Alfa Romeo : le futur grand SUV ne serait pas hybride rechargeable !

Dans le lot des informations plus ou moins officieuses qui circulent, en voilà une qui surprendra (ou pas !)

Qu’apprend-on ?

En effet, des bruits de couloir affirment que le futur SUV premium de segment E, le prochain modèle prévu par Alfa Romeo en 2019 et principalement destiné au marché américain et chinois, pourrait ne pas proposer d’option hybride rechargeable.

Une décision qui pourrait s’avérer surprenante (voire inquiétante) pour 2 raisons au moins :

1- La concurrence propose, elle, cette technologie qui permet d’ailleurs d’obtenir 4 roues motrices (Les SUV étant souvent des tractions, les moteurs électriques entraînent alors les roues arrière). Ce genre de groupe moto-propulseur est aujourd’hui considéré comme nécessaire quant on veut tutoyer le premium. Il est le signe que les moyens sont là, que la marque n’est pas distancée. C’est donc aussi une question d’image !

2- Les normes européennes de rejet de CO2 vont se durcir et les marques ne proposant de solutions hybrides risquent de dépasser les plafonds et de payer des amendes. Alfa Romeo peut-elle se le permettre ?

Et pourtant, Alfa Romeo ne serait apparemment pas intéressée par le fait de travailler et de disposer de cette technologie. La raison officielle ? Ce genre de technologie serait jugé contraire à l’ADN de la marque.

Et pourtant…

Oui, pourtant Alfa Romeo, bien que pas intéressée par le système hybride rechargeable, ne fermerait pas la porte à toute solution efficiente. D’ailleurs, Roberto Fedeli, directeur technique de la marque, avait déclaré à des journalistes que si « L’hybride rechargeable pourrait être un problème du point de vue de l’ADN d’Alfa Romeo, par exemple une solution d’hybridation légère 48V est quelque chose que nous pouvons faire sans rien perdre ».

Ainsi, un système d’hybridation légère (pour ne pas dire minimale ou simpliste) pourrait voir le jour. Certainement le même que celui qui équipe les nouveaux Jeep Wrangler, Cherokee et RAM 1500, tout juste présentés à Los Angeles (pour le premier) et Détroit (pour les deux autres). Celui-ci consiste en une technologie de 48 volts qui sert d’alterno-démarreur, qui fournit plus de couple à l’accélération et récupère l’énergie au freinage, faisant baisser les consommations. Un système qui pourrait être associé à un moteur 4 cylindres essence 2 l portant la puissance à environ 350-400 ch. De quoi être en accord avec cet article qui en parlait il y a déjà quelques mois ?

Quoi qu’il en soit, Roberto Fedeli en semble satisfait, déclarant : « Je suis assez heureux du résultat que nous avons obtenu en associant un quatre cylindres avec le e-turbo 48V. Je pense qu’à l’avenir nous pourrons l’utiliser en production. Avec un moteur 2 l turbo, vous pouvez atteindre autour de 350 à 400 chevaux. Nous testons une voiture qui en est équipée sur un simulateur (…) et les résultats sont très prometteurs ».

A suivre.

Partager cet article

4 commentaires à propos de Alfa Romeo : le futur grand SUV ne serait pas hybride rechargeable !

AAlfiste dit : S'abonner 17 January 2018 à 12 h 42 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

L'hybridation pas dans l'ADN d'Alfa ??!!! Depuis quand FCA respecte les ADN ?? Quand on pense que Marchionne pousse Ferrari à développer un SUV !!!! Force est de constater qu'il n'y a aucune vision, aucun projet industriel....

    Fredo dit : S'abonner 17 January 2018 à 17 h 45 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Les véhicules électriques tels qu'on nous les produit actuellement sont juste catastrophiques en termes de pollution, d'énergie dépensée, de conflits armés, d'exploitation d'une main d'oeuvre sans droits, la mode actuelle est basée sur cet énorme mensonge qui dit qu'ils seraient "écologiques" et vertueux parce que ne rejetant pas de CO2 en roulant. Il est par ailleurs parfaitement possible d'avoir quatre roues motrices sur un Stelvio. Au passage cela préserve un poids contenu pour le véhicule, élément essentiel pour Alfa qui commercialise des modèles dynamiques agréables à conduire.

      Stanislas dit : S'abonner 17 January 2018 à 21 h 21 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      En 2009 le PDG de Porsche: Wendelin Wiedeking, déclarait: «Le plaisir commence là ou un moteur diesel s’arrête, à 4.000 tours par minute». Porsche aura tout fait juste après, des moteurs diesel, des SUV,... L’ADN des marques change en fonction du marché. Alfa Romeo et Ferrrari s’adpateront aussi au marché.

      • Alfa Romeo Giulietta Veloce, Abarth 595 Turismo
      Grez dit : S'abonner 18 January 2018 à 22 h 49 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Chez Alfa Romeo je n'écoute plus aucune rumeur. Je ne prends en compte que ce qui est réellement en concession. Je pense qu'hormis une élite à Turin, personne n'est au courant de rien.

        Laisser un commentaire

        Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

        Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.