Salon de Genève : le plein de séries spéciales sur Alfa Romeo Giulia, Stelvio et 4C !

Chez Alfa Romeo pas de nouveauté réelle au Salon de Genève qui s’ouvre dans quelques jours mais quelques éditions spéciales, à la fois TRES rapides, TRES haut de gamme et probablement TRES chères.

Giulia et Stelvio Q Nürburgring Edition

Pour commencer, le duo Stelvio et Giulia s’offre une édition Nürburgring Edition, toutes deux réalisées en hommage aux records enregistrés par ces deux modèles sur le mythique circuit allemand du Nürburgring.

Le Stelvio détient en effet le record des SUV avec un tour réalisé en 7 minutes et 51.7 secondes grâce notamment à son moteur 2,9 V6 biturbo essence de 510 ch. La Giulia Quadrifoglio, équipée de la même motorisation, détient quant à elle le record pour une berline 4 portes de production avec 7 minutes 32 secondes.

Ces deux séries sont limitées chacune à 108 exemplaires (pour les 108 ans de la marque !), autant dire de futurs collectors ! Ils disposent pour cela d’équipements et accessoires spécifiques. Ainsi de leur coloris extérieur unique Gris Circuito ou du badge numéroté situé sur l’insert en carbone de la planche de bord.

Un carbone bien présent de manière générale aussi bien à l’intérieur avec des sièges avant Sparco Racing avec coque carbone, un insert de levier de vitesses en carbone signé Mopar ou le volant sport en cuir/Alcantara avec inserts également en carbone qu’à l’extérieur avec l’entourage de calandre ou les coques de rétroviseurs en carbone ou les freins en carbone/céramique.

Ces deux véhicules disposent aussi du régulateur adaptatif Active Cruise Control, du Pack audio premium Harman Kardon et du système d’infodivertissement Alfa Connect 3D avec écran 8,8” avec Apple Car Play/Android Auto et radio digitale DAB.

A signaler enfin que la Giulia Quadrifoglio Nring s’affiche avec un toit en carbone et non couleur carrosserie.

Enfin, sachez que leur moteur V6 est quant à lui pour la première fois accouplé à l’innovante transmission intégrale Q4 sur le Stelvio, et se voit associé à une boîte automatique ZF à 8 rapports sur les deux modèles.

Giulia Veloce Ti

C’est le retour du badge Ti, qui avait été aperçu la dernière fois sur la 159. Mais ici, la puissance et le prestige sont tout autres encore. En effet, la version Ti (pour Turismo Internazionale), nouvelle édition spéciale de la Giulia, est associée ici à la motorisation 4 cylindres essence de 280 ch (associée à la transmission Q4 à 4 roues motrices), devenant ainsi la version la plus piquante de la berline, hors exclusive Quadrifoglio.

La Giulia TI devient la version la plus exclusive de la gamme, combinant avec succès la sportivité de la finition Veloce avec l’allure et le style inspirés de la version la plus performante de la gamme : la Quadrifoglio. Pour le look, on notera ainsi les inserts de jupes latérales et l’aileron de coffre en carbone ainsi que ses jantes de 19″ noires et ses étriers rouges. L’Alfa Giulia TI arbore ainsi un style résolument sportif.

A l’intérieur, on retrouve une ambiance noire, avec une planche de bord recouverte de cuir et munie d’inserts en carbone ou encore des sièges avec revêtement en cuir et Alcantara. Des éléments en carbone issus de la ligne Mopar sont également intégrés, notamment sur les seuils de porte, le V de la calandre, l’insert de levier de vitesses ou les coques de rétroviseurs extérieurs.

Cette version reçoit en outre le système d’infodivertissement AlfaTM Connect 3D de 8,8″ avec Apple Car Play/Android Auto et radio digitale DAB, les vitres arrière surteintées et le Pack audio premium Harman Kardon.

4C en éditions Competizione ou Italia

Enfin, le très exclusif roadster italien n’est pas oublié avec non pas une mais deux séries spéciales, nommées Competizione  et Italia. Là aussi, 108 exemplaires de chaque et pas une de plus !

La plus radicale est le coupé 4C dans sa livrée Competizione qui se caractérise par sa couleur Gris Vesuvio mat et intègre de nombreux éléments en carbone : le toit, le spoiler arrière, les coques de rétroviseur, les ouïes d’aération latérales et les platines de phare mettant ainsi en valeur les lignes de ce modèle d’exception.

En complément, on retrouve les jantes en alliage de 18 et 19″ du pack Racing. Des étriers de frein rouges et une sortie d’échappement Akrapovic Dual Mode en titane et carbone complètent l’ensemble.

A l’intérieur, pas de grand changement, hormis un badge numéroté, intégré sur la console centrale pour souligner l’exclusivité de cette version et des surpiqûres rouges sur le volant, les tapis de sol et les sièges, en accord avec les étriers de frein extérieurs.

L’autre édition spéciale est intitulée Italia et concerne uniquement le Spider, lui aussi livrable à raison de 108 exemplaires. Première chose, sa couleur, avec un magnifique Bleu Misano.

Les côtés de l’auto affichent fièrement le logo Spider Italia avec les trois couleurs du drapeau italien. Cette version intègre également des jantes en alliage de 18 et 19″ et les étriers de frein jaunes, qui contrastent magnifiquement avec le bleu de la carrosserie.

On retrouve ce coloris sur les surpiqûres jaunes des sièges, la planche de bord et les panneaux de portes.

Comme le Coupé Competizione, cette série limitée du 4C Spider reçoit en série la sortie d’échappement Akrapovic, le système audio Hifi Alpine avec hauts-parleurs et une plaque numérotée sur la console centrale.

Partager cet article

7 commentaires à propos de Salon de Genève : le plein de séries spéciales sur Alfa Romeo Giulia, Stelvio et 4C !

Fredo dit : S'abonner 1 March 2018 à 17 h 43 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Mais tellement déçu par l'intérieur de la 4C... Ils n'ont rien compris. L'idée c'était de se rapprocher de l'univers du grand tourisme, avec de l'alcantara, de l'aluminium, des bois plaqués éventuellement, ajouter quelques rangements mais surtout éliminer le plastique !

    Damien DALLA FAVERA dit : S'abonner 1 March 2018 à 23 h 35 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Tellement d'accord avec vous... Ils se sont complètement foirés sur cet intérieur.. Enfin quoi, la chasse au poids n'excuse pas tout. Ce combiné de chauffage clim' digne d'un Peugeot partner du début des années 2000 c'est carton rouge. Les commodos de lève-vitres de 159 côtoyant le DNA argenté inauguré sur la Giulietta, l'ensemble faisant vraiment patchwork. Les aérateurs de la Mito, le poste audio comme on en fait plus depuis facilement dix ans... Et ce volant disgracieux, on en parle ?.. Rha là là, ils auraient tellement pu mieux faire. L'extérieur étant parfait.. Cela fait cheap, fini à la va-vite, et cela décourage quoi. Un peu comme le restylage de cette sublime Granturismo, ou ils préfèrent s’arrêter en chemin et maintiennent une commande de clim' du 20ième siècle.. Allez comprendre

      Stanislas dit : S'abonner 2 March 2018 à 8 h 14 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      L’intérieur de la 4C n’est certes pas super moderne avec un autoradio comme il y a 15 ans, une clim manuelle, des éléments empruntés ici et là. Mais on parle d’une voiture en fin de carrière, ça n’aurait pas de sens de tout refaire maintenant. Et les sièges cuir/alcantera sont très bien. Sinon les séries spéciales Nring et Veloce TI (appellation de la Veloce aux USA) sont magnifiques.

      • Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
      Fredo dit : S'abonner 2 March 2018 à 20 h 17 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      J'y vois un sens: se positionner face à Alpine en petite GT pour vendre plus. D'ailleurs les annonces des responsables nous parlaient de direction plus douce... la 4C n'a absolument rien à reprendre côté chassis, motorisation ou carrosserie, elle est sublime et unique en son genre.

        Fredo dit : S'abonner 2 March 2018 à 20 h 27 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        FCA fait l'inverse de VAG: intrinsèquement de très bonnes voitures mais ils se vautrent sur la qualité perçue. La Tipo est très propre mais ce plastique sur le tableau de bord et cette console centrale ! La 500 et le retour du plastique brut autour du levier de vitesse - ce qui n'empêche pas de prendre l'option acajou juste au dessus; la 4C et donc cet intérieur avec des commandes en plastique brut, différents éléments et les entrées d'air reprises et pas d'écran "loisirs", les commandes de clim sur les Maserati... il faut peut être engager quelqu'un ?

          alexandre dit : S'abonner 2 March 2018 à 13 h 24 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Ce que je vois c'est que quand Alfa Romeo n'a pas de nouveauté, la marque créer des éditions limitées mais franchement bof. On aurait tous préféré autre chose comme un coupé, un SW, de l'hybride, ou un nouveau modèle... il faudra attendre...

            Frederic B. dit : S'abonner 2 March 2018 à 14 h 06 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            +10 ! Ca fait passer le temps pour Alfa mais il ne faudrait pas se reposer sur ses lauriers et enchaîner rapidement. Je suis plus inquiet pour Fiat, qui n'a encore rien dévoilé à part quelques stickers sur une 124 pour en faire une S-Design . C'est plus que léger et il faudrait une grosse surprise et vite ! En janvier, en Europe, Fiat est à la baisse et déjà derrière Skoda et Toyota. Evidemment, la gamme vieillit. La dernière nouveauté remonte à 2016 ! C'est trop loin pour une industrie auto en perpétuel renouvellement et en forte concurrence. La Tipo ne peut pas faire des miracles à elle seule. Si Fiat chute, le temps que les nouveautés apparaissent et ce sera la Bérézina....

              Laisser un commentaire

              Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

              Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.