La santé de Marchionne est-elle bonne ?

Sergio Marchionne, l’indéboulonnable patron du groupe italien depuis 2004 et italo-américain depuis 2009 a toujours été sur tous les fronts, entre deux jets privés, deux pauses cigarettes, des nuits raccourcies, des interviews, des plans stratégiques à mettre en oeuvre (ou pas !) et autres problèmes du quotidien d’un homme de cette trempe, qu’ils soient logistiques, techniques et surtout financiers pour l’homme à l’éternel pull bleu marine.

Alors, ici, pas question de faire du « presse people » mais bien de s’intéresser à la santé de cet homme qui semble fatigué et plutôt diminué ces derniers temps, ce qui pourrait entraîner un certain nombre de conséquences directes pour le groupe FCA et éventuellement mettre en suspens sa stabilité.

Que se passe-t-il ?

Cela fait 25 jours que notre homme n’est pas apparu en public. La dernière fois qu’on l’a vu remonte au 26 juin à Rome lorsqu’il a posé avec les Carabiniers italiens qui venaient de recevoir un Jeep Wrangler pour patrouiller sur la côte. Marchionne était alors apparu selon les journalistes comme fatigué et physiquement pas au mieux de sa forme.

D’ailleurs, le site économique italien Lettera 43 rapportait que Marchionne avait été opéré en toute discrétion dans une clinique suisse, apparemment au niveau de l’épaule. La loi n’oblige d’ailleurs pas une société à communiquer sur ce genre de sujet. Un porte-parole s’est alors chargé d’expliquer en termes laconiques, preuve de la gêne, que l’opération avait eu lieu sur l’épaule droite de Marchionne et qu’« il était en phase de rétablissement », ajoutant qu’ «une brève convalescence est attendue ».

D’ailleurs, Sergio Marchionne, âgé de 66 ans, n’a pas répondu à un mail du 6 juillet dernier de Automotive News souhaitant s’informer de son état de santé. Bref, circulez, y a rien à voir…

Un rebondissement supplémentaire ?

Là où l’affaire rebondit, c’est que la « brève convalescence » s’en va sur sa 3ème semaine (entre le 5 juillet où l’opération est révélée et aujourd’hui). Cela peut paraître long (mais peut-être pas tant que ça pour une épaule, point sensible du corps humain). Surtout qu’on s’approche du 25 juillet, date où seront dévoilés les résultats économiques et financiers du 2ème trimestre, et que Marchionne pourrait en être absent !

Il s’agirait, si c’était le cas, de la première conférence de revenus trimestriels que le patron de FCA manquerait depuis sa nomination à ce poste. Lettera 43 ajoute que « Nous sommes le 18 juillet, la convalescence continue, personne n’est en mesure de s’assurer que le 25 juillet Marchionne sera présent ».

Enfin, Lettera 43 rajoute que, seulement 3 jours après l’épisode des Carabiniers, Ferrari gagnait à Silverstone, chose qui n’avait plus été observée depuis 2011. Et là aussi, Marchionne était absent. Aucune réaction officielle du DG.

A travers Marchionne, c’est tout FCA qui est scrutée

C’est là qu’on est en  droit de s’intéresser à la santé de Marchionne. Loin, comme je l’ai dit des méandres inutiles et voyeuristes de la presse people, il s’agit ici de s’intéresser à un homme qui représente et incarne une société entière, 7ème constructeur mondial. Les observateurs, analystes, investisseurs et actionnaires ne font pas autre chose car de la santé d’un homme peut dépendre la stabilité entière d’un édifice !

Déjà, en 2011,  David Kiley déclairait dans un article du Huffington Post que « Les investisseurs recherchent une gestion sûre. Mais un coup d’œil à Marchionne sifflant à travers un nuage de fumée de cigarette est de nature à les amener à se demander ce qu’il adviendra de Chrysler s’il n’est soudainement pas là pour le faire fonctionner ».

Quant au constructeur FCA, désireux d’éteindre les questions des journalistes qui commençaient à enfler quant à un remplacement précipité du grand manitou du groupe, il s’est contenté de répondre que « comme la société l’a déclaré à maintes occasions, une telle nomination aura lieu au moment opportun et le successeur, qui sera issu des rangs internes , sera choisi sur la base d’un processus décisionnel rigoureux initié il y a quelque temps ».

Là aussi, circulez,  y a rien à voir !

Comme je l’ai dit plus haut, les sociétés ne sont pas tenues de communiquer sur la santé de leurs dirigeants. Le seul hic, c’est que c’est FCA elle-même qui a souvent mentionné que la santé de Marchionne et sa capacité à continuer à mener à bien les business plans de l’entreprise étaient vitales pour les perspectives à long terme de la société. Le constructeur les estime même comme « essentielles à l’exécution » de la direction stratégique de FCA et à la mise en œuvre des objectifs commerciaux et financiers. Autrement dit, c’est tout le groupe FCA qui dépend en grande partie de Marchionne. Une mauvaise communication et de mauvaises nouvelles pourraient malmener le groupe, au moins au niveau boursier.

« En ce sens, les responsabilités de l’entreprise sont importantes » et ce « indépendamment du fait qu’il n’y a en aucun cas une obligation de communication spécifique dans ce domaine».

Enfin, le site Automotive News rappelle – et nous le savons tous – que Marchionne a été un très gros fumeur (l’est-il toujours ?). Evidemment, on pense alors à bien autre chose qu’un simple problème à l’épaule pour expliquer cette absence soudaine et prolongée…

source : Automotive news

Partager cet article

8 commentaires à propos de La santé de Marchionne est-elle bonne ?

alexandre dit : S'abonner 21 July 2018 à 17 h 18 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

En plus de FCA c'est aussi la présidence de Ferrari qui est le sujet du moment car il devait la garder encore quelques années. On devrait en savoir plus dans les jours qui viennent. Tendu cette histoire !

    Stanislas dit : S'abonner 21 July 2018 à 23 h 11 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Sergio Marchionne a effectué un boulot fantastique en redressant Fiat, en désendetant le groupe, et en rachetant Chrysler, ce qui était un coup de génie permettant de créer le groupe FCA. On l’aime ou on ne l’aime pas, mais chapeau

    • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
    Dna-adn dit : S'abonner 25 July 2018 à 12 h 03 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Sergio nous a quitte !

      TVR dit : S'abonner 25 July 2018 à 13 h 12 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      L'Italio-Canadien Sergio Marchionne, qui a été l'emblématique patron de Fiat Chrysler (FCA) pendant 14 ans, est mort, a annoncé mercredi Exor, la holding de la famille Agnelli. "C'est avec la plus grande tristesse qu'Exor a appris le décès de Sergio Marchionne", à l'âge de 66 ans, a fait savoir le groupe dans un communiqué.

      • Alfa Roméo (Giulia & Mito)
      Fredo dit : S'abonner 25 July 2018 à 14 h 26 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Triste pour Marchionne... Qu'il repose en paix.

        Stanislas dit : S'abonner 25 July 2018 à 16 h 10 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Je viens de lire que malheureusement Sergio Marchionne est mort d'aujourd'hui à l'âge de 66 ans. Il faut rendre hommage au travail fantastique qu'il a effectué en créant le 7e groupe automobile mondial, en sauvant Fiat, en renouant avec les bénéfices, en détachant Ferrari du groupe. Un patron charismatique et un génie du secteur automobile.

        • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
        Ced74 dit : S'abonner 26 July 2018 à 11 h 23 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Son décès précipité laisse le groupe dans l’incertitude et cela risque d’être tendu pour l’avenir. Les dés sont lancés reste à attendre le résultat dans quelques années.

          Grez dit : S'abonner 27 July 2018 à 20 h 59 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Je ne pense pas que la situation se tende. Marchionne avait prévu de passer le relais d'ici 1 an de toute façon et les programmes les plus importants sont déjà lancés. Une personne comme Marchionne qui avait une vision à long terme pour les affaires avait certainement laissé les consignes qu'il fallait. Surtout si il savait comme ça commence à sortir dans la presse qu'il suivait un traitement depuis 1 an.

            Laisser un commentaire

            Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

            Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.