FCA : 13 modèles entièrement nouveaux ou restylés en 2019-2021

Cette rencontre a fait l’objet de nombreuses rumeurs depuis des semaines. En effet, depuis les plans produit 2018 – 2022, le décès de Sergio Marchionne et l’annonce de Mike Manley comme nouveau PDG c’était plutôt silence radio.

Donc cette journée du 29 novembre 2018 avec les syndicats était très attendue car avec des ventes en chutes libres et des usines à l’arrêt, il y avait de quoi s’inquiéter sur l’avenir des marques du groupe.

Voici le communiqué :

Au cours de la réunion, la direction a présenté le plan produits pour les usines italiennes qui soutiendra la mise en œuvre du Business Plan 2018-2022 dévoilé lors du Capital Markets Day en juin à Balocco.

En ouverture de la rencontre, Mike Manley, CEO de FCA, a déclaré : «Mirafiori accueillera la première plate-forme 100% électrique (BEV) qui sera appliquée à la nouvelle Fiat 500 et qui pourra être aussi utilisée sur d’autres modèles du Groupe dans le monde. Des investissements supplémentaires dans nos marques Jeep, Alfa Romeo et Fiat permettront de tirer parti des capacités de production existantes et d’améliorer les économies d’échelle et l’efficacité des approvisionnements résultant de l’utilisation d’une architecture commune et du même système de propulsion hybride électrique rechargeable (PHEV). Et ce, en préservant les caractéristiques propres à chaque marque ».

Pietro Gorlier, Chief Operating Officer (COO) de la région EMEA, a présenté le plan industriel du Groupe pour l’Italie, qui prévoit le lancement de 13 modèles entièrement nouveaux ou restylés au cours de la période 2019-2021, ainsi que le développement de nouveaux propulseurs intégrant des technologies hybrides et électriques.

En particulier, Pietro Gorlier a donné de plus amples détails sur les investissements importants qui seront lancés dans les prochaines semaines, dont la production de la nouvelle Fiat 500 BEV à Mirafiori (Turin) et du Jeep Compass européen à Melfi, en utilisant les mêmes plate-forme et technologie PHEV du Renegade. Sur la base de cette même plate-forme flexible et de la technologie PHEV, le site de Pomigliano va se préparer à la production d’un SUV compact Alfa Romeo. Une Fiat Panda MHV (véhicule avec hybridation légère) sera également produite sur ce site.

En outre, Pietro Gorlier a annoncé la mise en place d’un nouveau module à Termoli pour la production de versions hybrides turbo ou atmosphérique du moteur essence FireFly de 1,0 et 1,3 litre.

Les initiatives prévues concernant les véhicules et les groupes motopropulseurs vont exploiter les capacités existantes, en affectant une mission produit claire aux usines italiennes et en permettant un retour au plein emploi.

L’investissement en Italie sur la période 2019-2021 totalisera plus de 5 milliards d’euros.

« L’investissement programmé pour l’Italie au cours de la période du plan, qui est axé sur l’utilisation de plates-formes communes, flexibles et électrifiées, renforcera l’orientation de l’empreinte industrielle italienne vers nos marques globales et nos marchés mondiaux », a déclaré M. Gorlier. « Dans les prochains mois, nous lancerons des programmes de formation pour les employés, axés sur les technologies hybrides et électriques. Je suis convaincu qu’avec notre main-d’œuvre, nous réussirons le lancement sur les marchés de ces nouveaux programmes passionnants ».

Pas d’annonce concernant Maserati, peut-être est-ce dans la volonté de vouloir séparé la communication de cette marque de luxe des marques « mainstream » du groupe.

Allez, on croise les doigts, nous ce que l’on veut voir c’est des prototypes rouler !

23
Poster un Commentaire

avatar
15 Fils de commentaires
8 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
14 Auteurs du commentaire
MathieuAlexandre FilluzeauJérômeCed74alexandre Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
saint john
Invité
saint john

Enfin des bonnes nouvelles!!! Nous attendons tous en concession notre SUV compact. Bien sportif, avec le style italien et un tarif plus concurrentiel que le Stelvio, je sens venir le succès. Vite un proto!

Fredo
Invité
Fredo

Ces cinq milliards d’investissement sont sans doute une excellente nouvelle, peut être liée à la bonne vente de Magneti Marelli… J’espère que le SUV compact d’Alfa Romeo recevra tout le soin nécessaire pour honorer son blason, même si je note qu’il ne reposera pas sur la plateforme Giorgio (incompatible avec l’électrification ?). La Giulietta qui repose sur la même base reste agréable à conduire mais avec un comportement moins affûté que celui des derniers modèles, il faudra donc bien travailler pour l’optimiser, et pourquoi pas en faire bénéficier la Giuluetta dans une serieuse remise à jour…

Fredo
Invité
Fredo

Je me suis trompé, la Giulietta partage sa plateforme avec le Cherokee, pour les Renegade/Compass/SUV compact Alfa Romeo c’est une évolution de celle de la Punto…

2300
Invité
2300

Le geant se reveille ….

Frederic B.
Invité
Frederic B.

Tout cela me parait bien léger… Suis-je le seul à trouver l’ensemble fort brumeux ? Clairement, on n’en apprend pas beaucoup plus qu’en juin… On ne parle de SUV pour Fiat, toujours rien sur la Tipo et sa possible suspension, rien sur les ludospaces… Bon je sais bien que ces véhicules (Tipo, Doblo, Qubo…) ne sont pas produits en Italie mais c’était l’occasion de faire le point… Même pas quelque chose sur la future Giardiniera, le restylage Giulietta… Là on n’a pas vraiment de dates et juste des annonces du genre « mais oui brave gens un de ces quatre, vous allez avoir la 500 électrique »… « Et même une Panda hybride »… « Oui, oui en Italie » ! « Quand » ? « On verra »! « A quoi cela ressemblera » ? « On ne sait pas » ! « On y croit » ? … »Bah, pas tant que ça »… Déçu, une fois de plus… Voilà l’effet que cela me fait…

Fredo
Invité
Fredo

2021 c’est très proche, s’ils sont sérieux les choses vont bouger très rapidement pour tenir les délais… J’ai lu que 3,5 milliards d’euros seraient consacrés au plan de relance de Fiat hors Italie, je pense qu’il est probable que le 500L soit transformé en SUV et que la Tipo soit mise à jour…

Stanislas
Invité
Stanislas

13 nouveaux modèles en l’espace de 3 ans (2019-2021) ça fait 4 nouveautés pas an. Si ça se réalise ce sera beaucoup, tout comme les 5 milliards d’investissement.

Vergeris
Invité
Vergeris

Pour l’instant ce ne sont que des promesses … On a envie d’y croire (je remplacerai bien mon Renegade par un Suv compact Alfa ) Mais j’attends de voir les premiers proto sur les routes pour rallumer mon « Cuore sportivo »

Ami204
Invité
Ami204

Ce sont des bonnes nouvelles. Mais, je ne vois pas où sont les 13 modèles nouveaux ou restylés. Bien pour un SUV Alfa plus compact, mais pas de confirmation du gros SUV qu’Alfa devrait lancer. Ainsi que du SUV moyen de Maserati. Et, apparemment, rien non plus en ce qui concerne la production (et même la distribution) en Europe du futur SUV moyen de Fiat qui devrait être lancé en Amérique du Sud…

Ami204
Invité
Ami204

Pas de Panda électrique ! Pas de 500 X PHEV, alors que la Renegade PHEV est prévue ! Et toujours qu’un seul SUV Fiat… Sans compter que Fiat, en ne renouvelant pas sa Punto, a complètement déserté le créneau Polo-Fabia-Ibiza-Clio-Sandero-208-C3-Corsa-Fiesta-etc…

squirrel78
Invité
squirrel78

2 réactions: – Pour Alfa: en quoi ces annonces confirment ou infirment-elles le plan présenté en juin? Est-il déjà dépassé (ce serait le record de brièveté, mais il est vrai que les records sont là pour être battus) – Comme disait le regretté Charles Pasqua, orfèvre en la matière, « les paroles n’engagent que ceux qui les croient ». J’en ai cru beaucoup, mais pour ma part, je vote désormais Saint Thomas plutôt que Saint (?) Charles.

TRISTAN
Invité
TRISTAN

Je vous confirme deux choses concernant ALFA : 1-Suite au changement de direction, les moteurs alu et les plateformes spécifiques sont abandonnés chez ALFA. L’objectif est de refaire du volume avec des véhicules à connotations sportives mais malgré tout grand public. 2-Le SUV compact est la priorité absolue pour l’EUROPE et les tests routiers ont débutés depuis une semaine, d’ou la production du COMPASS en ITALIE.

Frederic B.
Invité
Frederic B.

Abandon des moteurs ALU et d’une plate-forme qui auront coûté des milliards ? Et la propulsion aussi alors ? Quant au SUV nommé « Castello » (le grand), est-il annulé ? il n’apparait pas dans les plans ce qui est mauvais signe… J’ai l’impression qu’on revient en arrière chez Alfa avec retour à la traction sur base Jeep pas chère…

Jérôme
Invité
Jérôme

J’en suis à me dire que ce serait peut-être le moment de vendre Alfa à des gens qui savent ce qu’est une marque automobile légendaire et qui sauraient en faire quelque chose de correct : PSA ? Tata ? Honda ? Geely ? D’autres Chinois ? Parce que là, bon… ça ressemble plus à rien leurs « plans »…

Ced74
Invité
Ced74

Tata a déjà du mal avec Jaguar, Geely à tellement investi qu’ils ne peuvent plus acheter sans rentrer de liquidités, Honda a déjà Acura, PSA a passer sa vie à massacrer les marques de luxe et les chinois ont massacré Rover, MG et SAAB….. Alors non merci!!!!!!!!! Il y a déjà assez de Fiasco comme cela! Qu’Alfa ne prennent pas la plateforme Giulia pour faire dans une gamme plus bas que la Giulia pour attiré des clients pourquoi pas de toute façon ce genre de clientèle s’en fout de savoir si leur véhicule est une propulsion ou pas. Alors c’est tout bénéfique. De plus heureusement que le E-SUV ne sortira pas cela évitera de marcher sur les plates bandes de Maserati.

Ced74
Invité
Ced74

Et vous nous sortez cela d’où la confirmation de l’abandon de la plateforme Giulia et des moteurs tout alu???? Ils sont où le lien de confirmation???? Cela sert à rien de brasser du vent et raconter de tel argument sans fondements!!!! Déjà je n’y crois pas instant et en plus les moteurs tout alu sont sortis aux départ sur la 4C et pas la Giulia!!!!! De plus il y a toujours eu 2 gammes chez Alfa, les voitures pur sport et les voitures grands publics et c’est en passant chez Fiat que l’on a eu que des produits grands publics! Parler pour rien dire et affirmer des dires aucunement fondé ne sert strictement à rien aux dernières nouvelles! De plus on ne crée pas une plateforme coûtant plusieurs milliards avec les moteurs qui vont avec pour les jeter aux placards ensuite, primo on n’a jamais vu cela dans le monde automobile et secondo cela m’étonnerait que le groupe ou les actionnaires acceptent un tel raisonnement pareil. Bref, cela relève de l’hérésie dans toute sa splendeur. Pour ce qui est de la 4C j’espère réellement, qu’elle va migrer chez Abarth car elle est « LE PROUDUIT ESSENTIEL » qui manque à la marque. C’est vraiment un choix prioritaire pour Abarth.👌

Jérôme
Invité
Jérôme

Aux dernières nouvelles en provenance d’Italie, le C-SUV (segment de la Giulietta donc) sera bien basé sur une plateforme autre que la Giorgio, celle-ci étant faite pour des modèles de gamme supérieure. Ce C-SUV doit entrer en production en 2020, ce qui est très tardif (trop ?), et les restylings de la Giulietta et de la Giulia, incluant une montée en gamme des intérieurs, sont confirmés. En revanche, plus de nouvelles du E-SUV, et des coupés…. Bien sûr, toujours pas de Giulia SW, ce serait trop bête de se donner une chance de faire du volume en Europe.. Tout ça pue, l’élan impulsé avec la Giulia et le Stelvio est brisé, et on ne décèle pas de vraie volonté ni de vraie vision dans l’empilement des plans. Pareil pour Maserati et Fiat d’ailleurs, il n’y en a que pour Jeep.

Mathieu
Invité
Mathieu

Bonsoir, Petite question : Est-ce-qu’une relève à la Giulietta est prévue ? Effectivement, je ne suis pas très SUV, je préfère les compactes. De plus, si le futur SUV compacte reprend un base de Jeep Compass, les tarifs vont certainement voler aux alentours des 30K€, ce qui est hors budget pour moi. J’ai été propriétaire d’une Giulietta Sprint après ma Mito, et je reconnais que je n’ai pas prolongé l’aventure Giulietta avec le dernier restyl non pas par désamour envers la marque, mais car la base média et technologique embarquée commençait à souffrir du poids des années face à la concurrence, ainsi que l’efficience des moteurs essence. Cependant, j’aimerai beaucoup revenir à Alfa et si possible avec une nouvelle Giulietta (nod)