Le Mans Classic 2018 : retour sur le week-end et conseils pour néophytes

Le Mans Classic, un événement automobile dont j’ai entendu parler pendant de nombreuses années. Pour la première fois, pour l’édition 2018, j’ai décidé de m’y rendre avec ItalPassion mais avec le point de vue d’un spectateur lambda. Si vous cherchez une galerie photos, de nombreux médias étaient présents et partageront leurs clichés sous peu sur internet. D’ailleurs le lien vers la galerie photo officielle est présent à la fin de cet article. Allez, c’est parti !

Présentation Le Mans Classic 2018

Le Mans Classic est un événement organisé tous les 2 ans depuis 2002. Il rend hommage aux plus belles années de la célèbre course « les 24 Heures du Mans ». Un événement rencontrant à chaque fois un grand succès qui se répercute sur l’édition suivante. Ainsi, pour la 9e édition, c’est 135 000 visiteurs qui ont pu voir 1 000 pilotes de 30 nationalités, 700 modèles allant de 1923 à 2016, 200 exposants, et 20 clubs de 60 marques (environ 8 500 voitures). Quand même !

Premières impressions : c’est grand et il y a du monde !

C’est grand : j’étais déjà venu sur le circuit pour une autre raison mais je n’avais pas eu l’occasion de faire tous les alentours de la piste : parkings, paddocks, stands, expositions… Il suffit de voir le plan pour constater les kilomètres qu’il est possible de faire à pieds sur une seule journée. Chaussures de marche recommandées !

Si vous ne connaissez pas le circuit, faites du repérage sur plan avant pour savoir où sont situés les tunnels et la passerelle Dunlop, les stands de nourriture / boisson, les WC, les clubs, etc.

Il y a du monde : avec plus de 135 000 visiteurs cette année, les routes pour arriver au circuit étaient saturées le samedi matin. Comptez 2 à 3 h de bouchons pour arriver au parking (c’était en plus un week-end de départ en vacances). Sous le soleil de plomb, petite pensée pour ceux qui n’ont pas la clim dans leurs voitures de collection. Une fois arrivés sur le parking, bleu pour ma part (d’ailleurs la signalisation de ce parking n’était pas évidente car de nombreuses sorties étaient fermées), on marche jusqu’au circuit et là on se rend compte de la foule. La majorité du public est à pieds et le reste en trottinette, vélo et même scooter. Cela a d’ailleurs provoqué quelques engueulades entre piétons bousculés et 2 roues (comme en ville quoi !). Il ne faut pas être agoraphobe à certains endroits !

Avis : avoir une place assise dans les tribunes, face au stand, à l’ombre, ce n’est pas du luxe sur un week-end.

Ambiance de passionnés

Ambiance au top : de nombreux passionnés de toutes les nationalités. Des clubs, des stands, des expositions à visiter, le tout avec de la musique et une animation à chaque départ ou arrivée. On se sent bien entourés ! En plus autour du circuit, sur les routes du Mans, comme sur les parkings, vous croisez de nombreuses voitures exceptionnelles et de toutes époques. Pour ma part, sur un week-end, j’ai croisé deux Giulia Veloce, une Giulia Quadrifoglio mais pas un seul Stelvio… Par contre des Abarth, Alfa Romeo, Fiat et Lancia de collection, des Ferrari et des Maserati toutes époques partout !

Arrivés dans les tribunes, on a pu voir l’impressionnant départ en épi :

Ou encore le départ de la course 6 avec la musique du film « L’odyssée de l’espace », frissons garantis pour tout le monde dans les tribunes !

Dress code : je me suis longtemps interrogé concernant le dress code de Le Mans Classic avant de venir. Est-ce que tous les spectateurs le respectent à la lettre ? Est-ce qu’il est possible de faire une entorse au règlement ? Et bien, il y a un peu de tout. Certains sont bien dans l’époque, d’autres pas du tout dedans (coucou le T-Shirt du PSG à Le Mans Classic…) et d’autres arborent les vêtements d’une écurie sportive : Renault Sport, Redbull Racing, Alfa Romeo Sauber F1 Team, Ferrari, Aston Martin, etc. Avec du recul, et vu la météo, le plus important c’est d’être confortable pour passer un weekend agréable sans être en complet décalage avec les voitures d’époque.

Paddocks : très intéressants à visiter car permettent de voir toutes les voitures qui participent à la compétition de près. L’occasion aussi pour moi d’aller visiter le stand officiel Maserati et de taper la causette. J’ai par exemple appris que le Levante Trofeo V8 sera bien commercialisé en Europe et présent à Goodwood.

Mais aussi de voir d’autres italiennes dans leur intimité…

L’ambiance de nuit est magique : voir un groupe de voitures arriver à toute allure, pleins phares, avec l’échappement qui crache des flammes, c’est vraiment à ne pas manquer.

Enfin, carton rouge aux spectateurs qui dimanche à 16 h sont partis avant le dernier podium pour rentrer chez eux. Pas sympa pour les pilotes qui ont fait 24 h de course comme les autres groupes.

Checklist du néophyte

Si c’était à refaire (parce que oui j’y retournerai), voici ma petite checklist pour mieux profiter du weekend :

  • Arriver tôt le matin : c’est mieux pour éviter les bouchons. Dans les alentours de 8 h, c’est idéal ;
  • Prévoir une protection auditive : la musique de 60 voitures V12 qui accélèrent en même temps c’est top, mais c’est aussi dangereux voire parfois désagréable, donc prévoir une protection auditive même si ce n’est pas pour la mettre tout le temps, c’est une bonne idée ;
  • Acheter un programme : c’est pratique pour bien connaitre le programme du weekend mais aussi pour avoir les informations essentielles sur les voitures qui participent à la compétition ;
  • Acheter une place en tribune : il y a de nombreuses tribunes payantes autour du circuit, bien pratique pour profiter du spectacle assis, en hauteur et souvent à l’ombre ;
  • Prévoir un sac avec sandwichs et bouteilles d’eau : même si sur place il y a tout ce qu’il faut, il ne faut pas le cacher, c’est très cher ! 8 € la part de pizza, 14 € le hotdog, 8 € la bière, 3,5 € la bouteille d’eau… Si vous êtes plusieurs et que vous restez 2 ou 3 jours, cela représente un gros budget. Donc préparez une glacière dans la voiture + un sac à dos et c’est parfait. En plus, vous vous épargnerez la queue monstrueuse à l’heure de pointe ;
  • Avoir de bonnes chaussures de marche + une casquette / chapeau : le dress code, c’est important, mais avoir des chaussures de marche ou des baskets, c’est aussi à peser dans la balance vu le nombre de kilomètres à parcourir pendant la journée.

Bilan ? On recommande !

Selon l’organisateur Peter Auto, Le Mans Classic 2018 a été une année record avec 135 000 visiteurs, soit 10 % de plus que l’année précédente. Est-ce que j’y retournerai en 2020 ? Oui, sans hésiter, mais mieux préparé ;). J’espère aussi vous avoir donné envie !

Ci-dessous une vidéo officielle qui résume les meilleurs moments du week-end.

Pour voir la galerie photos officielles de l’événement, rendez-vous ici https://peterauto.peter.fr/fr/le-mans-classic-2018/

Rendez-vous en 2020 !

Partager cet article

2 commentaires à propos de Le Mans Classic 2018 : retour sur le week-end et conseils pour néophytes

Stanislas dit : S'abonner 10 July 2018 à 16 h 31 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Merci pour ce reportage plein de conseils utiles. Si je comprends bien la prochaine édition sera en 2020. Je pensais moi-même y aller, mais je n'avais rien réservé et on était vendredi, c'était trop tard.

  • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
Alexandre Filluzeau dit : S'abonner 10 July 2018 à 21 h 06 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Oui tous les 2 ans, j'y retournerai surement... Un team italpassion en 2020 ? ;)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

    Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.