Ventes FCA en Europe de janvier à avril 2018 : le groupe FCA toujours à la peine !

 

Les mois se suivent et se ressemblent pour le groupe FCA. Après un premier trimestre déjà morose, la tendance ne s’inverse pas en avril. Alors que le marché européen affiche +9.3 % de hausse en avril (soit le meilleur mois d’avril depuis 2008), le groupe FCA n’en profite pas et n’affiche qu’un faiblard +0.5% de croissance sur ce même mois. 

Ainsi, au cumul des 4 premiers mois, le groupe FCA marque le pas, à -3.2% en Europe. Il n’est plus que le 5ème groupe européen, Ford le redépassant à plus de 387 000 unités contre 377 000 pour le groupe italo-américain. Il est donc urgent de réagir.

 

Résultats par marques : Un groupe FCA toujours à la peine !

9ème position : FIAT, qui garde sa place au classement, après avoir démarré janvier à une faiblarde 11ème place. Quoi qu’il en soit, Fiat, toujours devancée par le premium allemand, est aussi poursuivie par Skoda ! Fiat continue de signer une contre-performance marquée, avec la baisse la plus marquée du Top 10 au cumul des 4 premiers mois 2018. En effet, avec un piètre -8.8%, on ne peut pas dire que la performance soit convaincante. En volume, ce sont 268 244 unités qui ont été écoulées.

23ème position : JEEP, qui reprend une place au classement ! La marque américaine, qui concentre (trop) les attentions du groupe double à nouveau le japonais Honda…  Ce sont au passage 55 054 unités qui ont été écoulées en janvier, soit +57% ! La seule marque du groupe à renforcer sa croissance !

26ème position : ALFA ROMEO. Sur les 4 premiers mois de 2018, la marque conserve son avance sur Smart. La marque a écoulé au cumul 32 519 exemplaires (+12.4%)… Une tendance qui reste forte grâce au Stelvio !

30ème position : LANCIA. La marque se trouve dans les choux en 2018, avec un dévissage à -33.8%, une stagnation au classement et 18 098 unités écoulées en 4 mois.

36ème position : MASERATI. Avec seulement 3 004 ventes ( -21.5%), la marque de Modène voit ses ventes continuer à s’effondrer ! Le Levante n’est plus une planche de salut car c’est lui qui chute le plus ! 

Place maintenant au classement par modèles au sein du groupe FCA.

 

 

Résultats par modèles

FIAT : Quelques (rares) modèles en forme ! Pour le reste…

16ème place : FIAT 500, qui reperd 3 places au classement général en ajoutant avril mais qui aura répandu 71 335 unités de son pot de yaourt en 4 mois, soit +2.6 % de croissance ! Le pot de yaourt semble donc bien parti en 2018. En espérant que la tendance persiste pour les mois à venir. La 500 garde en tout cas largement la tête du segment A.

22ème place : FIAT PANDA, qui chute malheureusement très fortement pour ce début d’année, avec 3 places encore perdues au classement avec le cumul d’avril. Elle affiche toujours ainsi un TRES inquiétant -20.3% ! La Panda, qui laisse (largement) sa place de leader du segment A à la 500, s’est vendue à 58 979 exemplaires en 4 mois, un chiffre certes remarquable mais insuffisant pour maintenir la dynamique de l’an dernier. La 3ème de la catégorie, la Toyota Aygo, affiche 33 976 ventes et +4 %, soit presque 2 fois moins que la Panda malgré tout…

42ème place : FIAT TIPO : Un succès certes, mais on sent poindre l’essoufflement ! Du Top 40, la Tipo passe dans le Top 50 ! En 4 mois, la compacte à prix choc de Fiat, 3ème modèle le plus écoulé de Fiat, aura écoulé 40 378 unités de sa famille de berlines compactes, affichant pour la première fois de sa carrière une chute brutale au cumul, avec -12.2% ! Sur les quatre premiers mois de l’année, la Tipo, bien que permettant à Fiat de reprendre joliment pied dans le segment C, continue de se faire dépasser par les très puissantes Seat Leon III ( 50 182 unités) et Renault Mégane IV ( 46 845 unités) et désormais aussi par la Toyota Auris II ( 40 775 unités), pourtant en fin de vie… Alors, certes l’écart entre ces compactes n’est pas énorme mais il est dommage de voir la Tipo signer une telle contre-performance !

45ème place: FIAT 500X. Après une longue descente tout au long de l’année 2017, pour finir à une 54ème place au cumul et -15% de croissance, revoilà le crossover de Fiat sur les rails ! Le Top 50 est réintégré et le véhicule affiche une dynamique non négligeable et qui se renforce encore un peu, à +7.6% ! Avec 37 192 unités écoulées, le 500X se porte bien et le Nissan Juke, qui le dépassait l’an dernier, est désormais derrière en ce 1er trimestre (25 745 unités), alors que le transalpin dépasse aussi les tout nouveaux Citroën C3 Aircross ( 35 500 unités) et autres Opel Crossland X ( 33 315 unités). Seul le nouveau VW T-Roc réussit à le doubler et à chiper la 4ème place du segment, avec 40 668 unités pour l’Allemand !

89ème place: FIAT 500L. La chute des ventes est toujours prononcée et l’effet « restylage » ne s’est franchement pas fait ressentir ! Après une longue descente aux Enfers l’an dernier (avec -24% au cumul), le minispace italien affiche sur 4 mois un décevant -14.5% de croissance sur une base comparative annuelle qui lui est déjà défavorable Ce sont néanmoins 22 012 unités écoulées. Ses concurrents de l’an dernier ont disparu car cessé d’être vendus (Adieu Ford B-Max, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva…). Si on le compare à ceux qui restent, il reste largement devant et leader de la catégorie, mais les discrets Hyundai IX20 ( 8 815 unités) et autres Kia Venga (7 895 unités), sont eux aussi des espèces en voie de disparition sur un segment ravagé…

117ème place : FIAT DUCATO. Encore 16 places gagnées (!) accompagnées d’un beau +6.8% qui donne le sourire ! Ce sont 14 391 ventes pour la camionnette italienne. Dans le segment des fourgons familiaux, il reste 2ème de la catégorie, derrière le VW T6 ( 18 153 unités, -22.7%) mais devant le Mercedes-Benz Classe V, autrement plus luxueux ( 9 416 unités, -5.8%). Surtout, fait important, le Ducato est désormais plus vendu que…la Punto ! Un choc !

126ème place : FIAT PUNTO, avec une large éjection du Top 100 et encore 9 places perdues. L’ex-star de la catégorie voit son agonie se terminer… Elle affiche à peine 12 893 unités, ce qui représente un effondrement total, à -29.1% ! Malgré le « redressement » (on notait -36% à fin mars), sûrement du à de grosses remises en Italie pour faire tourner l’usine encore quelques semaines, la Punto accuse le poids des ans et s’apprête à disparaître dans quelques mois… Adieu bellissima !

213ème place : FIAT QUBO :  2 petites places perdues avec le cumul d’avril, après déjà 10 en mars, d’autant que ce sont seulement 3 637 ventes et un dévissage total, avec -30.9% pour les 4 premiers mois de l’année ! Les chiffres restent largement inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 22 443 ventes) ou Renault Kangoo (7 881 unités)…

229ème place : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo, qui aura gagné 5 places au cumul d’avril, s’est vendu en 4 mois à 2 832 exemplaires, soit désormais +3.2% de hausse ! Un mois d’avril qui aura été bénéfique au gros ludospace, suffisamment en tout cas pour le faire repasser dans le vert et le voir désormais plus vendu que… la 124 Spider ! Mais le Doblo reste malgré tout toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul les Ford Tourneo Connect/Courier et le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vendent encore moins avec, respectivement, 2 636 et 2 103 exemplaires.

236ème place : FIAT 124 SPIDER : Après 16 places gagnées d’un coup au cumul de mars, revoilà le roadster qui trébuche et reperd 8 places. La baisse est encore plus accentuée au niveau du pourcentage de ventes, passant de -9.9% fin mars à -18.7% à fin avril ! En tout cas, le roadster, utile à l’image de Fiat,  s’est écoulé sur le premier trimestre à 2 531 unités en Europe. Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 5 289 exemplaires de son roadster plaisir (-9.8%), soit 2 fois plus de ventes…

247ème place : FIAT TALENTO : seulement 1 928 petits exemplaires en 4 mois, loin des 6 258 Renault Trafic et 4 748 Opel Vivaro, ses cousins. Mais c’est +26.6% sur un an, alors… Notons aussi qu’il est en bas de classement, ne dépassant que les Nissan NV200 Evalia (1 326 unités) et Nissan NV300 (478 unités), dernier quadruplé de la famille d’utilitaires assemblés à Sandouville, chez Renault. Surtout, la collaboration avec Renault pose question. Le Fiat se trouve peu vendu dans ce partenariat alors que le nouveau duo PSA (l’ancien partenaire de Fiat dans ce créneau), est à plus de 3 500 unités (aussi bien pour le Traveller que pour le SpaceTourer), sans compter le cousin Toyota, qui a remplacé Fiat suite à la rupture de l’accord, et lui aussi écoulé à plus de 3 000 unités en 4 mois ! Que semble avoir gagné Fiat à quitter PSA ? Apparemment rien. Il y perd même peut-être plus…

 

 

JEEP : Bagarre entre les Renegade et Compass, les deux locomotives de la marque !

76ème : JEEP RENEGADE.  Le roi Renegade entend bien ne rien laisser à son frère Compass et garde sa couronne de modèle le plus vendu de la marque au cumul d’avril ! Le crossover italo-américain affiche 25 321 exemplaires écoulés, pour un recul néanmoins important, à -8.8% sur un an. Il se trouve désormais moins vendu qu’un Suzuki Vitara 4 (26 546 exemplaires) ou un Nissan Juke ( 25 745 unités). Mais il reste devant les non moins importants Kia Stonic, Mazda CX-3 et autres Mini Countryman… !

80ème : JEEP COMPASS II : Après avoir fini février à la 70ème place du classement général, un record, le Compass aura reculé de dix places avec mars et stagné à fin avril, conservant malgré tout une très belle 80ème position. Ecoulé à 24 682 unités, il laisse, comme on l’a vu, la couronne de leader de la marque à son petit frère Renegade. Quoi qu’il en soit, le Compass  se vend bien et même davantage que certains concurrents très établis, tels les Mitsubishi ASX ( 10 793 unités), Suzuki SX4 S-Cross ( 12 014 unités) ou les tout récents Skoda Karoq ( 23 358 unités) et Opel Grandland X ( 23 945 unités), et à quelques centaines d’unités seulement d’un Seat Ateca ( 25 103 unités) et juste derrière le Toyota Rav4 ( 25 537 unités).

 231ème : JEEP GRAND CHEROKEE IV. Encore 7 places perdues au cumul d’avril, pour seulement 2 775 unités et un inquiétant -27.4%. Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium Volvo XC90 II ( 11 545 exemplaires, +8%), BMW X5 (11 022 unités, -16.1%) ou Range Rover Sport (9 731 unités, -11.7%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 4 113 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (3 425 ventes). Dommage…

256ème : JEEP WRANGLER III : Avec ses 1 259 ventes, ce n’est pas folichon mais c’est suffisant pour faire repasser l’iconique baroudeur dans le vert, à +2.9% ! A voir si la 4ème génération de Wrangler, qui arrive dans quelques mois, amplifiera la donne car ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep !

263ème : JEEP CHEROKEE V. C’est la Bérézina ! Avec seulement 1 009 ventes, la crise est énorme, à -55.1% (après -43.8% au cumul de 2017 !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie !

 

 

ALFA ROMEO : Giulietta et Giulia s’effondrent, le Stelvio bientôt best-seller de la marque ?

140ème : ALFA ROMEO GIULIETTA : La baisse est prononcée, passant de -10.3% sur les 2 premiers mois de 2018, à -17.5% à fin avril, pour seulement 10 885 unités, même si la Giulietta demeure malgré tout le modèle le plus écoulé de la marque. Elle se trouve toujours derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, dépassant néanmoins les très exotiques Mini Clubman (9 259 unités, -17.1%), DS 4 (3 207 unités, -32.1%) et Lexus CT ( 3 071 unités, +9.1%).

144ème : ALFA ROMEO STELVIO : Le SUV premium qui a été lancé courant 2017 se trouve désormais, au cumul des 4 premiers mois de l’année, juste derrière la Giulietta, jusqu’à présent best-seller de la marque ! Avec 10 490 unités écoulées et +309.4% sur un an (!), c’est aussi davantage que les BMW X4 (5 928 unités, -23.1%), Lexus NX ( 7 361 unités, +20.7%), Porsche Macan ( 7 902 unités, -19.7%) et Jaguar F-Pace ( 9 384 unités, -17.6%). Il dépasse aussi le Range Rover Velar ( 10 040 unités) et se place derrière les Land-Rover Discovery Sport ( 13 350 unités) et BMW X3 III (14 245 unités).

176ème : ALFA ROMEO GIULIA. La berline premium du Biscione aura été écoulée en 4 mois à 6 834 exemplaires. Soit une baisse prononcée, avec un piètre -19.2%. A sa décharge, la catégorie est en recul pour presque toutes les marques et subit la concurrence des SUV. Si elle dépasse toujours la Jaguar XE, en totale déconfiture, (3 599 unités, -56.4% !), la vieillissante Peugeot 508 (5 156 unités, -46.7%) mais aussi – plus surprenant ! – la Renault Talisman (6 359 unités, -49.1%), elle reste derrière les Mazda 6 III ( 7 043 unités, -20%) ou la VW Arteon ( 7 587 unités).

207ème : ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, mais affiche un redressement au cumul d’avril, avec « seulement » -5.4% (contre -24.7% en janvier) ! Néanmoins, avec 4 187 unités écouléesce n’est pas fameux et cela la place dernière de la catégorie des polyvalentes du segment B.

318ème : ALFA ROMEO 4C : Avec 121 petites unités écoulées en 4 mois, c’est très faible et c’est -58.6% par rapport à l’an dernier à la même période. Elle se fait largement dépassée par sa concurrente (plus bourgeoise) Nissan 370Z (280 unités, -30.2%) et la toute nouvelle Alpine A110 ( 209 unités) mais reste devant les plus radicales Lotus Exige/Elise ( respectivement 104 et 93 unités). Anecdotique !…

 

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui n’en finit pas…

108ème : LANCIA YPSILON, qui aura écoulé en 4 mois, 18 096 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse est énorme, à -33.8%. Souhaitons que la tendance s’inverse rapidement car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore un peu, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, dépasse tout de même la Kia Rio (17 147 unités), la Suzuki Swift (16 340 unités)… et surtout sa soeur Fiat Punto (12 893 unités) !

 

 

MASERATI : Il y a le feu, tout simplement, malgré le baroud d’honneur des Granturismo et Grancabrio  !

251ème MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident ne se sera écoulé en 4 mois qu’à 1 607 unités, soit -34.6% ! Le Levante a donc chuté de plus d’un tiers en un an, bien qu’il demeure le modèle Maserati le plus écoulé de toute la gamme. Nul doute qu’il va falloir faire quelque chose pour Maserati si la marque veut pérenniser sa croissance…

265ème MASERATI GHIBLI : La superbe berline au trident se sera vendue en 4 mois à 966 exemplaires. C’est peu et c’est surtout c’est -6.3% sur un an (après -29% l’an dernier). De plus, avec un tarif plus élevé, une visibilité moindre et des concessions moins présentes, elle demeure derrière ses concurrentes, ne devançant que la Lexus GS ( 491 unités, -24.3%).

308ème MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 183 ventes en 4 mois, la belle routière italienne ne fait pas d’étincelles, et retombe dans une croissance négative, avec -10.3% sur un an. Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises ou japonaises (Jaguar XJ (468 ventes ), Lexus LS 5 ( 349 ventes)).

317ème MASERATI GRANTURISMO, qui prend la tête du duo avec 132 petites ventes en 4 mois et un nouveau départ, avec +149.2% (!), sûrement du au petit restylage qui a ré-attiré l’attention sur ce coupé GT malheureusement vieillissant… Il est ainsi en bas du classement, devancé par tous ses concurrents !

321ème MASERATI GRANCABRIO. Encore 3 places gagnées sur 2017 et 104 ventes, soit +52.9% de croissance (!!),  pour les mêmes raisons… En comptant ensemble les versions coupé et cabriolet, l’italienne s’écoule à 236 exemplaires, soit davantage qu’une Aston Martin V8 Vantage ( 167 unités),  qu’une Lamborghini Aventador (qui navigue dans d’autres strates tarifaires néanmoins…) ou qu’une Ferrari 812 Superfast, là aussi bien plus onéreuse, et autant qu’une Lexus LC ! Un beau baroud d’honneur !

 

Que retenir des ventes entre janvier et avril 2018 ?

Tout d’abord, les fortunes sont diverses. Si Jeep et Alfa Romeo continuent leur croissance, Fiat boit la tasse, quand Lancia et Maserati dévissent complètement.

Par modèles, on s’aperçoit que les modèles phares des marques sont ceux qui baissent souvent le plus, entraînant des conséquences négatives pour l’ensemble de leurs marques respectives. Ainsi, Levante, Panda et Ypsilon démarrent très mal 2018, empêchant Fiat, Lancia et Maserati d’afficher la moindre croissance. Pour d’autres marques, les performances d’un seul modèle masquent pour l’instant la baisse du reste de la gamme. Ainsi de Jeep, dont le Compass cache le recul généralisé des autres modèles ou d’Alfa Romeo dont le Stelvio sert aussi de diversion eu égard aux performances très négatives des autres modèles.

Pas de miracle donc, il va falloir investir car un seul modèle ne peut servir de rustine à une marque, surtout quand celui-ci arrive à son rythme de croisière voire commence à baisser, et parfois même de manière précoce (Levante). Les autres modèles souvent vieillissants, ne peuvent compenser suffisamment…

Enfin, et alors que Marchionne ne jure que par Alfa et Jeep, on voit bien que Fiat demeure, et de loin, la marque la plus adaptée aux goûts et aux budgets des Européens. Il va peut-être falloir qu’il se réveille et s’en rende compte… Sinon, on risque fort de n’être qu’au début d’un long cycle de mauvais chiffres et de mauvaises nouvelles…

Partager cet article

18 commentaires à propos de Ventes FCA en Europe de janvier à avril 2018 : le groupe FCA toujours à la peine !

FIAT 124 dit : S'abonner 23 June 2018 à 9 h 50 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
2 0 0 0 0 0

Alfa doit retourner à la course automobile avec un moteur Alfa et arrêter de signaler que le moteur vient de Ferrari, une Alfa de chez AutoDelta

  • Alfa 155 Q4 et Lancia delta intégrale
Stanislas dit : S'abonner 23 June 2018 à 13 h 00 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Encore des chiffres qui prouvent que les SUV ont la côte au détriment des berlines. Pas étonnant qu’Alfa Romeo sorte deux SUV supplémentaires, la demande est là! Pour la 500X le restylage et les nouveaux moteurs vont le relancer.

  • Giulietta Veloce, Abarth 595
gagagogo dit : S'abonner 26 June 2018 à 16 h 13 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
2 0 0 0 0 0

Par curiosité, j'ai cherché les volumes de production des modèles récents et populaires d'Alfa, j'ai trouvé des chiffres pas très à jour, mais en moyenne et par an on a à peu près: 147 59K 156 61K 159 35K 166 10K GT 10K Giulietta 56K Mito 30K Mon interprétation très perso : Autant la descente des berlines parait claire, avec un facteur 2 entre la 156 et la 159, autant les compactes tiennent bon. La giulietta est même restée à un niveau étonnament stable depuis le début de sa carrière, entre 40K et 50K, alors que la 147 ne s'était maintenue que les premières années. La Mito n'a jamais eu la production attendue d'une citadine. La GT et la 166 se sont écoulé à des quantités plus cohérentes avec leur statut, mais seulement en début de carrière, avec l'effet nouveauté. Sous cet angle, j'en déduis que la Giulia n'a qu'un intérêt d'image, et que le domaine des compactes reste pertinent. Je ne sais pas s'il y a déjà eu un article sur le cycle de vie des modèles d'alfa, mais j'aimerais en lire un :)

  • Alfa 147
Fa73 dit : S'abonner 26 June 2018 à 21 h 34 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Un très bon article, j'apprécie particulièrement la conclusion sur Fiat très pertinente. Encore une fois bravo Italpassion.

  • Fiat Tipo s-design
PARIGO XIV dit : S'abonner 27 June 2018 à 20 h 31 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1 0 0 0 0 0

Ce qui me fait mal aux cœur dans tous ça, c’est que le patron a décidé que Fiat en Europe ce sera que la 500. Laissant la place à une multitude d’autres marques. Pourtant quand tu traines sur le site Fiat Brasil bah le catalogue est pleins de caisses mignonnes et modernes. Je ne souhaite pas rentrer dans une analyse poussée du style : potentiel, suv, Europe avec trop de normes bla-bla-bla. Juste suis limite jaloux des brésiliens

    mafioli dit : S'abonner 28 June 2018 à 13 h 23 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Malheureusement la seule nouveauté qu'il y aura ces prochains mois ce sera le remplacement de Marchionne... Les SUV n'ont pas d'avenir, trop gros, plus chers , trop gourments, pas agiles, donnent le tournis dans les virages. Mais bon c'est la mode et FCA se doit d'y être. Mais je ne foncerai pas la tête baissé dans ce crénaux, il y a a faire ailleur. Par exemple une GIULIA SW non d'une pipe!!!

      Fa73 dit : S'abonner 1 July 2018 à 16 h 50 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      200 %d'accord avec toi. Sacrebleu une Giulia sw est une évidence ! Je veux pas m'avancer mais il me semble qu'en son temps la 156 sw avait un coffre plus petit (360 dm3) que la 156 berline (378 dm3) et elle s'est très bien vendue ! Le break chez Alfa n'est PAS une variante plus pratique de la berline mais un modèle à part entière ! Il serait temps que Marchione le comprenne quand à l'excuse des SUV je me marre.

        Stanislas dit : S'abonner 2 July 2018 à 20 h 04 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Si les SUV n'avaient pas d’avenir on se demande quoi ils progressent aussi fortement toutes marques confondues ces dernières années? Je ne suis pas du tout fan des SUV et je ne pense pas en acheter un jour, mais ce n’est pas en niant les tendances lourdes du marché qu’une marque aurait un avenir. Certains expriment des souhaits personnels mais aucune marque ne peut satisfaire toutes les demandes individuelles. Par ailleurs la 156 SW s’etait vendue à des volumes bien inférieurs à la berline 156.

          Mafioli dit : S'abonner 4 July 2018 à 11 h 00 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Justement je dis en effet que les marques aujourd'hui ne peuvent se passer des SUV pour les ventes. Mais au delà de ça il faut être honnête, ces gros balourds de SUV sont des monstres de consomation par rapport aux prestations qu'ils offrent (agilité, habitabilité, encombrement, prix, rarement élégant) Pour nous client c'est un non sens d'acheter de tels véhicules surtout que 80% de la population vit en zone urbaine et donc n'en a pas vraiment besoin. Mais c'est la mode. La stratégie de FCA est lacunaire dans plusieurs segements notamment dans les break qui se vendent autant que les SUV. Les hatchback type Giuletta devrait être aussi une priorités. Je ne comprends pas qu'avec la platteforme Giorgio soit disant révolutionaire qui a coûté une fortune en développement , on arrive pas a y mettre plusieurs corrosseries. Giulia SW, une nouvelle Lancia Hatchback par exemple... je ne sais pas quoi, un peu de nerfs que diable!

            Grez dit : S'abonner 30 June 2018 à 21 h 42 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Les consommateurs sont toujours paradoxal... Tout le monde parle d'économie, de consommation de CO2 mais au final malgré les malus, les prix et les consommations ils achètent de plus en plus de SUV(ce qui perso ne me dérange pas). Au final, les constructeurs qui ont été pris de cours à cause du dieselgate et de l'accélération de la norme WLPT prendrons le temps d'étudier en long en large et en travers le protocole pour trouver les zones grises et baisser à nouveau les CO2 d'ici peu de temps et tout le monde n'y verra que du feu.

              Grez dit : S'abonner 30 June 2018 à 21 h 48 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              Personnellement la marque qui m'inquiète le plus reste Maserati... et comme je l'avais signalé sur un autre article, les mecs du siège pourront sortir les tableaux, les enquêtes, les statistiques qu'ils veulent, la seule solution pour des scores un peu plus correct ça sera d'étoffer légèrement le réseau afin de couvrir plus de zone. Des concessions dans les grandes villes et des "satellites" lié a cette concession mais avec des standards plus light permettrai de détourner quelques clients premium qui ne souhaitent pas faire 100 kms pour une révision alors qu'ils sont une concession BMW, Audi ou Mercedes à coté de ceux eux. Avec des volumes à ce niveau là, les quelques autos de plus se verront forcément.

                Ced74 dit : S'abonner 2 July 2018 à 17 h 08 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Magnifique article bien détaillé. Parfait

                  Ced74 dit : S'abonner 3 July 2018 à 17 h 32 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  Encore une Fois Stanislas est dans le vrai, à part un détail peut-être et je dit bien peut-être, si la 156 SW c’est vendu en petite quantité dans nos contrées, la 159 idem au passage, il y a beaucoup de pays en Europe qui ont fait l’inverse et avoir un Stelvio ne remplace en rien un Break, sachant que l’investissement est largement justifié car très peu onéreux ayant déjà une base de berline!

                    eugene44 dit : S'abonner 5 July 2018 à 18 h 39 min
                    Like
                    Like Love Haha Wow Sad Angry
                    0 0 0 0 0 0

                    J'ai eu une 156 SW 1.8TS acheté neuve et conservée pendant 8 ans. J'ai adoré cette auto qui était très pratique au niveau du chargement du coffre. Je la trouvais plus jolie que la berline. Dommage que la Giulia n'est pas un SW, ça aurait pu être ma futur auto. Je ne me fais pas aux SUV, je les trouve trop patauds.

                      eugene44 dit : S'abonner 3 July 2018 à 19 h 29 min
                      Like
                      Like Love Haha Wow Sad Angry
                      0 0 0 0 0 0

                      Oui mais en France FCA c'est +30.18%

                      • Giulietta multiair 150 lusso pack Veloce
                      Jérôme dit : S'abonner 4 July 2018 à 15 h 59 min
                      Like
                      Like Love Haha Wow Sad Angry
                      1 0 0 0 0 0

                      Les breaks ça se vend essentiellement dans les pays d'Europe du Nord, alors que les SUV ça se vend très bien partout. Il eut été judicieux de sortir une version break de la Giulia pour soutenir les ventes de ce modèle sur notre continent mais l'avenir des ventes à moyen terme est clairement du côté des SUV. L'ajout de deux SUV à la gamme Alfa, un dans le segment B et un dans le segment D ne peut qu'être bénéfique pour les performances commerciales de la marque. Le "petit" pullulera dans les métropoles et sur les routes Européennes s'il est réussi bien sûr, et quant au "gros" il sera très important en termes de pénétration sur les marchés Américain et Chinois. A moins que Donald foute la pagaille...

                        Ced74 dit : S'abonner 4 July 2018 à 19 h 31 min
                        Like
                        Like Love Haha Wow Sad Angry
                        0 0 0 0 0 0

                        Jérôme Oui c’est exactement ce qui se passe partout en effet.

                          PARIGO dit : S'abonner 6 July 2018 à 21 h 14 min
                          Like
                          Like Love Haha Wow Sad Angry
                          0 0 0 0 0 0

                          Je cherche des statiqutiques sur les ventes berline/sw pour le marché Europe voir mondial. Du style pour les passat,508,séries3, klasseC,... Juste pour me dire à qu’elles points la Giulia rate en partie sa carrière méritée. Perso j’ai eu la joie d’avoir une 159 sw. Sincèrement j’ai kifé à l’époque.

                            Laisser un commentaire

                            Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

                            Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.