Ventes FCA janvier-octobre 2017 en Europe : on continue sur une lancée inquiétante !

Voici venu le moment du bilan mensuel, octobre s’ajoutant aux 9 premiers mois de l’année en cours.

Après une première partie de l’année enthousiasmante, voici venu depuis quelques mois le temps de la dégringolade. Si c’était surtout le fait de quelques modèles, le mois d’octobre voit se dessiner des premières baisses significatives pour des modèles jusqu’alors préservés : Tipo et Giulia, par exemple, sont concernées.

Alors que les concurrents continuent d’augmenter leur croissance, les marques italiennes ralentissent voire chutent ! De quoi s’inquiéter énormément, surtout quand on sait que l’année 2018 n’annonce aucune nouveauté pour suppléer les modèles actuels. La Bérézina s’annonce-t-elle longue ?

Résultats par marques : Fiat n’est plus que 9e et chute sur le seul mois d’octobre

9ème position : FIAT, dès juillet, avait perdu sa bonne 7ème place pour devenir le 8ème constructeur européen. En septembre, c’était une 9ème place fort décevante qui se confirme au cumul d’octobre (et carrément  11ème sur le seul mois d’octobre, derrière Skoda et Toyota… !). 659 825 unités ont néanmoins été écoulées en 10 mois ( +4.2%), une tendance qui reste orientée à la haussemais qui ralentit de mois en mois (et l’un des rares constructeurs à être dans le négatif (à -4.2%) uniquement en octobre) !

25ème position : JEEP, qui garde sa place au classement Ce sont désormais 87 714 unités qui ont été écoulées en 10 mois, soit -0.1%, ce qui remet la marque dans une forme de stagnation, après un début de repli il y a quelques moisLes 100 000 unités annuelles restent largement atteignables…

27ème position : ALFA ROMEO, qui maintient son écart sur Jaguar de 13 000 unités. Le tout doublé d’une croissance toujours forte, la marque ayant au cumul écoulé 72 526 exemplaires (+34.8%)Mais l’objectif des 100 000 exemplaires sur l’ensemble de l’année devient désormais impossible en Europe…

30ème position : LANCIA. La marque, accentue sa baisse, à -8.2%, avec 53 472 unités écoulées en 10 mois…

35ème position : ABARTH. Si aucun chiffre de vente n’est détaillé par modèle, la marque au scorpion aura écoulé un total de 17 760 véhicules en 10 mois, soit +38.4%. Une progression toujours impressionnante, signe d’une santé éclatante ! Bravo, Abarth, qui pourrait donc dépasser les 20 000 unités à l’année si tout va bien.

38ème position : MASERATI.  Avec 8 294 ventes ( +32.9%), la marque de Modène voit ses ventes continuer à être orientées très à la hausse malgré la faiblesse du volume dans l’absolu et une croissance qui, bien que forte, perd petit à petit en vigueur… Les 10 000 unités annuelles en Europe restent néanmoins à portée de main…

Résultats par modèles

FIAT : Un mois d’octobre très inquiétant !

  • 14ème place : FIAT 500, qui a répandu 167 349 unités de son pot de yaourt, pour un très joli + 5.7 % de croissance ! Le pot de yaourt continue donc sur sa lancée, gardant sa place de leader de la catégorie, devant sa soeur Panda, avec un total de près de 330 000 ventes à elles deux en 10 mois. Assurément un beau doublé pour les puces italiennes…
  • 17ème place : FIAT PANDA, qui repart à la hausse, à +0.7% à fin octobre (contre -0.3% à fin septembre). La Panda s’est vendue à 162 504 exemplaires en 10 mois, un chiffre remarquable, bien que très dépendant de l’Italie. L’écart avec sa soeur 500 revient à 5 000 unités (contre 8 000 fin septembre). La 3ème de la catégorie, la VW Up! affiche 83 945 ventes et +1.6 %, soit 2 fois moins de ventes que la Panda ou la 500 ! Bravo à elles deux !
  • 36ème : FIAT TIPO : Un succès qui ne se dément pas ! Quoique… Si au cumul des 10 mois, ce sont donc 110 852 unités qui ont été écoulées (soit +140.8% !), avec le rajout du mois d’octobre, la Tipo perd 2 places au cumul et n’a accroché qu’une modeste 52ème place au classement sur le seul 10ème mois de l’année. Et cela risque de ne pas s’arranger en novembre où la Tipo a fait un piètre -22% en Italie. De quoi déjà inquiéter la destinée de la nouvelle martingale de Fiat qui se retrouve désormais dépassée au cumul par la très premium BMW Série 1 (elle est aussi dépassée par la Toyota Auris rien qu’en octobre…) La Tipo, un feu de paille ? Fiat n’aurait pas besoin de cela…
  • 54ème : FIAT 500X. La sortie du Top 50 est actée pour le crossover Fiat et ses 77 056 exemplaires écoulés, un chiffre pas ridicule mais qui, en pourcentage représente -14.5% par rapport à l’an dernier. Un gros restylage lui ferait du bien pour se relancer… D’autant qu’il est désormais devancé par le pourtant vieillissant (mais moins onéreux) Nissan Juke, avec 2 700 exemplaires de marge en faveur du japonais. En septembre,  le 500X s’est vendu autant que l’Audi Q2… Le 500X reste par ailleurs plus de 2 fois moins vendu que le (lui aussi moins onéreux) Renault Captur, star de la catégorie, à 172 235 exemplaires écoulés.
  • 83ème : FIAT 500L. Encore 2 places de moins fin octobre (et 96ème rien qu’en octobre !). On ne peut pas dire que le minispace italo-serbe se porte comme un charme. Mais quand donc se fera sentir l’effet restylage ? Car avec 55 090 ventes, le minispace italien affiche toujours un inquiétant -23.7%, une zone rouge qui ne semble rien vouloir savoir. Le 500L reste malgré tout très net leader du segment (en plein abandon) des minispaces, son poursuivant, le Ford B-Max (dont la production vient de stopper) s’étant écoulé à 40 324 unités, (+13.8%), devant l’Opel Meriva, dont la carrière s’achève aussi (22 740 unités, -35.1%)…
  • 98ème : FIAT PUNTO, qui regagne 2 petites places à fin octobre. L’ex-star de la catégorie, à la fin de vie compliquée, affiche 43 806 exemplaires vendus, ce qui représente toujours un effondrement de -20%, malgré un « redressement » comparé au cumul à fin mai ( -27.1% ) mais bien terne si on s’en tient à fin mars (-7.8%). La Punto accuse le poids des ans et supplie une relève qui ne vient pas. L’italienne reste moins vendue que sa cousine Ypsilon…
  • 116ème : FIAT DUCATO. Ce sont 32 108 ventes et +15.1%, voilà l’une des rares Fiat à afficher une croissance qui se renforce…
  • 197ème FIAT QUBO : 2 places perdues au cumul mais 10 601 ventes et une croissance, là aussi, toujours exceptionnelle et qui se maintient, avec +20.4% sur un an (mais -46% sur le seul mois d’octobre et 526 maigres unités !). Le total reste malgré tout très intéressant. Merci au petit restylage et à l’Italie, marché dont dépend le Qubo à 85%… Même si les chiffres sont inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 47 857 ventes) ou Renault Kangoo (19 281 unités), le petit italien est bien décidé à ne rien lâcher…
  • 217ème : FIAT 124 SPIDER : Malgré ses 6 places perdues, c’est une croissance de +142.8% avec 7 295 unités au cumul. Le hic, c’est que rien qu’en octobre, il n’y a eu que 259 roadsters vendus dans toute l’Europe, soit -56.9% ! Une véritable Bérézina pour un modèle aussi jeune… Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 14 748 modèles (+13.2%), soit 2 fois plus (et 709 unités en octobre, soit +29% !)…
  • 225ème : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo s’est vendu en 10 mois à 6 331 exemplaires, soit désormais -3.3% de baisse (et -28% sur le seul mois d’octobre…) ! Le ludospace Fiat reste toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vend encore moins avec seulement 4 732 unités.
  • 243ème : FIAT TALENTO : seulement 4 376 petits exemplaires, loin des 15 196 Trafic, son cousin, sans compter les 1 445 premières unités du dernier des quadruplés : le Nissan NV300. Mais c’est +684.2% sur un an…

 

JEEP :  Le Compass en route pour prendre le relais de la croissance…

  • 69ème : JEEP RENEGADE.  Tel le géant Atlas de la mythologie grecque supportant le poids de la voûte céleste, c’est le Renegade qui a du supporter à lui seul la croissance de la marque Jeep depuis presque 3 ans. Aujourd’hui, à fin octobre (avec une peu reluisante 80ème place et -10.4% sur le seul mois d’octobre) et 61 526 ventes, la croissance est stoppée net et affiche désormais -4.7%. Même si le petit crossover urbain italo-américain reste indéniablement LE succès de Jeep du moment, il n’est plus le moteur de la croissance de la marque…
  • 204ème : JEEP COMPASS II : 12 places gagnées en rajoutant le mois d’octobre (et une belle 111ème place sur ce seul mois, au niveau d’un Kia Niro, d’un Mitsubishi ASX et devant un Suzuki SX4 S-Cross). On note ainsi à fin octobre 9 818 premiers exemplaires du Compass 2. Prêtons peu attention aux +2226.5% de croissance, l’ancien modèle n’étant plus vendu qu’à quelques unités l’an dernier… Un modèle qui dépasse d’ores-et-déjà le Wrangler, le Cherokee et désormais aussi le Grand Cherokee dans la gamme… C’est donc le 2ème modèle le plus vendu de Jeep en quelques mois seulement…
  • 209ème : JEEP GRAND CHEROKEE IV (8 646 ventes, -20.4%)… Le grand chef indien semble avoir toujours du mal à retrouver un second souffle, avec des ventes qui, bien que pas ridicules en nombre, restent toujours fortement orientées à la baisse, baisse qui s’accentue d’ailleurs… Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium BMW X5 (29 399 unités, -6.6%), Audi Q7 ( 25 821 unités et -6.4%) ou Range Rover Sport ( 23 401 unités, -1.2%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 10 915 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (10 454 ventes). Dommage…
  • 241ème : JEEP CHEROKEE V. Avec seulement 4 664 ventes, la crise est énorme (-45.1% !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie. La situation est urgente pour FCA !
  • 255ème : JEEP WRANGLER III : Avec ses 3 031 ventes, ce n’est pas folichon et le Wrangler accentue sa baisse, désormais établie à -11.6%… avec des volumes écoulés qui sont médiocres. Il s’agit donc pour Jeep de réagir là aussi, car ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep ! D’autant que la nouvelle génération n’arrive chez nous qu’en fin d’année prochaine…

 

 

ALFA ROMEO : Une Giulia qui commence à faiblir, un Stelvio poussif…

  • 127ème ALFA ROMEO GIULIETTA : avec 28 675 véhicules écoulés (-18.9%) et un Top 100 européen dont elle reste largement éjectée, la Giulietta, dont la baisse des ventes reste assez inquiétante, se trouve derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, devançant seulement parmi les rivales de son rang les très exotiques Mini Clubman (26 622 unités, -8.1%), DS 4 (10 325 unités, -34.3%), Lexus CT ( 7 087 unités, +3.8%) ou Infiniti Q30 (6 888 unités, -1.4% !)
  • 161ème ALFA ROMEO GIULIA. Au cumul des 10 premiers mois, avec 20 158 unités et +202.3% (!), elle dépasse toujours la Jaguar XE (16 859 unités, -21.9%) ou la Peugeot 508 (19 769 unités, -39.6%). Mais la Mazda 6 III la redépasse au cumul de 20 petites unités seulement (20 178 et -21.7% su un an). Surtout, elle n’aura écoulé qu’un peu plus de 1 400 unités en octobre, soit -8.2% sur un an et une 170ème place…!
  • 185ème : ALFA ROMEO STELVIO : 1 seule petite place glanée au cumul d’octobre (seulement), pour, désormais, 12 798 exemplaires mis à la route en quelques mois de commercialisation. Surtout, le nouveau porte-étendard de la marque, qui porte sur lui les espoirs de la direction et des fans de la marque, n’aura  écoulé, sur le seul mois d’octobre, qu’un peu plus de 1 800 exemplaires de son SUV, soit davantage que la Giulia et davantage aussi que ses concurrents Lexus NX ( 1 540 unités) et BMW X4 ( 1 521 unités), mais bien moins qu’un Porsche Macan ( 2 031 unités) et surtout qu’un Jaguar F-Pace ( 2 135) A suivre, mais le démarrage reste à tout le moins poussif…
  • 201ème ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, affichant désormais un plus important -6.1% de croissance au cumul, soit une tendance qui s’oriente de plus en plus à la baisse ! D’ailleurs, avec 10 057 unités écoulées, elle n’aura écoulé que 721 unités en octobre, sot -36.6% par rapport à octobre 2016 ! Malgré tout, et bien qu’elle reste toujours dernière de la catégorie des petites polyvalentes, souhaitons à la MiTo de continuer à sa vendre !…
  • 290ème : ALFA ROMEO 4C : Avec 830 petites unités écoulées en 10 mois, c’est très faible et c’est -23.3% par rapport à l’an dernier à la même période (mais c’est mieux que les -42.5% de fin mai !). Mais elle redépasse à nouveau, au cumul de l’année, sa rivale la Nissan 370Z (788 unités). A voir pour la suite !…

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui s’accélère…

  • 87ème : LANCIA YPSILON, qui aura encore perdu 2 places à fin octobre, et aura écoulé en 10 mois, 53 472 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse s’accentue à -8%. (et -18.4% sur le seul mois de septembre avec une peu reluisante 92ème place au classement général…). Souhaitons que la tendance se redresse car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore quelques années, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, se vend presque autant que la Kia Rio et davantage que sa soeur Fiat Punto.

 

ABARTH : Une croissance toujours insolente !

  •  Pas de ventilation par modèles mais nul doute que ce sont les 595 et 595C qui font l’essentiel des ventes. En tout cas, en  10 mois, avec 17 760 ventes, soit + 38.4% sur un an, la gamme au Scorpion affiche une santé insolente, s’écoulant  davantage que…Maserati, Infiniti et SsangYong ! Et ce malgré les -1.2% du seul mois d’octobre (avec 1 513 exemplaires vendus).

Abarth 595

 

MASERATI : les vertus limitées du soleil Levant(e) !

  • 235ème MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident se sera écoulé en 10 mois à 4 996 unités, soit + 279.3% (!). Le Levante demeure le modèle Maserati le plus écoulé (et de très loin) de toute la gamme ! Mais sur le seul mois d’octobre, il est déjà dans une hausse très limitée (+3.2%) avec 420 exemplaires mis à la route. Nul doute qu’il va falloir bientôt autre chose pour Maserati si la marque veut pérenniser sa croissance…
  • 258ème MASERATI GHIBLI (2 532 ventes, -33.3%). La Ghibli maintient un important dévissage, certainement du à l’effet Levante. De plus, par son prix élevé, sa visibilité moindre et ses concessions moins présentes, elle reste logiquement derrière ses concurrentes allemandes, proposées aussi à des tarifs bien plus attractifs.
  • 311ème MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 465 minuscules ventes en 10 mois, et encore 5 places perdues à fin octobre, c’est peu et la baisse des ventes reste importante pour s’établir à fin juillet à -25.8% ! Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises (Jaguar XJ (1 346 ventes )).
  • 332ème MASERATI GRANTURISMO, qui prend la tête du duo avec 146 petites ventes, et une baisse qui ne s’établit plus « que » à -48% contre -56.9% à fin septembre (après 33 exemplaires mis à la route rien qu’en octobre, soit +73.7% !)
  • 335ème MASERATI GRANCABRIO (133 petites ventes, -35.1%). Là aussi, la baisse est importante pour la version cabriolet de la GT au Trident. Ce duo de divas italiennes ne semble plus se vendre.

 

Que retenir en cette fin octobre 2017 ?

Tout d’abord, le mois d’octobre, comme août et septembre, aura été un mois très faible voire catastrophique eu égard aux performances des groupes automobilesconcurrents. Les volumes écoulés ne sont pas énormes et certains concurrents font nettement mieux, preuve que le problème est lié à FCA… Ainsi, Fiat n’est plus que 9ème. Alfa Romeo n’aura pas non plus surperformé, ni Jeep, ni Lancia, ni Maserati… Seule Abarth continue d’exploser ses ventes…

Quelques informations essentielles à retenir concernant les modèles. Pour Fiat, la 500 reste devant sa soeur Panda, alors que la Tipo aura fait un mois moins bon que certaines concurrentes… Cela pourrait vite poser problème…. 500X et 500L ont quant à elles nettement besoin de se redresser mais rien ne se passe… D’autres modèles chutent lourdement en octobre, à l’image du 124 Spider… Chez Jeep, l’arrivée du Compass 2 semble permettre de prendre le relais de la croissance… Chez Alfa Romeo, la Giulia affiche un rythme de croisière, alors que le Stelvio, bien que s’écoulant davantage, est à un niveau assez faiblard vis-à-vis de la concurrence. Pour Maserati, il commence à y avoir le feu chez les berlines et les sportives pour seconder le succès du Levante, qui entame déjà aussi son rythme de croisière et commence sa stagnation…

Enfin, si on résonne en terme d’objectifs de vente annuels, sachez que Fiat, si les ventes restent orientées de la même manière, devrait atteindre les 750 000 exemplaires annuels, Jeep dépasserait facilement les 100 000, Alfa Romeo les 90 000 unités (peut-être moins), Lancia environ 70 000 (ou moins), Abarth 20 000 et Maserati 10 000. Des perspectives revues à la baisse à cause de cette période très maussade voire inquiétante pour le groupe FCA… Dont on ne voit d’ailleurs aucune nouveauté se profiler pour 2018 et faire repartir les ventes à la hausse… Le plus dur serait-il à venir ?

Partager cet article

11 commentaires à propos de Ventes FCA janvier-octobre 2017 en Europe : on continue sur une lancée inquiétante !

Fredo dit : S'abonner 17 December 2017 à 21 h 37 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Il n'y a pas 36 solutions pour FCA, sortir les nouveaux moteurs en Europe, améliorer fortement la qualité perçue de la Tipo (quitte à la vendre un peu plus chère), et enfin sortir de nouveaux modèles ! Il ne faut pas laisser à chaque fois le soufflé retomber comme après la sortie de la Giulietta, l'Argo est déjà prête à un capot et des pare-chocs près (ce qui permettrait de faire monter en gamme la Tipo au passage), les Giulia SW et 5 portes ne demandent qu'à être vendues et même chez Maserati vu les tarifs pratiqués on n'est pas au niveau d'excellence vu chez les concurrents allemands - quoique tristes, fades, peu exclusifs, etc. Avec tout ce que le groupe produit - pourquoi attendre un an avant de sortir le Wrangler en Europe ? Pourquoi sortir une très bonne et belle Tipo et lui associer des matériaux si peu valorisants ? Quid de l'option de la banquette rabattable à plat sur la 5 portes ? Pourquoi développer de nouveaux moteurs au Brésil et ne pas les vendre en Europe ? - j'ai l'impression qu'il aime à se mettre lui-même des bâtons dans les roues. Ce n'est certainement pas avec une grande berline et un SUV énorme qu'Alfa va faire du volume, en tout cas.

    Frederic B. dit : S'abonner 18 December 2017 à 12 h 15 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    Totalement d'accord avec toi, sauf sur un point : celui de la Tipo : je trouve qu'elle offre un excellent rapport qualité/prix et la présentation intérieure n'est pas mauvaise pour le tarif proposé.

      Fredo dit : S'abonner 18 December 2017 à 19 h 53 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Oui, mais la présentation intérieure pousse les acheteurs potentiels à la ranger plutôt du côté de Dacia - alors que le journal l'Argus a bien mis en évidence qu'elle était meilleure qu'une Megane de base... ça n'aide pas, et encore moins quand on entend gagner plus d'argent sur chaque modèle. Au pire qu'ils fassent une version Lusso ?

        Fredo dit : S'abonner 18 December 2017 à 20 h 01 min
        Like
        Like Love Haha Wow Sad Angry
        0 0 0 0 0 0

        Le problème c'est qu'un Claudio De Maria veut le beurre et l'argent du beurre: produire des voitures et des moteurs avec des salaires plus bas au Brésil ET les vendre sans droit de douane en Europe !

          Khaled75 dit : S'abonner 28 December 2017 à 0 h 26 min
          Like
          Like Love Haha Wow Sad Angry
          0 0 0 0 0 0

          Vous êtes plus fort que sergio

            mafioli dit : S'abonner 18 December 2017 à 10 h 09 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Voilà ! Ma fois, c'est bien de faire des moteurs a 510ch mais ça ne suffit pas pour vendre. C'est une leçon de marketing pour FCA. Je ne vais pas m'étaler sur ce qu'il y a lieu de faire pour augmenter les ventes. Chacun ira de ses théories, qui seront probablement toutes bonnes. Mais je ne peux m'empêcher de souscrire à une totale incompréhension stratégique concernant un model qui m'intéresse: La Giulia Sport wagon. Pour moi c'est le fer de lance pour ceux qui visent les familles en Europe. Les SUV sont trop chers. Pour le reste Fiat me laisse indifférent, Lancia est déjà morte, Maserati est un bijou sous bonne garde (Ferrari) donc devrait s'en sortir, et Abarth devrait être une marque à elle seule comme DS pour citroen et remplacer Fiat pour l’Europe (excepté peut être l’Italie pour des raisons historiques, et les ex pays soviétiques qui ont encore un intérêts pour ces Fiat) je sais je provoque… Heureusement le groupe est en relative bonne santé financière d'après ce que j'ai lu, heureusement les USA tirent le groupe et heureusement que Alfa Romeo existe toujours, malgré tout ce que l'on sait sur le management de FIAT depuis 30 ans. ABE

            • Alfa Romeo
            Stanislas dit : S'abonner 18 December 2017 à 13 h 18 min
            Like
            Like Love Haha Wow Sad Angry
            0 0 0 0 0 0

            Le marché européen n'est plus forcément prioritaire pour FCA. Les marchés d'Amérique du sud et d'Amérique du nord sont devenus au moins aussi importants. Quand à la Fiat Tipo, c'est une voiture où on en a pour son argent, et de ce point de vue le concept est génial. S'il y avait des motorisations un peu plus puissantes pour la Tipo j'aurais presque pu hésiter entre l'achat d'une Giulietta et d'une Tipo.

              Jicé60 dit : S'abonner 19 December 2017 à 6 h 22 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              Pourquoi tant tarder à remplacer la Punto ? Pourquoi laisser crever Lancia, alors qu'ils n'ont que peu de produits intéressants à proposer en segment " premium" ? Pourquoi laisser laisser toute la place à Audi avec son Q3 ? Qu'attendent Alfa et Lancia pour se positionner dans ce créneau porteur ? Pourquoi AUCUN véhicule hybride ou électrique ? Pouquoi ? Pourquoi ? Pourquoi....

              • Lancia Delta 2.0 Mjtd 165Cv
              Fredo dit : S'abonner 19 December 2017 à 17 h 57 min
              Like
              Like Love Haha Wow Sad Angry
              0 0 0 0 0 0

              "Pourquoi laisser laisser toute la place à Audi avec son Q3 ? Qu'attendent Alfa et Lancia pour se positionner dans ce créneau porteur ?" Pas d'inquiétude de ce côté c'est même la prochaine sortie prévue d'ici deux ans chez Alfa selon le dernier plan officieux présenté ici-même...

                Khaled75 dit : S'abonner 28 December 2017 à 0 h 39 min
                Like
                Like Love Haha Wow Sad Angry
                0 0 0 0 0 0

                Monsieur Sergio marchioni je vous le dit par amour de ces marque,votre politique ne sera pas bénéfique dans le court terme,la stelvio n’a Pas dû sortir à ce moment,il fallait renouveler la guilietta ,se concentrer sur la guilia,arreter les berlines et suv Maserati,laisser les ingénieurs Lancia s’eclaTer pour une nouvelle delta intégral,enfin une typo type berline compact un peu plus haut de gamme.

                  Frederic B. dit : S'abonner 28 December 2017 à 12 h 28 min
                  Like
                  Like Love Haha Wow Sad Angry
                  0 0 0 0 0 0

                  Pas d'accord avec toi, pour le coup, sur les modèles qui sont sortis. Au contraire, le Stelvio est obligatoire, même si je pense qu'une nouvelle Giulietta aurait du sortir dès 2018 ! Il faut garder les berlines et SUV Maserati (mais il faut un plus petit que le Levante, et renouveler les coupés vitrines de la marque...) Quant à Lancia, je préfère le créneau bourgeois/raffinement que le créneau sportif. il faut dire que je n'ai que 30 ans et que c'est le créneau que j'ai essentiellement connu et celui qui me plait, d'autant que pour le sport il y a Alfa, c'est mieux. La Tipo, je la trouve super ainsi, mais il manque des moteurs 140 ch et une version hybride (selon moi...)

                    Laisser un commentaire

                    Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

                    Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.