Ventes FCA en Europe sur les 6 premiers mois 2018 : les marques italiennes pleurent !

Portrait du marché européen sur les 6 premiers mois

Les mois se suivent et se ressemblent pour le groupe FCA. Après un premier trimestre déjà morose, la tendance ne s’inverse pas en cette mi-2018. Pour être tout à fait exact, le marché européen dans son ensemble ralentit d’année en année. En effet, après +9.1 % sur la mi-2016, la tendance s’est établie à +4.2 % sur la mi-2017 et n’est désormais plus qu’à +2.7 % en cette mi-2018. 

Ainsi, alors que le marché européen ralentit mais reste dans le vert, le groupe FCA n’en profite pas et affiche -0.5 % de croissance en 6 mois et 590 166 unités toutes marques confondues. Il est le 4e groupe automobile européen, derrière l’indétrônable groupe Volkswagen (près de 2 millions de véhicules), le groupe PSA (1.4 million) et l’alliance Renault-Nissan (1.2 million). Dans un mouchoir de poche suivent, après FCA, les groupes Ford ( 572 000 unités) et Hyundai-Kia ( 552 000).

Concernant les segments de véhicules et leurs parts de marché, sachez que c’est le segment des SUV qui tire clairement la croissance du paysage automobile européen, gagnant +24 % en un an, avec une part de marché s’établissant désormais à 33.7 % (contre 27.9 % sur les 6 premiers mois 2017) et près de 3 millions d’unités écoulées. Dans le détail, on notera que les petits SUV représentent 1 million d’exemplaires et les SUV compacts 1.2 million, le reste étant distribué aux SUV intermédiaires ( 455 000) et aux grands SUV (141 000). Alors, les SUV, véritable désir des consommateurs qui ne veulent plus que cela, obligeant les marques à suivre et à en proposer à tour de bras ? Ou bien marketing des constructeurs qui ont créé de toute pièce un segment et une philosophie, n’investissant que dans ce créneau, ce qui obligerait les consommateurs à suivre ? Chacun se fera son avis. Sans doute y a-t-il un peu des deux…

Quoi qu’il en soit et a contrario, les petits véhicules voient leur croissance baisser de -2 % pour une part de marché à 20.4 % (contre 21.5 % l’an dernier) et près de 1.8 million de véhicules. Les voitures compactes baissent de -5 % pour 1.55 million d’unités écoulées et une part de marché tombant à 18 % (contre 19.5 % l’an dernier). Les monospaces, eux, sont en voie de sinistrose, puisque ce segment chute de -23 % pour 532 000 exemplaires et une part de marché tombée à 6.2 % (contre 8.2 % l’an dernier).

Sur les 27 pays recensés, seuls quelques-uns sont en négatif sur les 6 premiers mois 2018, à savoir le Royaume-Uni (-6.3 %), l’Irlande (-4.5 %), le Danemark (-2.3 %), la Norvège (-1.4 %) et l’Italie (-1.2 %). A contrario, d’autres marchés se portent mieux, comme l’Espagne (+9.4 %), la France (+4.6 %) et l’Allemagne (+2.9 %).

La part de marché du diesel chute lourdement de -17 %, sa part de marché tombant à 37 % (contre 46 % sur les 6 premiers mois 2017) et son plus bas depuis 2001. Les véhicules à énergie alternative, tous types confondus, sont, eux, en hausse de +31 %, pour 455 000 unités mais une part de marché de… 5.4 % !

Résultats par marques : Un groupe FCA toujours à la peine !

9e position : FIAT, toujours devancée par le premium allemand, mais aussi poursuivie par Skoda ! Fiat continue de signer une contre-performance importante, avec la baisse la plus marquée du Top 10 au cumul des 6 premiers mois 2018, handicapée par un record de faibles ventes en Italie ! En effet, avec un piètre -9.6 %, le recul est marqué. En volume, ce sont 417 508 unités qui ont été écoulées, à 10 000 unités derrière BMW. 

22e position : JEEP, qui reprend une place au classement ! La marque américaine, qui concentre (trop) les attentions du groupe double à nouveau le britannique Land-Rover, lui aussi spécialiste du tout-terrain (mais sur un créneau bien plus luxueux !)…  Ce sont au passage 89 463 unités qui ont été écoulées en janvier, soit +67.1 % ! La seule marque du groupe à renforcer sa croissance ! Un chiffre à comparer aux seulement 15 800 exemplaires qui avaient été écoulés en 2014…

 27e position : ALFA ROMEO. Sur les 6 premiers mois de 2018, la marque perd finalement une place qu’elle cède à… Smart ! Peu glorieux ! La marque a écoulé au cumul 50 098 exemplaires (soit +8.6 %)… Une tendance qui reste forte néanmoins grâce au Stelvio !

30e position : LANCIA. La marque se trouve dans les choux sur les 6 premiers mois 2018, avec un dévissage à -27 %, une stagnation au classement et 27 167 unités écoulées en 6 mois.

36e position : MASERATI. Avec seulement 4 382 ventes ( -21 %), la marque de Modène voit ses ventes continuer à s’effondrer ! Le Levante n’est plus une planche de salut car c’est lui qui chute le plus, et de loin  ! 

Place maintenant au classement par modèles au sein du groupe FCA.

 

Résultats par modèles

FIAT : 500, 500X et Ducato en forme, Tipo en plein crash !

16e place : FIAT 500, qui aura répandu 110 095 unités de son pot de yaourt en 6 mois, soit +1.7 % de croissance ! Le pot de yaourt semble donc bien parti en 2018 malgré ses 11 ans d’âge ! En espérant que la tendance persiste pour les mois à venir. La 500 garde en tout cas largement la tête du segment A et se trouve le seul modèle de Fiat à dépasser les 100 000 unités en 6 mois.

21e place : FIAT PANDA, qui chute malheureusement très fortement en cette année 2018, avec un TRES inquiétant -17.1% ! La Panda, qui laisse (largement) sa place de leader du segment A à la 500, s’est vendue à 91 398 exemplaires en 6 mois, un chiffre certes remarquable mais insuffisant pour maintenir la dynamique de l’an dernier. La 3ème de la catégorie, la VW Up!, affiche 51 887 ventes et -0.8 %, soit presque 2 fois moins que la Panda malgré tout

42e place : FIAT TIPO : Un succès certes, mais on sent poindre l’essoufflement ! Du Top 40, la Tipo passe dans le Top 50 ! En 6 mois, la compacte à prix choc de Fiat, 3ème modèle le plus écoulé de Fiat malgré tout, aura écoulé 61 773 unités de sa famille de berlines compactes, affichant pour la première fois de sa carrière une chute brutale au cumul, avec -20.7% ! Sur les 6 premiers mois de l’année, la Tipo, bien que permettant à la marque turinoise de reprendre joliment pied dans le segment C, continue de se faire dépasser par les très puissantes Seat Leon III ( 79 861 unités) et Renault Mégane IV ( 77 504 unités), bien que restant, à 600 petits exemplaires près, devant la Toyota Auris II ( 61 155 unités), pourtant en fin de vie… Il est dommage de voir la Tipo signer une telle contre-performance seulement 2 ans après son lancement !

49e place: FIAT 500X. Après une longue descente tout au long de l’année 2017, pour finir à une 5e place au cumul et -15% de croissance, revoilà le crossover de Fiat sur les rails ! Le Top 50 est réintégré (de peu) et le véhicule affiche une dynamique non négligeable, à +6.7% ! Avec 56 231 unités écoulées, le 500X se porte bien et le Nissan Juke, qui le dépassait l’an dernier, est désormais loin derrière en ce 1er semestre 2018 (37 704 unités), alors que le transalpin dépasse aussi les tout nouveaux Audi Q2 ( 46 285 unités) et autres Opel Crossland X ( 52 013 unités). Les nouveaux VW T-Roc et Citroën C3 Aircross le doublent en revanche et sont respectivement 4ème et 5ème du segment,  avec 70 081 unités pour l’Allemand et 56 887 pour le Français (soit seulement 600 petites unités d’écart avec le Fiat !).

90e place: FIAT 500L. La chute des ventes est toujours prononcée et l’effet « restylage » ne s’est franchement pas fait ressentir ! Après une longue descente aux Enfers l’an dernier (avec -24% au cumul), le minispace italien affiche sur 6 mois un toujours très décevant -15.5% de croissance sur une base comparative annuelle qui lui est déjà défavorableCe sont néanmoins 33 806 unités écoulées. Ses concurrents de l’an dernier ont disparu car cessé d’être vendus (Adieu Ford B-Max, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva…). Si on le compare à ceux qui restent, il reste largement devant et leader de la catégorie, mais les discrets Hyundai IX20 ( 13 270 unités) et autres Kia Venga (11 463 unités), sont eux aussi des espèces en voie de disparition sur un segment ravagé…

112e place : FIAT DUCATO. Encore 5 places gagnées (!) accompagnées d’un beau +12.7% qui donne le sourire ! Ce sont 26 297 ventes pour la camionnette italienne. Dans le segment des fourgons familiaux, il reste 2ème de la catégorie, derrière le VW T6 ( 37 414 unités, +1.7%) mais devant le Mercedes-Benz Classe V, autrement plus luxueux ( 15 507 unités, -5.9%). Surtout, fait important, le Ducato est désormais plus vendu que… la Punto ! Un choc !

124e place : FIAT PUNTO, avec une large éjection du Top 100. L’ex-star de la catégorie voit son agonie se terminer… Elle affiche à peine 20 614 unités, ce qui représente un effondrement total, à -30.2% ! Malgré le « redressement » (on notait -36% à fin mars), sûrement du à de grosses remises en Italie pour faire tourner l’usine encore quelques semaines, la Punto accuse le poids des ans et s’apprête à disparaître totalement des radars… Adieu bellissima !

216e place : FIAT QUBO 3 petites places encore perdues au classement, d’autant que ce sont seulement 5 446 ventes et un dévissage total, avec -29% pour les 6 premiers mois de l’année ! Les chiffres restent largement inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 33 099 ventes) ou Renault Kangoo (13 641 unités)…

231e place : FIAT 124 SPIDER : Le yo-yo continue au  niveau du classement, avec des places tantôt gagnées, tantôt perdues. La baisse est néanmoins atténuée au niveau du pourcentage de ventes, passant de -9.9% fin mars à -18.7% à fin avril pour revenir à -10.6% à fin juin ! En tout cas, le roadster, utile à l’image de Fiats’est écoulé sur le premier semestre à 4 388 unités en Europe. Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 8 554 exemplaires de son roadster plaisir (-8.5%), soit 2 fois plus de ventes…

232e place : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo s’est vendu en 6 mois à 4 273 exemplaires, soit désormais -2% de baisse ! On le voit, donc, le gros ludospace de Fiat navigue au point mort et reste toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vend encore moins avec 3 516 exemplaires.

247e place : FIAT TALENTO : seulement 2 961 petits exemplaires en 6 mois, loin des 10 603 Renault Trafic et 7 828 Opel Vivaro, ses cousins. Mais c’est +11.3% sur un an, alors… Notons aussi qu’il est en bas de classement, ne dépassant que les Nissan NV200 Evalia (2 383 unités) et Nissan NV300 (903 unités), dernier quadruplé de la famille d’utilitaires assemblés à Sandouville, chez Renault. Surtout, la collaboration avec Renault pose question. Le Fiat se trouve peu vendu dans ce partenariat alors que le nouveau duo PSA (l’ancien partenaire de Fiat dans ce créneau), est à plus de 6 000 unités, aussi bien pour le Traveller que pour le SpaceTourer, sans compter le cousin Toyota, qui a remplacé Fiat suite à la rupture de l’accord, et lui aussi écoulé à plus de 4 500 unités en 6 mois ! Que semble avoir gagné Fiat à quitter PSA ? Apparemment rien. Il y perd même peut-être plus…

Une image symbole du crash des ventes actuelles de la Tipo…

 

JEEP : Le Compass casse la baraque et dévore les concurrents !

68e : JEEP COMPASS II : Le SUV compact de la marque américaine prend 12 places et décroche une très belle 68ème position, un record pour l’instant pour ce modèle ! Ecoulé à 40 647 unités, il reprend la couronne de leader de la marque à son petit frère Renegade. Ce modèle semble bien démarrer sa carrière et se vend depuis quelques mois davantage que certains concurrents très établis, tels les Mitsubishi ASX ( 17 464 unités), Suzuki SX4 S-Cross ( 18 398 unités) ou les tout récents Skoda Karoq ( 39 726 unités) et Opel Grandland X ( 38 828 unités). Mais comme si cela ne suffisait pas, le Compass vient aussi de doubler les pourtant reconnus Mazda CX-5 ( 38 404 unités), Toyota Rav4 ( 38 429 unités) et Seat Ateca ( 39 225 unités). on le voit, tout cela se joue à quelques centaines d’exemplaires près, mais c’est un signal très positif ! 

69e : JEEP RENEGADE.  Le roi Renegade entend bien ne rien laisser à son frère Compass et se trouve juste derrière lui en termes de ventes dans le classement général des modèles, où il reprend 7 places ! Le crossover italo-américain affiche 40 598 exemplaires écoulés, pour un recul qui s’amoindrit et fixé désormais à -3.9% sur un an. Il se trouve certes moins vendu qu’un Opel Crossland X ou un Fiat 500X et même qu’un Audi Q2, mais il reste devant les Suzuki Vitara 4 (39 638 exemplaires), Nissan Juke ( 37 704 unités) ainsi que devant les non moins importants Kia Stonic, Mazda CX-3 et autres Mini Countryman… !

 233e : JEEP GRAND CHEROKEE IV. Encore 2 places perdues au cumul de juin, pour seulement 4 142 unités et un inquiétant -27.7%. Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium BMW X5 (19 050 unités, -5.4%), Volvo XC90 II ( 17 308 exemplaires, +10.5%) ou Range Rover Sport (14 503 unités, -7.7%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 5 859 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (4 687 ventes). Dommage…

256e : JEEP WRANGLER III : Avec ses 2 336 ventes, ce n’est pas folichon mais c’est suffisant pour faire repasser l’iconique baroudeur dans le vert, à +22.7% ! Il semble que les premiers exemplaires de la 4ème génération commencent à être comptabilisés, sinon comment expliquer un tel rebond soudain ? En tout cas, ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep !

260e : JEEP CHEROKEE V. C’est la Bérézina ! Avec seulement 1 726 ventes, la crise est énorme, à -46.2% (après -43.8% au cumul de 2017 !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie !

 

ALFA ROMEO : Le Stelvio désormais best-seller de la marque !

141e : ALFA ROMEO STELVIO : C’est fait ! Le SUV premium qui a été lancé courant 2017 se trouve désormais être, au cumul des 6 premiers mois de l’année, le best-seller de la marque ! Il détrône la Giulietta qui occupait cette place depuis 8 ans ! Avec 16 861 unités écoulées et +180.8% sur un an (!), c’est aussi davantage que les BMW X4 (7 742 unités, -35.5%), Lexus NX ( 10 885 unités, +13.2%), Porsche Macan ( 12 070 unités, -19.4%) et Jaguar F-Pace ( 13 301 unités, -22.3%). Il dépasse aussi le Range Rover Velar ( 14 347 unités) et se place derrière les Land-Rover Discovery Sport ( 19 067 unités) et BMW X3 III (26 490 unités).

142e : ALFA ROMEO GIULIETTA : Elle n’est plus que 2e de la marque au Trèfle et juste derrière son grand frère haut perché au classement général des modèles. Pour la Giulietta, la baisse est prononcée, passant de -10.3% sur les 2 premiers mois de 2018, à -13.3% à fin juin, pour seulement 16 719 unités, soit seulement 150 petits exemplaires de différence avec le Stelvio. Aussi, rien n’est joué et la compacte peut encore refaire la différence. La Giulietta reste malgré tout toujours derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, dépassant néanmoins les très exotiques Mini Clubman (14 480 unités, -14.2%), Lexus CT ( 4 749 unités, +14.4%) et DS 4 (4 648 unités, -32.3%).

178e : ALFA ROMEO GIULIA. La berline premium du Biscione aura été écoulée en 6 mois à 10 225 exemplaires. Soit une baisse prononcée, avec un TRES inquiétant -26.4% ! A sa décharge, la catégorie est en recul pour presque toutes les marques et subit la concurrence des SUV. Si elle dépasse toujours la Jaguar XE, en totale déconfiture, (5 477 unités, -53.4% !), la vieillissante Peugeot 508 (7 166 unités, -47%), mais aussi, désormais, la Mazda 6 III  (9 576 unités, -25.7%), elle reste derrière les VW Arteon ( 12 560 unités), Renault Talisman ( 11 705 unités, -39.5%) et Toyota Avensis (11 625 unités, -18.7%)

210e : ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, mais affiche un redressement au cumul de juin, avec « seulement » -5.7% (contre -24.7% en janvier) ! Néanmoins, avec 6 078 unités écouléesce n’est pas fameux et cela la place dernière de la catégorie des polyvalentes du segment B.

317e : ALFA ROMEO 4C : Avec 211 petites unités écoulées en 6 mois, c’est très faible et c’est -58.1% par rapport à l’an dernier à la même période ! Elle se fait largement dépassée par sa concurrente (plus bourgeoise) Nissan 370Z (409 unités, -27.1%) et la toute nouvelle Alpine A110 ( 569 unités) mais reste devant les plus radicales Lotus Exige/Elise ( respectivement 162 et 143 unités). Anecdotique !…

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui dure…

108e : LANCIA YPSILON, qui aura écoulé en 6 mois, 27 163 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse est énorme, à -27%, même s’il y a un petit « redressement », comparé aux -33.8% notés à fin avril…. Souhaitons que la tendance s’inverse rapidement car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore un peu, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, dépasse tout de même la Kia Rio (25 060 unités), la Suzuki Swift (26 614 unités)… et surtout sa soeur Fiat Punto (20 614 unités) !

 

MASERATI : Il y a le feu, tout simplement, malgré le baroud d’honneur des GranTurismo et GranCabrio  !

253e MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident ne se sera écoulé en 6 mois qu’à 2 345 unités, soit -32.9% ! Le Levante a donc chuté de plus d’un tiers en un an, bien qu’il demeure le modèle Maserati le plus écoulé de toute la gamme. Nul doute qu’il va falloir faire quelque chose si Maserati veut pérenniser sa croissance…

265e MASERATI GHIBLI : La superbe berline au trident se sera vendue en 6 mois à 1 394 exemplaires. C’est peu et c’est surtout c’est -10% sur un an (après -29% l’an dernier). De plus, avec un tarif plus élevé, une visibilité moindre et des concessions moins présentes, elle demeure derrière ses concurrentes, ne devançant que la Lexus GS ( 773 unités, -9.1%).

310e MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 246 ventes en 6 mois, la belle routière italienne ne fait pas d’étincelles, et retombe dans une croissance fortement négative, avec -19.3% sur un an. Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises ou japonaises (Jaguar XJ (696 ventes ), Lexus LS 5 ( 467 ventes)).

319e MASERATI GRANTURISMO, qui prend la tête du duo avec 207 petites ventes en 6 mois et un nouveau départ, avec +183.6% (!), sûrement du au petit restylage qui a ré-attiré l’attention sur ce coupé GT malheureusement vieillissant… Il est ainsi en bas du classement, devancé par tous ses concurrents !

324e MASERATI GRANCABRIO. 176 ventes pour la version cabriolet de cette sublime GT, soit +72.5% de croissance (!!),  pour les mêmes raisons que le coupé… En comptant ensemble les versions coupé et cabriolet, l’italienne s’écoule néanmoins à 383 exemplaires, soit davantage qu’une Aston Martin V8 Vantage ( 213 unités), qu’une Lamborghini Aventador (qui navigue dans d’autres strates tarifaires néanmoins…) ou qu’une Ferrari 812 Superfast, là aussi bien plus onéreuse, et à peine moins qu’une Lexus LC ! Un beau baroud d’honneur !

 

Que retenir des ventes en cette première moitié 2018 ?

Tout d’abord, les fortunes sont diverses. Si Jeep et Alfa Romeo continuent leur croissance, Fiat boit la tasse, quand Lancia et Maserati dévissent complètement !

Par modèles, on s’aperçoit que les modèles phares des marques sont ceux qui baissent souvent le plus, entraînant des conséquences négatives pour l’ensemble de leurs marques respectives. Ainsi, Levante, Panda, Tipo et Ypsilon démarrent très mal 2018, empêchant Fiat, Lancia et Maserati d’afficher la moindre croissance. Pour d’autres marques, les performances d’un seul modèle masquent pour l’instant la baisse du reste de la gamme. Ainsi de Jeep, dont le Compass, qui démarre bien, cache le recul d’autres modèles ou d’Alfa Romeo dont le Stelvio sert aussi de diversion eu égard aux performances très négatives des autres modèles, en particulier la Giulia !

Pas de miracle donc, il va falloir investir car un seul modèle ne peut servir de rustine à une marque, surtout quand celui-ci arrive à son rythme de croisière voire commence à baisser, et parfois même de manière précoce (Levante, Tipo, Giulia). Les autres modèles, souvent vieillissants, ne peuvent compenser suffisamment… Pour Fiat, la gamme entière affiche un niveau d’âge globalement élevé.

Enfin, et alors que Marchionne ne jurait que par Alfa Romeo et Jeep, on voit bien que Fiat demeure, et de loin, la marque la plus vendue et la plus adaptée aux budgets des Européens, devant Jeep, qui, se taille des croupières eu égard à l’engouement pour les SUV dont Fiat est volontairement privée… Il va peut-être falloir que FCA se réveille et se rende compte de l’intérêt de TOUTES les marques… Sinon, on risque fort de n’être qu’au début d’un long cycle de mauvais chiffres et de mauvaises nouvelles pour certaines d’entre elles…

Partager cet article

20 commentaires à propos de Ventes FCA en Europe sur les 6 premiers mois 2018 : les marques italiennes pleurent !

alexandre dit : S'abonner 22 August 2018 à 18 h 56 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Moi ce qui me rend fou c'est Maserati. Quattroporte et Ghibi lancés en 2013, Levante lancé en 2016 et tout s'écroule en 2018. Je fais des prières pour de l'hybride en 2019 afin de baisser le malus de ces véhicules et donc le prix de vente. Il y a malgré tout un objectif 2020 européen où ces modèles prendront cher si pas d'hybride.

    Henri-Philippe Granger dit : S'abonner 22 August 2018 à 19 h 53 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    1 0 0 0 0 0

    Personnellement, Maserati doit être rare sur les routes. Je sais, ce n'est pas le but recherché quand il parle d'atteindre les 100'000 unités/an. Mais bon sang, FCA est un groupe! Alors vendez plus d'autres marques et garder l'aura et la classe de ces Maserati pour une gamme de produit qui trouvera sa clientèle du côté des personnes qui souhaitent rouler différemment!

      Grez dit : S'abonner 24 August 2018 à 15 h 08 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      100 000 ventes par an n'est pas grand chose au final. Il faut bien vendre un peu pour amortir les coûts de développement des voitures et pouvoir investir sur les renouvellements des gammes. Porsche a vendu plus de 245000 voitures en 2017 donc Maserati restera assez rare pour garder du prestige. Même si FCA est un groupe, l'époque où les constructeurs pouvaient se permettre d'entretien des "danseuses" est révolu. Volkswagen compte bien se débarrasser de Ducati alors que la marque est redevenu rentable(mais pas assez) malgré la toute puissance du groupe. Le monde évolue, les mentalités évolues et donc les marques dans tout les secteurs d'activité. Il y beaucoup d'exemples qui prouvent qu'il est très dangereux de rester sur ses positions en pensant que le prestige ou l'aura d'une marque suffira pour rester en vie.

        Stanislas dit : S'abonner 22 August 2018 à 22 h 18 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        C’est pas si mal, FCA 4ème constructeur auto en Europe. La 500 cartonne toujours, comme quoi l’âge n’est pas un problème. Les SUV ont la côte, et c’est forcément au détriment des berlines. J’ai quand même du mal à comprendre pourquoi une berline aussi excellente que la Giulia ait des chiffres de ventes aussi mauvais. Maserati a quand même un positionnement particulier. Ce ne sont pas des voitures à la portée de tout le monde. Je ne trouve pas les chiffres pour Abarth?

        • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
        Frederic B. dit : S'abonner 23 August 2018 à 9 h 13 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Les chiffres d'Abarth sont tout simplement indisponibles.

          Grez dit : S'abonner 24 August 2018 à 15 h 13 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Techniquement, la marque Abarth n'existe pas. Pour avoir des chiffres il faut que FCA les communiquent ou que les pays séparent les immatriculations. Sur une carte grise Abarth au niveau de la marque il est noté Fiat. Abarth apparait au niveau du modèle. Pour ça que Fred aura beaucoup de mal à trouver les chiffres.

            FIAT 124 dit : S'abonner 23 August 2018 à 14 h 52 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Le groupe FIAT a oublié de faire parler de lui dans le monde du sport auto et de la fausse technologie (voiture Electrique et autre foutaise) La F1 c'est Ferrari pour eux pas problème et qu'il engage un salvini pour les trafiquants Allemands

            • Alfa 155 Q4 et Lancia delta intégrale
            Grez dit : S'abonner 24 August 2018 à 15 h 09 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Je suis désolé mais je ne comprends rien à ce que tu racontes...

              fred dit : S'abonner 24 August 2018 à 15 h 27 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              il faut de nouveaux modeles et vites une nouvelle mito giuletta un petit suv un gtv spider un break pourquoi laisser la porte grande ouverte a la concurrence meme chose pour fiat lancia les italiens ont un vrai savoir faire quelle gachis

              • 159 et sprint
              Grez dit : S'abonner 24 August 2018 à 16 h 33 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              Merci beaucoup Fred pour ces articles que j'attends toujours avec une certaine impatience. Je vais apporter mon avis par marque et par modèle. Pour Fiat, c'est surtout la chute du marché Italien qui pose soucis car dans les autre pays notamment la France le groupe se comporte plutôt bien. La 500 cartonne toujours mais 11 ans ça commence à faire long et le risque d'une chute brutale est grand. Il faut vraiment avancer la dessus est profiter de l'occasion pour créer une plateforme qui pourra permettre de lancer des voitures sur le segement A et B voir C pour une éventuelle succession à la Tipo. La Panda souffre surtout comme dit plus haut du marché Italien(risque que Fred avait déjà évoqué sur un précédent article sur la répartition des ventes par pays) mais rien de dramatique en soit car les volumes restent important et la marge de progression dans les autres pays que l' Italie est importante(il faut pour ça que les filiales mettent un peu plus de moyen) La Tipo chute car maintenant que les premiers clients sont servis il faut aller chercher les futurs prospects. C'est là que le problème intervient, les moteurs essence. Le 1,4 95 ou le 1,4TJET 120 ne sont plus du tout au goût du jour et se retrouvent souvent affublé d'un malus qui rend la voiture moins compétitive face à des modèles comme la Focus ou l' Astra(fortement remisé). Le modèle mériterait l'arrivée des Firefly pour redonner un coup de boost à la carrière de cette auto très méritante par ailleurs. Pour la 124, les ventes, certes inférieur de moitié par rapport à la Mazda reste d'un bon niveau malgré tout car Fiat revient dans un segment qu'il avait abandonné depuis des années face à une marque qui a su developper une grande légitimité. Il reste du coup une marge de progression pour aller chercher des immats supplémentaires. Il faudra pour ça persister sur le segment. Punto... pas de commentaire si ce n'est que la meilleure manière de revenir sur le segment sera une 500 5 portes très fun(ou pourquoi pas une 127 moderne comme le concept déjà vu ici) Pour Jeep, le Renegade a maintenant un bon compagnon avec le Compass qui cartonne malgré des Co2 pas très compétitif. Le Wrangler restera toujours sur des ventes basses mais avec des marges plus élevées et surtout très bénéfique pour l'image. Le grand Cherokee ne fera plus rien d'exceptionnel tant que le nouveau modèle ne sera pas la... La voiture n'a plus que son exotisme et sa ligne à vendre. Le gros problème est le Cherokee... Même avec un design très clivant il n'est pas normal que les ventes sois aussi basse... L'arrivée des moteurs 2.2 185 et 200ch avait complètement changé(en très très bien) l'agrément de la voiture. Il faut espérer que le face lift et le moteur essence 2.0 270ch redonnera un peu de visibilité à cette très bonne voiture. Maserati il n'y plus rien à dire si ce n'est qu'il faut se bouger le c** pour lancer des nouveautés et des technologies et étoffer le reseau. C'est indispensable pour aller chercher des volumes. Lancer un SUV ne suffit pas à assurer des ventes, la Levante est la preuve qu'il ne faut jamais se reposer dans l'automobile. Il devient urgent d'accélérer. Pour finir, Alfa Romeo... Le Stelvio assure pour le moment mais le risque est de se retrouver dans la même situation que la Levante. 2018 sera la première année pleine du modèle est donc pas encore très fiable comme donnée. La Giulia est sur un rythme d'un peu plus de 20000 exemplaires... Ce qui est un peu faible mais pas étonnant pour une un modèle du segment D... Un break ferait du bien(même si je faisais parti des gens qui comprenait la décision du constructeur). La Mito, plus rien à dire, le modèle est vraiment sur la fin et la seule chose qui va maintenir encore le modèle au catalogue c'est le besoin de Mirafiori de faire tourner encore un petit peu les chaines. La 4C pât*t d'un mauvais marketing et de la non évolution de la gamme... Un moteur un peu plus puissant, un nouveau tableau de bord avec un UConnect intégré permettrait de mieux lutter contre l'Alpine qui commence une carrière de façon bien plus costaud que l' Alfa. Pour finir, la Giulietta... une auto qui conserve toujours une ligne très s**y mais qui se retrouve face à des autos bien plus modernes et donc souffre de plus en plus. Elle ne progressera plus au niveau des ventes et ses prochains mois ne serons à mon avis que supplice avant une éventuelle relève... Espérons que Mike Manley sera plus enclin à accélérer les lancements avec un cap plus clair pour le groupe en général.

                Stanislas dit : S'abonner 24 August 2018 à 19 h 15 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Pour la Giulietta elle va être relancée avec un profond restyling et de nouveaux moteurs. A ceci ça s’ajouter le C-SUV probablement en 2019. La Fiat 500 on aimerait avoir des infos sur son remplacement.

                • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
                Joel de l'Ain dit : S'abonner 25 August 2018 à 10 h 45 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Bonjour a tous Je lis régulièrement les articles sur le forum et c'est toujours très intéressant; les autos italiennes me passionnent comme beaucoup et j'espère pouvoir rentrer dans ce club ! j'avais une question: ne peut on pas avoir les chiffres de ventes uniquement Français ? il me semble qu'ils sont bons d'après ce que je lis sur des revues. Cordialement

                • vehicule société
                Grez dit : S'abonner 25 August 2018 à 11 h 25 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Oui ils sont plutôt bon pour la France isolé. L'intérêt de voir à l'échelle Européenne c'est d'avoir une vision plus globale. Pour la France les ventes à fin juin sont : Fiat :44408(Fiat et Abarth) soit +19% Alfa Romeo : 4816 soit +4% Jeep : 7452 soit +37% Maserati : 497 soit -1% ce sont des bons chiffres mais qui ne reflètent pas la situation réel.

                  Grez dit : S'abonner 25 August 2018 à 13 h 20 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  En tout cas je te souhaite de rouler dans une belle italienne.

                    joel de l'ain dit : S'abonner 26 August 2018 à 17 h 55 min
                    Like
                    Like Love Haha Wow Sad Angry
                    0 0 0 0 0 0

                    j'ai eu par le passé déjà lointain une Fiat Multipla . C'était un Ovni roulant en terme d'esthétique mais une voiture fabuleuse a conduire avec 6 places (3 devant et 3 derrière). Sur les parkings les curieux venaient voir et voulait monter dedans... sinon ma fille a une 500 L; mon rêve étant le Stelvio...Qui sait ?

                      Grez dit : S'abonner 26 August 2018 à 18 h 22 min
                      Like
                      Like Love Haha Wow Sad Angry
                      0 0 0 0 0 0

                      J'ai très bien connu le groupe FCA et j'ai même rouler un temps avec un Multipla également. C'est la seule voiture que mon père regrette encore aujourd'hui.

                        Ced74 dit : S'abonner 27 August 2018 à 16 h 50 min
                        Like
                        Like Love Haha Wow Sad Angry
                        0 0 0 0 0 0

                        Merci pour l'article toujours aussi détaillé mais les nouvelles sont toujours aussi peu fameuse. Abarth devrait vraiment récupérer la famille 500 124 et Fiat se concentrer sur la famille Panda et Tipo.

                          Grez dit : S'abonner 27 August 2018 à 21 h 04 min
                          Like
                          Like Love Haha Wow Sad Angry
                          0 0 0 0 0 0

                          Jamais de la vie. Abarth ne fera jamais les volumes que peut faire Fiat avec la 500. L'idée de faire une marque à part et de transformer des modèles Fiat correspond complètement à l'ADN et à l'histoire Fiat. Ce qui manque c'est un troisième modèle pour les familles qui aiment les voitures de sport et donc une 500X Abarth. Une version traction dans les 180ch et une version 4X4 200 ou 220ch uniquement en BVA et la gamme Abarth sera presque parfaite. Pour Fiat il faut attendre un petit peu mais je pense que d'ici 1 an nous aurons plus de chose à nous mettre sous la dent

                            Ced74 dit : S'abonner 27 August 2018 à 22 h 55 min
                            Like
                            Like Love Haha Wow Sad Angry
                            0 0 0 0 0 0

                            Mais carrément pas, c’est pas avec une déclinaison du 500x qu Abarth se développera, il faut être réaliste, alors qu’avec toute la gamme fashion de la 500 et dérivée permettrait d’apporter non seulement une gamme complète mais permettrait à Fiat de mettre la gamme Panda et tipo argo plus en avant et de se relancer dans ses domaines où il a toujours caracolé en tête!

                              Ced74 dit : S'abonner 28 August 2018 à 0 h 06 min
                              Like
                              Like Love Haha Wow Sad Angry
                              0 0 0 0 0 0

                              Cela ne gâcherait rien de voir plus étape de puissance sur la famille 500 chez Abarth et au lieu par exemple de retiré définitivement la 4C, la faire évoluer et la passer sous giron Abarth ne dépayserait pas non plus ayant le même type de la 4C justement. Cela justifierais de pouvoir aussi poser le 1750cm3 dans la 124 avec une puissance de 250cv et 300 accompagnée du 1.4 en 150 et 200cv. Cela permettrait à Fiat de se remettre réellement en avant sur des produits excellent mais sur lequel il ne communique pas assez à part la Panda (famille tipo, Argo) passer le Pickup à une autre marque (Ram par exemple comme entrée de gamme!)! Voir Fiat n’avoir que la Famille Panda, Tipo et Argo qui ferait du volume et chiffre cela m’irait et à beaucoup d’autres, sans problème! Un retour au sources qui se permettrait de se concentrer sur l’essentiel du son potentiel face aux différents marchés! De plus la 500 a vraiment la philosophie de l’Abarth en soi est les voir toutes avec un scorpion, je dis top! Fiat n’y perd pas aux changes et serait capable d’avoir du temps pour gérer le reste de ses marques!

                                Laisser un commentaire

                                Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

                                Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.