FCA / Renault : fusion ?

MAJ 27/05/2019 : c’est officiel, FCA a fait une proposition à Renault Groupe, à lire ici.

Cela n’aura pas échappé aux plus attentifs d’entre-vous, les rumeurs de ces dernières heures parlent d’un rapprochement entre Renault et le Groupe Fiat Chrysler Automobiles.

Après Hyundai, PSA (avec un accord pour le partage d’une plateforme électrique), c’est maintenant la marque Renault qui fait l’objet d’une rumeur à ce sujet (quoi que Frédéric en parlait déjà en avril 2019). A ce stade nous ne savons pas encore s’il s’agit d’un rachat, d’une fusion, d’un partage de technologies…

Toutefois les discussions seraient suffisamment annoncées pour une annonce ce lundi 27 mai, 8 heures.

Que penser de ce rachat / fusion / partage de technologie ? Que même si FCA semble bosser depuis quelques années sur l’électrique, ils semblent désespérément rechercher un partenaire pour les prochaines décennies (il n’y a pas de fumée sans feu).

A ce jour il n’y a aucune voiture électrique chez FCA. On devrait voir bientôt les Jeep Renegade, Jeep Compass, Fiat 500X ou Fiat 500 hybride d’ici quelques-mois / 1 an, sauf qu’il s’agit d’hybridation légère (MHEV) où on garde la même plateforme, le même moteur et on colle un moteur électrique et des batteries (je fais simple mais c’est plus ou moins ça).

Pas de nouvelle plateforme légère en vue dans toutes les marques du groupe. Cela pose même de nombreuses interrogations concernant l’Alfa Romeo Tonale (qui serait basé sur une plateforme existante de Jeep…basé sur une plateforme Fiat) et même le concept Fiat Centoventi. Quid des futures Maserati où il y aurait soit disant du 100 % électrique et finalement peut être pas ? Quelle sera la plateforme de la future Fiat 500E toute électrique et des autres modèles ?

Concrètement, technologiquement parlant on a eu récemment : la (très bonne) plateforme Giorgio, les moteurs GME (4 cylindres et un 6 cylindres serait dans les tuyaux), les moteurs GSE (Firefly)… c’est léger ! Chez Fiat et Jeep les plateformes sont vieillissantes, chez Maserati à part une soit-disant AM Sport… probablement basée sur Giorgio (c’est de la com’), rien !

On le voit, toutes les marques ont déjà lancé ou lancent cette année leur voiture électrique : Audi e-Tron, Jaguar I-Pace, Renault Zoe, Peugeot e-208, Nissan Leaf, Kia e-Niro, BMW I3, Volkswagen e-Golf,… Alors qu’à côté chez FCA on vu disparaître du catalogue des motorisations trop polluantes (diesel ou essence) comme le 1,75 tbi de 240 ch. Même si l’avenir n’est pas au tout électrique (chacun a son avis sur le sujet), il faut faire des plateformes et des moteurs capables de répondre aux besoins du marché… et pas 10 ans trop tard.

Bref chez FCA, ils bossent, ils annoncent, mais rien ne sort. A ce rythme ça tiendra jusqu’en 2022 (fameuses roadmap 2018 – 2022) avec de l’hybride léger sur la gamme actuelle mais il est urgent d’agir. L’Union européenne a fixé les seuils ce Co2 : il devra descendre à 95 gr/km en 2021, 81 gr/km en 2025 et 59 gr/km en 2030. Pour vour donner une idée, une Fiat 500 d’occasion avec moteur 0.9 TwinAir 85 ch émet 99 gr/km. Ca tiendra donc jusqu’en 2021…  au mieux 2025 avec de l’hybridation légère, mais c’est tout !

Désolé pour cet article alarmiste mais quand on suit l’actualité automobile depuis des années, que l’on voit que tous les constructeurs bougent mais que chez FCA c’est la politique de l’autruche, c’est agaçant ! Au final, une fusion avec un autre constructeur (au portefeuille produit complémentairement) semble presque inévitable.

L’état Français étant actionnaire de Renault, ce ne sera(it) pas une mince affaire…

34
Poster un Commentaire

avatar
16 Fils de commentaires
18 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
12 Auteurs du commentaire
V6 alfajérômeMAXmafioliRama Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Ced74
Invité
Ced74

D’après tous les articles c’est d’une fusion qu’il est question… et non d’une fusion.

Ced74
Invité
Ced74

D’après les derniers articles de quelques minutes c’est bien un alliance consenti par Renault et le gouvernement Français mais dans l’hypothèse d’une Fusion c’est la famille Agnelli qui deviendrait en partie propriétaire de Renault car ils ont le cash pour rentrer dans l’Alliance, le seul problème c’est que Nissan ne fait pas parti des négociations et vont sûrement pas apprécier. A moins que Renault se retire de l’alliance et soit intégré à FCA! Bref mettre si ils signent un accord commun il faut encore que cela tienne car beaucoup d’Alliance ont coulés déjà et cela ne sera ni la première.. ni la dernière à échouer.

Stanislas
Invité
Stanislas

C’est une surprise. Autant ça ne me choque pas pour Fiat, autant pour des marques sportives comme Alfa Romeo ou Maserati on se demande quelle serait la complémentarité? Qu’en sera t’il de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi? FCA remplacerait les constructeurs japonais?

Grez
Invité
Grez

Je pense que c’est un projet qui a vraiment du sens. Les marchés seront complémentaires, Renault a déjà prouvé son expertise dans le partage des technologies et des économies. Ça sera une bonne manière de peser face à Nissan, d’avoir des marques Premium( Alfa Romeo et Maserati) pour remplacer Infiniti qui a été un échec en Europe et de partager les investissements pour les voitures électriques. Pour Fiat il y aura l’avantage de bénéficier d’une très bonne plateforme pour pour relancer une voiture sur le segment B(sur la base de la Clio V) reprendre pied sur le marché Indien ou Renault avance pas trop mal(beaucoup mieux que Fiat en tout cas) de pouvoir rester sur le segment C grâce à un partage des coût avec la Mégane etc etc… Je pense que dans un premier temps il y aura un partenariat stratégique qui pourrait aller vers une fusion et peut-être ainsi « lâcher » Nissan avec qui il est très compliqué d’avancer pour Renault.

Ced74
Invité
Ced74

Ça y est les 2 groupes ont accepté l’accord avec un partage de 50/50 pour les 2 entités. Maintenant il faut l’aval (dans 1 an) de la commission. D’ici là tout peut évoluer ou changer car rien est acquis et voir si certaines marques (Chrysler et Lancia) ne vont pas disparaître définitivement du paysage automobile. Pour ce qui est de Nissan, ils sont apparemment hors course, et d’après les propos de FCA il n’y aura pas de fusion si Renault s’entête à vouloir fusionner avec Nissan… pour l’instant. m.leparisien.fr/economie/renault-dit-oui-a-un-mariage-avec-fiat-chrysler-27-05-2019-8080680.php

mafioli
Invité
mafioli

Cette fusion sera à nouveau un prétexte pour FCA pour ne pas sortir de nouveau model avant que tout soit acté?…J’espère vraiment que le but est de sauvé la marque Fiat en plus ou moins déroute en Europe, et que celà permettera enfin a ce groupe d’avoir les coudées libre pour une vision et une stratégie des marques premium Italiennes; Maserati, Alfa et pourquoi pas Lancia??

Fredo
Invité
Fredo

Salvini toujours aussi débile (excusez, c’est factuel) en s’imaginant qu’une fusion créerait des emplois en Italie…

Ced74
Invité
Ced74

Mais que l’Etat Italien rentre au capital de FCA comme il a indiqué n’est pas en soi une mauvaise idée car c’est le cas pour Renault et l’Etat français. De plus, je suis pas du tout d’accord avec toi car il y a plus de possibilités de créer des emplois en Italie qu’en France, ça c’est certain…. alors débile, voyons avec le temps pour juger et se lancer dans des remarques (déjà qui te sont personnelles) qui n’ont pas lieu d’être…. pour l’instant.

Fredo
Invité
Fredo

J’espère bien que mes remarques me sont personnelles, c’est même moi qui les pense et qui les écrit. On en reparlera, la ligne Renault c’est délocaliser tout ce qu’on peut y compris la meilleure vente à savoir la Clio.

Ced74
Invité
Ced74

« Salvini toujours aussi débile (excusez, c’est factuel) en s’imaginant qu’une fusion créerait des emplois en Italie… » Déjà les conseilleurs ne sont pas les payeurs alors avant de demander aux autres de se calmer, calmes toi plutôt sur ce genre d’écrit qui n’a pas lieu être à part cracher et critiquer un pouvoir politique qui non seulement ne fait pas partie de ton pays et il est facile de cracher sur nos homologues italiens pour rien ou juste pour plaisir de te le faire, primo il y a rien de constructif là dedans à part du dénigrement inutile et secondo au lieu de le traiter d’imbécile, prends sa place et on verra de quoi tu seras capable car pour l’instant tu ne fais que critiquer derrière un écran et cela tous le monde peut le faire. Tertio comme le dit si bien l’expression: « Avant de regarder la paille dans l’oeil de ton voisin, regarde plus la motte dans le tiens! » Pour ce qui est de la délocalisation, ce n’est pas parce que Renault sous Ghosn à passer son temps à détruire les usines en France que cela reste un fait qui restera illimités dans le temps car si les batteries doivent se faire en Allemagne pour l’accord Franco-Allemand, je ne vois pas non plus pourquoi cela ne sera pas possible de réouvrir des usines en France ou en Italie à part si L’Europe et les actionnaires poussent à le faire encore stupidement et encore ils peuvent très bien changer d’avis car… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

On ne se connait pas, inutile de prétendre savoir ce que je suis. Par contre je me souviens bien que Bossi avait déclaré que la « Padanie » ne se sentait plus italienne, c’est d’ailleurs le programme du parti inscrit jusque dans son nom. Il parlait surtout de lui évidemment. On verra rapidement le résultat de cette fusion si elle se fait, mais ça ne changera rien à mon « estime » pour son successeur qui s’est prétendu communiste à ses débuts: ce type ne roule que pour lui et sa parole ne vaut pas grand chose. Pour ma part, défiance totale.

Ced74
Invité
Ced74

Déjà primo je ne prétends rien, si c’est ce que tu crois c’est ton problème pas le mien. Secondo on juge les gens sur leur actes et non sur leur parole et à ce petit jeu là en France on est mal placé pour la ramener, mais le sport national c’est de cracher sur son voisin au lieu de voir les problèmes qui sont bien présent en France. C’est facile de critiquer… mais pour le reste comme d’habitude en France… il y a plus personne.

mafioli
Invité
mafioli

Factuellement, en quoi Salvini serai débile? En tout cas lui il n’a pas les Italiens sur des ronds-points depuis 6 mois et il ne tabasse pas ces compatriotes qui demandent des fins de mois acceptable… Il a raison de croire que refaire partir des usines en Italie c’est possible, en tout cas tout doit être mise en œuvre pour. C’est ce qui a fait l’italianité de nos voitures. Se résilier à voir des usines en Serbie ou en Turquie, si ça c’est le seul horizon que les autres politicards nous proposent avec l’appui complice de l’UE, et bien moi je préfère croire qu’il y a un autre avenir. Sinon à quoi servent-ils ces politiciens payés par nos impôts?

Fredo
Invité
Fredo

Je suis totalement pour que les voitures italiennes soient produites en Italie, le problème c’est qu’une fusion avec Renault ne va pas du tout servir cet objectif. Ce dont il est officiellement question, c’est d’économiser cinq milliards d’euros par an, et quand on sait que tous les coûts ont déjà été tués chez Fiat, il ne reste a priori que la délocalisation de la production dans des pays à bas salaires (comprendre encore plus bas qu’en Italie). La Slovénie par exemple…

Vincent
Invité
Vincent

Bonjour, qu’est ce qui vous permet de dire que tous les couts ont été tués chez FCA ? FCA est une entreprise extrêmement chaotique minée en Europe par ses 6 usines italiennes quand il leur en faudrait 3. (Mais encore faut-il avoir la volonté / le courage d’affronter ce « problème »)

Cedric Hugerot
Invité
Cedric Hugerot

Merci

Ced74
Invité
Ced74

Merci pour ton passage… tout est dit.

Fredo
Invité
Fredo

Je dis que les coûts sont extrêmement réduits parce que Marchionne s’est séparé d’un maximum de monde à la conception des modèles (ce qui explique les retards constants au niveau des échéances–encore un exemple avec l’hybridation chez Alfa), et que le coût du chômage partiel repose sur les italiens et non FCA. Ajoutons une optimisation fiscale de premier ordre… On y vient donc: fermeture d’usines en Italie. Malgré ce que prétend un vice premier, qui bosse plus sur Instagram qu’au contact de la réalité. C’est du factuel.

MAX
Invité
MAX

@Fredo Macron n’est très vaillant non plus mis à part ses discours … mais ça c’est typiquement Français!! Par contre, critiquer les Italiens c’est la chose dont vous aimez faire par dessus tout! N’oubliez jamais que votre Pétain a pratiquement donné la France à Hitler!! On a compris que Renault cherche un partenaire pour se sortir de cette Alliance avec Nissan et les Agnelli sont arrivés …

Fredo
Invité
Fredo

On va se calmer sur « vous les français » et « nous les italiens », il faudrait savoir d’où je parle, le sort de l’Italie m’étant cher. Les Agnelli ont trouvé un moyen d’éviter d’investir pour faire face aux changements du marché alors qu’ils en avaient parfaitement les moyens, c’est l’aboutissement d’années de petites annonces laissées par Marchionne qui doit permettre selon les promoteurs de ce projet d’économiser cinq milliards d’euros par an: Forbs, qui n’est pas vraiment « vous les français » se demande comment ce serait possible chez FCA sans fermer d’usines vu que les couts sont déjà « optimaux » (traduire très faibles), sans parler du fait que pour avoir des niveaux de capitalisation équivalents FCA va devoir verser un dividende énorme de près de trois milliards d’euros, notamment au premier d’entre eux, la Famille.

Rama
Invité
Rama

Fiat avait particulièrement bien joué son divorce avec GM, puis son mariage avec Chrysler. Dans une fusion 50/50, il ne faut pas se faire d’illusion, il y aura un gagnant et un perdant (ou deux perdants…). Fiat étant en demande, leur position me semble pas forcément la plus favorable, mais gardons à l’esprit que l’actionnaire principal resterait la famille Agnelli. Il faudrait donc savoir qui décidera en pratique. De plus, Nissan pourrait finalement privilégier Fiat à Renault, c’est peut-être le coup de poker tenté par FCA. Pour nous éventuels acheteurs, l’enjeu est de garder l’italianité des produits Fiat et Alfa. Cette fusion me semble quand même favorable pour la marque Alfa (Renault échoue dans le haut de gamme depuis … la R25!), mais moins pour Fiat, qui pourrait rester cantonnée aux petites citadines. Une pensée pour les salariés des 2 groupes, qui, à mon avis, ont du souci à se faire.

Rama
Invité
Rama

Un autre point plus anecdotique. Il y a déjà eu des collaboration entre Alfa, Renault et Nissan : l’Alfa Romeo Dauphine, et l’Alfa Romeo Arna. Heureusement que l’on dit que l’histoire ne se répète jamais !!! (sweating)

Leskanor
Invité
Leskanor

Economies d’échelle, développement de l’électrique certes mais en quoi Renault peut-il améliorer la situation d’Alfa Roméo ou bien Maserati ? Renault n’a pas d’expertise en matière de marques premium alors en quoi cette fusion constitue-t-elle une avancée pour Alfa Roméo ou Maserati ? Pour Fiat je peux comprendre mais pour les autre marques de FCA je ne vois pas l’apport d’une telle fusion. Mais si ça permet de développer une stratégie de marques cohérente et un plan produit respecté à la lettre (pas comme les derniers si vous voyez ce que je veux dire…) alors pourquoi pas.

Jérôme
Invité
Jérôme

Point final : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/fiat-chrysler-retire-son-offre-de-fusion-avec-renault-20190606 Je ne suis pas particulièrement fan de l’Etat-actionnaire en règle générale mais pour une fois je suis d’accord avec la méthode du ministre de l’économie, à savoir aplanir les difficultés et prendre en considération l’opinion de toutes les parties prenantes avant de signer quoi que ce soit. De plus j’ai toujours trouvé l’empressement de FCA suspect dans cette opération. Tant pis pour eux. ça sent de plus en plus mauvais pour le groupe Italo-Américain, d’autant plus qu’ils sont en train de perdre un de leurs piliers Américains pour une sombre histoire de commissionnement non honoré : https://eu.freep.com/story/money/cars/chrysler/2019/06/05/fca-whistleblower-reid-bigland/1359473001/ (Pour ceux qui ne lisent pas l’Anglais l’article dit en bref que Reid Bigland, et d’autres cadres, viennent de porter plainte contre FCA pour des commissions non honorées sur fond de traficotage des chiffres de vente par la société) Après les échecs de rapprochement avec GM,PSA,Renault-Nissan, que va-t-il rester comme options ? Ford ? Les Allemands ? Les Chinois ? Les Coréens ? A nouveau GM ? Pour moi les Américains ne s’intéressent qu’aux marques Américaines de FCA, Ram et Jeep en priorité, et n’auraient aucune envie de s’enquiquiner avec les marques Européennes. Les Allemands ont leurs propres problèmes et ne semblent pas manifester d’intérêt particulier pour FCA. Les Chinois et les Coréens ne semblent pas non plus super pressés de s’acoquiner avec un groupe en retard technologiquement, dont le résultat est très déséquilibré puisqu’essentiellement dû aux performances commerciales des marques Américaines sur leur marché domestique, et à la… Lire la suite »

Fredo
Invité
Fredo

Rien n’exclue une technique de négociation dans ce communiqué… par ailleurs je ne crois pas le groupe si en retard technologiquement s’il est question de développer une vision propre à Fiat de la mobilité en Europe. Les berlines de 2 tonnes avec 700kgs de batterie, ce n’est pas pour nous, et c’est même un non-sens. PSA a aussi annoncé qu’il n’irait pas au delà d’un certain point dans la conduite autonome, faute de consommateurs prêts à dépenser des fortunes pour un gain finalement négligeable (la chimère d’une flotte de taxis autonomes). 30.000 euros (prix de la récente e-Corsa) pour une citadine, ce n’est pas raisonnable, Fiat doit être inventif comme toujours, et la Centoventi me semble bien plus indiquée. La débauche de moyens n’est pas forcément le plus indiqué, répondre aux besoins réels étant bien plus vital… Je crois que la solution pour les compactes proposée par GM avec l’Ampera (deux litres de pour 100kms, un moteur-générateur robuste au régime constant et un poids encore une fois raisonnable avec une batterie de seulement 16 kWh, rapide à charger et de « seulement » 200kgs – qu’il est possible de rattraper sur des éléments de carrosserie et des assises par exemple pour tenir les 1.400kgs max), au même titre que celle développée par Honda, était une vraie bonne idée, fiable, peu coûteuse à mettre en œuvre et répondant aux besoins actuels des consommateurs. Un partenariat avec un autre groupe sur le financement d’une solution commune me semble également bien préférable aux intérêts des… Lire la suite »

V6 alfa
Invité
V6 alfa

Ce serait bien de savoir en quoi vous rouler ? 😬 Au lieu de critiquer le groupe fca depuis des mois Pour ma part des italiennes depuis mes 18 ans ☝️ J en ai 46… 🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹

jérôme
Invité
jérôme

Je roule exclusivement en Alfa depuis que j’ai le permis et j’ai 49 ans.ça ne m’empêche pas d’être lucide sur les errements de ces vendeurs de matelas déguisés en industriels qui se font appeler FCA.

V6 alfa
Invité
V6 alfa

Dénigrer = Critiquer, calomnier, discréditer ou entacher la réputation de quelque chose ou de quelqu’un Vous êtes alfiste et achetez vos voitures à des vendeurs de matelas … La passion c est autre chose Relisez l histoire d Alfa et autres Marques italiennes depuis 100 ans et comparez avec la concurrence A part Porsche et Ford .. le problème c est qu elles sont moins abordables qu avant .. mais les moteurs sont là et le design aussi Alors il faut défendre ce qui reste d une automobile passion en voie de disparition .. sinon on va vers des marques généralistes et formatées 😉🙂🇮🇹🍀 Vive fca 🇮🇹

Rama
Invité
Rama

Fin de la saison 1, mais il y en aura d’autres. Dans cette affaire, c’est plutôt Renault qui a perdu des plûmes : on sait maintenant tous que l’entreprise est faible et à besoin de s’associer à un autre constructeur. Pour FCA, on le savait déjà. Pour le nouveau boss de Renault, c’est aussi une claque sans précédent, une véritable humiliation. Pour Fiat comme pour Renault, le risque maintenant c’est un rachat, voire une OPA, et pas une fusion entre « égaux ». Pour éviter cela, seule solution, se rabibocher. Je mets donc une (petite) pièce sur un scénario d’émouvantes retrouvailles avec Lemaire qui tient la chandelle et Darmanin à la mandoline. La réaction étrangement favorable de Nissan pourrait le permettre. Le prix à payer serait un engagement sur l’emploi en France, et du fric pour l’Etat français en plus. Pour le second, pas moyen de s’exonérer, mais pour le premier, les promesses n’engagent que ceux à qui elles sont faites… Quand je disais que la fusion serait bien pour Alfa, c’est qu’elle permettrait de continuer un développement économiquement viable de berlines supérieures sportives (ou de compactes sportives) vendues sous la marque Alfa, mais éventuellement aussi sous marque Nissan, infiniti voir Renault dans des versions moins chères et dégonflées, en reprenant par exemple le châssis de la giulia. Mais tout cela est assez illusoire il faut bien le reconnaître !

MAX
Invité
MAX

Dans tous les cas, l’état français protège vraiment et/ou intervient souvent dans la vie des constructeurs français. Après avoir sauvé PSA de la faillite en trouvait un actionnaire chinois pour PSA aujourd’hui elle s’oppose à une fusion entre FCA et Renault. Par le passé, FIAT même en difficulté n’a jamais reçu d’aide de l’état. Elle s’en ai sorti grâce à l’apport des Agnelli, de ses descendants et des coups de Pokers de Marchionne!! Je trouve que l’état français, à juste titre fait/suit la même politique que Merkel/Allemagne pour le secteur automobile. Ces deux états se battent pour ses fleurons ce que l’Italie est incapable de faire malgré qu’elle la deuxième puissance insdustrielle en europe devant la france et la 5 ième puissance industrielle mondiale. Le paradoxe Italien Par contre, là l’ Europe n’intervient pas quand il s’agit de l’Allemagne et la France … pas très correct tout ça. Je pense que Bruxelles n’a/aurai/aura pas eu un comportement semblable avec l’Italie. La grande faiblesse de l’ Europe … il y a l’Allemagne, la France et les autres!! Les Américains, Chinois, Russes le savent mieux que nous et si Bruxelles ne change pas … même les dernières élections européennes ne serviront pas et on deviendra les pauvres de la planète!! Oui à la Communauté Européenne avec l’EURO et inflation mais Non à l’Union Européenne d’aujourd’hui avec l’EURO et sans inflation … continuons ainsi et on nous mangera!!!! La Fusion FC/Renault en est le dernier exemple … par contre General Electric/Alsthom on est… Lire la suite »

mafioli
Invité
mafioli

Clap de fin pour cette alliance qui avait un but uniquement comptable. Il faut être honnête il n’y avait rien à mettre en commun entre ces groupes. Et les alliances franco-italienne ne se passent pas bien dans l’économie, ça ne fait pas bon ménage ils sont trop concurrent. Les américains n’achètent pas français de toute façon, uncune marque de l’hexagone n’a vendu quoique se soit depuis des siècles là bas, les italiennes ont meilleurs réputations. Les américains porte bcp d’importance sur le style, et ma fois les françaises ça le fait pas désolé… donc il n’y avait pas de débouché pour Renault là bas clairement.

MAX
Invité
MAX

Mon commentaire de hier soir n’est tjrs pas passé