FCA : 7 millions d’euros d’avantages clients lors des Journées Business !

A la lecture de ce titre, ne vous précipitez pas chez votre concessionnaire car cette offre est réservée aux entreprises et professionnels. Mais avouez que la pub est alléchante, même pour eux !

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une opération d’offres exclusives réservées aux professionnels et aux entreprises, du 19 février au 3 mars prochain, dans les réseaux participants.

« Les « Journées Business » permettent aux clients professionnels de sélectionner le modèle de leur choix dans la liste de modèles des gammes Fiat, Abarth, Alfa Romeo, Jeep et Fiat Professional proposés en se rendant sur le site http://epromo.fiat.fr/AvantagesEntreprises », précise le groupe par voie de communiqué, avec à la clé un avantage entreprises de 7 millions d’euros à distribuer. Un choix qui ira de la Fiat 500 au Jeep Grand Cherokee. De quoi ratisser large, donc.

Un dispositif que la direction des ventes Fleet & Business de FCA France, veut résolument simple : « En laissant ses coordonnées, le client recevra par mail un bon à présenter au distributeur participant pour se voir accorder la remise prévue pour toute commande pendant la période. En outre, pour les véhicules financés en location longue durée, Leasys offrira 2 mois de loyer aux clients qui choisiront leur financement sur une sélection de modèles éligibles ».

Pourquoi ?

Le groupe FCA veut se redynamiser sur le canal des ventes aux entreprises (administrations et loueurs longue durée), où il est assez insuffisamment implanté et qui aura pourtant représenté l’an dernier en France un marché record de 801 828 véhicules (VP + VUL). Autant dire que les constructeurs se battent pour y posséder une belle position.

Pour les entreprises, le véhicule de société est un moyen pour récompenser les salariés. Cela sert même d’argument pour attirer de nouveaux profils. L’objet « voiture » a certes perdu un peu de sa superbe dans notre société. Mais, il reste vecteur d’une certaine image et représente un avantage financier non négligeable. Cet avantage est à la fois pour l’entreprise (par rapport à une hausse de salaire équivalente) mais aussi pour l’employé (par rapport à l’achat, le financement, l’entretien et l’assurance d’un véhicule neuf à ses frais).

Et pourtant, sur ce canal-là de distribution, le groupe FCA est assez faiblement implanté. 

Les chiffres suivants le prouvent :

• Pour Fiat : sur 68 196 immatriculations en 2017, 13 % concernaient les entreprises. (mais c’est +5 % sur ce canal en un an). En parallèle, les ventes aux particuliers ont représenté 38 % du total et les ventes tactiques (location courte durée, véhicules de démonstration et constructeurs) ont pesé pour 48 % des ventes.

• Pour Jeep : sur 10 892 immatriculations en 2017, 12 % concernaient les entreprises. (chiffre stable sur un an). 42 % concernent les ventes aux particuliers et 45 % de ventes tactiques.

• Pour Alfa Romeo : sur 9 208 immatriculations en 2017, 16 % concernaient les entreprises. (soit +110% sur ce canal en un an !) 43 % concernent des ventes aux particuliers et 41.4% en ventes tactiques.

Fiat a aussi noté un retrait de son activité dans le segment des VUL (-9.68 % en 2017 par rapport à 2016.)

Quels produits sont les plus attrayants ?

Tout d’abord, FCA est bien conscient que si le canal entreprises est aujourd’hui à ce point prioritaire, c’est avant tout parce que les marques du groupe n’ont pas su rester attrayantes ces dernières années.

« Notre retard sur ce marché des ventes aux professionnels s’explique par un manque de véhicules adaptés », explique Nicolas Sioufi, directeur marketing FCA Fleet & Business.

Aujourd’hui, une véritable offensive de produits est à l’oeuvre, adaptés aux besoins des flottes d’entreprises.

Ainsi, du côté de chez Fiat, les ventes auprès des professionnels se sont accrues via le 500X mais surtout grâce à la Tipo.  (Il se murmure même qu’une version SW Marengo (comme les anciennes Regata Marengo, Tempra Marengo, Marea Marengo avec portes arrière condamnées et vitres fumées) pourrait bientôt apparaître en complément de la gamme VU de Fiat…)

Chez Alfa Romeo, les récents modèles aident aussi à reprendre pied sur ce canal prisé des constructeurs. Ainsi, le bond des immatriculations chez la marque au Biscione provient de la Giulia mais surtout du Stelvio qui s’est octroyé en janvier une part de marché de 2,3 % sur son segment en France !

Chez Jeep, marque jeune sur ce canal, les Compass et Renegade s’imposent comme fers de lance dans la conquête des professionnels.

Néanmoins, il reste un gros point noir pour le groupe, déjà soulevé à maintes reprises sur ce site : le segment B, qui pèse à l’heure actuelle 28 % des commercialisations aux entreprises. La Punto, modèle vieillissant, ne parvient en effet plus à trouver son public. Et c’est normal !

Souhaitons donc un bon succès pour le groupe FCA France lors de ces journées exclusives. D’autant que, désormais, « 35 concessions sur 200 sont actuellement labélisées Business Center, un nombre qui devrait rapidement s’accroître avec le développement de ce programme », conclut Nicolas Sioufi.

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.