand on la voit en vidéo… elle est juste superbe! On entre dans une nouvelle ère chez maseratti.
https://www.youtube.com/watch?v=2FdXRyj8h1c

Leskanor
Invité
Leskanor

J’ai du mal à croire les commentaires sur cette MC20.
Un design banal, consensuel ? Au contraire toutes les lignes de cette nouvelle Maserati ne servent qu’une seule fonction, l’aérodynamisme. Une Maserati de 630 CV qui n’a pas besoin d’un gros aileron fixe ou motorisé à l’arrière le doit uniquement à son aérodynamique. Toutes les sportives chez la concurrence ne peuvent en dire autant. Des portières en élytres ça à de la gueule, c’est rare et Maserati se paie le luxe d’en équiper sa MC20.
L’interieur est banal ? Savez-vous que le bon vieux retroviseur interieur photochromique c’est désormais de la préhistoire chez Maserati ?
La MC20 le remplace par un rétroviseur intérieur équipé d’une caméra. Un détail me direz-vous mais il fallait le faire et qui se marie à merveille avec les deux dalles numériques.
Connaissez-vous Sonus Faber ? C’est un fabricant haut de gamme Italien dans l’accoustique qui vends par exemple des enceintes à 15000.00 € la paire. Et bien Maserati se fournit chez lui pour équiper sa MC20.
Bref je m’arrête là, la Maserati MC20 est exceptionnelle.
Ciao a tutti

mafioli
Invité
mafioli

Tout à fait d’accord!