Résultats financiers 3ème trimestre 2017 : ça se maintient bien

Les résultats financiers pour le 3e trimestre 2017 (du 1er juillet au 30 septembre) du groupe FCA sont tombés il y a peu et ils sont dans la continuité de ceux d’avant, c’est-à-dire solides, avec malgré tout des différences selon les marchés, comme nous le verrons ci-dessous.

Résultats financiers globaux

Ainsi, le groupe FCA a annoncé un chiffre d’affaires (CA)  de 26,4 milliards d’€, un chiffre comparable au 3e trimestre de l’an dernier.

Le bénéfice d’exploitation ajusté (Ebit), c’est-à-dire avant intérêts et impôts, s’établit, lui, à 1,758 milliard d’€, soit + 17 % par rapport à la même période de l’an dernier, un « troisième trimestre record », s’est félicité FCA. La marge liée à ce bénéfice s’élève à 6,7 % (contre 5,6 % au 3e trimestre de l’an dernier).

Le bénéfice net, lui, s’établit à 922 millions d’€, contre 740 millions sur la même période de l’an dernier, soit + 20 % sur un an !

Concernant la dette industrielle, elle a augmenté (!), passant de 4,2 milliards d’€ fin juin à 4,4 milliards d’€ fin septembre, la cause en incombant à des effets de change.  La dette globale, elle, a reculé de 500 millions d’euros sur trois mois, à 18,6 milliards d’€ (contre 21 milliards d’€ au 1er trimestre).

Enfin, les livraisons du groupe sont équivalentes à la même période de l’an passé, s’établissant à 1,123 million de véhicules. Les ventes se sont tassées sur le marché nord-américain et dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord) a déclaré le groupe FCA, mais ont été compensées par la hausse de la zone LATAM alors que les joint-ventures (co-entreprises) ont augmenté, elles, de 26 %, passant de 57 000 à 72 000 unités sur les trois derniers mois, notamment grâce à la production de Jeep sur le sol chinois avec son partenaire GAC.

Les marchés du monde : quelles zones de force ?

Concernant les différents marchés du monde, voici leurs résultats et l’analyse qui va avec :

La zone EMEA

Sur le marché de la zone EMEA (Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient), le CA est en baisse de -1%, à 5 milliards d’€. L’Ebit ajusté, est à + 18 %, soit 127 millions d’€. Concernant les ventes, elles sont en hausse de + 5 %, à 326 000 véhicules, grâce au bon souffle de tous les grands marchés européens, à l’exception du Royaume-Uni, à -9 %.  La part de marché du groupe passe quant à elle de 6,1 % à 6,2 %.

Les ventes de véhicules particuliers sont en progression de +4 %, grâce à la famille Tipo souligne le groupe et au bon impact quant au lancement des tout nouveaux Jeep Compass et Alfa Romeo Stelvio.

En ce qui concerne les VUL (véhicules utilitaires légers), les ventes sont en hausse de +9 %, hausse majoritairement due au Ducato souligne le groupe. La part du groupe FCA dans les utilitaires légers passe quant à elle de 11 à 10,9 %.

La Zone NAFTA

La zone nord-américaine, elle, voit s’établir son CA à 16,1 milliards d’€. Un chiffre en baisse de -4 % sur un an. L’Ebit ajusté, lui, est en stagnation, à 1,28 milliard d’€. mais il réalise néanmoins l’essentiel de la performance du groupe (Ebit mondial de 1,758 milliard d’€).

Sur le même rythme, les ventes reculent de -10 %, à 596 000 véhicules. Une baisse qui s’explique selon le groupe FCA par la fin des ventes des Chrysler 200 II et Dodge Dart, une baisse des ventes aux flottes pour Jeep et ce malgré des ventes en hausse pour Ram et… Alfa Romeo !

On notera d’ailleurs que le groupe a insisté sur ses réaménagements stratégiques et logistiques en cours, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

On voit ainsi le transfert de production en cours du Jeep Cherokee du site de Toledo Nord vers Belvidere (Illinois), un Cherokee qui sera rafraîchi au 1er trimestre 2018. Certains parlent d’un restylage pour le coup très profond. Le Wrangler, dont la 4e génération sera présentée au prochain Salon de Los Angeles, va migrer de Toledo Sud à Toledo Nord pour laisser son actuel site d’assemblage pour le futur Wrangler pick-up, très attendu Outre-Atlantique. Enfin, le pick-up Ram 1500 , véritable monument roulant au pays de l’Oncle Sam, devrait quitter son actuel site de Warren (dans la banlieue de Détroit), lors de son renouvellement début 2018, pour le site de Sterling Heights (aussi à Détroit), laissé vite par l’arrêt de la Chrysler 200, et qui possède des capacités annuelles plus importantes ( environ 60 000 de plus). Le site de Warren se chargerait alors du futur Jeep Wagoneer/Gand Wagoneer dont on sait juste qu’il se positionnerait au-dessus du Grand Cherokee…

Revenons à nos chiffres néanmoins.

Ainsi, dans sa présentation des résultats, on notera que le marché des USA voit les ventes du groupe se trouver en repli de -10 %, quand le Canada baisse, lui, de -6 % alors que le Mexique augmente de +9 %. Du côté des marques, RAM augmente de + 1 % en Amérique du Nord, alors que Jeep baisse de -9 %,  un chiffre qui s’explique là aussi aisément selon FCA : la réduction des ventes aux flottes. Chrysler baisse de -28 % et Dodge de -15 %, l’explication pointée du doigt étant celle de la fin des ventes de Chrysler 200 et Dodge Dart… Suffisant comme explication ?

Par ailleurs,  la part de marché s’effrite aussi, passant de 12 % à 11 %. Elle s’établit à 11,3 % sur le seul marché des USA.

Enfin, le septième constructeur automobile mondial a fait état d’une marge opérationnelle ajustée de 8 % en Amérique du Nord contre 7,6 % un an auparavant, en dépit d’une baisse des ventes et livraisons. « La rentabilité de FCA en Amérique du Nord est restée forte durant le trimestre en dépit d’un affaiblissement du marché », a déclaré un analyste milanais.

La Zone LATAM

En Amérique du Sud, la situation est en nette amélioration par rapport aux mois passés.  Le CA augmente de + 28,5 % à 2,1 milliards d’€, une croissance du volume jugée forte avec un bon mix de véhicules et des prix assez haut placés. L’Ebit passe de 0 l’an dernier à un bénéfice de 59 millions d’€. Les ventes augmentent de +11 %, à 139 000 unités écoulées sur les 3 derniers mois, notamment grâce au bon démarrage du Jeep Compass (déjà dans le top des ventes de SUV), de la toute nouvelle Fiat Argo (déjà 11 000 ventes) et aux ventes toujours bonnes de la Fiat Mobi. Mais la part de marché s’effrite néanmoins, passant de 12,9 % à 12,6 %.

Le Brésil a été un marché où FCA a écoulé 103 000 véhicules, en hausse de +9 % sur un an. Après une crise du marché auto brésilien qui n’en finissait plus, voilà une bonne nouvelle ! Dans le même temps, l’Argentine aura été un marché tout aussi juteux, avec 29 000 unités qui y auront été livrées, soit + 27 %  par rapport à l’an dernier.

Jeep demeure sur ces deux marchés leader des SUV avec 22,1 % de part de marché de ce segment. Le tout nouveau Compass y est, comme on l’a dit, déjà l’une des meilleures ventes du marché brésilien.

La zone APAC

Sur le marché de la zone Asie-Pacifique, le talon d’Achille du groupe, qui s’y est installé tardivement et parfois difficilement, le CA est en baisse de -9 % à 782 Millions d’€ tandis que l’Ebit, lui, explose à 109 Millions d’€ (contre 21 l’an dernier à la même période !).

Par ailleurs, la part de marché stagne à 0,8 % !

Les ventes ont, elles, augmenté de + 7.5 %, à 66 000 unités, dont 45 000 issues de sa joint-venture avec GAC (le reste étant des véhicules importés et très taxés), la production locale étant assurée quasi-exclusivement par Jeep.

Le groupe FCA précise par ailleurs que les Giulia et Stelvio sont en plein lancement sur ce marché et que le gain de part de marché en Inde est encore modeste, le Compass à conduite intérieure à droite venant tout juste d’y être lancé.

Prévisions pour le reste de l’année …

Le groupe confirme ses prévisions pour l’année. Pour 2017, FCA table sur un chiffre d’affaires (CA) compris entre 115 et 120 milliards d’euros, un Ebit ajusté supérieur à 7 milliards d’euros, un bénéfice net ajusté supérieur à 3 milliards, et une dette nette industrielle inférieure à 2,5 milliards.

sources : FCA

Partager cet article
Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués de * sont obligatoires.

Indiquez la ou les voitures dont vous êtes propriétaire.