Maserati : une profitabilité qui explose !

maserati ghibli bleu

Maserati aura écoulé en 2017 dans le monde entier 51 500 exemplaires, tous modèles confondus, soit +22 % en un an. Un résultat tout bonnement historique, faisant désormais de Maserati une marque plus visible.

Mais qu’en est-il de sa rentabilité ? Quelques chiffres nous sont parvenus, que je vous livre ci-dessous.

Tout d’abord, le chiffre d’affaires de Maserati a progressé de +17 %, à 4,058 milliards d’euros. Surtout, preuve de la rentabilité de la marque, l’Ebit ajusté (bénéfice avant impôts et intérêts) a davantage progressé que le chiffre d’affaires, à 560 millions d’euros (+65 % sur un an). Enfin, la marge opérationnelle de la marque a elle aussi fortement explosé, à 13,8 %, contre 9,7 % un an auparavant, soit +4 points. Ainsi, la marge de Maserati se rapproche de celle de Porsche (17,4 % en 2016).

Ces résultats, tout à fait exceptionnels et profitables au groupe, permettent à Maserati de devenir incontournable pour le groupe italo-américain et confortent sa place au sein de la galaxie des marques. Se développer, croquer les marques allemandes par le haut n’est d’ailleurs pas incompatible avec le fait de vouloir maintenir une position dans les standards des marques de luxe, soit un cran au-dessus des marques premium (BMW, Mercedes ou Audi), dont la marge opérationnelle oscille entre 8,5 % et 10 %. D’ailleurs, un porte-parole de la marque le confesse. Désormais, « le positionnement de Maserati est celui du luxe et du segment haut du premium ».

maserati ghibli bleu

Si ces résultats sont possibles, c’est évidemment grâce au Levante. Il se murmure beaucoup de choses sur lui (feu de paille, boudé par les clients, usine de Mirafiori trop souvent à l’arrêt) mais il permet au moins à la marque d’exploser ses résultats financiers, ce qui devrait plaire à Marchionne. En effet, il représente 50 % des volumes de Maserati, permet à la gamme d’être rafraîchie, de partir à la conquête de nouveaux clients, de nouveaux marchés, d’autant qu’avec le partage de nombreux composants avec d’autres modèles, il permet aussi d’augmenter la profitabilité.

Néanmoins, Maserati n’a pas pour but de faire du volume mais doit préserver son exclusivité. Un porte-parole de la marque évoque un seuil maximal de 100 000 immatriculations annuelles. Le lancement d’un petit Levante doit bien avoir lieu mais en 2020 seulement, pour 20 000 exemplaires supplémentaires escomptés.

Enfin, n’oublions pas que les plus de 500 millions d’€ de bénéfice opérationnel sont utiles à FCA, dont les ventes globales stagnent, pour augmenter la situation financière et la rentabilité du groupe entier. D’autant que Maserati est, avec Jeep, la marque la plus internationalisée du groupe, vendant à parts égales (environ 20 %) en Chine, en Europe et aux Etats-Unis. Une ventilation géographique très équilibrée qui protège ainsi la marque d’un cycle morose sur l’un de ces marchés.

source : latribune.fr

Partager cet article

5 commentaires à propos de Maserati : une profitabilité qui explose !

marmotte31 dit : S'abonner 3 March 2018 à 17 h 59 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1 0 0 0 0 0

Sergio va enfin pouvoir s'acheter un nouveau pull A quand le lancement du coupé ALFIERI ???

  • Alfa 147
alexandre dit : S'abonner 3 March 2018 à 18 h 02 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 1

Heureusement que le SUV Levante est là pour sauver Maserati. Le SUV est de toute façon un vrai produit de conquête pour les marques italiennes. Il y a peu le commercial Alfa Romeo me disait qu'en 1 an toutes les Giulia qu'il a vendue sont des Alfistes alors que pour le Stelvio ce sont des nouveaux clients. Je me souviens que pour la Fiat 500X c'était pareil. Pour le Levante c'est donc aussi le cas... Et c'est bien pour ça que les marques de luxe comme Ferrari pensent aussi au SUV...

    squirrel78 dit : S'abonner 3 March 2018 à 18 h 24 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 1 0 0 0 0

    Le pilotage financier du Groupe FCA est très bon: 3,7 Mds de résultat net ajusté en 2017, c'est par exemple beaucoup mieux que PSA qui vient de publier un résultat net de 1,9 Md€, performance néanmoins saluée avec enthousiasme par toute la presse financière française. Seulement, ces bons résultats ne sauraient dissimuler une impression de fragilité, compte tenu de gammes (Maserati, Alfa...) incomplètes et au développement assez erratique. Les actionnaires de FCA (surtout s'ils ont bénéficié du spin-off de Ferrari en obtenant des actions gratuites dont la revalorisation ressemble au décollage des fusées d'Elon Musk...) ont toutes raisons de se réjouir. Pour les Alfistes et "Maseratistes" c'est un peu moins clair, surtout si l'on ne voit sortir dans l'avenir que des SUV.

      Grez dit : S'abonner 3 March 2018 à 21 h 43 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 1 0 0 0

      Comme tout, l'automobile évolue sans cesse. Aujourd'hui nous assistons à l'avénement du SUV et dans quelques années il y aura autre chose et peut être que nous commencerons à regretter les SUV d'aujourd'hui. Il faut noter une excellente gestion financière du groupe, qui mine de rien a réussi à sortir un peu de l'ornière(il y a encore du boulot je vous l'accorde) avec peu de moyen. La crise de 2008 était arrivée à peine 1 an après la sortie de la 500 donc le groupe n'avait pas eu le temps de se refaire la cerise suite à sa situation catastrophique du début des années 2000. Je pense 100 000 exemplaires/an est un bon chiffre pour conserver une certaine exclusivité et une bonne visibilité. Cela laissera peut être aussi de la place pour pouvoir créer des modèles très limités(Comme la MC12) avec des prix élevés.

        Stanislas dit : S'abonner 5 March 2018 à 13 h 53 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 1 0

        Les résultats de Maserati sont remarquables. Marchionne a vraiment assainit la situation de FCA. Les modèles SUV sont désormais indispensables pour se développer (même si je n'aime pas du tout être assis haut).

        • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo

        Laisser un commentaire

        Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

        Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.