Fiat Fullback : clap de fin !

Fiat a annoncé ces derniers jours stopper la production et la distribution du Fiat Fullback.

Après 3 ans de carrière bien discrète, la tentative d’incursion de Fiat dans le segment des pick-up vendus en Europe s’est révélée être un échec. D’ailleurs, seulement 22 000 unités de ce modèle ont été écoulés entre avril 2016 et avril 2019. 

• 6 200 sur les 12 premiers mois (avril 2016- avril 2017)

• 10 000 sur les 12 mois suivants ( avril 2017 – avril 2018)

• 5 500 sur les 12 derniers mois ( avril 2018 – avril 2019), soit -45% sur un an. 

Certes, cet échec ne devrait pas coûter cher à Fiat puisqu’il n’était qu’un rebadgeage du Mitsubishi L200, fabriqué par la firme aux Trois Diamants dans son usine thaïlandaise. Ce dernier vient d’ailleurs de s’offrir un puissant restylage. Pour Fiat, suivre l’exemple du japonais n’aurait pas été rentable eu égard aux faibles ventes et à la mise en place de normes de pollution de plus en plus drastiques, sans compter la fin de la niche fiscale sur les pick-up à partir de juillet prochain. Ajouter à cela l’absence de légitimité de la marque turinoise sur un créneau où les Japonais et Ford règnent en maître (alors que Fiat  pensait que sa performance sur le segment des utilitaires serait suffisante) et vous comprendrez aisément que le Fullback signe son clap de fin dans une quasi-indifférence générale.

Nul doute que l’Europe n’est pas l’Amérique du Sud où Fiat est fort grâce aux plus petits  Strada et Toro, ni l’Amérique du Nord où les RAM pick-up sont des stars. Une des décisions absurdes prises à l’époque par Marchionne, faite à l’économie et sans réelle étude du marché européen…

image : fiatpress

8
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
LeskanorCed74stratosGrezbernard Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
bernard
Invité
bernard

c’est une décision logique sauf peut être les arguments avancés, car est annoncé pour l’année prochaine l’arrivée d’un produit maison le JEEP GLADIATOR alors que le FULLBACK est un produit d’origine MITSUBISHI

Ced74
Invité
Ced74

J’ai jamais compris pour Fiat est aller se perde dans la vente de ce type de produit ayant Dodge qui en fait un de ses principales atouts ou le Strada maintes fois demandé à ce qu’il soit vendu dans le réseau au particulier (Fiat c’est entêté de le vendre qu’au professionnel et c’est bien dommage).

Grez
Invité
Grez

Le Strada était dans la gamme Fiat Pro mais les particuliers pouvait l’acheter sans soucis.

Ced74
Invité
Ced74

Pour le Strada cela devait être en France (en Italie il était vendu en pro et particulier), car hélas en Suisse c’était impossible. J’ai essayé d’en importer un en France dans un état proche du neuf mais il m’ont refusé l’homologation hélas et c’est bien dommage car c’était vraiment un produit génial mais ils n’ont jamais fait beaucoup de pub pour ce produit car dans le milieu agricole elle aurait fait un carton.

Grez
Invité
Grez

Je pense qu’il fallait tenter le coup. Le marché du Pick-up était un segment en plein boom et il fallait suivre le mouvement, surtout dans une opération pas trop onéreuse. Renault et Mercedes sont également dans une situation d’échec avec l’ Alaskan et la Classe X, donc tout le monde peut se tromper. Fiat aura au moins essayé.

stratos
Invité
stratos

Ah les décisions absurdes de M. Marchionne (paix à son âme), on peut ajouter : investir dans une laide 500L appartenant à un segment en déclin plutôt que d’investir dans une nouvelle segment B (ok le segment B est peu rentable mais … ), attente interminable pour le lancement de la Giulia et l’amputer d’une version sportwagon (ça ne doit pas coûter cher de produire un break à partir d’une berline > plus de 50% de ventes assurées même en parallèle avec le Stelvio), re-badger les Chrysler en Lancia et croire que ça va marcher, ne pas s’attaquer sérieusement au pauvre score de Fiat avec l’indice de satisfaction des clients aux USA (il ne doit pas manquer grand chose pour faire mieux, la Panda a obtenu des très bons scores en Grande Bretagne), bref j’arrête de charger notre défunt…

Leskanor
Invité
Leskanor

C’est vrai, à l’époque la communication de FCA disait que le Stelvio était l’alternative à un break Giulia et que ce dernier n’était donc pas utile. Bref c’était comment dire…audacieux. Je préfère ne pas imaginer la « gueule de rêve » d’un break Alfa Giulia, ça me fait trop mal au coeur. Concernant la Panda 3 pour en avoir eu une, je confirme c’était une voiture très fiable.

Ced74
Invité
Ced74

Le mieux aurait plutôt été d’attendre quelques années de plus pour faire importer les RAM ou attendre la création de la Jeep afin d’avoir une légitimité sur ce créneau mais c’est pas avec des hypothèses que l’on refera le monde. En tout cas bien heureux qu’ils aient arrêté les frais rapidement. C’est clair que Mercedes, Renault et VAG c’est le même bide.