Ventes FCA janvier-novembre 2017 en Europe : ralentissement et fortunes diverses

Voici venu le moment du bilan mensuel, novembre s’ajoutant aux 10 premiers mois de l’année en cours. Nous sommes donc proches du bilan annuel global.

Après une première partie de l’année enthousiasmante, voici venu depuis l’été le temps du ralentissement continu voire de la dégringolade pour certaines marques ou modèles.

Alors que les concurrents continuent souvent d’accentuer leur croissance, les marques italiennes, bien qu’en croissance elles aussi, ralentissent petit à petit. Si Fiat ralentit, Jeep repart à la hausse, alors que Lancia a quant à elle déjà versé dans la chute !

On le voit et on le verra ci-dessous, les fortunes sont diverses et certaines sont parfois préoccupantes, surtout quand on sait que l’année 2018 n’annonce aucune nouveauté forte pour suppléer les modèles actuels. La Bérézina s’annoncera-t-elle ?

• Résultats par marques : Hausse au cumul mais résultats divers en novembre…

9ème position : FIAT, dès juillet, avait perdu sa bonne 7ème place pour devenir le 8ème constructeur européen. En septembre, c’était une 9ème place fort décevante qui se confirme au cumul de novembre (et carrément  11ème sur le seul mois d’octobre, derrière Skoda et Toyota… !). 709 820 unités ont néanmoins été écoulées en 11 mois ( + 3%), une tendance qui reste orientée à la hausse… mais qui ralentit de plus en plus au fil de mois (et l’un des rares constructeurs à être dans le négatif en novembre (à -10.6%) !)

25ème position : JEEP, qui garde sa place au classement Ce sont désormais 98 250 unités qui ont été écoulées en 11 mois, soit +2.3% (+28.6% sur le seul mois de novembre) ce qui replace la marque dans une situation de croissance, après un début de repli il y a quelques mois… Les 100 000 unités annuelles seront donc largement dépassées…

27ème position : ALFA ROMEO, qui maintient son écart sur Jaguar de 16 000 unités. Le tout doublé d’une croissance toujours forte, la marque ayant au cumul écoulé 80 505 exemplaires (+34.1%)Mais l’objectif des 100 000 exemplaires sur l’ensemble de l’année devient désormais impossible en Europe…

30ème position : LANCIA. La marque, maintient sa baisse, à -8.4% (et -11% rien qu’en novembre !) avec 57 432 unités écoulées en 11 mois…

35ème position : ABARTH. Si aucun chiffre de vente n’est détaillé par modèle, la marque au scorpion aura écoulé un total de 19 351 véhicules en 11 mois, soit +35%. Une progression toujours impressionnante, signe d’une santé éclatante ! Bravo, Abarth, qui dépassera donc les 20 000 unités à l’année

38ème position : MASERATI Avec 8 988 ventes ( +28.6%, mais -7.6% sur le seul mois de novembre), la marque de Modène voit ses ventes continuer à être orientées très à la hausse malgré la faiblesse du volume dans l’absolu et une croissance qui, bien que forte, perd petit à petit en vigueur… Les 10 000 unités annuelles en Europe nécessiteraient un gros effort, difficile à espérer…

 

• Résultats par modèles

FIAT : un mois de novembre très inquiétant !

  • 16ème place : FIAT 500, qui a répandu 179 517 unités de son pot de yaourt, pour un très joli + 5.6 % de croissance ! Le pot de yaourt continue donc sur sa lancée, gardant sa place de leader de la catégorie, devant sa soeur Panda, avec un total de près de 355 000 ventes à elles deux en 11 mois. Assurément un beau doublé pour les puces italiennes…
  • 17ème place : FIAT PANDA, qui navigue entre deux eaux, à -0.6% à fin novembre (contre +0.7% à fin octobre). La Panda s’est vendue à 176 819 exemplaires en 11 mois, un chiffre remarquable, bien que très dépendant de l’Italie. L’écart avec sa soeur 500 revient à moins de 3 000 unités (contre 8 000 fin septembre). La 3ème de la catégorie, la VW Up! affiche 93 667 ventes et +4.2 %, soit presque 2 fois moins de ventes que la Panda ou la 500 ! Bravo à nos deux italiennes !
  • 37ème : FIAT TIPO : Un succès qui ne se dément pas ! Quoique… Si au cumul des 11 mois, ce sont donc 118 398 unités qui ont été écoulées (soit +121.7% !), la Tipo perd néanmoins 1 place au cumul et n’a accroché qu’une modeste 49ème place au classement sur le seul 11ème mois de l’année, affichant seulement +2.9% sur le seul mois de novembre. De quoi déjà inquiéter la destinée de la nouvelle martingale de Fiat, désormais dépassée au cumul par la très premium BMW Série 1 (elle est aussi dépassée par la Toyota Auris rien qu’en novembre…) ? La Tipo, un feu de paille ? Fiat n’aurait pas besoin de cela…
  • 54ème : FIAT 500X. La sortie du Top 50 est actée pour le crossover Fiat et ses 84 170 exemplaires écoulés, un chiffre pas ridicule mais qui, en pourcentage représente -14.1% par rapport à l’an dernier. Un gros restylage lui ferait du bien pour se relancer… D’autant qu’il est toujours dépassé par le pourtant vieillissant (mais moins onéreux) Nissan Juke, avec 1 600 exemplaires de marge en faveur du japonais. Le 500X reste par ailleurs plus de 2 fois moins vendu que le (lui aussi moins onéreux) Renault Captur, star de la catégorie, à 190 564 exemplaires écoulés.
  • 86ème : FIAT 500L. Encore 3 places de moins fin novembre (et 101ème rien qu’en novembre !). On ne peut pas dire que le minispace italo-serbe se porte bien. Mais quand donc se fera sentir l’effet restylage ? Car avec 58 985 ventes, le minispace italien affiche toujours un inquiétant -23.6%, une zone rouge qui ne semble rien vouloir savoir. Le 500L reste malgré tout très net leader du segment (en plein abandon) des minispaces, son poursuivant, le Ford B-Max (dont la production vient de stopper) s’étant écoulé à 42 305 unités, (+11.2%), devant l’Opel Meriva, dont la carrière s’achève aussi (26 992 unités, -40.4%)…
  • 100ème : FIAT PUNTO, qui reperd les 2 petites places qu’elle avait gagné le mois précédent. L’ex-star de la catégorie, à la fin de vie compliquée, affiche 47 371 exemplaires vendus, ce qui représente toujours un effondrement de -20.1%, malgré un « redressement » comparé au cumul à fin mai ( -27.1% ) mais bien terne si on s’en tient à fin mars (-7.8%). La Punto accuse le poids des ans et supplie une relève qui ne vient pas. L’italienne reste moins vendue que sa cousine Ypsilon…
  • 120ème : FIAT DUCATO. Ce sont 33 392 ventes et +15.9%, voilà l’une des rares Fiat à afficher une croissance qui se renforce… Dans le segment des fourgons familiaux, il est 2ème de la catégorie, derrière le VW T6 et ses 63 301 ventes (+4%).
  • 200ème FIAT QUBO : Encore 3 places perdues au cumul, après déjà 2 le mois dernier mais 11 248 ventes et une croissance, là aussi, toujours forte, avec +13.9% sur un an (mais –39.2% sur le seul mois de novembre et 647 maigres unités !). Le total reste malgré tout très intéressant. Merci au petit restylage et à l’Italie, marché dont dépend le Qubo à 85%… Même si les chiffres sont inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 52 647 ventes) ou Renault Kangoo (20 972 unités), le petit italien est bien décidé à ne rien lâcher…
  • 221ème : FIAT 124 SPIDER : Malgré ses 4 places encore perdues, c’est une croissance de +122.9% avec 7 590 unités au cumul. Le hic, c’est que rien qu’en novembre, il n’y a eu que 295 roadsters vendus dans toute l’Europe, soit -25.5% ! Une véritable Bérézina pour un modèle aussi jeune… Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 15 347 modèles (+13.6%), soit 2 fois plus (et 599 unités en octobre, soit +22.5% !)…
  • 227ème : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo s’est vendu en 11 mois à 6 785 exemplaires, soit désormais -6.9% de baisse (et -37% sur le seul mois de novembre…) ! Une baisse qui s’accentue, donc… Le ludospace Fiat reste toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vend encore moins avec seulement 5 143 unités.
  • 250ème : FIAT TALENTO : seulement 4 670 petits exemplaires et 7 places perdues, loin des 16 382 Trafic, son cousin, sans compter les 1 560 unités du dernier des quadruplés : le Nissan NV300. Mais c’est +582.7% sur un an…

 

 

JEEP : le Compass en route pour prendre le relais de la croissance

  • 68ème : JEEP RENEGADE.  Tel le géant Atlas de la mythologie grecque supportant le poids de la voûte céleste, c’est le Renegade qui a du supporter à lui seul la croissance de la marque Jeep depuis presque 3 ans. Aujourd’hui, à fin novembre, malgré 1 place regagnée et 67 298 ventes, la croissance est stoppée net et affiche désormais -4.9%. Même si le petit crossover urbain italo-américain reste indéniablement LE succès de Jeep du moment, il n’est plus le moteur de la croissance de la marque…
  • 190ème : JEEP COMPASS II : 14 places gagnées en rajoutant le mois de novembre (et une belle 116ème place sur ce seul mois, au niveau d’un Kia Niro ou d’un Mitsubishi ASX). On note ainsi à fin novembre 12 979 exemplaires du Compass II. Prêtons peu attention aux +2856.5% de croissance, l’ancien modèle n’étant plus vendu qu’à quelques unités l’an dernier… Un modèle qui dépasse d’ores-et-déjà le Wrangler, le Cherokee et désormais aussi le Grand Cherokee dans la gamme… C’est donc le 2ème modèle le plus vendu de Jeep en quelques mois seulement et le moteur du retour à la croissance…
  • 210ème : JEEP GRAND CHEROKEE IV (9 431 ventes, -20.2%)… Le grand chef indien semble avoir toujours du mal à retrouver un second souffle, avec des ventes qui, bien que pas ridicules en nombre, restent toujours fortement orientées à la baisse, baisse qui s’accentue d’ailleurs… Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium BMW X5 (32 100 unités, -6.6%), Audi Q7 ( 28 122 unités et -6.3%) ou Range Rover Sport ( 24 967 unités, -3.2%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 11 792 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (11 027 ventes). Dommage…
  • 243ème : JEEP CHEROKEE V. Avec seulement 5 109 ventes, la crise est énorme (-43.8% !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie. La situation est urgente pour FCA !
  • 258ème : JEEP WRANGLER III : Avec ses 3 402 ventes, ce n’est pas folichon et le Wrangler maintient sa baisse, désormais établie à -11.6%… avec des volumes écoulés qui sont médiocres. Il s’agit donc pour Jeep de réagir là aussi, car ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep ! D’autant que la nouvelle génération n’arrive chez nous qu’en fin d’année prochaine…

 

 

ALFA ROMEO : Stelvio et Giulia très en forme et meilleures ventes de la marque en novembre !

  • 129ème ALFA ROMEO GIULIETTA : avec 30 875 véhicules écoulés (-19.8%) et un Top 100 européen dont elle reste largement éjectée, la Giulietta, dont la baisse des ventes reste assez inquiétante, se trouve derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, devançant seulement parmi les rivales de son rang les très exotiques Mini Clubman (29 516 unités, -8%), DS 4 (11 027 unités, -34.4%), Lexus CT ( 7 755 unités, +4.2%) ou Infiniti Q30 (7 345 unités, -3.2% !) Elle n’aura été que la troisième vente d’Alfa en novembre…
  • 156ème ALFA ROMEO GIULIA. La berline premium du Biscione glane 5 places et aura atteint la 140ème place rien qu’en novembre (+19% sur ce seul mois par rapport à novembre 2016) ! Au cumul des 11 premiers mois, avec 22 511 unités et +160.2% (!), elle dépasse toujours la Jaguar XE (18 116 unités, -21.6%) ou la Peugeot 508 (21 368 unités, -39.4%). Elle redépasse désormais également la Mazda 6 III  de 800 unités (21 761 et -21.3% sur un an). Surtout, elle aura été la 2ème vente d’Alfa en novembre, en écoulant un peu plus de 2 300 unités, devant la Toyota Avensis (1 968) ou encore la Renault Talisman (2 210)… !
  • 176ème : ALFA ROMEO STELVIO : 9 places glanées au cumul de novembre (et une belle 130ème place rien que sur ce mois…) pour, désormais, 15 528 exemplaires mis à la route en quelques mois de commercialisation. Surtout, le nouveau porte-étendard de la marque, qui porte sur lui les espoirs de la direction et des fans de la marque, aura  écoulé, sur le seul mois de novembre, un peu plus de 2 700 exemplaires de son SUV, faisant du Stelvio le 1er modèle d’Alfa en novembre, juste devant la Giulia, et davantage aussi que ses concurrents Lexus NX ( 1 671 unités), BMW X4 ( 1 676 unités), Porsche Macan ( 2 351 unités) ou Jaguar F-Pace ( 2 460)… A suivre, mais le mois de novembre aura été très bon !
  • 206ème ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, affichant désormais un plus important -8.7% de croissance au cumul, soit une tendance qui s’oriente de plus en plus à la baisse ! D’ailleurs, avec 10 728 unités écoulées, elle n’aura écoulé que 671 unités en novembre, sot -35.1% par rapport à novembre 2016 ! Malgré tout, et bien qu’elle reste toujours dernière de la catégorie des petites polyvalentes, souhaitons à la MiTo de continuer à sa vendre !…
  • 290ème : ALFA ROMEO 4C : Avec 855 petites unités écoulées en 11 mois, c’est très faible et c’est -23.9% par rapport à l’an dernier à la même période (mais c’est mieux que les -42.5% de fin mai !). Mais elle reste devant, ses rivales Nissan 370Z (849 unités) ou Lotus Exige/ Elise ( respectivement 320 et 271 unités). A voir pour la suite !…

 

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui reste forte…

  • 87ème : LANCIA YPSILON, qui aura écoulé en 11 mois, 57 424 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse s’accentue à -8.3%. Souhaitons que la tendance se redresse car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore quelques années, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, se vend presque autant que la Kia Rio et davantage que sa soeur Fiat Punto.

 

 

ABARTH : Une croissance toujours insolente !

  •  Pas de ventilation par modèles mais nul doute que ce sont les 595 et 595C qui font l’essentiel des ventes. En tout cas, en  11 mois, avec 19 351 ventes, soit + 35% sur un an, la gamme au Scorpion affiche une santé insolente, s’écoulant  davantage que…Maserati, Infiniti et SsangYong !

 

 

MASERATI : les vertus limitées du soleil Levant(e) !

  • 239ème MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident se sera écoulé en 11 mois à 5 409 unités, soit + 199% (!). Le Levante demeure le modèle Maserati le plus écoulé (et de très loin) de toute la gamme et affiche toujours une croissance folle sur un an ! Mais il perd 4 places au cumul et, sur le seul mois de novembre, il est en baisse prononcée (-16.2%) avec 413 exemplaires mis à la route. Nul doute qu’il va falloir bientôt autre chose pour Maserati si la marque veut pérenniser sa croissance…
  • 261ème MASERATI GHIBLI (2 725 ventes, -31.8%). La Ghibli maintient un important dévissage, certainement du à l’effet Levante. De plus, par son prix élevé, sa visibilité moindre et ses concessions moins présentes, elle reste logiquement derrière ses concurrentes allemandes, proposées aussi à des tarifs bien plus attractifs.
  • 309ème MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 509 minuscules ventes en 11 mois, la belle routière italienne ne fait pas d’étincelles, malgré ses 2 maigres places gagnées et ses +76% sur le seul mois de novembre, comparativement à novembre 2016 ! Mais cela reste peu au cumul et la baisse des ventes reste importante pour s’établir à fin novembre à -21.9% ! Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises (Jaguar XJ (1 420 ventes )).
  • 330ème MASERATI GRANTURISMO, qui prend la tête du duo avec 178 petites ventes au cumul, et une baisse qui ne s’établit plus « que » à -40.1% contre -56.9% à fin septembre (après 32 exemplaires mis à la route rien qu’en novembre, soit +100% !)
  • 335ème MASERATI GRANCABRIO (144 petites ventes, -32.1%). Là aussi, la baisse est importante pour la version cabriolet de la GT au Trident (malgré ses 11 exemplaires de novembre représentant +57.1% sur un an!). Ce duo de divas italiennes ne semble plus se vendre.

 

Que retenir en cette fin novembre 2017 ?

Tout d’abord, le mois de novembre aura marqué des fortunes diverses. Fiat et Lancia auront été orientées à la baisse alors que la concurrence est à la hausse. Pour Fiat en particulier, les volumes écoulés ne sont pas énormes et certains concurrents font nettement mieux, ce qui interroge a minima… En revanche, Alfa Romeo et Jeep auront affiché une croissance à 2 chiffres parmi les plus belles du marché. Quant à Abarth, la marque continue d’exploser ses ventes…

Quelques informations essentielles à retenir concernant les modèles. Pour Fiat, la 500 reste devant sa soeur Panda, alors que la Tipo aura à nouveau fait un mois moins bon que certaines concurrentes… Cela pourrait vite poser problème…. 500X et 500L ont quant à elles nettement besoin de se redresser mais rien ne se passe… D’autres modèles chutent lourdement en novembre, à l’image du 124 Spider… Chez Jeep, l’arrivée du Compass « 2 » semble permettre de prendre le relais de la croissance… Chez Alfa Romeo, la Giulia semble atteindre un rythme de croisière, alors que le Stelvio, s’écoulant davantage, devient le premier modèle de la marque en ces derniers mois 2017… Pour Maserati, en revanche, il commence à y avoir le feu chez les berlines et les sportives pour seconder le succès du Levante, qui entame déjà aussi son rythme de croisière et amorce déjà sa descente…

Enfin, si on résonne en terme d’objectifs de vente annuels, sachez que Fiat, si les ventes restent orientées de la même manière, devrait atteindre les 750 000 exemplaires annuels, Jeep dépasserait facilement les 100 000, Alfa Romeo les 90 000 unités (peut-être moins), Lancia environ 60 000, Abarth 20 000 et Maserati moins de 10 000. Des perspectives revues à la baisse ces dernier mois… Et ce alors qu’on ne voit aucune nouveauté se profiler pour 2018 et faire repartir les ventes à la hausse… Le plus dur serait-il à venir ?

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
JérômeFredo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Fredo
Invité
Fredo

Au contraire 2018 annonce au minimum de nouveaux moteurs chez Fiat, j’ai aussi lu dans les Echos la semaine dernière que non seulement une nouvelle Wrangler arrivait aux USA (et en novembre en Europe, ce qu’on savait) mais qu’un « nouveau » Cheerokee (essentiellement un nouveau dessin des feux avant peu appréciés chez nous) voyait sa production démarrer ce trimestre. Pour ce qui concerne Fiat, de plus en plus de sites bien établis annoncent l’Argo en Europe, ce qui s’explique par l’accord de libre-échange signé entre l’UE et le Mercosur, dont le Brésil fait partie. Dans ces conditions l’importation de la citadine est rentable, tant mieux pour Fiat, tant pis pour les salariés européens… https://www.la-croix.com/Economie/accord-libre-echange-entre-UE-Mercosur-enfin-vue-2017-12-12-1300898845

Jérôme
Invité
Jérôme

Les chiffres de décembre pour l’Europe sont maintenant connus et Alfa termine 2017 avec 85 691 exemplaires. En ajoutant les 12 000 des USA et les quelques milliers du reste du monde la barre des 100 000 worldwide est franchie, comme d’ailleurs l’anticipaient les analystes de JATO. C’est une première marche franchie, ne reste plus maintenant qu’à étoffer la gamme pour consolider ce mouvement. L’air de rien Alfa vend désormais 2 fois plus que Lexus ou DS sur notre continent et dépasse Jaguar de 30 %. C’est pas rien !