Maserati : ventes en baisse de 28 % en 2018

C’était à prévoir et l’annonce est tombée ce matin à l’occasion des résultats FCA de l’année 2018, Maserati a réalisé une année 2018 digne des années 2014 et 2015.

En 2018 la marque aura produit 34 900 exemplaires, soit une baisse de 32 % par rapport à l’année 2017 où il état compté 51 500 exemplaires. Les ventes sont elles, en baisse de 28 % par rapport à N-1.

Chiffres de production Maserati

Une baisse largement prévisible car depuis 2016, année de lancement du Maserati Levante qui a fortement contribué à booster les ventes de la marque, il n’y a eu aucune nouveauté ! Et ce n’est pas les versions Trofeo, GTS ou encore les finitions Ribelle ou Volcano qui tromperont les clients.

Je ne parle même pas des Maserati GranTurismo et GranCabrio qui, même si ce sont de magnifiques voitures, ont été lancées respectivement en 2017 et 2010 et ne servent aujourd’hui qu’à ne pas mettre l’usine de Modène au chômage.

Les clients attendant depuis 2014 de nouveaux produits comme un coupé Alfieri, ou encore des Ghibli, Quattroporte et Levante avec des motorisations hybrides.

Maserati détaille cette baisse avec – 28 % de baisse au niveau des ventes (sales) et – 32 % de baisse en production (shipments). Les marchés les plus touchés sont la Chine -43 % puis l’Europe -25 % et enfin les USA -19 %.

Pour 2019 Maserati confirme que la marque doit être gérée comme une marque de Luxe (d’où le retour d’Harald Wester à la tête de la marque) et que d’important investissements sont réalisés sur la plateforme Giorgio pour les futurs produits de la marque.

Si vous voulez savoir ce que la marque réserve dans les prochaines années, c’est par ici : Maserati : le D-SUV dans 3 ans, GranTurismo prolongée et Alfieri en 2021.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
carretajalbertVergerisDanFredo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Fredo
Invité
Fredo

Cette absence d’investissement est incompréhensible, le marché du luxe est celui qui rapporte le plus ! Les clients n’ayant jamais été aussi nombreux, en témoignent les records successifs de Ferrari… D’autant qu’encore une fois les technologies existent déjà (plateforme, motorisation hybride de 700 chevaux chez Dodge…), reste à dessiner un coupé à la ligne sublime, typiquement et inimitablement italienne, avec une finition sans concession et bien entendu toutes les technologies de pointe… Peu importe le prix, à la limite plus c’est exclusif et mieux c’est pour ce type de public ! J’espère un concept annonçant l’Alfieri très prochainement…

Dan
Invité
Dan

Je suis l’heureux propriétaire de cette auto que je viens d’acquérir très récemment. C’est un achat passion, que du bonheur, (rofl)

Vergeris
Invité
Vergeris

Je n’arrive pas à comprendre la stratégie d’investissement du groupe ! Pourquoi sortir 5 nouveautés chez Ferrari en 2019 et rien chez Maserati, rien chez Alfa Roméo …

jalbert
Invité
jalbert

Bonjour, Tout d’abord la Granturismo est sortie en 2007 et elle est encore au catalogue pour faire probablement tourner l’usine mais aussi parce qu’il y a encore une (petite) demande pour ce modèle. Elle est largement amortie vu le nombre d’exemplaires auquel est a été produite. Ensuite, il faut rappeler que le volume de production a été multiplié par près de 10 ces 10 dernières années et que l’offre a été concentrée sur le diesel comme chez Porsche d’ailleurs, un mauvais choix stratégique finalement. Le problème, comme chez tous les allemands, c’est que l’offre a été développée autour de ce carburant devenu sale. Seuls Toyota et Lexus ont fait le bon choix de l’hybridation, le succès de Lexus est un flagrant exemple. Les allemands travaillent d’arrache pieds sur cette technologie pour étoffer leur offre et sortir du diesel, les italiens, sous le contrôle de Sergio MARCHIONNE sont allés à l’économie avec un seul moteur diesel déjà existant dans le groupe. C’était un homme de finance, pas de marché. Aujourd’hui, la marque prend un nouveau tournant en reprenant ses fondamentaux, le sport luxueux. C’est surprenant de se dire que même si la qualité de la finition des Ghibli avant 2018 n’était pas à la hauteur d’une allemande et encore moins sa technologie, elle s’est très bien vendue au prix moyen de 100.000€, quel constructeur peut faire ça ? C’est la même chose avec le Levante, pas la finition d’un Range, ni la sportivité d’un Cayenne mais il se vend malgré tout… Lire la suite »

carreta
Invité
carreta

Dan je vous rejoins, une Maserati c est un achat passion, que du bonheur également possédant une Maserati quattroporte sport gt ,un moteur fabuleux de sonorité , il faut le vivre pour se rendre compte du regard des autres du respect et de l image d ‘une telle marque rien a voir avec nos chères allemandes . Après vente ou pas Maserati ….. (call) (clapping) (party) (inlove)