FCA développe son propre moteur 6 cylindres

Depuis les années 2000, la marque Maserati utilise les moteurs 6 et 8 cylindres de Ferrari, tout comme les Alfa Romeo Giulia et Stelvio Quadrifoglio utilisent un moteur 6 cylindres Ferrari. Une situation qui ne s’éternisera pas car, après le spin-off de Ferrari du groupe FCA en 2016, la marque au cheval cabré a annoncé au mois de mai 2019 que Maserati n’achètera plus de moteurs Ferrari dès 2022.

Une annonce finalement pas surprenante car n’oublions pas que dans l’histoire, Maserati est le frère ennemie de Ferrari puisque les deux marques ont toujours été concurrentes. C’est pour des raisons économique et de sauvetage que Maserati a été rapproché de Ferrari par Fiat en 1997. De plus, Ferrari est une marque très rentable (d’où le spin-off de FCA en 2016) et lors des derniers résultats présentés aux investisseurs, par exemple celui de 2018, le seul chiffre dans le négatif est celui de la vente de moteur à Maserati (- 24 % en 2018). Ça commence à faire tache !

Maserati reprend donc son indépendance vis-à-vis de Ferrari, mais FCA doit développer des moteurs dignes de la marque au Trident. Si de nos jours un V8 semble peu concevable, un moteur 6 cylindres doit se retrouver dans une Maserati, c’est l’ADN sportif de la marque. C’est sur quoi FCA travaille en ce moment.

FCA développe depuis 2017 un moteur 6 cylindres basé sur le moteur 2.0L 4 cylindres en ligne GME présent notamment sur la Giulia et le Stelvio. Un moteur 4 cylindres qui, rappelons-le, propose une puissance au catalogue de 200 ch ou 280 ch et qui, chez certains reprogrammeurs, arrive même à un peu plus de 300 ch. Il est prévu également l’hybridation de ce moteur 4 cylindre qui arriverait à offrir une puissance de 350 ch.

Selon nos informations, ce nouveau moteur serait un 2.9 L 6 cylindres en aluminium (en ligne, V6, ou les deux cela reste à confirmer) fabriqué avec des machines de l’entreprise Comau (filiale robotique de FCA) avec un procédé de fabrication « SmartSpray PTWA » qui promet de réduire le poids des moteurs, les temps et coûts de fabrication, de faire des économies de carburant et de baisser les émissions de CO2.

Difficile d’estimer la puissance mais on pourrait imaginer qu’il propose une plage entre 400 et 500 ch et plus avec hybridation électrique. Ce moteur 6 cylindres serait donc dans les prochaines Maserati et, pourquoi pas, dans la fameuse supercar qui doit être présentée 1er semestre 2020 ? Ils ne vont pas lancer un nouveau modèle avec un moteur Ferrari qui ferait 2 ans, alors que Maserati vend des modèles qui durent une décennie…

Enfin, pour information, c’est aussi Comau qui équipe toute la robotique de Mirafiori qui va produire la nouvelle Fiat 500 électrique dès l’année prochaine.

8
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
LeskanorNONO93dandebaguitoualexandre Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Frédéric B.
Membre

Bonne nouvelle mais, comme d’habitude chez FCA, il faut attendre… Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?

marmotte31
Invité
marmotte31

Est il judicieux de mettre autant d’argent sur la table pour développer un nouveau moteur thermique (qui ne sera partagé qu’avec ALFA) alors que le plus crucial est sortir de nouveaux modèles et que l’électrification à marche forcée est imposée par l’Europe et les états

guitou
Invité
guitou

– On ne peut mieux dire, en effet, que l’excellent marmotte31:  » l’électrification à marche forcée est imposée par l’Europe et les états « , et par un lobby écologiste ultra-minoritaire, peut-on ajouter, qui veut la fin du transport individuel ( » pour en finir avec la bagnole « ), au profit du transport en commun, c’est-à-dire du transport collectif, qui n’est rien d’autre que du collectivisme !

dandeba
Invité
dandeba

serait ? pour éventuellement 2020 ? en bref, on en sait rien !! genre repoussé à 2025, comme la nouvelle Maserati Alferi, Alfa 8 C, GTV, Castelle, Alfetta, Duetto, etc…

Leskanor
Invité
Leskanor

Bonne nouvelle c’est ce qui manquait pour comprendre la stratégie mise en place pour Maserati. Je vois d’un très bon œil la séparation de Maserati d’avec Ferrari (pour l’un comme pour l’autre). C’est extra de voir FCA développer un V6 en 2019 quand d’autres groupes n’en sont pas capable en France par exemple. C’est pour ça que j’apprécie le groupe FCA, franchement qui s’attendait à ça ?

NONO93
Invité
NONO93

bonne nouvelle mais à considérer avec « une longue vue » les projets ambitieux sont toujours à prendre avec des pincettes chez les italiens, pendant ce temps l’hégémonie germanique sur le haut de gamme n’est pas prête d’être remise en cause

Leskanor
Invité
Leskanor

D’accord avec toi. C’est à FCA de se mettre en ordre de bataille et de développer ses marques avec rigueur et sérieux cette fois-ci. Pour ça il faut en finir avec une vision purement financière du groupe et retrouver une certaine passion de l’automobile. A cet égard ce que fait BMW est un modèle du genre avec les résultats que l’on connaît. Mais je ne suis pas là pour parler des marque Allemandes et j’espère simplement que le groupe FCA trouvera son propre modèle économique.