Ventes FCA en Europe de janvier à juillet 2018 : grandes nouveautés dans les statistiques !

Grosses nouveautés dans les statistiques, en effet ! Pour la première fois, Abarth fournit ses chiffres de ventes avec le détail par modèles ! Excellente nouvelle pour les amateurs d’italiennes et de chiffres que nous sommes… Par ailleurs, le duo Maserati Granturismo / Grancabrio est désormais comptabilisé sous un seul et même modèle ! A découvrir, donc, un peu plus bas…

Portrait du marché européen sur les 7 premiers mois 2018

Les mois se suivent et se ressemblent pour le groupe FCA. Après un premier trimestre déjà morose, la tendance ne s’inverse pas nettement au bout de 7 mois. Cependant, pour être tout à fait exact, les marques du groupe ont enregistré un beau mois de juillet, comme les marques concurrentes, grâce ou à cause de l’arrivée prochaine du nouveau cycle d’homologation WLTP qui booste les stocks et conduit les marques automobiles à immatriculer en masse. Il faudra donc s’attendre à la même chose en août et à un probable revers l’an prochain à la même période…

Le marché européen dans son ensemble affiche, en juillet, +10 % et, désormais, sur les 7 premiers mois, +3,6 % de croissance pour près de 10 millions d’unités écoulées.

Dans ce contexte, le groupe FCA affiche +15,9 % en juillet, la 2e meilleure croissance après le groupe VW (+23,1 %). Au cumul des 7 premiers mois, cela fait -0,3 % de croissance pour le groupe italo-américain et 682 108 unités toutes marques confondues. Il est le 4e groupe automobile européen, derrière l’indétrônable groupe Volkswagen (près de 2,5 millions de véhicules), le groupe PSA (1,6 million) et l’alliance Renault-Nissan (1,5 million). Le groupe FCA est donc 2 fois moins volumineux en nombre d’unités écoulées. Dans un mouchoir de poche suivent, après FCA, les groupes Ford (651 000 unités) et Hyundai-Kia (642 000 unités).

FCA – Lingotto

Concernant les segments de véhicules et leurs parts de marché, sachez que c’est le segment des SUV qui tire clairement la croissance du paysage automobile européen, avec +34 % en juillet, et une part de marché s’établissant désormais à 35,3 % (contre 27,9 % sur les 6 premiers mois 2017) pour plus de 460 000 unités écoulées. Un record ! Dans le détail, on notera que les petits SUV représentent en juillet 169 800 unités (+50 % de croissance !) et les SUV compacts 198 000 unités (+34 %), le reste étant distribué aux SUV mid-size (73 000 unités en juillet, +15%) et aux grands SUV (20 000 unités, stable). Alors, les SUV, véritable désir des consommateurs qui ne veulent plus que cela, obligeant les marques à suivre et à en proposer à tour de bras ? Ou bien marketing des constructeurs qui ont créé de toutes pièces un segment et une philosophie qui obligerait les consommateurs à suivre ? Chacun se fera son avis. Sans doute y a-t-il un peu des deux…

 

Parmi les marques proposés sur le continent européen, les plus fortes hausses en juillet sont enregistrées par Jeep (+87.4 %), Subaru (+37.2 %), Seat (+36.9 %), Alfa Romeo (+27,3 %) ou encore Mitsubishi (+26,3 %). A contrario, Lancia est dans le trou (-20,5 %), alors que Mercedes-Benz et Opel ne profitent pas non plus du boom du marché en juillet (respectivement -13,1 % et -2,9 %).

 

Résultats par marques : Un groupe FCA qui patine, des fortunes diverses par marque…

9e position : FIAT, toujours devancée par le premium allemand, mais aussi poursuivie par Skoda ! Fiat continue de signer une contre-performance importante, avec la baisse la plus marquée du Top 10 au cumul des 7 premiers mois 2018 ! En effet, avec un piètre -8.1 %, le recul est marqué. En volume, ce sont 467 095 unités qui ont été écoulées, à 10 000 unités seulement devant Skoda ! 

22e position : JEEP, qui garde sa place au classement ! La marque américaine, qui concentre (trop) les attentions du groupe double toujours le britannique Land-Rover, lui aussi spécialiste du tout-terrain (mais sur un créneau bien plus luxueux !)…  Ce sont au passage 104 682 unités qui ont été écoulées depuis janvier, soit +70 % ! La seule marque du groupe à afficher une croissance folle ! Un chiffre à comparer aux seulement 15 800 exemplaires qui avaient été écoulés en 2014…

 27e position : ALFA ROMEO. Sur les 7 premiers mois de 2018, la marque reste finalement une place derrière… Smart ! Peu glorieux ! La marque a écoulé au cumul 59 131 exemplaires (soit +10.9 %)… Une tendance qui reste forte néanmoins, grâce au Stelvio !

31e position : LANCIA. La marque se trouve dans les choux sur les  premiers mois 2018, avec un dévissage à -26.4 %, une stagnation au classement et 30 636 unités écoulées en 7 mois. Surtout, la marque se fait désormais dépasser par DS et perd donc une place au classement !

34e position : ABARTH. La marque refait son apparition dans les chiffres du marché. Et ils sont bons ! Avec +12.9 % de croissance après déjà une très bonne année 2017 qui signait un record, la tendance reste donc orientée à la hausse, preuve de l’attractivité de la marque, qui vend plus que Tesla, à … 20 unités près !

37e position : MASERATI. Avec seulement 5 141 ventes ( -18.9 %), la marque de Modène voit ses ventes continuer à s’effondrer ! Le Levante n’est plus une planche de salut car c’est lui qui chute le plus, et de loin  ! 

Place maintenant au classement par modèles au sein du groupe FCA.

Résultats par modèles

FIAT : 500X et Ducato en forme, Tipo tente le redressement !

17e place : FIAT 500, qui aura répandu 113 153 unités de son pot de yaourt en 7 mois, soit -0.3 % de croissance ! Le pot de yaourt semble donc légèrement patiner en cette mi-2018 ! En espérant que la tendance reparte à la hausse pour les mois à venir. La 500 garde en tout cas largement la tête du segment A et se trouve le modèle Fiat le plus écoulé à travers l’Europe.

21e place : FIAT PANDA, qui chute malheureusement très fortement en cette année 2018, avec un toujours inquiétant -15.6% ! La Panda, qui laisse (largement) sa place de leader du segment A à la 500, s’est vendue à 104 072 exemplaires en 7 mois, un chiffre certes remarquable mais insuffisant pour maintenir la dynamique de l’an dernier. La 3ème de la catégorie, la VW Up!, affiche 60 729 ventes et +0.8 %. De quoi permettre à la Panda de très largement garder la médaille d’argent du segment A…

40e place : FIAT TIPO : Un succès certes, mais on sent poindre l’essoufflement ! Cependant, elle reprend 2 places au classement et réintègre le Top 40 ! En 7 mois, la compacte à prix choc de Fiat, 3ème modèle le plus écoulé de Fiat malgré tout, aura écoulé 72 691 unités de sa famille de berlines compactes, affichant toujours une chute brutale au cumul, malgré un redressement en comptabilisant juillet, avec désormais «seulement» -16.2%, contre -20% à fin juin ! Sur les 7 premiers mois de l’année, la Tipo, bien que permettant à la marque turinoise de reprendre joliment pied dans le segment C, continue de se faire dépasser par les très puissantes Seat Leon III ( 94 386 unités) et Renault Mégane IV ( 93 295 unités), mais se place cependant à 1 200 exemplaires devant la Toyota Auris II ( 71 494 unités), en fin de vie cependant… et à 500 unités derrière la premium BMW Série 1 ! A voir pour la suite…

47e place: FIAT 500X. Après une longue descente tout au long de l’année 2017, pour finir à -15% de croissance, revoilà le crossover de Fiat sur les rails ! Le Top 50 est réintégré (de peu) et le véhicule, qui gagne d’ailleurs 2 places au classement général, affiche une dynamique forte, à +11% ! Avec 65 405 unités écoulées, le 500X se porte bien et le Nissan Juke, qui le dépassait l’an dernier, est désormais loin derrière en ce 1er semestre 2018 (42 448 unités), alors que le transalpin dépasse aussi les nouveaux Audi Q2 ( 54 331 unités) et autres Opel Crossland X ( 59 898 unités). Les nouveaux VW T-Roc et Citroën C3 Aircross, en revanche, le doublent et sont respectivement 3ème et 5ème du segment,  avec 85 547 unités pour l’Allemand et 66 759 pour le Français.

89e place: FIAT 500L. La chute des ventes est toujours prononcée et l’effet « restylage » ne s’est franchement pas fait ressentir ! Après une longue descente aux Enfers l’an dernier (avec -24% au cumul), le minispace italien affiche sur 7 mois un toujours très décevant -10.7% de croissance,  sur une base comparative annuelle qui lui est déjà défavorable… Mais c’est toujours mieux que les -15.5% qui étaient affichés à fin juin. Ce sont donc 38 678 unités qui ont été écoulées au cumul. Ses concurrents de l’an dernier ont disparu car cessé d’être vendus (Adieu Ford B-Max, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva…). Si on le compare à ceux qui restent, il reste largement devant et leader de la catégorie, mais les discrets Hyundai IX20 ( 15 422 unités) et autres Kia Venga (12 783 unités), sont eux aussi des espèces en voie de disparition sur un segment ravagé

114e place : FIAT DUCATO. Un modèle qui s’écoule bien, accompagné d’un beau +10.5% en 7 mois qui donne le sourire ! Ce sont 29 344 ventes pour la camionnette italienne. Dans le segment des fourgons familiaux, il reste 2ème de la catégorie, derrière le VW T6 ( 44 922 unités, +4.4%) mais devant le Mercedes-Benz Classe V, autrement plus luxueux ( 18 382 unités, -6.6%). Surtout, fait important, le Ducato est désormais plus vendu que… la Punto ! Un choc ! Enfin, parmi ses cousins de chaînes de montage, sachez que le Ducato écrase les chiffres car ses près de 30 000 unités sont à comparer aux 5 000 Jumper et 2 200 Boxer. Bravo, Ducato !

121e place : FIAT PUNTO, avec une large éjection du Top 100, malgré 3 places reprises. L’ex-star de la catégorie voit son agonie se terminer… Elle affiche 24 940 petites unités, ce qui représente un effondrement total, à -28.6% ! Malgré le « redressement » (on notait -36% à fin mars), sûrement du à de grosses remises en Italie pour faire tourner l’usine encore quelques semaines, la Punto accuse le poids des ans et s’apprête à disparaître totalement des radars… Adieu bellissima !

221e place : FIAT QUBO : 5 petites places encore perdues au classement, d’autant que ce sont seulement 6 224 ventes et un dévissage total, avec -28.3% pour les 7 premiers mois de l’année ! Les chiffres restent largement inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 38 268 ventes) ou Renault Kangoo (15 709 unités)… Le petit Ford Tourneo Courier, de gabarit équivalent au Qubo, s’est lui aussi davantage vendu ( 9 937 unités).

233e place : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo s’est vendu en 7 mois à 5 190 exemplaires, soit désormais +5.8% de hausse ! On le voit, donc, le gros ludospace de Fiat repasse dans le vert grâce au mois de juillet, bien qu’il reste cependant toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vend encore moins avec 4 044 exemplaires.

249e place : FIAT 124 SPIDER : La séparation des ventes avec les versions Abarth lui fait perdre des places au classement et le remet désormais, et visiblement pour longtemps, à bonne distance derrière le Doblo. La baisse est néanmoins atténuée au niveau du pourcentage de ventes, passant de -18.7% à fin avril à -9.5% à fin juillet ! En tout cas, le roadster, utile à l’image de Fiat,  s’est écoulé en 7 mois à 3 585 unités en Europe. Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 9 701 exemplaires de son roadster plaisir (-11.8%), soit presque 3 fois plus de ventes…

251e place : FIAT TALENTO : seulement 3 515 petits exemplaires en 7 mois, loin des 12 283 Renault Trafic et 9 452 Opel Vivaro, ses cousins. Mais c’est +10.4% sur un an, alors… Notons aussi qu’il est en bas de classement, ne dépassant que les Nissan NV200 Evalia (3 227 unités) et Nissan NV300 (1 091 unités), dernier quadruplé de la famille d’utilitaires assemblés à Sandouville, chez Renault. Surtout, la collaboration avec Renault pose question. Le Fiat se trouve peu vendu dans ce partenariat alors que le nouveau duo PSA (l’ancien partenaire de Fiat dans ce créneau), est à plus de 7 500 unités, aussi bien pour le Traveller que pour le SpaceTourer, sans compter le cousin Toyota, qui a remplacé Fiat suite à la rupture de l’accord, et lui aussi écoulé à plus de 5 300 unités en 7 mois ! Que semble avoir gagné Fiat à quitter PSA ? Apparemment rien. Il y perd même peut-être plus…

 

 

JEEP : Le Compass casse la baraque et dévore les concurrents !

68e : JEEP COMPASS II : Le SUV compact de la marque américaine garde sa très bonne place au classement, un record pour l’instant pour ce modèle ! Ecoulé à 48 046 unités, il reprend la couronne de leader de la marque à son petit frère Renegade. Le Compass semble donc bien démarrer sa carrière et se vend depuis quelques mois davantage que certains concurrents très établis, tels les Mitsubishi ASX ( 21 110 unités), Suzuki SX4 S-Cross ( 21 656 unités) ou les tout récents Skoda Karoq ( 47 987 unités) et Opel Grandland X ( 45 519 unités). Mais comme si cela ne suffisait pas, le Compass dépasse aussi les pourtant reconnus Mazda CX-5 ( 42 609 unités), Toyota Rav4 ( 44 052 unités) et Seat Ateca ( 46 489 unités). On le voit, tout cela se joue à quelques centaines d’exemplaires près, mais c’est un signal très positif !

73e : JEEP RENEGADE.  Le roi Renegade entend bien ne rien laisser à son frère Compass et se trouve juste derrière lui en termes de ventes dans le classement général des modèles, aux alentours du Top 70 ! Le crossover italo-américain affiche 46 629 exemplaires écoulés, pour un recul désormais très léger et fixé à -1.2% sur un an. Il se trouve certes moins vendu qu’un Opel Crossland X ou un Fiat 500X et même qu’un Audi Q2, mais il reste au même niveau qu’un Suzuki Vitara 4 (46 969 exemplaires) et devant un Nissan Juke ( 42 448 unités) ainsi que devant les non moins importants Kia Stonic, Mazda CX-3 et autres Mini Countryman… !

 237e : JEEP GRAND CHEROKEE IV. Encore 4 places perdues au cumul de juillet, pour seulement 4 902 unités et un inquiétant -25.3%. Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium BMW X5 (21 295 unités, -6.1%), Volvo XC90 II ( 19 453 exemplaires, +8.8%) ou Range Rover Sport (16 143 unités, -9.3%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 6 702 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (5 475 ventes). Dommage…

254e : JEEP WRANGLER III : Avec ses 3 013 ventes, ce n’est pas folichon mais c’est suffisant pour faire afficher à l’iconique baroudeur une très forte croissance, à +38.8% ! Il semble que les premiers exemplaires de la 4ème génération commencent donc à être comptabilisés, sinon comment expliquer un tel rebond soudain ? En tout cas, ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep ! Notons aussi, que parmi les tout-terrains purs et durs, il redépasse le Mitsubishi Pajero ( 2 676 unités).

265e : JEEP CHEROKEE V. C’est la Bérézina ! Avec seulement 2 081 ventes, la crise est énorme, à -40.8% (après -43.8% au cumul de 2017 !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie !

 

ALFA ROMEO : Le Stelvio désormais best-seller de la marque !

139e : ALFA ROMEO STELVIO : Le SUV premium qui a été lancé courant 2017 se trouve donc être, au cumul des 7 premiers mois de l’année, le best-seller de la marque ! Il détrône la Giulietta qui occupait cette place depuis 8 ans ! Avec 19 939 unités écoulées et +145.9% sur un an (!), c’est aussi davantage que les BMW X4 (9 157 unités, -33.2%), Lexus NX ( 12 397 unités, +13%), Porsche Macan ( 13 927 unités, -17%) et Jaguar F-Pace ( 15 110 unités, -21.4%). Il dépasse aussi le Range Rover Velar ( 15 893 unités) et n’est plus qu’à 500 «petites» unités du Land-Rover Discovery Sport ( 20 524 unités).

140e : ALFA ROMEO GIULIETTA : Elle n’est plus que 2e de la marque au Trèfle et juste derrière son grand frère haut perché au classement général des modèles. Pour la Giulietta, la baisse reste assez prononcée, à -8.4%, pour seulement 19 845 unités, soit seulement 100 petits exemplaires de différence avec le Stelvio. Aussi, rien n’est joué et la compacte peut encore refaire la différence. La Giulietta reste malgré tout toujours derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, dépassant néanmoins les très exotiques Mini Clubman (16 362 unités, -13.5%), Lexus CT ( 5 392 unités, +12.7%) et DS 4 (5 083 unités, -34.4%).

179e : ALFA ROMEO GIULIA. La berline premium du Biscione aura été écoulée en 7 mois à 11 536 exemplaires, soit presque 2 fois moins que le Stelvio ! La baisse est TRES prononcée, avec un TRES inquiétant -26.2% ! A sa décharge, la catégorie est en recul pour presque toutes les marques et subit la concurrence des SUV. Si elle dépasse toujours la Jaguar XE, en totale déconfiture, (6 228 unités, -52.3% !), la vieillissante Peugeot 508 (7 942 unités, -49.1%), mais aussi, désormais, la Mazda 6 III  (11 095 unités, -24.9%), elle reste derrière les VW Arteon ( 15 260 unités), Renault Talisman ( 13 991 unités, -34%) et Toyota Avensis (13 343 unités, -17.9%).

203e : ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, mais affiche un redressement au cumul de juillet, avec, désormais, +3.2% (contre -5.7% en juin) et 7 places reprises au classement général ! Néanmoins, avec 7 553 unités écoulées, ce n’est pas fameux et cela la place dernière de la catégorie des polyvalentes du segment B.

332e : ALFA ROMEO 4C : Avec 254 petites unités écoulées en 7 mois, c’est très faible et c’est -57.2% par rapport à l’an dernier à la même période ! Elle se fait largement dépassée par sa concurrente (plus bourgeoise) Nissan 370Z (446 unités, -26.9%) et la toute nouvelle Alpine A110 ( 858 unités) mais reste devant les plus radicales Lotus Exige/Elise ( respectivement 184 et 166 unités). Anecdotique !…

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui dure…

111e : LANCIA YPSILON, qui aura écoulé en 7 mois, 30 632 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse est énorme, à -26.4%, même s’il y a un petit « redressement », comparé aux -33.8% notés à fin avril…. Souhaitons que la tendance s’inverse rapidement car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore un peu, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, dépasse tout de même la Kia Rio (28 934 unités)… et surtout sa soeur Fiat Punto (24 940 unités) !

 

ABARTH : En pleine forme, tout simplement !

175e : ABARTH 595 : Pour la petite puce survitaminée et fer de lance de la marque au Scorpion, ce sont 12 848 unités que l’on peut comptabiliser en 7 mois en Europe. Soit +15.7% de croissance, après une année 2017 déjà record pour la marque. Abarth affiche donc une santé presque insolente. A noter également également que la version bodybuildée représente 1 vente sur 10 du pot de yaourt. Ce qui est loin d’être négligeable, surtout au vu des prix affichés. De quoi participer à la success-story 500, à n’en pas douter ! 

274e : ABARTH 124 : Désormais, les chiffres de la version Fiat et de la version Abarth sont découplés. On sait donc que ce sont 1 530 unités du roadster décoiffé et décoiffant (sans oublier la version GT) qui ont été mis à la route. Contre 3 585 versions « Fiat » plus modérés. Un chiffre modeste dans l’absolu mais un ratio de 30% de la famille 124, Fiat et Abarth confondues, et donc presque 1 vente sur 3 badgée Abarth ! Franchement, quand on connait la grille tarifaire de la version au Scorpion, on se dit que c’est un sacré succès face aux versions plus modestes vendues sous logo Fiat. Mais c’est tout de même en baisse sur un an, à -6.4%. Pas de quoi s’inquiéter cependant car la baisse reste modérée…

Abarth 124 Spider

 

MASERATI : Il y a le feu, tout simplement, malgré le baroud d’honneur des GranTurismo et GranCabrio  !

257e MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident ne se sera écoulé en 7 mois qu’à 2 771 unités, soit -28.9% ! Le Levante a donc chuté de près d’un tiers en un an, bien qu’il demeure le modèle Maserati le plus écoulé de toute la gamme. Nul doute qu’il va falloir faire quelque chose si Maserati veut pérenniser sa croissance…

270e MASERATI GHIBLI : La superbe berline au trident se sera vendue en 7 mois à 1 637 exemplaires. C’est peu et c’est surtout -12.8% sur un an (après -29% l’an dernier). De plus, avec un tarif plus élevé, une visibilité moindre et des concessions moins présentes, elle demeure derrière ses concurrentes, ne devançant que la Lexus GS ( 881 unités, -9.4%).

315e MASERATI GRANTURISMO et GRANCABRIO, désormais comptabilisées ensemble, sans distinction entre le coupé et la cabriolet. A elles deux, la sublime GT italienne s’est écoulée à 431 unités, soit +125.7% sur un an, sûrement du au petit restylage qui a ré-attiré l’attention sur ce véhicule malheureusement vieillissant… Sachez que ce duo s’est davantage écoulé qu’une Aston Martin Vantage ( 135 unités), qu’une Ferrari Portofino (215 unités, mais bien plus chère néanmoins), qu’une Mc Laren 570S (271 unités) ou une Nissan GT-R (372 unités) et à peine moins qu’une Lexus LC ! Un beau baroud d’honneur !

327e MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 287 ventes en 7 mois, la belle routière italienne ne fait pas d’étincelles, et retombe dans une croissance fortement négative, avec -18.5% sur un an. Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises ou japonaises (Jaguar XJ (798 ventes ), Lexus LS 5 ( 521 ventes)).

 

Que retenir des ventes de ces 7 premiers mois 2018 ?

Tout d’abord, les fortunes par marques sont diverses. Si Jeep, Alfa Romeo et Abarth continuent leur croissance, Fiat continue de boire la tasse, quand Lancia et Maserati dévissent complètement !

Par modèles, on s’aperçoit que les modèles phares des marques sont ceux qui baissent souvent le plus, entraînant des conséquences négatives pour l’ensemble de leurs marques respectives. Ainsi, Levante, Panda, Tipo et Ypsilon démarrent très mal 2018, empêchant Fiat, Lancia et Maserati d’afficher la moindre croissance. Pour d’autres marques, les performances d’un seul modèle masquent pour l’instant la baisse du reste de la gamme. Ainsi de Jeep, dont le Compass, qui démarre bien, cache le recul d’autres modèles ou d’Alfa Romeo dont le Stelvio sert aussi de diversion eu égard aux performances très négatives des autres modèles, en particulier la Giulia !

Pas de miracle donc, il va falloir investir car un seul modèle ne peut servir de rustine à une marque, surtout quand celui-ci arrive à son rythme de croisière voire commence à baisser, et parfois même de manière précoce (Levante, Tipo, Giulia). Les autres modèles, souvent vieillissants, ne peuvent compenser suffisamment… Pour Fiat, la gamme entière affiche un niveau d’âge globalement élevé.

Enfin, et alors que Marchionne (paix à son âme) ne jurait que par Alfa Romeo et Jeep, on voit bien que Fiat demeure, et de loin, la marque la plus vendue et la plus adaptée aux budgets des Européens, devant Jeep, qui, se taille des croupières eu égard à l’engouement pour les SUV dont Fiat est volontairement privée… Il va peut-être falloir que FCA se réveille et se rende compte de l’intérêt de TOUTES les marques… Sinon, on risque fort de n’être qu’au début d’un long cycle de mauvais chiffres et de mauvaises nouvelles pour certaines d’entre elles…

Partager cet article

11 commentaires à propos de Ventes FCA en Europe de janvier à juillet 2018 : grandes nouveautés dans les statistiques !

Stanislas dit : S'abonner 30 September 2018 à 20 h 01 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Je suis heureux de voir Abarth apparaître et ne cesser de progresser. C’est amplement justifié car c’est LA petite voiture la plus amusante du marché. Parmi ses nombreuses qualités le son est génial et sans concurrence dans sa catégorie, en particulier avec l'échappement Record Monza ou Akrapovic. Quand on a goûté à Abarth on ne peut plus s’en passer, à tel point que je vais bientôt avoir une 2eme Abarth. A la place de ma 595 Turismo je vais en avoir une plus exclusive. Sinon la grosse tendance du marché ce sont les SUV, les berlines en patissent, dont l'excellente Giulia.

  • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
Ced74 dit : S'abonner 1 October 2018 à 13 h 07 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

"La petite voiture la plus amusante du marché", c'est vite oublier la Suzuki Swift qui est un bijou extraordinaire.

    Stanislas dit : S'abonner 1 October 2018 à 17 h 53 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    C'est peut être bien la Suzuki Swift Sport, mais elle culmine à 140 ch. Chez Abarth on arrive à 180 ch et même 190 ch. Pas pareil. Seule l'Abarth 145 ch est une concurrente de la Swift. La Mini est plus chère et lourde.

      Ced74 dit : S'abonner 3 October 2018 à 8 h 29 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      La SWIFT sport possède peut-être 140cv mais elle est bien plus légère ce qui compense fortement: Poids UE en marche : 1075 kg (le plus élevé mesuré). Alors que la 500 Abarth à 180cv (la bispoto est une 2 place faut pas oublier), elle mesure le poids d’un âne: poids UE en marche : 1205 kg (le plus élevé mesuré), alors avec 130 kilo de différence « La » plus amusante est bel et bien détrôné par le petit bijoux Suzuki. De plus elle a 5 porte et le prix est dérisoire à côté de l’Abarth... « bref » la messe est dite. La 500 n’a que pour elle une puissance supérieure... et c’est Tout. Comme le dit Colin Chapman, une voiture lourde et puissante cela va vite.... en ligne droite. Une voiture légère et un peu moins puissante cela va vite..... partout!

        Stanislas dit : S'abonner 3 October 2018 à 12 h 32 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Selon les modèles le poids des 595 oscille entre 1035 et 1055 kg, et 997 kg pour la Biposto. Après si on rajoute le plein et le conducteur ça augmente forcément. La Swift a le mérite d'être légère (plus légère que les Abarth, ce qui compense en partie sa puissance inférieure). Je sais bien que le poids est l'ennemi de la performance.

          Ced74 dit : S'abonner 3 October 2018 à 8 h 44 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          En tout cas encore bravo pour l’article car c’est le seul site qui fourni en détail les ventes de chaque modèle.

            Ced74 dit : S'abonner 4 October 2018 à 4 h 31 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Les poids que tu donnes sont des poids « à sec », ceux que j’ai donné sont en « O.D.M. », ordre de marche à la pesée réel! Les poids à sec même si ils sont vantés par tous les constructeurs est une hérésie sur laquelle il ne faut pas se fier.

              Ced74 dit : S'abonner 4 October 2018 à 4 h 35 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              Poids de la Bispoto réel en ordre de marche.... on est loin des 997 kilo à sec! Poids UE en marche : 1160 kg (le plus élevé mesuré)

                Ced74 dit : S'abonner 4 October 2018 à 4 h 44 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                La petite voiture génial du marché est la « Swift » car être capable de faire une sportive 5 portes avec un petit gabarit, un vrai poids plume et la possibilité de lui rajouter 40cv avec une facilité déconcertante.... il y en a aucune qui lui arrive à la cheville! Augmenter la puissance c’est très très facile... faire maigrir une sportive, c’est tous le contraire à moins de jouer la dépouille. A mon avis la Fiat Panda 100HP doit être bien plus marrante à piloter qu’une Abarth. Poids UE en marche : 1107kg (le plus élevé mesuré)

                  mafioli dit : S'abonner 4 October 2018 à 8 h 34 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  Si je ne trompe, le potentiel de Maserati se situe en Asie et en Amérique du nord? les mauvais chiffres de la marque en Europe ne m'étonne guère, entre les malus, les taxes, les restrictions en tout genre, ce type de voiture en Europe devient un défis! D'ailleurs les concurrents du segment ne font pas non plus la fiesta. Pour Alfa Romeo, je m'étonne de ne pas voir de Giulia break, il y a pourtant tout pour bien faire, plateforme, moteurs etc. Je ne comprends pas! Ça devrait demander peut d’investissement ?

                  • Alfa Romeo
                  Ced74 dit : S'abonner 7 October 2018 à 7 h 37 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  Mafioli Oui tu as raison, surtout que le break est « le modèle » Le plus vendu dans les pays à fort pouvoir d’achat en Europe (Allemagne, Suisse, Belgique, Liechtenstein, Luxembourg, Autriche), il y a qu’à voir le nombre de véhicules de ce type que l’on croise au quotidien dans ces pays. C’est tout simplement une énorme perte financière quoique l’on en disent!

                    Laisser un commentaire

                    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

                    Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.