Mirafiori se met à jour pour la 500 électrique

Cette fois, ça y est. Quelque chose bouge du côté de Fiat, la belle endormie.

Ce jeudi 11 juillet, à Mirafiori, le coup d’envoi à la future 500 électrique a été donné avec l’installation des premiers robots Comau (groupe FCA) destinés à la mise en  production de la future puce italienne.

Contrairement à l’actuelle 500e, produite au Mexique, vendue à perte, uniquement destinée au marché nord-américain et dont le groupe ne souhaitait pas que les clients l’achètent, déclarant perdre 14 000$ à chaque vente, ce modèle-ci sera Made in Italy.  Le groupe espère bien miser sur une certaine rentabilité et sera vendue sur tous les marchés qui envisagent sérieusement l’électrique (Europe et certainement Amérique du Nord).

Pour l’occasion, les autorités politiques turinoises et piémontaises avaient fait le déplacement, ainsi que Pietro Gorlier, le responsable du groupe pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord). «S’ouvre un nouveau chapitre dans la longue histoire de Mirafiori» (qui fête ses 80 ans), s’est-il réjoui.

FCA investit 700 millions de dollars pour équiper son usine de la banlieue turinoise. Une capacité de 80 000 exemplaires annuels est visée, avec une équipe de 1 200 personnes prévues à cet effet. C’est à la fois peu dans l’absolu pour la 500 mais beaucoup pour une électrique. Ces 700 millions sont puisés dans les 5 milliards que le groupe s’est engagé à investir pour l’Europe en 2018 et d’ici 2021.

La production de la nouvelle puce électrique débutera au 1er trimestre 2020.

 

Source photo : Reuters.

18
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
10 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Fredoguitouolive911alexandreGrez Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
guitou
Invité
guitou

Le prix de l’électricité va exploser, pour compenser la TIPP. Vive le diesel hybride !

guitou
Invité
guitou

Alors le prix de l’électricité va exploser, pour remplacer peu à peu la TIPP ! Et vive le diesel hybride, qui ne pollue pratiquement pas, malgré les mensonges d’état sur ces questions.

Alexandre F.
Administrateur

ENFIN une bonne nouvelle. Il parait que 500 pourrait devenir une marque à part entière. Un peu comme DS chez Citroën, à voir. En tout cas s’ils sortent une Fiat 500E Cab l’année prochaine, je suis preneur pour remplacer la MiTo !

Frederic B.
Invité
Frederic B.

Bonne nouvelle oui, mais il faut foncer sur plein de modèles, pas seulement la 500E. En dehors de ça et d’un plan d’hybridation légère sur le reste de al gamme, il n’y a rien à se mettre sous la dent de concret. C’est léger. Je ne souhaite pas voir la gamme 500 devenir une marque. Cela appauvrirait la marque Fiat qui se retrouverait avec peanuts en dehors de panda et Tipo. Pas de quoi entraîner l’image vers le haut…

Grez
Invité
Grez

Je suis d’accord avec Fred. Il faut effectivement bien valoriser la « marque » 500 mais en le gardant dans le giron Fiat. La politique d’une gamme rationnelle et d’une gamme émotionnel n’est pas idiote à mon sens et je pense que c’est de ce coté que FCA devrait persister. Pour la gamme actuel, je vais laisser un peu de temps à la nouvelle équipe dirigeante pour changer la cap Marchionne mais il y a vraiment urgence à accélérer les lancements et surtout arrêter de changer d’idée chaque mois pour enfin prendre un cap précis. Petit truc qui me surprend, si l’installation… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

J’espère bien que 500 ne deviendra pas une marque, « DS » étant un four absolu. Dépouiller la marque généraliste de son modèle chic nuirait à l’une comme à l’autre en terme d’image et de dépenses effectuées…

Grez
Invité
Grez

Ahhhhh je me tâte… J’aime beaucoup la Honda E qui va sortir fin d’année… Ca fera une belle pub avec les logos de la boite!

carreta
Invité
carreta

l’ èlèctrique n est pas rentable pour l instant beaucoup vont se casser les dents mais par contre quand ça le sera et il faudra le temps on va diminuer les pannes avec un gros pourcentage a deux chiffres . Mais il restera toujours pour le week-en nos sportives italiennes au son fabuleux . (clapping)

Luxrich
Invité
Luxrich

Est ce que je suis minoritaire, mais je n’arrive pas à m’y faire à cette manipulation des esprits , il me semble. La voiture électrique, à mon avis, ne pourra jamais devenir un moyen de transport individuel de masse, comme le thermique. Cela restera une solution pour les déplacements urbains et demandera un énorme investissement en infrastructures d’approvisionnement, hors normes pour des états surendettés et les politiciens devront rétropédaler, ou demander aux investisseurs privés de risquer un pognon de dingue, sans garanti d’un retour sur investissement, ou ils seront responsables d’une des plus grandes catastrophes industrielles de l’histoire.

Fredo
Invité
Fredo

Pouvoir faire 600kms avec une routière électrique c’est possible, par contre ça n’est pas plus écologique que de faire rouler une routière diesel sur la même distance dans la mesure où le charbon est la seconde source d’énergie sur cette planète, et qu’elle est bien sûr abominable pour l’environnement. Dans la mesure où son remplacement par des sources d’énergie renouvelable n’est pas pour demain, on peut se demander s’il est urgent de remplacer ces routières dès aujourd’hui hors de France. En ville par contre l’électrique a de l’intérêt puisqu’il permet de réduire les pollutions sonores et atmosphériques qui causent quand… Lire la suite »

Alexandre F.
Administrateur

Je suis d’accord. Me concernant la Giulia me permet de faire bcp de route (15 000 à 20 000 km par an). A l’inverse la MiTo de ma femme fait… 5 000 km par an ? Que de la ville, des petits trajets… donc une électrique pour ce besoin me convient bien.

olive911
Invité
olive911

Pour moi Fiat, regarde, écoute, analyse le marché de la voiture électrique…. Par contre bien vu pour les partenariats avec les fournisseurs d’énergie italien Enel X et français Engie afin d’alimenter ses futurs modèles hybrides et électriques. (clapping) (clapping) Par contre une 500E à plus de 30000€ serait un suicide. (angry)

Fredo
Invité
Fredo

La future 500e est clairement désignée par les dirigeants de Fiat comme la Tesla urbaine (à ceci près que Tesla a de l’avance essentiellement sur le software et les stations de recharge, ce n’est pas du tout une question de batteries, technologie de Panasonic). Le prix sera donc élevé. Le côté rationnel doit être incarné par une ePanda (ou Centoventi, comme on veut), avec moins d’autonomie de base, et donc moins chère. Je pense que c’est la bonne stratégie, d’autant que l’usure des batteries peut freiner, la facilité de remplacement est donc bien trouvée. Maintenant il faut industrialiser tout ça… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

La Centoventi vient d’être annoncée par Olivier François à un prix de base de 15.000 euros, pour 100kms. Pour une voiture à vocation exclusivement urbaine, c’est parfait.

guitou
Invité
guitou

Contrairement à ce que je lis sur ce site à propos de la propulsion électrique, le bruit des moteurs thermiques actuels est très faible, voire insignifiant. Les poids-lourds et les tracteurs modernes (avec filtre à particule et AD blue) ne font presque plus aucun bruit. Il en est de même pour les automobiles. Mettez-vous au bord d’une route, et écoutez : vous entendrez des bruits de roulement, des pneus principalement, en fonction du revêtement (enrobé ou gravillons) de la chaussée, et du bitume, mais très peu les  » moteurs à explosion « . Sur les voitures d’avant-guerre, le bruit le plus… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

En Europe on est en train de réfléchir à rendre obligatoire (je crois que c’est pour 2021) un bruit supplémentaire sur les véhicules électriques parce que les piétons ne les entendent pas arriver… je crois que tout est dit. La différence est énorme. En ville à vitesse très basse notamment au démarrage, ces camions font beaucoup de bruit. Ce à quoi nous sommes probablement condamnés, c’est à une hausse continue du prix des carburants carbonés, et des taxes sur la base du test WLTP (du type 3.000 euros sur la base de 150g/km), donc Fiat ferait bien de s’y mettre… Lire la suite »

guitou
Invité
guitou

L’expression voiture  » citadine  » a-t-elle encore un sens, puisque les politiques veulent la sortir des villes et bientôt des banlieues, en interdisant et en taxant le stationnement jusqu’à ce que mort s’en suive ? Il n’est plus question que de tramways (électriques), de trottinettes et de vélos électriques. La Fiat 500 prend un emplacement entre deux bandes blanches, exactement comme une Porsche Cayenne ou une Ferrari. Le mouvement des Gilets Jaunes a été, à ma connaissance, la première révolte des automobilistes contre l’attaque frontale de l’Etat, contre le lobby tout puissant de la Sécurité Routière, contre le racket des… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

Si tu as déjà roulé à Turin (par exemple), tu sais que là où passe une Porsche, deux 500 sont à l’aise côte à côte (sur la même voie, oui ;-)) Vive Fiat, champion incontesté de l’auto urbaine ! Mais on ne va pas se mentir, les moteurs thermique ont peu d’avenir…