Ventes FCA en Europe au 1er trimestre 2018 : ralentissement général, FCA à la peine !

Après un début d’année morose pour le groupe FCA, on ne peut pas dire que la situation s’arrange. Le mois de mars aura été un mois de ralentissement pour presque toutes les marques présentes sur le marché européen qui affiche -5,2 % de baisse. Un mois et une tendance qui n’auront pas bénéficié au groupe FCA, bien à la peine, y compris au cumul alors que, sur l’ensemble du 1er trimestre 2018, le marché européen reste dans le vert à +0,6 %.

 

Résultats par marques : Un groupe FCA bien à la peine !

9ème position : FIAT, qui garde sa place au classement, après avoir démarré janvier à une faiblarde 11ème place. Quoi qu’il en soit, Fiat se fait redépasser par BMW, qui saute de la 11ème à la 7ème place grâce au mois de mars, alors que Skoda, elle, rétrograde de la 8ème à la 11ème place.  Fiat continue de signer une contre-performance marquée, avec la baisse la plus marquée du Top 10 au 1er trimestre 2018. En effet, avec un piètre -9.8%, on ne peut pas dire que la performance soit convaincante. En volume, ce sont 206 199 unités qui ont été écoulées.

24ème position : JEEP, qui perd deux places d’un coup au classement  ! La marque américaine, qui concentre (trop) les attentions du groupe se fait redépasser par Land-Rover et Honda …  Ce sont néanmoins 41 018 unités qui ont été écoulées en janvier, soit +51.3%.

26ème position : ALFA ROMEO. Sur les deux premiers mois de 2018, la marque conserve son avance sur Smart, passée 27ème. La marque a écoulé en janvier 24 726 exemplaires (+14.9%)… Une tendance qui reste forte grâce au Stelvio !

30ème position : LANCIA. La marque se trouve dans les choux pour démarrer 2018, avec un dévissage à -36.1%, une place perdue au classement et 13 709 unités écoulées en 3 mois.

36ème position : MASERATI. Avec seulement 2 323 ventes ( -25.6%), la marque de Modène voit ses ventes s’effondrer ! La chute s’accélère fortement par rapport aux deux premiers mois de l’année ! 

Place maintenant au classement par modèles au sein du groupe FCA.

Résultats par modèles

FIAT : La 500 en forme, le Ducato leader de sa catégorie ! Pour le reste…

13ème place : FIAT 500, qui a repris 5 places au classement général grâce au mois de mars et répandu 55 924 unités de son pot de yaourt en 3 mois, soit +2 % de croissance ! Le pot de yaourt semble donc bien parti pour ce début d’année. En espérant que la tendance persiste pour les mois à venir. La 500 prend en tout cas largement la tête du segment A.

19ème place : FIAT PANDA, qui chute malheureusement très fortement pour ce début d’année, malgré 2 places regagnées au classement avec le cumul de mars. Elle affiche toujours ainsi un TRES inquiétant -20.8% ! La Panda, qui laisse sa place de leader du segment A à la 500, s’est vendue à 46 858 exemplaires en 3 mois, un chiffre certes remarquable mais insuffisant pour maintenir la dynamique de l’an dernier. La 3ème de la catégorie, au passage, n’est plus la VW Up! mais la Toyota Aygo, qui affiche 26 488 ventes et +1.1 %, soit presque 2 fois moins que la Panda quand même…

41ème place : FIAT TIPO : Un succès certes, mais on sent poindre l’essoufflement ! 7 places perdues au cumul de mars ! Au premier trimestre, la compacte à prix choc de Fiat aura écoulé 31 138 unités de sa famille de berlines compactes, affichant pour la première fois de sa carrière une chute brutale au cumul, avec -9.8% de croissance ! Sur les trois premiers mois de l’année, la Tipo continue de se faire dépasser par les très puissantes Seat Leon III ( 37 049 unités) et Renault Mégane IV ( 34 721 unités) mais reste néanmoins devant la Toyota Auris II ( 31 042 unités). Alors, certes l’écart entre ces compactes n’est pas énorme mais il est dommage de voir la Tipo signer une telle contre-performance !

45ème place: FIAT 500X. Après une longue descente tout au long de l’année 2017, pour finir à une 54ème place au cumul et -15% de croissance, revoilà le crossover de Fiat sur les rails ! Le Top 50 est réintégré (malgré 3 places perdues au cumul de mars) et le véhicule affiche une dynamique non négligeable, à +5.2% ! Il est désormais le 4ème modèle le plus vendu du segment, avec 28 944 unités. Le Nissan Juke, qui le dépassait l’an dernier, est désormais derrière en ce 1er trimestre (21 445 unités), alors que le transalpin dépasse aussi les tout nouveaux VW T-Roc (27 758 unités), Citroën C3 Aircross ( 26 804 unités) et autres Opel Crossland X ( 25 456 unités).

89ème place: FIAT 500L. 8 places perdues au classement général avec l’ajout de mars, et une chute des ventes toujours prononcée. Après une longue descente aux Enfers l’an dernier (avec -24% au cumul), le minispace italien affiche sur 3 mois un décevant -16.5% de croissance sur une base comparative annuelle qui lui est déjà défavorable… Ce sont néanmoins 16 564 unités écoulées. Ses concurrents de l’an dernier ont disparu car cessé d’être vendus (Adieu Ford B-Max, Citroën C3 Picasso et Opel Meriva…). Si on le compare à ceux qui restent, il reste largement devant et leader de la catégorie, mais les discrets Hyundai IX20 ( 6 802 unités) et autres Kia Venga (5 733 unités), sont eux aussi des espèces en voie de disparition sur un segment ravagé…

127ème place : FIAT PUNTO, avec une large éjection du Top 100. L’ex-star de la catégorie voit son agonie ne plus finir. Elle affiche à peine 9 562 unités, ce qui représente un effondrement total, à -36.4% ! La Punto accuse le poids des ans et supplie une relève qui ne vient pas et ne viendra peut-être jamais… Même l’Ypsilon, cantonnée à l’Italie, se vend davantage…

132ème place : FIAT DUCATO. Yo-Yo au classement, avec 21 places gagnées (!) accompagnées d’un beau +22% qui donne le sourire ! Ce sont 9 009 ventes pour la camionnette italienne. Dans le segment des fourgons familiaux, il est désormais leader de la catégorie, devant le VW T6 ( 7 354 unités, -55.1%) et le Mercedes-Benz Classe V, autrement plus luxueux ( 7 003 unités, -6.3%). Voilà une bonne nouvelle !

211ème place : FIAT QUBO10 places perdues avec le cumul de mars, et ce sont seulement 2 775 ventes et un dévissage total, avec -32.8% pour les 3 premiers mois de l’année ! Les chiffres restent largement inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 17 014 ventes) ou Renault Kangoo (5 671 unités)…

228ème place : FIAT 124 SPIDER : 16 places gagnées d’un coup et un redressement important, passant de -33.9% en janvier-février, à seulement -9.9% avec l’ajout du mois de mars. Le retour des beaux jours se ferait-il sentir ? En tout cas, le roadster, utile à l’image de Fiat s’est écoulé sur le premier trimestre à 2 089 unités en Europe. Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 3 851 exemplaires de son roadster plaisir (-15.4%), soit environ 2 fois plus de ventes…

234ème place : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo, qui a encore perdu 4 places au cumul, s’est vendu en 3 mois à 1 867 exemplaires, soit désormais -3.1% de baisse ! Une érosion qui s’atténue, donc… Le ludospace Fiat reste malgré tout toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul les Ford Tourneo Connect/Courier et le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vendent encore moins avec, respectivement, 1 842 et 1 546 exemplaires.

247ème place : FIAT TALENTO : seulement 1 373 petits exemplaires en 3 mois, loin des 4 567 Renault Trafic et 3 498 Opel Vivaro, ses cousins. Mais c’est +38.5% sur un an, alors… Notons aussi qu’il redépasse le Nissan NV200 Evalia (1 034 unités) et se trouve également devant le Nissan NV300 (306 unités), dernier quadruplé de la famille d’utilitaires assemblés à Sandouville, chez Renault.

JEEP : Bagarre entre les Renegade et Compass, les deux locomotives de la marque !

78ème : JEEP RENEGADE.  Le roi Renegade entend bien ne rien laisser à son frère Compass et reprend sa couronne de modèle le plus vendu de la marque au cumul de mars ! Le crossover italo-américain affiche 18 758 exemplaires écoulés, pour un recul néanmoins important, à -11.9% sur un an. Il se trouve désormais moins vendu qu’un Suzuki Vitara 4 (20 310 exemplaires) ou un Nissan Juke ( 21 445 unités). Surtout, les petits nouveaux de la catégorie le dépassent déjà (VW T-Roc, C3 Aircross et Crossland X…). Mais il reste devant les non moins importants Seat Arona, Mazda CX-3, Kia Stonic, Mini Countryman… !

80ème : JEEP COMPASS II : Après avoir fini février à la 70ème place du classement général, un record, le Compass recule de dix places avec mars et atteint une malgré tout très belle 80ème position. Ecoulé à 18 439 unités, il laisse la couronne de leader de la marque à son petit frère Renegade. Quoi qu’il en soit, le Compass  se vend bien et même davantage que certains concurrents très établis, tels les Mitsubishi ASX ( 8 268 unités), Suzuki SX4 S-Cross ( 8 969 unités) ou les tout récents Skoda Karoq ( 15 899 unités) et Opel Grandland X ( 18 001 unités), au même niveau qu’un Seat Ateca ( 18 528 unités) et juste derrière le Toyota Rav4 ( 19 633 unités).

 224ème : JEEP GRAND CHEROKEE IV. Encore 2 places perdues au cumul de mars, pour seulement 2 204 unités et un inquiétant -24.8%. Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium Volvo XC90 II ( 9 120 exemplaires, +1.9%), BMW X5 (8 696 unités, -15.6%) ou Range Rover Sport (7 753 unités, -13.1%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 3 419 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (2 741 ventes). Dommage…

256ème : JEEP WRANGLER III : Avec ses 858 ventes, ce n’est pas folichon et le Wrangler recule encore de 3 places, avec -10.6% sur un an ! A voir si la 4ème génération de Wrangler changera la donne car ce segment, bien que marginal dans les ventes, il reste très fort pour l’ image de Jeep !

264ème : JEEP CHEROKEE V. C’est la Bérézina ! Avec seulement 752 ventes, la crise s’accentue encore (-58.3% après -43.8% au cumul de 2017 !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie !

ALFA ROMEO : Giulietta et Giulia s’effondrent, le Stelvio bientôt best-seller de la marque ?

141ème : ALFA ROMEO GIULIETTA : C’est 16 places perdues par rapport au bilan précédent ! La baisse s’accélère franchement, passant de -10.3% sur les 2 premiers mois de 2018, à 18.8% sur le 1er trimestre, pour seulement 8 127 unités, même si la Giulietta demeure malgré tout le modèle le plus écoulé de la marque. Elle se trouve toujours derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, dépassant néanmoins les très exotiques Mini Clubman (7 169 unités, -20.1%), DS 4 (2 476 unités, -32.3%) et Lexus CT ( 2 435 unités, +7.5%).

142ème : ALFA ROMEO STELVIO : Le SUV premium qui a été lancé courant 2017 se trouve désormais, au cumul des 3 premiers mois de l’année, juste derrière la Giulietta, jusqu’à présent best-seller de la marque ! Avec 8 092 unités écoulées, c’est aussi davantage que les BMW X4 (4 757 unités, -20.3%), Lexus NX ( 5 820 unités, +17.4%), Porsche Macan ( 5 919 unités, -21.5%) et Jaguar F-Pace ( 7 592 unités, -19.3%). Il dépasse aussi le Range Rover Velar ( 7 920 unités) et se place derrière le BMW X3 III (9 809 exemplaires).

173ème : ALFA ROMEO GIULIA. La berline premium du Biscione aura été écoulée en 3 mois à 5 215 exemplaires. Soit une baisse prononcée, avec un piètre -21.4%. A sa décharge, la catégorie est en recul pour presque toutes les marques et subit la concurrence des SUV. Si elle dépasse toujours la Jaguar XE, en totale déconfiture, (2 814 unités, -61% !), la vieillissante Peugeot 508 (3 965 unités, -50.3%) mais aussi – plus surprenant ! – la Renault Talisman ( 4 654 unités, -50.6%), elle reste derrière les Mazda 6 III ( 5 819 unités, -20.1%) ou la VW Arteon ( 5 608 unités).

206ème : ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, mais affiche un redressement au cumul de mars, avec « seulement » -10.8% (contre -24.7% en janvier) ! Néanmoins, avec 3 191 unités écoulées,  ce n’est pas fameux et cela la place dernière de la catégorie des polyvalentes du segment B.

314ème : ALFA ROMEO 4C : Avec 100 petites unités écoulées en 3 mois, c’est très faible et c’est -46.2% par rapport à l’an dernier à la même période. Elle se fait largement dépassée par sa concurrente (plus bourgeoise) Nissan 370Z (186 unités, -40.4%) mais reste devant les plus radicales Lotus Elise/Exige ( respectivement 62 et 60 unités). Anecdotique !…

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui n’en finit pas…

108ème : LANCIA YPSILON, qui aura écoulé en 3 mois, 13 707 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse est énorme, à -36.1%. Souhaitons que la tendance s’inverse rapidement car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore un peu, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, dépasse la Kia Rio (13 103 unités), la Suzuki Swift (12 282 unités)… et surtout sa soeur Fiat Punto (9 562 unités) !

MASERATI : Il y a le feu, tout simplement !

248ème MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident ne se sera écoulé en 3 mois qu’à 1 278 unités, soit -37.5% ! Le Levante a donc chuté de plus d’un tiers en un an, bien qu’il demeure le modèle Maserati le plus écoulé de toute la gamme. Nul doute qu’il va falloir bientôt autre chose pour Maserati si la marque veut pérenniser sa croissance…

265ème MASERATI GHIBLI : 5 places encore perdues et 739 exemplaires. C’est peu et c’est surtout c’est -8.9% sur un an (après -29% l’an dernier). De plus, avec un tarif plus élevé, une visibilité moindre et des concessions moins présentes, elle demeure derrière ses concurrentes, ne devançant que la Lexus GS ( 383 unités, -27.9%).

303ème MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 151 ventes en 3 mois, la belle routière italienne ne fait pas d’étincelles, et retombe dans une croissance négative, bien que modérée, avec -1.3% sur un an. Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises ou japonaises (Jaguar XJ (380 ventes ), Lexus LS 5 ( 264 ventes)).

317ème MASERATI GRANTURISMO, qui prend la tête du duo avec 88 petites ventes au 1er trimestre, 14 places gagnées sur 2017 et un nouveau départ, avec +87.2% (!), sûrement du au petit restylage qui a ré-attiré l’attention sur ce coupé GT malheureusement vieillissant… Il est ainsi en bas du classement, devancé par tous ses concurrents !

324ème MASERATI GRANCABRIO. Là aussi, 11 places gagnées sur 2017 et 58 ventes, soit +16% de croissance,  pour les mêmes raisons… En comptant la version coupé et cabriolet, l’italienne s’écoule à 146 exemplaires, soit davantage qu’une Aston Martin V8 Vantage ( 135 unités), autant qu’une Lamborghini Aventador (qui navigue dans d’autres strates tarifaires néanmoins…) ou qu’une Ferrari 812 Superfast, là aussi bien plus onéreuse, il faut en convenir…

Que retenir de ce 1er trimestre 2018 ?

Tout d’abord, les fortunes sont diverses. Si Jeep et Alfa Romeo continuent leur croissance, Fiat boit la tasse, quand Lancia et Maserati dévissent complètement.

Par modèles, on s’aperçoit que les modèles phares des marques sont ceux qui baissent souvent le plus, entraînant des conséquences négatives pour l’ensemble de leurs marques respectives. Ainsi, Levante, Panda et Ypsilon démarrent très mal 2018, empêchant Fiat, Lancia et Maserati d’afficher la moindre croissance. Pour d’autres marques, les performances d’un seul modèle masquent pour l’instant la baisse du reste de la gamme. Ainsi de Jeep, dont le Compass cache le recul généralisé des autres modèles ou d’Alfa Romeo dont le Stelvio sert aussi de diversion eu égard aux performances très négatives des autres modèles.

Pas de miracle donc, il va falloir investir car un seul modèle ne peut servir de rustine à une marque, surtout quand celui-ci arrive à son rythme de croisière voire commence à baisser, et parfois même de manière précoce (Levante). Les autres modèles souvent vieillissants, ne peuvent compenser suffisamment…

Enfin, et alors que Marchionne ne jure que par Alfa et Jeep, on voit bien que Fiat demeure, et de loin, la marque la plus adaptée aux goûts et aux budgets des Européens. Il va peut-être falloir qu’il se réveille et s’en rende compte… Sinon, on risque fort de n’être qu’au début d’un long cycle de mauvais chiffres et de mauvaises nouvelles…

 

Partager cet article

13 commentaires à propos de Ventes FCA en Europe au 1er trimestre 2018 : ralentissement général, FCA à la peine !

alexandre dit : S'abonner 13 May 2018 à 16 h 39 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Je me demande si pour les GranTurismo et GranCabrio c'est pas un peu pipé par des commandes en avance de concessionnaires pour du stock vu que la production va être arrêtée très prochainement.

    Grez dit : S'abonner 13 May 2018 à 22 h 10 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Ce sont des chiffres d’immatriculation donc je pense que même si il y a eu quelques voitures de démonstration, je pense que les ventes ont augmentés grâce au petit coup de projecteur et les quelques nouvelles concessions du réseau européen. Et puis vu les volumes, les progressions(ou les déroutes) se remarque vite.

      Fredo dit : S'abonner 14 May 2018 à 12 h 17 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      1 0 0 0 0 0

      Et il reste presque un an avant que Marchionne ne passe la main... la dette industrielle disparaît à vue d’œil, ne pourrait on pas investir ? il manque de nouveaux moteurs essence pour la marque Fiat, quand vont ils arriver ? De même qu'un restylage de la Tipo qui a des résultats quoi qu'on en dise et une nouvelle Panda (en 2019 ?). Pour la Giulietta, embaucher des équipes, puisqu'on ne fera pas changer la priorité sur les SUV ? Pour Lancia, renouveler le modèle et sortir un coupé électrique typé grand tourisme pour repositionner la marque ? Enfin Maserati apparemment encore six bons mois avant la production du prochain modèle...

        Grez dit : S'abonner 14 May 2018 à 12 h 55 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        2 0 0 0 0 0

        Nous arrivons peut être au bout d’une politique financière qui avait du sens. Sergio avait pour mission de sortir le groupe de l’orniere et de le mettre sur des bons rails. Il est en passe de réussir. Il est de plus en plus évident qu’il faut des nouveautés pour voir une croissance des ventes(chez Maserati notamment) et pour reprendre un ancien article de la dépendance de FCA à son marché domestique, il était signalé sur la Panda en particulier que si l'Italie s’essoufflait les résultats pouvaient vite être catastrophiques. Cela se vérifie sur le premier trimestre. Il faut une nouvelle Punto, remplacer la 500L par un SUV fonctionnelle en complement de la gamme Tipo, très rapidement un petit SUV et un nouveau coupé chez Maserati et une nouvelle Giulietta chez Alfa Romeo. En attendant que le marché Chinois commence à aider Alfa, ils pourront compter sur le territoire européen pour soutenir le nouveau déploiement de la marque.

          fa73 dit : S'abonner 15 May 2018 à 8 h 53 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          La Fiat Tipo baisse mais faut pas s'alarmer non plus. Si toutes les Fiat se vendaient aussi bien que la Tipo ce serait le paradis. Il faut une remplaçante à la Punto ça c'est sûr et envisager le remplacement de la 500L également. Je ne comprends pas pourquoi Fiat laisse les 4x4 à Jeep, ça n'a pas de sens. Une Fiat 4x4 sur base de Compass à un tarif Fiat serait une idée bienvenue (c'est un peu comme si Audi avait le privilège de la transmission intégrale et en privait Volkswagen, Seat et skoda).

          • Fiat Panda 3 Lounge toit ouvrant panoramique
          Fredo dit : S'abonner 15 May 2018 à 19 h 02 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          C'est parce que le client potentiel est plus enclin à payer pour une Jeep en transmission intégrale que pour une Fiat, la marque est plus légitime, et il est prêt à mettre plus cher. Fiat est plus légitime sur les citadines et globalement les voitures "best value for money" comme doit le dire Marchionne, avec une certaine élégance tout de même (les Fiat, pas l'expression). Vu l'effondrement du diesel j'ose espérer que les nouveaux moteurs qui sont en production en Pologne seront présentés dans quelques semaines.

            Fa73 dit : S'abonner 20 May 2018 à 12 h 29 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Je comprends ton point de vue. Mais Fiat possède un 4x4 depuis les années 80 avec la Panda. Donc il y a une légitimité à développer une gamme "Panda" un peu comme se qui se fait avec la 500 (500, 500L, 500X). En attendant et sans vouloir passer pour un paranoïaque la première baisse des ventes de la Tipo coïncide avec la sortie du Duster 2. Je suis allé voir les deux en concession et les agrafes apparentes sur la moquette du Duster très peu pour moi, je plains ceux qui vont le commander. Je vais finaliser l'achat de ma Tipo S Design dès mardi matin (pré-immat. 4 km au compteur, gris metropoli, un bijou...)

              Richard Sinner dit : S'abonner 15 May 2018 à 13 h 01 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              Je viens de parcourir plusieurs centaines de KM au Portugal,en Punto Diesel de 85 ch.modèle 2017. Eh bin en dehors de quelques lacunes en technologie embarquée et de matériaux basiques certes, mais de qualité et surtout sans le moindre"rossignol"ni de bruit parasite,après 30 000 km. au compteur, je ne comprends pas le désamour envers cette voiture, alors qu'en début de cette année, j'ai eu l'occasion de conduire pendant 2 semaines une Polo de la même époque et qui ne m'a pas laissé un souvenir de meilleure facture.

              • Giulietta QV BMW 323 CI E46
              squirrel78 dit : S'abonner 15 May 2018 à 13 h 08 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              1 0 0 0 0 0

              Je ne suis pas le dernier à critiquer Marchionne qui est tout sauf un passionné des produits, c'est d'abord un financier et pas un ingénieur, mais il faut quand même lui rendre hommage pour la qualité de sa gestion financière: il n'y a pas si longtemps (3 ans), les Cassandre soulignaient que FCA était endettée jusqu'au cou (7 Md € de dette nette, la plus élevée de l'industrie) et que ses jours étaient comptés. Marchionne, après le spin-off magnifiquement réussi de Ferrari, a pratiquement désendetté FCA sur une très courte, ce qui est inespéré, tout en amorçant quand même le renouveau de Jeep, Alfa et Maserati. Alors oui, j'aimerais qu'il y ait 6 ou 7 modèles dans la gamme Alfa, que la Giulietta soit remplacée et que l'on ait une offre alléchante au dessus des Giulia/Stelvio (SUV, grande berline, coupé de prestige...) mais la restauration d'une situation financière solide était une condition sine qua non pour tout développement futur. Et, au delà des volumes, il faut voir l'impact des modèles en termes de chiffre d'affaires et de marge, ce qui justifie largement que FCA se focalise sur les marques premium (Jeep, Alfa et Maserati, au détriment de Fiat), quitte à vendre moins de voitures: la marge unitaire sur une Tipo n'est pas la même que sur un Levante...Alors oui, il faut investir maintenant en priorité sur ces trois marques, même si cela implique sans doute la disparition de Fiat comme constructeur de voitures "populaires"; il faut maintenant compléter l'offre, y compris avec des propositions en phase avec les temps nouveaux, comme des mild électriques/hybrides (c'est ce que l'on peut espérer de la prochaine journée investisseur à Balocco début juin)

              • Giulia 200TB, Abarth 595, spider 1750 coda longa
              Fredo dit : S'abonner 15 May 2018 à 19 h 43 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              La marge sur une Fiat 500 est exceptionnelle, elle pourrait être meilleure pour une Tipo avec quelques investissements supplémentaires, le modèle a de grandes qualités, à savoir une place énorme pour la catégorie et un dessin plutôt élégant. Manque ce dont VW est passé maître, à savoir la qualité perçue. Par ailleurs on se demande bien pourquoi les trains arrières ne sont pas repris directement de la 500X, elle aurait encore un meilleur comportement routier. Un peu plus d'insonorisation, du tissu sur la planche de bord, des plastiques un peu soignés, plus de rangements entre les deux sièges avant, des feux à LED, un moteur moderne... Un prix plus élevé sur les versions haut de gamme. Marchionne ne croit pas en Fiat, pour autant cette Tipo n'a rien de moins qu'une Megane.

                Grez dit : S'abonner 16 May 2018 à 8 h 40 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Sur la Tipo il sera pour le moment très compliqué de faire autant de modification, hormis peut-être les feux avec les LED. Dans l'industrie en général et dans l'automobile en particulier, tout est calculé au centimes près. Le train arrière d'une 500X est donc certainement un peu plus cher donc pourrait rendre la Tipo moins intéressante pour le constructeur. L'historie nous a appris que Fiat ne peux pas vendre de berline segment C au même prix que les concurrents(la Stilo et la Bravo 2 le prouve malheureusement) et donc la politique Tipo est certainement la bonne avec ses qualités et ses défauts.

                  Fredo dit : S'abonner 17 May 2018 à 17 h 11 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  La Stilo avait surtout de gros problèmes d'électronique, un amortissement et une insonorisation mauvais et un style justement qui ne correspondait pas à l'image de Fiat. Le prix était rapidement revu à la baisse, sans succès. Puis la Bravo 2 a suivi, une voiture moyenne sans qualités particulières... avec un succès du même acabit. Quand on ne propose rien de mieux que la concurrence, la clientèle n'est pas au rendez vous. Un design alléchant est important, la 500 le montre. Par ailleurs cette Tipo 2 a des qualités dont la concurrence est dépourvue. Si le niveau technique est inférieur par contre, il est évident que le prix ne peut pas suivre, et la rentabilité baisse. L'image de Fiat s'en trouve également affectée, de même que par le niveau "faible" du réseau. A voir si les actionnaires choisiront d'améliorer ceux ci et la valeur de leurs actions.

                    Grez dit : S'abonner 16 May 2018 à 8 h 48 min
                    Like
                    Like Love Haha Wow Sad Angry
                    0 0 0 0 0 0

                    Je suis d'accord avec toi. Sergio ne restera pas dans l'histoire comme étant le dirigeant le plus s**y et passionné mais certainement comme le meilleur gestionnaire. Pour moi le plus alarmant pour le moment, c'est la baisse des ventes de Maserati avec une Levante qui a déjà du mal alors qu'elle vient de commencer sa carrière... La marque est importante pour l'image et les marges du groupe.

                      Laisser un commentaire

                      Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

                      Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.