Ventes FCA janvier-septembre 2017 en Europe : un mois de septembre quasi-catastrophique !

Voici venu le moment du bilan mensuel, août s’ajoutant aux 8 premiers mois de l’année en cours. Après un été très décevant en volume comme souvent dans le monde automobile mais aussi plus faible que pour d’autres constructeurs en meilleure forme, voici venu le mois de septembre, celui de la rentrée des constructeurs. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il est proche de la Bérézina pour le groupe FCA : ventes trop faibles, dégringolades au classement, concurrents en pleine forme, c’est une catastrophe pour FCA  !

Résultats par marques : Fiat n’est plus que 9e, les autres marques ralentissent aussi

9ème position : FIAT, dès juillet, a perdu sa bonne 7ème place pour devenir le 8ème constructeur européen. En septembre, c’est une 9ème place fort décevante qui est désormais la sienne, comme aux heures les plus creuses de la marque turinoise, il y a 2-3 ans. BMW, désormais n°8, dépasse Fiat de plus de 19 000 unités en un seul mois ! On le voit, Fiat s’est littéralement essoufflé ces derniers mois, et aucun rebond important n’est apparu en cette rentrée (12ème sur le seul mois de septembre et l’un des rares à être dans le négatif…). 606 993 unités ont néanmoins été écoulées en 9 mois ( +5%), une tendance qui reste orientée à la haussemais qui ralentit de mois en mois !

25ème position : JEEP, qui garde sa place au classement Ce sont désormais 78 045 unités qui ont été écoulées en 9 mois, soit -2.2%, ce qui maintient la marque, au mieux, dans la stagnationLes 100 000 unités annuelles restent largement atteignables…

27ème position : ALFA ROMEO, qui maintient son écart sur Jaguar de 10 000 unités (même si Jaguar dépasse Alfa sur le seul mois de septembre…). Le tout doublé d’une croissance toujours forte, la marque ayant au cumul écoulé 65 941 exemplaires (+36.1%)… Mais l’objectif des 100 000 exemplaires sur l’ensemble de l’année semble désormais impossible en Europe…

30ème position : LANCIA. La marque, accentue sa baisse, à -7.2%, avec 48 981 unités écoulées en 9 mois…

35ème position : ABARTH. Si aucun chiffre de vente n’est détaillé par modèle, la marque au scorpion aura écoulé un total de 16 245 véhicules en 9 mois, soit +43.7%. Une progression toujours impressionnante, signe d’une santé éclatante ! Bravo, Abarth, qui pourrait donc dépasser les 20 000 unités à l’année si tout va bien.

38ème position : MASERATI Avec 7 492 ventes ( +37.4%), la marque de Modène voit ses ventes continuer à être orientées très à la hausse malgré la faiblesse du volume dans l’absolu (moins de 700 véhicules en septembre et -27%) et une croissance qui, bien que forte, perd petit à petit en vigueurLes 10 000 unités annuelles en Europe restent néanmoins à portée de main…

Résultats par modèles

FIAT : 500L, 500X et Punto plombent les résultats !

  • 14ème place : FIAT 500, qui a répandu 153 870 unités de son pot de yaourt, pour un très joli + 5.9 % de croissance ! Le pot de yaourt continue donc sur sa lancée, gardant sa place de leader de la catégorie. L’écart avec sa soeur Panda passe de 1 200 unités en faveur de la 500 fin juillet à près de 8 000 fin septembre, sur un total de près de 300 000 ventes à elles deux en 9 mois. Assurément un beau doublé pour les puces italiennes…
  • 17ème place : FIAT PANDA, qui plafonne en terme de croissance, à -0.3% fin septembre (contre +0.8% fin juin). La Panda s’est malgré tout vendue à 145 999 exemplaires en 9 mois, un chiffre remarquable, bien que très dépendant de l’Italie. La 3ème de la catégorie, la VW Up! affiche 75 221 ventes et +0.4 %, soit 2 fois moins de ventes que la Panda ou la 500 !
  • 34ème : FIAT TIPO : Un succès qui ne se dément pas ! Au cumul des 9 mois, ce sont donc 103 713 unités qui ont été écoulées, soit +159.4% ! La nouvelle martingale de Fiat dépasse toujours de solides concurrentes, même si, en septembre, sa performance aura été moindre que celle de pas mal de ses concurrentes de la catégorie des compactes (elle est dépassée par la Toyota Auris, par exemple…). Les très premium Mercedes-Benz Classe A et BMW Série 1 l’écrasent littéralement sur le seul mois de septembre, malgré leurs tarifs démesurés… Comme quoi l’été peut être souriant pour certains…
  • 54ème : FIAT 500X. Encore deux places de moins et une sortie du Top 50 pour le crossover Fiat et ses 70 407 exemplaires écoulés, un chiffre pas ridicule mais qui, en pourcentage représente -15% par rapport à l’an dernier. Un petit restylage lui ferait du bien pour se relancer… D’autant qu’il est désormais devancé par le pourtant vieillissant (mais moins onéreux) Nissan Juke, avec 3 000 exemplaires de marge en faveur du japonais. En septembre, même l’Audi Q2 s’est mieux vendu que le transalpin… Le 500X reste par ailleurs 2 fois moins vendu que le (lui aussi moins onéreux) Renault Captur, star de la catégorie, à 155 169 exemplaires écoulés.
  • 81ème : FIAT 500L. Encore 5 places de moins fin septembre. On ne peut pas dire que le minispace italo-serbe se porte comme un charme. Mais quand donc se fera sentir l’effet restylage ? Car avec 50 923 ventes, le minispace italien affiche toujours un inquiétant -23.3%, une zone rouge qui ne semble rien vouloir savoir. ( il est éjecté du Top 100 sur seul mois de septembre…) Le 500L reste malgré tout très net leader du segment (en pleine déliquescence) des minispaces, son poursuivant, le Ford B-Max (dont la production vient de stopper) s’étant écoulé à 36 879 unités, (+13%), devant l’Opel Meriva, dont la carrière s’achève aussi (25 406 unités, -33.4%)…
  • 100ème : FIAT PUNTO, (128ème sur le seul mois de septembre) et encore 6 places perdues au cumul des 9 mois de l’année. L’ex-star de la catégorie, à la fin de vie compliquée, affiche 40 533 exemplaires vendus, ce qui représente toujours un effondrement de -19.3%, malgré un « redressement » comparé au cumul à fin mai ( -27.1% ) mais bien terne si on s’en tient à fin mars (-7.8%). La Punto accuse le poids des ans et supplie une relève qui ne vient pas. L’italienne reste moins vendue que sa cousine Ypsilon…
  • 114ème : FIAT DUCATO. Malgré 5 places perdues au cumul, ce sont 30 604 ventes et +14.5%, voilà une des rares Fiat à afficher une croissance solide…
  • 195ème FIAT QUBO : 5 places perdues au cumul mais 10 075 ventes et une croissance, là aussi, toujours exceptionnelle et qui se maintient, avec +28.6% sur un an (mais -38% sur le seul mois de septembre !). Les ventes deviennent véritablement très intéressantes. Merci au petit restylage et à l’Italie, marché dont dépend le Qubo à 85%… Même si les chiffres sont inférieurs aux plus grands VW Caddy ( 42 679 ventes) ou Renault Kangoo (17 498 unités), le petit italien est bien décidé à ne rien lâcher…
  • 211ème : FIAT 124 SPIDER : Avec ses 7 036 ventes et ses 3 places gagnées, c’est une croissance de +192.7% (mais de seulement +1.7% sur le seul mois de septembre, preuve que la 124 Spider a atteint son petit rythme de croisière…). C’est malgré tout une bonne nouvelle, même si le nombre d’unités écoulées demeure faible dans l’absolu. Sur le segment des roadsters accessibles (composé de deux modèles seulement) sachez que la Mx-5, sa cousine et rivale, a écoulé 14 039 modèles (+12.5%), soit 2 fois plus…
  • 220ème : FIAT DOBLO : Retenons surtout que le Doblo s’est vendu en 9 mois à 5 931 exemplaires, soit désormais -0.9% de croissance ! Un modèle qui navigue dans une quasi-stagnation… Le ludospace Fiat reste toujours à la traîne de ses principaux concurrents de la catégorie des ludospaces… Seul le Mercedes-Benz Citan, cousin du Kangoo, se vend encore moins avec seulement 4 227 unités.
  • 243ème : FIAT TALENTO : seulement 3 940 petits exemplaires, loin des 13 971 Trafic, son cousin, sans compter les 1 342 premières unités du dernier des quadruplés : le Nissan NV300.

 

JEEP :  Un Renegade qui s’écroule en septembre… mais un Compass qui semble bien démarrer !

  • 69ème : JEEP RENEGADE.  Tel le géant Atlas de la mythologie grecque supportant le poids de la voûte céleste, c’est le Renegade qui a du supporter à lui seul la croissance de la marque Jeep depuis presque 2.5 ans. Aujourd’hui, avec 3 places perdues à fin septembre (et une peu reluisante 94ème place et -25% sur le seul mois de septembre) et 56 172 ventes, la croissance est stoppée net et affiche désormais -4.2%. Même si le petit crossover urbain italo-américain reste indéniablement LE succès de Jeep du moment, le relais de la croissance s’avère nécessaire…
  • 206ème : JEEP GRAND CHEROKEE IV (8 051 ventes, -18.8%)… Le grand chef indien semble avoir toujours du mal à retrouver un second souffle, avec des ventes qui, bien que pas ridicules en nombre, restent toujours fortement orientées à la baisse, baisse qui s’accentue d’ailleurs… Il est évidemment moins vendu que les établis et incontournables concurrents premium BMW X5 (27 034 unités, -5.5%), Audi Q7 ( 23 577 unités et -3.9%) ou Range Rover Sport ( 21 629, -0.6%), mais il demeure aussi éloigné d’autres concurrents moins prestigieux tels le Kia Sorento ( 10 104 ventes) ou le Hyundai Santa Fe (9 560 ventes). Dommage…
  • 216ème : JEEP COMPASS II : 27 places gagnées en rajoutant le mois de septembre (et une belle 126ème place sur ce seul mois, au niveau d’un Kia Niro, d’un Mitsubishi ASX et devant un Suzuki SX4 S-Cross). On note ainsi à fin septembre 6 714 premiers exemplaires du Compass 2. Prêtons peu attention aux +1690.4% de croissance, l’ancien modèle n’étant plus vendu qu’à quelques unités l’an dernier… Un modèle qui dépasse d’ores-et-déjà le Wrangler et le Cherokee dans la gamme…
  • 238ème : JEEP CHEROKEE V. Avec seulement 4 372 ventes, la crise est énorme (-44.7% !). Le Cherokee, en pleine hécatombe, se trouve littéralement scalpé et dernier de sa catégorie. La situation devient urgente pour FCA, qui ne semble pas réagir…
  • 252ème : JEEP WRANGLER III : Avec ses 2 709 ventes, ce n’est pas folichon et le Wrangler repasse nettement dans le rouge, à -8.8%… avec des volumes écoulés qui sont médiocres. Il s’agit donc pour Jeep de réagir là aussi, car ce segment, bien que marginal dans les ventes, reste très fort pour l’ image de Jeep !

 

ALFA ROMEO : Une Giulia faiblement écoulée en août, guère mieux pour le Stelvio mais du mieux pour la MiTo !

  • 127ème ALFA ROMEO GIULIETTA : avec 26 170 véhicules écoulés (-20%) et un Top 100 européen dont elle reste largement éjectée, la Giulietta, dont la baisse des ventes reste assez inquiétante, se trouve derrière ses principales concurrentes aussi bien généralistes que premium, devançant seulement parmi les rivales de son rang les très exotiques Mini Clubman (24 162 unités, -6.4%), DS 4 (9 646 unités, -33.6%), Infiniti Q30 (6 442 unités, -0.4% !) et Lexus CT ( 6 417 unités, +2.7%)
  • 160ème ALFA ROMEO GIULIA. Au cumul des 9 premiers mois, avec 18 721 unités et +266.8% (!), elle dépasse toujours les Jaguar XE (16 012 unités, -19.2%), Mazda 6 III (18 602 unités, -22.8%) et Peugeot 508 (18 403 unités, -38.6%). Mais elle n’aura écoulé qu’un peu plus de 2 000 unités sur tout septembre,  alors que, en septembre toujours, les Jaguar XE et Mazda 6 III se seront davantage vendues…
  • 186ème : ALFA ROMEO STELVIO : 5 petites places prises à nouveau (seulement) pour, désormais, 10 974 exemplaires mis à la route en quelques mois de commercialisation. Le nouveau porte-étendard de la marque, qui porte sur lui les espoirs de la direction et des fans de la marque, n’aura cependant écoulé, sur le seul mois de septembre , qu’un peu plus de 1 700 exemplaires de son SUV, soit moins que la Giulia, s’écoulant également moins qu’un BMW X4 ( 2 019 unités), un Porsche Macan ( 2 464) et surtout qu’un Jaguar F-Pace ( 3 600),  ou un Lexus NX ( 2 500)… A suivre, donc…
  • 201ème ALFA ROMEO MiTo qui navigue, comme en 2016, aux alentours du Top 200, affichant désormais un petit -2.4% de croissance, soit une tendance à la stagnation ! D’ailleurs, avec 9 336 unités écoulées, ce sont 1 200 exemplaires de plus rien qu’en septembre. Regain d’intérêt des clients ? Simples immatriculations tactiques ? Quoi qu’il en soit, il semblerait que la petite italienne ne semble pas vouloir déposer les armes sans avoir combattu et ce, bien qu’elle reste toujours dernière de la catégorie des petites polyvalentes !…
  • 289ème : ALFA ROMEO 4C : Avec 732 petites unités écoulées, c’est très faible et c’est -29.5% par rapport à l’an dernier à la même période (mais c’est mieux que les -42.5% de fin mai !). Mais elle se refait à nouveau dépasser, au cumul de l’année, par sa rivale la Nissan 370Z (pour 7 petits exemplaires). A voir pour la suite !…

 

LANCIA : Ypsilon, une baisse qui s’accélère…

  • 85ème : LANCIA YPSILON, qui aura encore perdu 4 places à fin septembre, et aura écoulé en 9 mois, 48 975 exemplaires de sa citadine polyvalente. La baisse s’accentue à -7%. (et -13% sur le seul mois de septembre avec une peu reluisante 107ème place au classement général…). Souhaitons que la tendance se redresse car Lancia a bien besoin de la croissance de l’Ypsilon pour se maintenir encore quelques années, d’autant que la petite italienne, malgré son cantonnement au seul marché italien, se vend presque autant que la Kia Rio et davantage que sa soeur Fiat Punto.

 

ABARTH : Une croissance insolente !

  •  Pas de ventilation par modèles mais nul doute que ce sont les 595 et 595C qui font l’essentiel des ventes. En tout cas, en  9 mois, avec 16 245 ventes, soit + 43.7% sur un an, la gamme au Scorpion affiche une santé insolente, s’écoulant  davantage que…Maserati, Infiniti et SsangYong. L’été semble faire du bien aux modèles Abarth !

 

MASERATI : les vertus limitées du soleil Levant(e) !

  • 234ème MASERATI LEVANTE : Le SUV au Trident se sera écoulé en 9 mois à 4 576 unités, soit + 402.9% (!). Le Levante est le modèle Maserati le plus écoulé (et de très loin) de toute la gamme ! Mais sur le seul mois de septembre, il est déjà dans la stagnation sur un an (-0.5%) avec à peine 380 exemplaires mis à la route. C’est à méditer…
  • 256ème MASERATI GHIBLI (2 252 ventes, -35.7%). La Ghibli maintient un important dévissage, certainement du à l’effet Levante. De plus, par son prix élevé, sa visibilité moindre et ses concessions moins présentes, elle reste logiquement derrière ses concurrentes allemandes, proposées aussi à des tarifs bien plus attractifs.
  • 306ème MASERATI QUATTROPORTE 6. Avec 410 minuscules ventes en 9 mois, et encore 3 places perdues à fin septembre, c’est peu et la baisse des ventes reste importante pour s’établir à fin juillet à -29.7% ! Là aussi, la grande routière construite à Grugliasco est derrière ses concurrentes allemandes comme anglaises (Jaguar XJ (1 258 ventes )).
  • 332ème MASERATI GRANCABRIO  (120 petites ventes, et une baisse qui s’établit à -36.8%) + 334ème MASERATI GRANTURISMO (113 petites ventes, -56.9%). Ce duo de divas italiennes ne semble plus se vendre. Espérons que le (très léger) coup de bistouri apporté fera bientôt repartir les ventes…

 

Que retenir en cette fin septembre 2017 ?

Tout d’abord, le mois de septembre aura été un mois très faible voire catastrophique à l’égard des performances des autres groupes automobiles. Les volumes écoulés ne sont pas énormes et certains concurrents font nettement mieux, preuve que cette rentrée ne nuit pas forcément à tout le monde… Ainsi, Fiat se fait devancer par BMW. Il va falloir réagir pour éviter de rester scotché à nouveau à une peu glorieuse 9e place… Espérons que le mois d’octobre sera celui du réveil pour repartir vers l’avant…  Alfa Romeo n’aura pas non plus surperformé, ni Jeep, ni Maserati… Seule Abarth continue d’exploser ses ventes…

Quelques informations essentielles à retenir concernant les modèles. Pour Fiat, la 500 reste devant sa soeur Panda, alors que la Tipo aura fait un mois moins bon que certaines concurrentes… 500X et 500L ont quant à elles nettement besoin de se redresser… Chez Jeep, l’arrivée du Compass devrait permettre de prendre le relais de la croissance… Chez Alfa Romeo, la Giulia semble se vendre davantage que le Stelvio pour l’instant, qui est à un niveau assez faiblard vis-à-vis de la concurrence. Pour Maserati, il commence à y avoir le feu chez les berlines et les sportives pour seconder le succès du Levante, qui entame déjà son rythme de croisière et stagne sur le seul mois de septembre…

Enfin, si on résonne en terme d’objectifs de vente annuels, sachez que Fiat, si les ventes restent orientées de la même manière, devrait atteindre les 750 000 exemplaires annuels, Jeep dépasserait les 100 000, Alfa Romeo les 90 000 unités, Lancia environ 70 000, Abarth 20 000 et Maserati 10 000. Des perspectives revues à la baisse à cause de cet été si morose pour le groupe FCA… Cap sur octobre !

Partager cet article

9 commentaires à propos de Ventes FCA janvier-septembre 2017 en Europe : un mois de septembre quasi-catastrophique !

Fab dit : S'abonner 11 November 2017 à 18 h 43 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Si Alfa s'obstine à ne pas renouveler la Mito ainsi que la Giulietta (que je n’attendrai pas encore des années), ne vous étonnez pas de la dégringolade des vente. Qui voudrait acheter une voiture qui est sortie il y a plus de 8 ans ? PERSONNE ! La Giulia est sympa mais il manque un SW et la Stelvio est trop cher...

  • Giulietta
krzysziu dit : S'abonner 11 November 2017 à 19 h 22 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Le succès de la 500 pour Fiat & de la 595 chez Abarth laisse entrevoir ce que les clients de notre époque souhaitent ! FCA est un groupe généraliste aujourd'hui qui doit concurrencer & s'aligner en termes de chiffres ! Combien de clients attendent le concept Fiat 127 vu sur internet depuis 2015 déja ! Pourquoi ne pas commercialiser ce modèle ? A quand une 131 mirafiori ou une véritable Giulietta 1300 tant regrettés ? Les constructeurs se sont perdus dans leurs cahiers des charges , les voitures sont sans identités & sans images ! que font les bureaux de style & leur chefs de projets , ils sont régis par des financiers pour qui l'automobile est synonyme de capitalisme ? A chacun sa réflexion sur le sujet

  • Abarth 595 Turismo
Jul88 dit : S'abonner 11 November 2017 à 22 h 35 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Situation tres compliquee. Il est vrai que je croise plus de F Pace que Stelvio.. Esperons l'arrivee de cette fameuse Argo !!!

  • Giulietta/Punto
Melito68 dit : S'abonner 12 November 2017 à 20 h 04 min
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
0 0 0 0 0 0

Et bien il faudrait lancer des modèles, c'est tout. Comment voulez-vous que les ventes soient au beau fixe sans nouveaux modèles ? Ça paraît tellement évident qu'on se demande pourquoi il faut le préciser. Nouvelle Punto, remplacer 500L et 500X par de nouveaux modèles, un suv de la taille du 3008 par exemple et la liste n'est pas exhaustive. L'argument du Stelvio pour justifier l'absence de break Giulia est une fumisterie. Des modèles, des modèles, encore des modèles...sinon point de salut.

    Frederic B. dit : S'abonner 13 November 2017 à 13 h 35 min
    Like
    Like Love Haha Wow Sad Angry
    0 0 0 0 0 0

    C'est certain, il manque de nouveaux modèles. D'ailleurs, 2016 a été une très grande année et 2017 réduite à peau de chagrin (en dehors du Stelvio et du Compass). 2018 est encore floue alors qu'il manque effectivement de nombreux modèles : - chez Alfa : nouvelles Mito et Giulietta, voire une Giulia SW (éternel débat), un SUV de segment C, un coupé bien travaillé (pas juste une Giulia avec deux portes en moins...) - chez Fiat : nouvelle Punto (ça urge), voire un modèle révolutionnaire type nouvelle 127 (mon rêve...) plutôt qu'une Argo (à mon avis...), sans compter un C-SUV, un rafraîchissement du 500X (et pas justes 3-4 bricolages du genre Android Auto et nouveaux tissus rayés...) - Chez Maserati : un SUV plus petit que le Levante, l'Alfieri comme digne concurrente de la Jaguar F-Type... - sans compter les marques américaines et surtout la génération de l'hybride et de l'hybride rechargeable nécessaire aujourd'hui. Electrique c'est pas au point selon moi..

      Jérôme dit : S'abonner 13 November 2017 à 11 h 31 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Alfa a quand même vendu plus de 8000 voitures en Europe en septembre et depuis le début de l'année ses ventes sont 2 fois supérieures à celles de Lexus. Et les ventes 2017 de janvier à septembre dépassent déjà l'ensemble de 2016. Pas si mal, et si les 3 derniers mois confirment la tendance, les 100 000 ventes seront attientes ou approchées de très prés

      • Alfa 156 / Alfa 33
      RAMA dit : S'abonner 15 November 2017 à 0 h 35 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Avec les Thésis, Croma, Multiplat, Dedra, Delta, Stilo, Bravo, la groupe Fiat a tellement perdu d'argent qu'il fait maintenant super gaffe avant de sortir un modèle. Cette logique financière a cependant ses limites, et un constructeur sans audace finit par dépérir. Dans l'urgence il faut au moins une remplaçante à la punto (la argo pourrait faire l'affaire à bas coût), une nouvelle giulietta, et une giulia mieux positionnée en essence (avec une entrée de gamme en 150 ch)... Espérons !

      • alfa75
      mafioli dit : S'abonner 16 November 2017 à 9 h 58 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      1 0 0 0 0 0

      Il manque un sport wagon Giulia. Ils n'ont pas le choix ils doivent la produire. Le Stelvio est cher je regrette mais elle n'est pas à la portée de bcp de monde. Et le marché des SUV bien que moteur du marché est hyper saturé. BMW a 7 SUV, audi, Mercedes Presque autant, les asiatiques, les francaises... même Seat en fait. Ce SW est primordial pour Alfa.

      • Alfa
      Jérôme dit : S'abonner 17 November 2017 à 10 h 44 min
      Like
      Like Love Haha Wow Sad Angry
      0 0 0 0 0 0

      Je suis d'accord. Sur le marché européen, ne pas avoir de break c'est se priver du très gros marché des flottes d'entreprises. Et c'est sur ce marché que les 3 marques Allemandes Premium réalisent une grande partie des ventes de leurs modèles de segment C (Série 3, A4, Classe C). Une version hybride est aussi à mon avis nécessaire

        Laisser un commentaire

        Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

        Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.