Fiat signe un accord avec ENI pour la baisse des émissions de CO2…

Fiat vient d’annoncer la signature d’un accord avec ENI, le géant pétrolier italien, dans le but de développer des solutions technologiques communes sur la réduction du CO2 produit par le transport routier, combinant ainsi l’expérience et les connaissances des deux entreprises pour réduire les émissions.

L’accord a été signé au Palazzo Chigi à Rome, en présence du Premier ministre italien Paolo Gentiloni, de Claudio Descalzi, directeur général d’Eni, et de Sergio Marchionne, directeur général de FCA. Il parie en particulier sur des recherches portant sur le gaz naturel, carburant très développé en Italie et pour lequel Fiat propose une gamme assez large de véhicules roulant au GNV.

Le but de ce partenariat est d’améliorer les systèmes de stockage de ce carburant pour les rendre plus légers, réduisant ainsi le poids des réservoirs et augmentant l’autonomie des véhicules. Pour cela, il sera nécessaire de poursuivre l’étude de technologies et de matériaux qui permettront le transport de gaz comprimé (GNV) à une pression beaucoup plus faible.

Dans un second temps, Fiat annonce vouloir travailler avec la société ENI pour le développement d’un nouveau carburant composé à 5 % de bioéthanol (un peu comme dans le SP95 E10) mais aussi à 15 % de méthanol. Déjà en test sur une Fiat 500 essence, ce carburant permettrait une réduction de 4 % des émissions de CO2, à motorisation équivalente. Mieux que rien.

Ce nouveau carburant sera utilisé par cinq véhicules Fiat 500 de la flotte Enjoy, le service d’autopartage d’ENI, créé en partenariat avec FCA, dans une vaste zone d’essais routiers.

En outre, comme vous pouvez le voir dans les photos, pour étendre l’utilisation de l’autopartage et souligner la polyvalence et la flexibilité du gaz comprimé, la flotte Enjoy sera élargie pour inclure les camionnettes Fiat Doblo dans le nouveau service Enjoy Cargo, qui débutera l’année prochaine, premier cas mondial de partage de véhicules pour le fret et le transport de marchandises.

Rappelons que les véhicules de transport routier représentant environ 23 % des émissions totales de CO2 et la participation des véhicules légers en atteint environ 10 %.

Enfin, et afin de réduire davantage les émissions mondiales de gaz à effet de serre, les parties signataires ont également confirmé leur intérêt pour l’évaluation de nouveaux types de carburant destinés à être utilisés dans des véhicules existants sans nécessiter de changements mécaniques importants. Entre autres choses, cela inclut les types de diesel avec une proportion plus élevée d’huiles végétales hydratées (HVO) que maintenant, l’essence à plus forte teneur en alcool, y compris les sources renouvelables et / ou les déchets, et l’utilisation de nouvelles « réduction de friction » .

Les deux entreprises ont convenu de lancer et de mettre en place de nouveaux partenariats avec des universités italiennes et internationales, visant à créer et former de nouveaux projets professionnels pour l’avenir.

Sergio Marchionne déclare ainsi que : « Notre collaboration avec Eni représente un grand pas en avant. Je suis très heureux de pouvoir compter sur le soutien du gouvernement italien à un stade où les deux plus importantes entreprises d’Italie unissent leurs forces pour une réduction incisive et permanente des émissions. C’est un objectif partagé qui reflète un sens des responsabilités et un engagement envers le monde que nous voulons laisser aux générations futures.  » Pour Marchionne toujours, l’annonce est technologique et non idéologique, ajoutant que  » l’Italie est un modèle à suivre, ainsi qu’un exemple presque unique en Europe. Dans d’autres pays, nous assistons à l’introduction de certaines technologies au détriment des autres, sans tenir compte de l’impact global sur l’environnement ou de l’efficacité réelle des investissements requis. Au contraire, le gouvernement italien a choisi de rester technologiquement neutre, fixant des objectifs ambitieux, mais laissant la liberté de les atteindre en exploitant toutes les technologies disponibles de manière combinée. Cela signifie adopter une approche technologique et non idéologique. « 

Suivez mon regard…

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.