Fiat : indiscrétions sur le futur de la gamme

Des indiscrétions voient le jour quant à la future gamme Fiat, dans les prochaines années… Bien qu’à prendre avec des pincettes, ces infos donnent une indication sur l’état actuel et futur de la marque italienne, elle qui végète et n’a aucun plan-produits officiel à échéance pluri-annuelle.

En Europe

Fiat 500 électrique

On le sait, la 500 électrique doit arriver en 2020. Pour l’instant, quelques mulets circulent sur une base de 500 actuelle et dont on ne sait rien. Certains parlent même d’une simple remise à jour électrifiée de la 500 actuelle, loin du projet de nouvelle plate-forme. Si tel était le cas, la déconfiture serait forte car on ne peut faire éternellement du neuf avec du vieux.

Des photos fournies par motor.es montre d’ailleurs une actuelle 500 camouflée et dont on suppose qu’elle contiendrait les entrailles de la future 500E…

Enfin, des rumeurs parcourent ces derniers jours le net, notamment sur le type de portières de la future 500 électrique. Les 3 portes étant en train d’être élaguées des gammes des constructeurs, mais la 500 ne pouvant trop grossir au risque de perdre son charme, selon le magazine AutoCar, la solution pourrait résider dans une 500 avec des portes arrière antagonistes de plus petite taille, à la manière d’une Mazda RX-8 ou d’une BMW i3. Fiat peut-il dépenser à ce point pour une solution aussi coûteuse que compliquée ? Aucune indication pour l’instant mais il est vrai que cela concilierait le meilleur des deux mondes : une 500 sans inflation trop grande de taille, une maniabilité contenue et en même temps une plus grande praticité, notamment pour ceux qui ont un enfant à fréquemment mettre à l’arrière…

D’autant qu’on ne sait pas encore si des variantes thermiques viendront s’ajouter à la 500 électrique ou si elle restera uniquement vendue dans cette configuration écolo. L’actuelle 500 restera-t-elle encore 10 ans au catalogue pour satisfaire ceux qui n’auront ni envie, ni les moyens, ni confiance dans la version électrique ? Pari risqué !

Fiat 500 Giardiniera

On sait aussi que la 500 Giardiniera serait en chantier, histoire de fournir une version plus grand volume de la 500. A voir s’il s’agit d’une simple 500 rallongée sur le porte-à-faux arrière, ce qui s’avérerait probablement disgracieux ou d’une version plus profondément retravaillée, à look volontairement plus sportif, à la manière d’une Mini Clubman, sa concurrente directe…

Fiat Panda, Centoventi… ou les deux ?

La Panda doit être rafraîchie d’ici 2020. Nouveaux équipements, batterie 48V (hybridation légère)… Bref, du mieux, mais pas de quoi transcender le marché. Y aura-t-il une vraie future Panda ? En même temps, est-il souhaitable d’investir dans un nouveau modèle qui doit être à prix contenu à l’heure des débauches technologique, sécuritaire et écologique rendues obligatoires et qui poussent à éliminer les petits véhicules pour des raisons de coût et encouragent à des véhicules plus lourds, plus chers, plus gourmands, et finalement pas écolos ? Les imbécilités de notre époque !

Certains parlent d’une Centoventi comme nouvelle Panda. Mais la première relève du segment B quand la seconde est sur le segment A. Alors, la Panda grandira-t-elle ? Sera-t-elle supprimée au profit de la Centoventi ? La Centoventi prendra-t-elle le nom de la Panda ? Y aura-t-il 2 modèles distincts ? Ce n’est pas clair, d’autant qu’Olivier François, patron de Fiat en Europe, décalre à ce sujet que la Centoventi «C’est un peu plus grand qu’une Panda, presque un segment B. On va voir si la Panda va évoluer vers quelque chose de plus généreux, moi je pense que oui. Elle ne s’appellera peut-être plus Panda mais en tout cas, Centoventi préfigure bien la Panda électrique de demain».

Il ajoute au final que  son « look est très fidèle à la celui de la nouvelle génération de Panda ».

Il ajoute aussi que la mise sur le marché n’est pas forcément pour tout de suite. «Le produit tel quel pourrait arriver sur le marché d’ici 2-3 ans mais il peut aussi évoluer. La question n’est pas vraiment de savoir quand il sera prêt mais plutôt quel est le bon timing, quand le marché sera mûr pour passer à l’électrique. Il va falloir s’atteler au problème des infrastructures, rassurer le client concernant la recharge en même temps que le coût de l’électrification. Quand tous les voyants seront au vert, on pourra se lancer. Mais je pense qu’avant 2025 les clients seront friands de ce type de véhicule électrique abordable».

On pourrait donc être TRES patient avant de la voir arriver… D’ici là, la concurrence n’aura pas chômé et aura peut-être repris la recette Fiat qui semble fournir une base simple, personnalisable sous couvert de payer plus, avec des batteries modulaires faciles à encastrer. Fiat, dindon de la farce à trop attendre ?

Les modèles renouvelés ou remis au jour, sans en savoir plus…

Une nouvelle génération de 500X semble prévue, comme le fait de vouloir maintenir son leadership sur le segment des grands utilitaires avec le Ducato, dont une version électrique est en préparation, et dont on ne sait si le partenariat avec PSA dépassera 2023. Pour le Talento, c’est surtout fonction de ce que fera Renault avec le Trafic, son clone et sa base. Pas de grandes infos pour le Doblo, dont certains murmurent que seule la version Doblo Cargo, pour les entreprises, pourrait être renouvelée…

Les modèles qui passeront à la trappe

La 124 Spider pourrait ne pas être renouvelée. Pourtant, le partenariat avec Mazda semblait bien fonctionner. Mais la marque pourrait débrancher le roadster italo-nippon plus tôt que prévu. Dommage, il s’agissait d’un des modèles les plus récents de la gamme (ce qui n’est pas rien, chez Fiat…) et l’un des véhicules image les plus évidents. Mais que fabriquent-ils au Lingotto ?

Pas sûr non plus qu’un futur Fiorino/Qubo soit dans les cartons. Là, c’est moins grave, surtout si le Doblo est renouvelé. Mais bon, c’est encore un modèle de moins…

La 500L, sur un segment des minispaces et monospaces en état de désastre ne devrait pas connaître de successeur direct non plus. On parlait d’un B-SUV il y a quelques années. Depuis, plus rien, comme d’habitude chez Fiat. D’ici là, une version hybridée pourrait arriver sous le capot de la version familiale de la 500. Mais là encore, pas d’infos officielles…

La Tipo, qui devrait être rafraîchie l’an prochain, pourrait ne pas avoir de suite non plus. En tout cas pas directement. Plutôt que de maintenir la gamme, qui a permis à Fiat de reprendre pied sur le segment C, de la mettre à jour fréquemment, de la compléter d’un SUV de segment C rationnel, les grands pontes de la marque auraient décidé d’uniquement passer par le SUV de segment C en remplacement général de la Tipo.

Cette information a filtré suite à un conseil d’administration tenu à Turin par Olivier François. Celui-ci a eu quelques mots à la suite de cette réunion : « Fiat a une double mission. La mobilité urbaine est aujourd’hui au cœur de nos préoccupations, mais en même temps, c’est le transport familial ». Ce qui signifie en clair que Fiat semble décider à persévérer dans les petites voitures, évidemment, mais qu’il envisage aussi de proposer des véhicules plus familiaux. Evidemment des SUV.  « Pour notre avenir, nous avons besoin d’un bon équilibre entre ces deux dimensions : la famille 500 et le transport familial. Il n’y aura pas de grosses voitures, pas de voitures haut de gamme, pas de voitures sportives parce qu’elles n’ont aucune légitimité ». Pour cette dernière phrase, on voit bien que la 124 Spider pourrait avoir signé sa perte, O.François ajoutant que « nous serons présents sur le segment C, mais pas au-delà ». Pas de nouveau Freemont en vue non plus. On s’en doutait.

Des SUV, des SUV, des SUV jusqu’à plus soif ! Et si ce segment se retourne brusquement ? Qu’aura Fiat en compensation ? Rien. Et si les clients n’aiment pas les SUV, que feront-ils ? Ils iront voir ailleurs ! Et s’ils adhèrent à l’idée d’une Tipo rationnelle, que feront-ils si elle n’est plus proposée ? Ils iront voir ailleurs !

Voilà la stratégie Fiat : On fabrique un minimum de modèles avec un maximum de rentabilité et vous adhérez sinon passez votre chemin !

Tristesse…

En Amérique du Sud

La gamme là-bas n’est toujours pas complémentaire avec la nôtre. On se demande si Fiat a déjà entendu parler d’économies d’échelle. Les déceptions avaient été immenses quand on a vu là-bas l’Argo, quand chez nous on faisait mourir la Punto. Sans que cela n’émeuve les dirigeants de la marque.

Quoi qu’il en soit, en Amérique du Sud aussi, c’est du SUV. Matin, midi et soir !

Une version SUV coupé du Toro, basée sur le Concept Fastback dévoilé l’an dernier, a été présentée. Autant dire que ce pachyderme sans grâce n’est visiblement pas un coup de crayon réussi. Merci à passioneautoitaliane d’avoir mis cette photo en ligne !

Même chose pour un rendu 3D de la carcasse d’un SUV (encore !) plus petit, plus ressemblant à l’Argo. Segment B ? Segment C ? On ne sait pas trop pour l’instant… Celui-ci a l’air plus sympa que son grand frère. Une arrivée chez nous ? Ouh là, on en reparle dans 10 ans…

 

Et vous que pensez-vous de ces infos éparses qui parcourent le net et des déclarations d’O.François ?

29
Poster un Commentaire

avatar
11 Fils de commentaires
18 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
14 Auteurs du commentaire
nuvolariGianNiJérômeGuitouFredo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Alexandre F.
Administrateur

Je pense que Fiat a aujourd’hui le choix de lancer l’actuelle Fiat 500 en hybridation légère avec un énième restylage ou bien de lancer une nouvelle 500E full electrique sur une nouvelle plateforme. Le problème c’est le prix, il risque de doubler ! Aujourd’hui une Fiat 500 un peu équipée c’est 15 000 à 18 000 €, autant dire qu’une electrique pourrait approcher les 30 000 €… (une zoé c’est 24 000 € sans compter la location de la batterie…). J

e pense que la 500X aura un autre restylage avec l’arrivée de l’hybride qui est pour bientôt (il suffit de voir le Renegade quasi prêt).

Pour la 124 cela ne m’étionne pas, elle est équipée du moteur 1.4L qui est très malusé donc vu les volumes et le malus qui va aller en empirant, investir pour mettre un autre moteur dedans comme un GSE c’est pas jouable.

Pour la 500L je pense qu’elle sera bien remplacée par la Gardienna… mais y’a le temps !

Pour la Panda, il faut réussir à faire une voiture à moins de 10 000 € et ça aussi c’est pas simple, donc en tout électrique… j’ai des doutes !

Enfin, pour la dernière photo, j’ai l’impression que c’est une Fiat Argo non ?

MAX
Invité
MAX

Malusé en france mais pas dans les autres pays de l’Union. Il y a aussi des taxes/malus mais bcp bcp plus bas. Quand je lis vos commentaires, j’ai toujours l’impréssion que le monde automobile se limite à la france. La 124 est vendue dans le monde entier et son volume est de 15.000 véhicules. Son plus gros marché sont les USA avec 3500/4000 exemplaires, ensuite l’allemagne où elle se vend relativement bien +-2000/2500 exemplaires. Il n’est pas dit qu’elle sera sacrifiée …?! On verra … mais malusé est surtout lié au marché Français.

Alexandre F.
Administrateur

je ne connais pas la fiscalité du monde entier mais j’échange régulièrement avec un italien qui travaille chez FCA et le malus c’est un problème global, en italie c’est pour le moment moins fort qu’en France mais ça impacte quand même. Personnellement étant consommateurs de produits FCA je me mets donc dans la peau de l’acheteur français et cela devient compliqué les malus sur certains moteurs à prix équivalent chez des concurrents parfois mieux équipés. Les commerciaux fiat, alfa, maset, confirmeront…

Max
Invité
Max

Donc faites le passer comme un point franco/francais. Je suis italien, vis depuis 30 ans au Luxembourg et je connais la fiscalite de bcp de pays de l Union!

Fredo
Invité
Fredo

De mémoire une e-208 c’est 32.000 euros sans le bonus…

Alexandre F.
Administrateur

Oui donc une Fiat 500E à 30 000 €…. c’est compliqué.

Fredo
Invité
Fredo

Plus que pour une e-208 ou une e-Corsa ? Pas sûr. La 500 a pour elle d’être une icône à tel point qu’on la croise à Monaco de façon régulière, pour la Peugeot c’est loin d’être gagné, elle en fait trop et c’est de mauvais goût. Par contre il va falloir y aller sur l’acajou et le cuir pleine fleur… On fait les bilans l’année prochaine ?

Fredo
Invité
Fredo

Après verification, 32.000 euros c’est le prix plancher, en entrée de gamme. La e-208 GT est annoncée à plus de 37.000 euros hors bonus… Ça laisse de la place pour une Abarth ! Plus sérieusement je me demande à qui s’adresse ce genre de modèle chez Peugeot…

Guitou
Invité
Guitou

Ben oui, on a été voir ailleurs, et je ne suis pas le seul.

Les gros SUV bien épais sont-ils écolos ? J’en doute. Et en plus ils sont moches… dans toutes les marques d’ailleurs.

Vive le segment B avec un diesel hybride, et merde à Greta Thunberg !

flofiat
Invité
flofiat

Déçu de certaines info j’espère que la Tipo sera conservé et espérons de voir l’argot car elle m’intéresse pour le c suv je suis content sa manquer pour le Doblo espérons une nouvelle génération qui serait sur base de tipo mes un Doblo moins gros du derrière voila

Anthony Fraioli
Invité
Anthony Fraioli

C’est quand même hallucinant de voir que sur les 3 marques italiennes du groupe FCA, seule une seule a un vrai plan produit… Et encore, en espérant qu’il soit respecté !
La marque FIAT meure et c’est ce que semblent confirmer les rumeurs qui courent.

Chez Alfa, on nous balance un plan produit jusqu’à 2022 en juin 2018. Un an après… On ne sait même plus si celui-ci est encore d’actualité. On nous balance un concept car pour nous faire patienter… Sans la moindre date de commercialisation, qui semble s’éloigner alors que le temps passe ! Donc le Tonale, c’est pour 2020 ? 2021? 2022 ? 2050 ? 2100 ? Voire l’année 100 000 ?

Puis Maserati ! Le nouveau plan produit qui semble trop beau pour être vrai. Mais j’ai envie de rêver un peu. Donc on verra bien !

Bref, c’est très triste tout ça… Je sens que ma Giulietta, je vais la garder longtemps !!!

alfadeder
Invité
alfadeder

Pour ma part, je pense surtout que, sous le coup de directives européennes environnementales toujours plus absurdes et isolées dans le monde, l’industrie automobile européenne non premium va à sa perte, car investissements énormes rapportés à des marges commerciales faibles ne font pas bon ménage. Et même les premium commencent à réduire la voilure en diminuant le nombre de véhicules dans les gammes, alors qu’ils ne se sont pas privés pour autant d’économies d’échelle à grands coups de partages de plate-formes. Et ces gens de Bruxelles viendront pleurer quand l’acheteur lambda, licencié de l’industrie automobile, achètera une chinoise ou une indienne. On voit ce que donne la désindustrialisation de la France depuis 30 ans !

Ami204
Invité
Ami204

Bravo ! Je suis quasiment d’accord avec toutes vos remarques !
Le problème de Fiat (et de Lancia, et d’Alfa), c’est le pessimisme de toute la direction, à tous les étages.
Et aussi, le manque de compétence : le Multipla est laid, le Doblo, idem, la Lancia Thesis loupée, la Gulia break inexistante, etc…
La légitimité ? ==> quand on veut, on peut.
Seat, Skoda, quelle légitimité ces marques avaient-elles ? Quasi nulle pour Skoda dans les années 90.
Il y a beaucoup à dire.
Une chose salutaire à faire : mettre un passionné à la tête de l’entreprise.

flofiat
Invité
flofiat

Je suis d’accord si on me met moi tous le groupe changera toute les marque y compris lancia aurai de tout les spider, les break, les suv de toute taille, les berline 4 et 5 porte, enfin bref de tous

Fredo
Invité
Fredo

Je pense que M. François fait dans le concours d’élégance en évoquant 2025 pour une Centoventi sur les routes, la vérité est que les ventes s’effritant et les amendes record pour non respect du bilan carbone fixé se profilant, Fiat a un besoin urgent de ce véhicule avant 2022. Visiblement c’est tout ce qu’ils comprennent, on aura donc des nouveautés très rapidement. Concernant la Tipo on a encore le temps de voir la direction changer d’avis… C’est incompréhensible de constater autant de cécité vu les enjeux tels qu’ils s’annoncent clairement : un SUV c’est lourd, non aérodynamique, ça sur-consomme, c’est cher. Pour Alfa passe encore, pour Fiat il n’y a aucune légitimité (au contraire du sport…). Une Tipo restylée avec un 1.0 hybride (moins lourde sur le train avant, plus économe sur les consommations) correctement mis en publicité va leur montrer le potentiel et l’intérêt de la formule, aujourd’hui les clients sont de moins en moins attachés au produit et de plus en plus au service rendu, la Tipo est juste parfaite pour cela… J’aimerais tellement non pas m’occuper de la marque mais juste de ce modèle…

vincent
Invité
vincent

Moi je dis que fiat attend d y voir plus clair sur la concurrence car pour l instant l éléctrique n est pas rentable et Sergio le disait bien avant de partir .
Rien ne presse et plus de dette ,attendre de voir la dèbacle des marques, qui sera le premier .
En attendant Ferrari MARQUE LA PLUS RENTABLE AU MONDE C EST PAS RIEN ,rien ne presse jeep est au commande du groupe et peut être une alliance avec Renault .

Fredo
Invité
Fredo

Au contraire les choses pressent, aujourd’hui Kia sort des produits qui font complexer du côté de chez Fiat (heureusement avec un dessin très allemand), et les chinois ne sont pas en reste. Quant à Ferrari, la marque ne fait plus partie de FCA. Je veux bien que l’on ait attendu pour voir où allait le marché mais ça y est, on a compris, FCA va devoir se conformer à une moyenne de 95g par kilomètre parcouru et l’électrique est incontournable (et Jeep une hérésie dans les villes). Une énorme crise financière est en cours, Ford l’a annoncée avec la présentation de leurs résultats: les gens vont quand même avoir besoin de véhicules mais moins chers (et moins polluants, c’est la même chose vu l’ampleur des malus), c’est Fiat qui doit répondre à cette demande. Ford a préféré couper les ponts avec l’Europe, souhaites tu que Fiat ferme ses portes de la même façon ? Faute d’avoir une solution technique par manque de volontarisme (merci Sergio d’avoir viré toutes les équipes à la conception), FCA se retrouve à devoir payer « des centaines de millions de dollars » à Tesla pour éviter d’en payer des milliards à la commission européenne. Alfa n’a plus personne pour concevoir plusieurs modèles à la fois (sans parler des changements d’avis). Lancia n’existe quasi plus. Maserati est en chute libre. Donc je ne sais pas qui sera premier à la débâcle mais à ce rythme nous ne sommes pas rassurés…

MAX
Invité
MAX

Effectivement, Ferrari ne fait plus partie de FCA tout comme Fiat Industrial mais les Agnelli avec l’appui de Marchionne ont décidé de faire un Spin off il y a qqles années cependant les patrons sont les mêmes!! Apès l’Europe a décidé de tuer le secteur Automobile sans parler de qui nous préside aujourd’hui à la tête de l’Union … décidé par Merkel et son petit chien de Macron … Continuons ainsi et les Européens émigreront en masse vers les Amériques comme à la fin du 19 ième siècle. L’Automobile est le premier employeur direct et indirect en Europe

Fredo
Invité
Fredo

Ça ne change rien pour les salariés de Fiat s’ils sont au chômage technique, la fierté ça ne remplit pas les frigos… Et si la Panda première génération a été produite pendant 23 ans sans changement majeur, c’est le choix d’Agnelli et de personne d’autre. Le fait est que l’indécision pousse l’entreprise dans des situations catastrophiques tous les dix ans, indépendamment du contexte économique italien.

Wappa
Invité
Wappa

Franchement vous me fatiguez italpassion. Sur les 3/4 des articles que vous publiez vous passez votre temps à critiquer la marque et à vous plaindre de tout et n’importe quoi. On dirait ma femme. Effectivement ce n’est pas parfait chez Fiat et beaucoup de choses pourraient changer en mieux. Cela étant nous savons très bien que toutes les dépenses sur ces dernières années l’ont été pour absorber Chrysler. Depuis 2 ans maintenant que les comptes vont mieux il y a eu des investissements massifs chez jeep, qui tient le groupe à bout de bras, pour renouveler la gamme. Les finances vont très bien et effectivement le marché européen est en tel mouvement que cela interdit toute mauvaise appréciation. Ils vont tout mettre sur la 500 électrique et ils ont raison car cette auto peut cartonner, à condition qu’elle reste à un tarif raisonnable, et tant pis si cela doit se faire sur là version actuelle pour des raisons économiques. Pour rappel elle ne s’est jamais aussi bien vendu que maintenant. Et si une nouvelle plate forme fait prendre 10 000 € à la voiture non merci. Par ailleurs fiat dindon de la farce à trop attendre… ou à se précipiter ? N’oublions pas que même si cela doit se débloquer la voiture électrique aujourd’hui c’est 1,5% du marché… il y a encore un peu de temps pour que cela ne bascule… il faudra être présent au moment où cela deviendra rentable et incontournable… nous avons encore quelques années devant nous.… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

À ne pas renouveler la gamme on perd aussi les clients et pas sûr qu’ils reviennent quand elle sera finalement renouvellée ! Entre VAG qui fait des programmes délirants et pléthoriques et FCA qui laisse une Giulietta (ne parlons pas de la Punto…) sans nouvelles après 9 années de commercialisation il doit y avoir un juste milieu…

Jérôme
Invité
Jérôme

Si elles sont renouvelées un jour…. En regardant ce que fait FCA d’un œil lucide et dépassionné, impossible de croire que ses marques Italiennes sont appelées à perdurer.
Fiat n’est plus qu’une machine à sortir du dérivé de 500, Alfa est un ratage total, Maserati un fantôme et Lancia une marque zombie.
Belle opération !
Alors, oui, Marchionne a brillamment redressé les finances du groupe mais ce que personne n’a vu, ou voulu voir, au sein du board, c’est que ce sauvetage était basé sur une hypothèse très déséquilibrée qui ne s’est pas vérifiée : la croissance infinie des marchés US et Chinois qui aurait permis d’abandonner en douceur l’Europe.
La meilleure illustration en est qu’aucune des gammes de ce groupe n’est réellement adaptée au marché Européen, qui reste pourtant son plus gros débouché.
Où est (sont) le(s) SUV Fiat? Où sont la remplaçante de la Giulietta, la Giulia SW et le cabriolet Alfa ? Où sont les remplaçantes des Quattroporte et GT ? Où est l’Alfieri ? Où sont les électriques ?
Nulle part, ou dans les rêves des naïfs.
La triste vérité est qu’un groupe automobile est avant tout un industriel, et que si les usines ne tournent pas faute de produits qui se vendent, la fin de l’histoire est toujours la même, bye bye le groupe et les marques.

vincent
Invité
vincent

La suite sera une alliance c est obligé avant de consommer du cash encore et encore avec un marché éléctrique en berne .
Patience les italiens ont toujours su faire les voitures, moins on en voit plus on les regarde .

Guitou
Invité
Guitou

Je ne suis pas du tout d’accord avec le vilain Ami204, la Lancia Thesis était une très belle voiture, au dessin néo-rétro très original. Pourquoi proposer des SUV chez Alfa ? Le côté sportif de la marque devrait plutôt rimer avec une certaine légèreté, non ? De toute façon, on ne fera pas de SUV avec moins de 90 grammes de Co2 au kilomètre, c’est impossible, sauf en diesel hybride, et encore… plutôt que de tout miser sur l’électrique, FCA ferait mieux de continuer à améliorer les moteurs thermiques qui ont fait ces 20 dernières années des progrès prodigieux. Mais ces progrès ne servent ou ne serviront à rien si on continue d’alourdir les caisses. J’ai dit.

Jérôme
Invité
Jérôme

https://www.caradisiac.com/le-groupe-fiat-investit-un-milliard-d-euros-pour-la-panda-hybride-et-l-alfa-romeo-tonale-178382.htm

Enfin une nouvelle positive , reste à voir si cette annonce sera suivie d’effets, et si ce n’est pas une énième fake news en provenance de FCA…

nuvolari
Invité
nuvolari

L’article est intéressant mais de grâce le mot « TRANQUILLITE  » prend DEUX L !